WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



flex0r : "Les équipes françaises sont frileuses" (3/4)

5033 13
Page 1: Version française

La formation reste encore un rôle mal défini sur CS:GO. Non seulement les joueurs qui s'y consacrent sont peu nombreux, mais les structures peinent à investir dans les projets visant à détecter et faire émerger les futurs talents de la scène, malgré des budgets en hausse constante sur CS:GO.

Pis encore, lorsqu'un joueur prometteur est recruté dans le top, il n'est pas rare de le voir cantonné à des rôles ingrats et subalternes, l'empêchant d'exprimer son potentiel. Pour flex0r, ces problèmes traduisent autant la frilosité et le manque de vision à long terme des structures que l'égo des joueurs en place.

Pour lire les deux premières parties de l'interview, c'est ici pour la première et pour la seconde.

 

Dans le foot, on entend souvent des éducateurs et des formateurs dire que l’important dans la formation des jeunes, c’est la polyvalence. Ils ne cherchent pas nécessairement le résultat à tout prix, mais ils essayent de leur inculquer un QI football, en les faisant jouer à plusieurs postes différents pour qu’ils comprennent la totalité du terrain. Est-ce que c’est quelque chose qui est applicable sur CS ? Ou vaut-il mieux spécialiser un joueur rapidement pour maximiser ses chances d’être choisi par une équipe en tant que sniper/entry, etc. ?

Je ne connaissais pas cette idée des centres de formation de foot, mais moi c’est ce que je leur ai dit en premier. Dès le début, je leur ai expliqué que la scène était très fermée, donc s’ils voulaient percer, ils devaient être candidats dès qu’une place se libère, peu importe le rôle.

Si un joueur comme misutaaa est fix B en CT et entry en T, et que demain Vitality cherche un fix A et un lurker, ils ne vont pas penser à lui. En revanche, si tu sais tout jouer et que tu joues tout correctement, tu seras dans leurs papiers et tu auras plus de chances de rejoindre l’équipe.

Sur CS:GO on est obligé, à un moment donné, de jouer des rôles, même si je n'aime pas trop ça. Mais par exemple, on faisait des entrainements, voire des semaines, où je changeais complètement les rôles. Je faisais passer Kévin du lurk à l’entry, je les faisais bouger pour faire mes propres tests, mais aussi, et surtout, pour qu’ils apprennent les rôles, qu’ils sachent comment réagir par rapport à ce qui se passe sur le serveur. Donc pour moi, être capable de jouer toutes les positions, c’est obligatoire, à part peut être le rôle de sniper.

Même le poste de leader in-game, je dis à mes joueurs qu’ils doivent être tous capables de lead un minimum. Un leader in-game, c’est juste celui qui donne une idée, une impulsion sur le round, c’est surtout une question de volonté. Dans mon idée, un joueur du tier 1, il doit être capable de jouer toutes les positions.

C’est pour ça que chez Vitality il y a eu pas mal de changements de rôles et de positions, ils ont mis RpK en A, Kévin en B sur Mirage, etc. Même s’ils ne sont pas super à l’aise, ils doivent savoir jouer toutes les positions.

Pendant longtemps sur la scène française, on a mis les nouveaux dans les positions ingrates : DEVIL, bodyy, rodeN, même aujourd’hui misutaaa et Nivera n’ont pas été mis sur leurs positions préférentielles. Est-ce que tu trouves ça normal qu’un jeune doive d’abord “faire ses preuves” avant de pouvoir exiger quoi que ce soit ? Est-ce qu’il n’y pas une responsabilité des équipes dans la façon dont elles scoutent les recrues ?

C’est facile d’avoir un avis vu de l’extérieur, mais moi si j’avais l’opportunité d’avoir une équipe comme Vitality, qui recrute misutaaa et Nivera, ma mentalité serait de les mettre à leurs meilleures positions, c’est cohérent avec ce que je fais depuis 2 ans et demi. L’idée, c’est de leur faciliter la transition entre le niveau plus faible et le tier 1. Si tu mets un jeune dans des positions ingrates alors que toi, tu as ta carrière qui est faite, mais tu veux garder tes stats et des rôles, c’est un peu égoïste.

Mais je comprends. C’est comme au foot, quand tu es le petit nouveau, tu t'assois où on te dit de t’assoir. Dans la vie en général, quand t’es un petit jeune, tu fais le sale boulot des autres, c’est comme ça que ça marche. Mais est-ce que ça favorise l’intégration du joueur et donc les résultats de l’équipe ? Ça se discute.

C’est peut-être pour ça que misutaaa avait du mal au début. Pour d’autres joueurs, c’est encore pire, c’est peut-être ça qui a tué la carrière d'un DEVIL. Des fois, il faut savoir mettre son égo de côté et malheureusement, en France, l’égo des joueurs est immense.

Moi, j’ai mis mon égo de côté et si je me fais traiter de nul, je m’en fous. Si j’assure et que l’équipe que j’encadre tient la route, j’ai 32 ans, me faire insulter par un idiot sur Internet, ça me passe au-dessus de la tête. À haut niveau, les joueurs ont leur petit confort et ils aiment pas trop se faire bousculer. Donc moi, je ne suis pas trop d’accord avec le fait de donner les tâches ingrates aux jeunes, mais je comprends d’où ça vient. 

  Être capable de jouer à tous les postes, c'est obligatoire [...] Même le poste de leader-in-game, je dis à mes joueurs qu'ils doivent être capable de lead un minimum.
 

Ça rejoint l’idée que le top de la scène française a mis longtemps à faire confiance aux jeunes, on avait peu de renouvellement avant l’arrivée de ZywOo. Au-delà de l’égo des joueurs du top, est-ce qu’il n’y a pas une question de niveau des jeunes joueurs à l’époque ? Est-ce que tu penses que le fait que des gens comme toi, AsP ou krL n’aient pas fait la transition vers Global Offensive, ça a pu nuire à l’émergence de jeunes joueurs avant 2018 ? 

Pour être honnête, je pense que si j’avais continué à jouer sans interruption, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui. Je serais peut être comme certains joueurs au top, avec un gros égo, on ne peut pas savoir ce qui se serait passé. C’est pour ça que je comprends comment ils réagissent sur ce sujet, parce que j’aurais très bien pu être comme eux.

Après j’ai toujours été dans le collectif, dans l’empathie, donc peut-être que j’aurais été un petit peu moins touché par ce problème, mais j’aurais peut-être été un fils de pute. Donc je ne peux pas vraiment dire que si krL, AsP ou moi, on était resté à fond sur le jeu, on aurait pu se dédier comme ça à faire sortir les jeunes. Si ça se trouve, j’aurais juste pris mon salaire, j’aurais joué mon jeu sans me soucier des jeunes. Donc ce serait mentir de prétendre que j’aurais pu faire ça plus tôt.

Par contre, sur l’aspect formation, c’est quelque chose auquel les structures et les joueurs actuels auraient dû penser il y a déjà 3 ou 4 ans, avec des vrais moyens. En France, je crois qu’il n’y a personne qui a fait ce que moi j’ai fait depuis 2 ans et demi, à part peut être wallax. Lui il l’a fait avec ZywOo notamment, même si quand ZywOo arrive chez wallax, c’est déjà le meilleur joueur de l’équipe et un des meilleurs du pays. Mais il a essayé de faire le même genre de projet, en prenant des joueurs peu connus et de les faire monter. Ce n’est pas à moi de juger s’il a réussi ou non, mais il avait ses projets. 

Il a même eu un peu plus de moyens que moi parce qu’il a des équipes et des structures qui l’ont suivi, comme *aAa*. Moi j’ai été payé 0. Depuis quasiment 3 ans que je bosse à fond sur ça, je n’ai touché aucun salaire, le seul argent que j’ai reçu, c’est les tournois que j’ai gagnés personnellement.

La question, c’est de se demander si des structures avaient mis un peu d’argent sur des gens comme moi ou wallax il y a quelques années – ou même aujourd’hui, il n’est jamais trop tard – pour encadrer des joueurs et favoriser la transition des jeunes vers le top, on aurait peut être eu d’autres joueurs qui seraient sortis. Toute la période où je n’étais pas actif, où le sommet de la scène s’est constitué, il n’y a pas eu ces investissements et on en a ressenti les conséquences jusqu’à récemment. Ça a notamment eu un impact sur le subtop français qui, aujourd’hui, a un niveau vraiment faible.

En parlant de ces investissements, il y a eu la mode des académies pendant un moment, on se rappelle d’EnVyUs en 2017… 

Pour moi, ce n'était pas une académie ça. Les joueurs étaient déjà âgés et connus, c’était une équipe bis, une réserve, mais pas une académie. Des mecs comme Lambert, JaCkz, VKLL, PetitSkel, hAdji, ils avaient tous 25 ans, ce n'était pas une académie.

Il y a eu des rumeurs autour d’une G2.Academy avec misutaaa en figure de proue aussi. Tu étais impliqué dans ce projet-là ?

Je dois dire que j’ai pas mal rigolé en lisant les informations sorties par les grands reporters et par vos confrères. Il n’a jamais été question d’une G2.Academy en tant que telle. Il était question d’entités autour de G2, qui pourraient prendre une équipe. G2 n’a jamais voulu d’académie, que ce soit pour des raisons financières, éthiques, pour éviter des conflits d’intérêts. L’idée, c’était une entité proche qui aurait servi de passerelle pour G2.

Le truc, c’est que G2 est passé à l'international et le projet a pris du plomb dans l’aile. Mais si G2 était restée française, mon équipe serait probablement rentrée dans une structure affiliée à G2. Avec le même principe qu’entre North et AGF Esports.

Si ça avait marché avec G2, et qu’ils t’avaient donné les clés du navire, comment imagines-tu ce projet, quelle est ta vision idéale ? Est-ce qu’on parle juste de Wonderkids avec une structure et des salaires ? Est-ce que tu avais une réflexion pour articuler les interactions avec l’équipe première ? On se rappelle que c’était le problème chez Envy, ils avaient le même tag mais ils n'avaient aucun contact avec les joueurs et le staff de l’équipe première.

Chez Envy, il n’y avait pas de vraie réflexion globale autour de l’académie. Nous, c’était déjà pas mal ficelé, et le projet que je voulais faire, c’était de se mettre en coordination avec l’encadrement de l’équipe principale. Je voulais savoir comment ils souhaitaient former et mouler les joueurs pour que je les prépare pour l’équipe première, en cas de burnout, d’expulsion, de besoin d’un 6ème joueur. Donc une vraie collaboration avec le staff de l’équipe première. 

 

Malgré des touches avec des structures comme G2 Esports, flex0r n'a jamais réussi à stabiliser son projet Wonderkids au sein d'une structure. Un manque de projection de la part de ces organisations aux moyens importants, qui craignent encore d'investir dans de vraies structures de formation.

On a beaucoup parlé du projet de misutaaa chez G2 Esports, mais peu savaient que flex0r était à la tête de tout ça.

 

Dans les anciennes générations, l’ascension d’un jeune joueur se faisait surtout par le biais des TeamSpeak et des Mumble communautaires, où s’organisaient les pickups. Aujourd’hui, un joueur comme ZywOo reconnait qu’il n’a jamais vraiment trainé sur ces chans, il ne fait que du FACEIT avec ses potes. Nivera avait l’air d’être dans la même situation. 

On a des joueurs qui arrivent avec d’autres types de réflexes, plus individualistes, ils ne jouent pas forcément régulièrement avec un leader et un cadre collectif, ils apprennent un autre CS. Pour quelqu’un qui s’attèle, comme toi, à découvrir et former de nouveaux joueurs, est-ce que ça rend ton boulot plus facile ou plus difficile ?

Pour moi, le référentiel FACEIT, c’est juste une indication du skill. C’est pour ça que mon second projet, à côté de l’équipe principale Wonderkids, c’était de scouter continuellement la scène pour trouver d’autres joueurs à rallier à l’équipe et pallier les départs en amont. Ce que je voulais, et que je veux toujours faire, c’est un scan complet de la scène, voir les profils et faire de la sélection pour ouvrir la porte à des grappes de joueurs. Mais, au moins, faire une présélection et un ciblage de joueurs inconnus.

C’est un travail que personne n’a fait en France et que j’aimerais pouvoir faire, trouver le futur misutaaa, Nivera, ZywOo, etc. Mais ça demande énormément de temps, et moi je bosse, j’ai une vie de famille, je ne peux pas être à temps plein là-dessus sans rémunération. C’est pour ça que j’avais demandé, lorsqu’on négociait avec des structures pour Wonderkids, de pouvoir être rémunéré sur un temps plein pour faire ce travail de détection.

Je n’avais pas demandé 10 000 euros, autour de 2 000-2 500 euros, ça me suffisait amplement pour vivre. Et quand tu vois ce que les joueurs gagnent, ça ne me parait pas exagéré comme demande.

Rien que cet investissement que j’ai demandé et que je demande encore pour le futur de la structure et de la scène française, il n'y a aucune équipe qui a été capable de me dire oui. C’est pour ça que j’avais fait un tweet qui a fait parler en rappelant qu’il y a un an, personne ne voulait du projet Wonderkids, alors que maintenant tout le monde veut les joueurs.

Personne en France n’a cette âme d’investisseur, on a que des frileux qui comptent leurs sous et ils dépensent des sommes inutilement à côté. Si tu dépenses tes sous au bon endroit, comme un vrai dirigeant d’entreprise, tu as une intelligence entrepreneuriale, tu sais que le filon de la jeunesse est bon à prendre.

  [En France], le management, la stratégie, sont mauvais, quand tu vois qu'ils me snobent il y a un an, et 8 mois après ils se retrouvent à payer pour les joueurs que je leur apportais sur un plateau. On marche sur la tête.
 

Quand j’ai demandé aux structures 100k/an pour avoir des salaires pour les 5 joueurs, plus un coach et les frais de déplacement, je leur demandais au maximum 2 mois de masse salariale d’une équipe pro. Parfois même moins d’un mois. C’est quoi pour eux ces deux mois de salaire, investis sur un an et qui, si tu réfléchis bien, peuvent te rapporter plus ou te faire économiser ?

Par exemple, si Vitality ou G2 avait pris Wonderkids depuis le début, avec misutaaa, Nivera, sabAAA, Python, Kyojin et moi, ils auraient des rentrées potentielles sur la vente de ces joueurs. 

Aujourd’hui, un joueur comme misutaaa ou Nivera, tu le vends facilement 70 000 ou 100 000 €, sur une vente tu rembourses l’investissement d’une année. Je n'ai pas compris pourquoi on n'arrive pas à réfléchir comme ça quand on est dirigeant de structure. Ca veut dire qu’on manque de vision à long terme, c’est une aberration totale. Et à côté, je vois que ça dépense des 10 000 €/mois pour des coachs mentaux, c’est terrible.

Le management, la stratégie, sont mauvais, quand tu vois qu’ils me snobent il y a an, et 8 mois après ils se retrouvent à payer pour les joueurs que je leur apportais sur un plateau. On marche sur la tête.

C’est le problème de la scène française, il n’y a jamais eu quelqu’un qui a pris les choses en main intelligemment. On n’a jamais donné l’opportunité à des gens comme moi de vraiment contribuer sur ce qu’on savait faire. Alors peut-être que je suis un inconnu à leurs yeux, après tout je n’ai pas beaucoup de followers, donc ils ne me considèrent pas. C’est un problème aujourd’hui, le nombre de followers est devenu trop important dans l’évaluation des talents d’une personne sur la scène française.

Un autre joueur repéré par flex0r, jeyN, ici vainqueur de l'Epsilan, qui était sur une trajectoire ascendante avant une fin conflictuelle avec Heretics

 

Quand misutaaa arrive chez Vitality, apEX cite ton nom et dit que c’est cool qu’il y ait des gens comme toi qui s’occupent des jeunes, de les former. Et dans la même interview, il explique que quand ils récupèrent misutaaa, il part de zéro et il faut tout lui réapprendre. Qu’est-ce que tu comprends là-dedans ? Jusqu’où un leader du subtop peut amener un joueur dans sa connaissance et sa préparation au top ?

C’est marrant que tu soulèves ça parce que ça m’a marqué aussi quand je regardais la diffusion de l’interview en direct. Déjà, je ne suis pas sûr qu’il m’ait cité personnellement mais peu importe, je me fiche de la gloire. Mais qu’il dise que le joueur devait reprendre les bases de zéro, j’ai envie de dire “pourquoi tu le recrutes alors ?”. S’il a tant de lacunes que ça, pourquoi tu le prends, c’est paradoxal comme discours. Ca veut dire que tout ce qu’il a fait pendant 2 ans et demi, ça ne servait à rien ?

Du coup, je suis allé le voir sur Steam, parce que Dan c’est un ami à moi, pour lui demander des explications. Il m’a dit qu’il s'était mal exprimé, et que le message était mal passé. Il voulait dire que si on avait eu plus de moyens pour les jeunes joueurs, on aurait eu plus de temps et on aurait pu encore mieux former misutaaa au niveau tier 1. Sur ça, il a raison. Moi, en jouant 3 heures par jour et en devant gérer une équipe entière, je ne peux pas rentrer dans les détails poussés, dans les aspects complexes, je peux juste faire le plus important.

Ce que voulait dire apEX, c’est que pour une équipe quasiment top 1 monde, il lui manque des choses, et c’est logique. Par exemple, en termes de communication, misutaaa était vraiment pas bon. Ce n'est pas faute de lui avoir dit qu’il devait progresser là-dessus, qu’il devait plus communiquer dans le jeu. Mais si le joueur ne fait pas l’effort de lui-même, je ne peux pas jouer à sa place.

Donc je pense que quand apEX dit ça, c’est vraiment sur la communication : il a vu le décalage entre la communication de misutaaa et les exigences du tier 1 sur ce plan. Donc on peut dire qu’un joueur n’a rien appris, mais c’est aussi la responsabilité du joueur de mettre en pratique et de faire attention à tout ce qu’on lui dit.

Globalement, évidemment que misutaaa il a les bases, il a toutes les bases. Mais forcément il a une grande marge de progression sur certains points. Sur la communication, je l’ai amené de 0 % à 30 %, mais 30 % c’est pas encore suffisant pour le tier 1. C’est à eux de prendre le relais et de continuer sa progression. C’est quelque chose que je pourrais faire, mais pas dans les circonstances actuelles, avec 5 joueurs en même temps et seulement 3h par jour d'entraînement.

Ca fait maintenant presque 3 ans que tu t’es consacré à la formation, à la détection, t’as sorti misutaaa, Nivera, Python, j’ai vu que t’avais joué avec jeyN aussi… 

Ah jeyN on peut en parler aussi tiens ! jeyN, c’est moi qui l’ai sorti après que PoliaKing m’a fait passer son nom. Fin 2018, on cherchait un joueur, beaucoup soupçonnaient jeyN de cheat et il m’a demandé si j’étais quand même d’accord pour le prendre. Je lui ai proposé de faire 2 ou 3 praccs avec nous pour voir ce qu’il valait, et je lui ai donné l’opportunité de rentrer dans l’équipe, de gagner l’Epsilan #16 deux mois plus tard (Make Your Destiny - flex0r, BaWaN, misutaaa, jeyN, PoliaKing) et de faire top 2 à une GamingGen qu’on aurait dû gagner.

Suite à ça, il y a eu embrouille entre PoliaKing, BaWaN et jeyN et j’ai exclu tout le monde. Après cette embrouille, ils se sont remis ensemble et se sont ligués contre moi, alors que je leur avais tout donné. En remerciement, ils m’ont craché dessus.

Derrière, jeyN, il s’est fait recruter par Heretics et c’est l’agent Cyril Michel, le frère de kennyS, qui vient me voir et me demande ce que je pense de jeyN. J’aurais très bien pu le descendre et lui recommander de ne pas le prendre. Mais je lui ai conseillé de le prendre, je lui ai dit qu’il était très fort, qu’il avait un caractère un peu spécial mais que c’était un très bon joueur, et il a été pris.

Je ne sais même pas s’il le sait ça, jeyN, alors qu’il m’a insulté, il m’a unfollow de partout, supprimé Steam, c’est terrible cette mentalité.


Retrouvez-nous dès mercredi pour la quatrième et dernière partie de notre interview avec flex0r ! Au menu, ses projets actuels, son futur et son avis sans filtre sur le subtop français.

Page 1: Version française
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles