Snow Sweet Snow #2 : Qualifications
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
ESEA Premier S36 : Les poules
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
Arbre
La Coupe #1
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
EPEC Winter 2020 : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
WebTV
News
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


Récap' #2 : webSPELL prend le dessus sur Ambush

1172 1

Commencée depuis le début de la semaine, La Coupe #1 ne déçoit pas, au contraire, les matchs sont intéressants, parfois accrochés et, surtout, l'immersion sur le vocal des équipes est une franche réussite. Avancée à l'heure du goûter, la demie finale entre Ambush et webSPELL, n'a pas été décevante même si la première n'a pas montré son meilleur jeu, perdant finalement zéro carte à deux.

Des équipes qui se rendent coup pour coup

Première map jouée de ce bo3, Vertigo est choisie par Derly quand wasiNK prend l'option de la sécurité en débutant côté anti-terroriste. Assez important pour être signalé, les équipes n'enchaineront qu'une seule fois chacune plus de deux rounds de suite sur l'ensemble de la carte !

La première qui s'en charge est webSPELL avec un pistol round remporté suite à un beau déclic sur le mid avant que l'ancien leader Alltech ne montre sa rigueur pour contrer le force de ses adversaires en optant pour une prise millimétrée du BP A (2-0). Après une éco, SBT et ses partenaires peuvent acheter et c'est justement lui qui va mettre la main sur les deux points qui vont suivre en jouant les escaliers B tel un chef tant par son skill que son support pour son capitaine (3-2). Avec deux échecs en B, les attaquants vont logiquement titiller le A d'abord avec une prise payante en deux temps puis par une accélération de Derly côté jaune et grand mur qui surprend ses opposants. Entre temps, Ambush y a tout de même puni une redirection asardeuse après une ouverture B (7-3).

Pour ne pas se faire décrocher, les hommes de la structure danoise vont se reposer sur un gros clutch de Gringo et DrqkoN qui reprennent le B en 2vs4, un moment clef de ce premier side. Dommage, le force qui suit n'est pas maîtrisé et les CT lâchent le round, puis un second à cause du mauvais cycle économique (9-4). Ce n'est pas le meilleur jour d'Ambush et ça se sent, SBT et S0ne défandant sans vision sur le B, se faisant punir et permettant à webSPELL d'investir le site. Foutu pour foutu, wasiNK et DrqkoN vont faire une reprise digne des meilleurs kangourous, l'un au MP9 et l'autre à l'USP. Peut-être revigoré par ce spectacle, S0ne va clôturer le side sur un trois kills depuis la position Stewie2k au-dessus des escaliers B (9-6).


Leader reconnu du subtop français, Derly a posé bien des problèmes
à ses adversaires du jour (crédit : Nicolas Billiaux)

Sûrement serein quant à l'idée de reprendre le BP A, Derly demande à ses hommes de le suivre en nombre pour défendre le B, ne laissant qu'un joueur en information à l'opposé. Une décision bien sentie puisque webSPELL va passer cette retake en 5vs5 en ne perdant que deux joueurs dans l'affaire (10-6). Après un force perdu mais une bombe plantée, wasiNK ne va pas faire dans l'épargne et ce avec succès. Mettant dès lors sa base 2-1-2 en place, une perte sur la rampe va dévoiler la présence de trois CT sur la zone, laissant aux extrémités B l'opportunité de récupérer le site bien plus facilement. Ce sont encore elles qui offrent un avantage numérique le round suivant avant que la dernière en vie, Gringo, ne soit pas loin de rentrer son clutch face à Sivolts. Le vingtième point part aussi dans la besace de webSPELL avec un pari A puis B décidé au parfait moment (13-7).

C'est la première fois que l'écart entre les deux équipes est aussi élevé et on se demande sincèrement si Ambush va pouvoir rebondir. Surtout, krL retourne sur son vocal et n'entend rien, ni un call ni un bruit de clavier ou de souris ! Bon, heureusement c'est juste lui et son aim qui n'ont pas su cliquer sur la bonne room, le cinq est bien là, repart avec des deagle, un control map et des kills grattés un peu partout ! S'en suivent deux rounds remportés sur B, une eco maîtrisée et l'équipe recolle au score (13-11).

Certes Ambush remonte, certes les duels ne sont plus à l'avantage de webSPELL, mais a-t-elle vraiment besoin de ça quand elle peut avoir un Derly invisible couloir A pour punir des terroristes naïfs et concentrés sur l'arrivée CT ? Ou encore un Yeneurs dont rien ne dépasse de la pos RpK sur B qui laisse couler les secondes pour attraper la bombe au bon moment (15-12) ? Oui, les anciens Apologis vont suivre un SBT à 7 kills en deux rounds pour espérer mais un maxez qui a dû se souvenir de la légère pique de wasiNK avant le match va venir fermer les portes du B avec deux éliminations et un Derly pour le revenge (16-14).

 

Derly et la casquette de clutcher 

De retour sur Inferno, les équipes sont prêtes à en découdre mais on se demande, en tant que spectateurs, si Ambush va être capable de montrer un autre visage que sur la première carte où le score n'a fait que masquer une certaine fébrilité. Au moins, elle débute bien grâce à un pistol round axé sur l'appartement qui lui permet de contourner l'offensive mid de ses adversaires et d'empocher le premier point presque gratuitement (0-1). Outre l'éco qui suit, ce sera quasi tout jusqu'à la fin du side. Derly et ses partenaires sont tout simplement au-dessus individuellement et les choix du leader sont globalement payants. Comme acheter au troisième round tout en restant aux alentours de 2 000 $ par joueur. MP9 en main, l'équipe va retourner un désavantage numérique et se lancer dans le scoreboard (1-2). RayZer, 26 kills sur la carte, va dès lors bénéficier de son AWP avec trois éliminations sur B pour se mettre en jambes (2-2) avant qu'il ne se fasse rappeler à l'ordre mid (2-3).

Sur les points qui suivent, le sniper prend toujours au minimum un kill et, surtout, wasiNK peine à exister là où Derly est capable de reprendre la banane en slow, tout en confiance, pour surprendre un SBT en anti-flash au niveau des tonneaux. Tout va dans le sens de webSPELL et seul un triple kills de S0ne permet de glisser un autre round dans cette longue série adverse (4-8). Sûrs d'eux, Yeneurs et ses équipiers décident de continuer ce jeu agressif en prenant rapidement le second mid pour y prélever un joueur mais oublient totalement de se soucier du couloir qui arrive des appartements terro, le A est ouvert. Heureusement pour Ambush, Derly ne trust pas totalement le call d'un de ses coéquipiers et ne rentre pas son clutch. La fin du side est gérée et les joueurs de Styla se rassurent avant de passer en défense (9-6).


Styla se tenait-il la tête aujourd'hui en sentant le match échapper à ses joueurs ?

Pour reprendre, les leaders vont chacun leur tour nous offrir un parfait ensemble call-skill. C'est d'abord Derly qui s'illustre en 2vs4 en repartant rapidement sur A alors que tout le monde vient de le voir aux portes du B, son coéquipier coupant du côté de l'arche avant de ne faire que du un pour un. Armé de son P250 et d'une flash, l'ancien coéquipier de DrqkoN va parfaitement s'en sortir pour notre plaisir. Place ensuite à wasiNK qui comprend les intentions de ses adversaires et annonce dans le vocal : "Go pari A !". Tout le monde s'exécute et quand ses adversaires s'en rendent compte, c'est lui qui se charge de prélever deux joueurs au niveau de l'arche, ses coéquipiers n'ayant plus qu'à conclure (9-8). Gringo par un clutch puis SBT en reprise vont accentuer le score (9-10). Ambush serait-elle relancée ?

Ca aurait pu, mais non, ses joueurs tombant un à un dans le T et sur le BP A face à des Deagle. Cela ne fait que remettre webSPELL dans le droit chemin avec une prise apps qui passe au bénéfice du fade d'une smoke puis une dans le T avant que Derly ne remette encore un 1vs3 sur la table. Aie aie, il faut maintenant éco pour Ambush avant de jouer son va-tout pour ne pas lâcher le draw (14-10). Le A ne cessant de tomber, wasiNK décide de déposer DrqkoN sur la banane avec une AWP avant de retourner de l'autre côté de la carte. C'est sans compter sur l'épine de ce match qui ne fait qu'une bouchée du sniper avant de prendre un merveilleux timing sur son opposant direct et d'attraper un Gringo qui tente de se replier CT. Le merveilleux moove de SBT pour défendre le A, confirmant ainsi qu'il est l'une des meilleures extrémités du subtop français, ne suffit qu'à ravir notre regard de spectateur (15-11). Sans solution, la défense laisse trop de place aux attaquants de webSPELL qui en terminent et se hissent jusqu'en finale. 

Quant à Ambush, elle affrontera Make Your Destiny demain en petite finale, un match important pour montrer qu'il ne s'agissait pour elle que d'un jour sans et ne pas se mettre à douter alors qu'elle sort d'une superbe semaine en ESEA Advanced dans laquelle elle a confirmé sa première place au classement général.

 

La fiche technique

Ambush 0-2 webSPELL fiche de match

Avec cette victoire, webSPELL rejoint UBITEAM en finale – L'arbre complet

Ambush :

  • SBT (45-40)
  • DrqkoN (37-35)
  • S0ne (45-43) 
  • Gringo (43-43)
  • wasiNK (20-41).

webSPELL :

  • RayZer (45-36)
  • Sivolts (43-37)
  • Yeneurs (44-40)
  • Derly (40-37)
  • maxez (29-41).

Statistiques détaillées sur FACEIT

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles