Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



woxic, du cinq au banc chez mousesports

4236 15

Il n'aura fallu que deux semaines à mousesports pour transformer le plan à six dans lequel Aurimas "Bymas" Pipiras prenait le rôle de joueur en développement en un simple remplacement de Özgür "woxic" Eker.

Arrivé dans la structure lors du grand nettoyage de printemps de 2019, l'ancien joueur des HellRaisers s'est rapidement adapté à ce nouveau cinq en se montrant comme l'une des deux meilleures forces de frappe de l'équipe avec Robin "ropz" Kool. Réguliers, efficaces et en confiance, ils ont tous deux réalisé une superbe année qui s'est logiquement clôturée avec une 12ème et une 10ème place au classement HLTV, respectivement pour le Turc et l'Estonien.

Du côté des performances globales, on ne va pas se mentir, bien des structures auraient apprécié d'aller chercher six trophées pour la première année civile de leur cinq, avec notamment les Finales de l'ESL Pro League S10. Il faut dire que le tout jeune David "frozen" Cernanský ne s'est pas laissé intimider par cette montée en gamme et s'est mis au niveau de ses deux partenaires. Avec un Finn "karrigan" Andersen aux commandes pour mettre en place un bon jeu d'équipe permettant à ses pépites de briller, l'équipe n'avait rien à envier à celles déjà bien en place dans le top monde - quand tout fonctionnait. L'inconnue était plus autour de Chris "chrisJ" de Jong dont l'expérience et le skill ne sont pas à remettre en question mais qui, avec son jeu tout en prise de risques, peut tout autant être un héros pour son équipe qu'une épine pour ses coéquipiers.

Alors, forcément, tout n'était pas parfait en 2019 mais mousesports a semblé monter en régime au fil de la saison et surtout à partir de novembre où elle a tout simplement remporté trois des quatre derniers tournois de l'année auxquels elle a participé : les CS:GO Asia Championships - woxic en terminant MVP -, la saison 10 de la Pro League et le cs_summit 5, avec aussi une seconde place à l'EPICENTER.

Logiquement, nous nous attendions relativement tous à ce que cette seconde place HLTV derrière l'ogre Astralis soit de bonne augure pour 2020.

Pour quelle équipe woxic lèvera-t-il à nouveau les bras ? (photo : HLTV)

Même si le début de l'année resta dans les traces de 2019 avec un ICE Challenge remporté face à NA'VI et une ESL Pro League Europe S11 terminée deuxième derrière fnatic, le sniper turc ne semblait plus aussi tranchant et dominant.

C'est à partir de l'ESL One: Road to Rio et du passage de toutes les grandes compétitions en ligne que les résultats ont drastiquement chuté pour l'équipe. Avec une 7ème place du groupe B loin des objectifs de la structure, le cinq est totalement passé à côté de son tournoi même si chrisJ n'a pas été aidé par sa connexion parfois plus qu'instable. Plutôt que de se relancer lors de la DH Masters Spring, l'équipe a continué sa descente en ne gagnant aucun match de son groupe. ropz devait alors se sentir un peu seul et ce n'est pas la seconde place dans un Gamers Without Borders au format bien particulier qui arrangera les choses.

Bien que l'on puisse se demander s'ils entraient dans les objectifs primordiaux de l'équipe, avec, ensuite, des points à absolument aller chercher au cs_summit 6, les BLAST Premier Spring Europe n'ont apporté pour illusoire satisfaction que de battre un grand nom, Astralis, mais un grand nom plus que diminué. 

La goutte d'eau qui a fait déborder un vase déjà bien rempli de déceptions aura justement été le cs_summit 6 où mouz ne remportera aucun match, terminera 13-16ème, ne marquera que 350 pts dans la course au Major et fera donc drastiquement descendre ses chances de se qualifier pour Rio, même en tant que Challenger. Dès lors, le changement était inévitable et l'ESL One Cologne ne semblait pas pouvoir changer ça - et ne l'aurait de toute façon pas changé avec ce résultat.

Quasi confirmée par l'arrivée de Bymas en tant que sixième homme, la mise sur le banc d'un titulaire ne semblait pas devoir concerner woxic. Certes, ce n'était plus le sniper virevoltant, plein de confiance à en être presque arrogant qui évoluait sur les serveurs en 2019, mais il restait la seconde source de kills derrière ropz, là où frozen commençait à peiner. A l'inverse, chrisJ semblait avoir de plus en plus de mal à faire acte de présence en jeu, catalysant ainsi la majorité des pronostics quant au changement chez mousesports. Le hors game dépassant parfois le in-game, il ne serait pas étonnant que les relations internes soient plus à même d'expliquer ce choix.

Ancien sniper de l'équipe, chrisJ récupèrera donc la responsabilité de l'AWP alors que Bymas aura pour mission de continuer à parfaire sa formation au plus haut niveau tout en arrivant à répondre présent dans le rôle dans lequel il sera utilisé. Avec ropz, frozen et un chrisJ aimant particulièrement jouer ses duels, pas sûr qu'on demande de suite au Lituanien de tenir le rôle de top fragger de l'équipe.

De son gros mois chez FaZe, Bymas a pu se mesurer aux meilleures équipes actuelles tout en regardant évoluer trois des (parfois anciens) meilleurs joueurs du monde avec NiKo, coldzera et rain. Nul doute que l'expérience glanée est grande et qu'il ne faut pas s'arrêter aux stastistiques individuelles tant on sait qu'il est compliqué de performer quand on franchit un tel cap, que l'on a tout à apprendre sur le jeu en équipe et de l'équipe et que l'on goûte aux plus grosses compétitions pour la première fois - rappelez vous misutaaa côté français. Aussi, karrigan ne doit pas trop s'inquiéter tant sa nouvelle pépite continue à performer en FPL, l'endroit qui lui a permis de se faire connaître.

Avec ces évolutions et un jeu à retravailler, difficile d'imaginer mousesports briller en ESL Pro League Europe S12 mais c'est bel et bien avec ce cinq qu'elle s'y présentera dès mardi prochain :

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles