Brèves

WebTV

Compétitions



Made in Brazil retourne à la samba

3649 13

Mauvaise semaine pour les nostalgiques de CS:GO ! NiP qui remercie un de ses seuls joueurs à répondre présent en ce moment, TaZ et NEO qui nous rappellent que la scène polonaise n'est qu'un vaste chantier et maintenant MiBR qui continue ses innombrables changements, en espérant retrouver son succès perdu depuis qu'elle est partie à la conquête de l'Amérique

Après six mois à le pratiquer, les Brésiliens ont donc décidé de délaisser le tango pour retourner à la samba en passant l'Argentin Ignacio "meyern" Meyer sur le banc au profit d'Alencar "trk" Rossato. 

À 17 ans à peine, meyern a le potentiel pour apporter plus, dans le futur, que ce qu'il a pu montrer ces derniers mois, et il ne fait aucun doute que débuter au haut niveau dans une équpe en perdition n'a pas dû aider ce jeune qui paraissait bien discret sur le serveur au milieu de ses partenaires de légende. Difficile, donc, de lui jeter la pierre au regard du faible niveau affiché ces derniers mois par l'équipe brésilienne puisque, même s'il a notamment peiné lors de la finale FLASHPOINT face à MAD Lions, ses coéquipiers y ont montré de grosses errances - comme laisser désamorcer la bombe sous leur nez - alors que, pourtant, le skill était présent.  

Il est loin le temps où fer et FalleN portaient la scène brésilienne aux devants de CS:GO...

Son remplaçant n'est pas inconnu de FalleN et ses compères puisqu'il jouait pour TeamOne, une équipe brésilienne, depuis 2016. Même s'il n'a plus remporté de tournoi depuis la fin 2018, année où ils avaient déjà souhaité le recruter mais s'étaient heurtés à un prix trop élevé, trk est resté régulier dans ses performances individuelles et n'a que très rarement été en dessous du 1 de rating moyen par évènement. Il va maintenant lui falloir s'adapter à un niveau qu'il n'a que très rarement rencontré jusqu'ici afin de, peut-être, permettre à MiBR de retrouver son lustre d'antan. A l'approche d'un Major à domicile, cela ne serait pas de trop... 

En parlant du Major, avec les nouvelles règles instaurées dans la course à la qualification pour Rio, il va falloir que l'équipe se stabilise si elle ne veut pas considérablement réduire ses chances d'y évoluer devant son public. Chaque changement amenant une perte de 20 % des points détenus par l'équipe au moment du changement, la facture peut vite être salée. Avec les départs de LUCAS1, zews et maintenant meyern, MiBR a vu s'envoler quasiment 30 % des points qu'elle a accumulés jusqu'ici grâce à sa place au Major de Berlin et au premier Road to Rio.

En attendant de savoir s'il sera à Rio, vous pourrez regarder les premiers pas du cinq dès ce soir, 21h10, face à FURIA, dans le cadre de la DreamHack Masters Spring.

A ce jour, MiBR est donc composée de :

  

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles