Brèves

WebTV

Compétitions



Le point à la mi-saison : Du top 20 à 11 (3/4)

4200 6

Le weekend de l'Assomption est passé et a laissé derrière lui d'intenses journées de travail pour faire place au repos et surtout au calme face aux Pyrénées. Quoi de mieux que l'air natal du Béarn pour retrouver l'esprit de l'écriture et terminer avec passion ces deux derniers articles d'analyse de l'évolution du top 30 entre la fin 2018 et la mi-2019 ?

C'est ainsi que nous allons aujourd'hui parler des équipes classées de la vingtième à la onzième place de ce classement. Ces dernières sont à tendance danoise (quatre équipes) et permettront de retrouver des têtes que l'on a plus l'habitude de rencontrer sur les grands tournois CS:GO, contrairement aux articles précédents qui comprenaient aussi des équipes du subtop. Petit update, depuis la publication de l'article sur les équipes sorties du top 30, nous avons appris que c'est terminé pour l'équipe Vega Squadron puisque la structure a décidé de s'éloigner du jeu suite à ses mauvais résultats.

OpTic

31 décembre 2018



29 juillet 2019

19ème -1 20ème

Résultats 2018

DH Open Summer
Minor Europe Londres
3/4. StarSeries & i-League S6
GG.BET Shuffle
cs_summit 3

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

k0nfig
cajunb
refrezh
Snappi
JUGi

ruggah


k0nfig
cajunb
MSL
niko
TeSeS

ruggah

Résultats 2019


3/4. WePlay! Lock and Load
DH Open Summer
GG.Bet New York Invitational

J'étais dans une structure américaine représentée tour à tour par une line-up américo-canadienne, européenne, américo-danoise et enfin danoise. Je suis aujourd'hui détenue par une structure brésilienne toujours avec mon équipe danoise. Je suis, je suis ? OpTic !

Voilà un bref résumé de la situation d'OpTic qui a vu son équipe considérablement évoluer ces dernières années. Début 2018, le mix européen composé de mixwell, HS, friberg, allu et Magisk a été remercié au profit d'un mix nord-amércain et danois assez inattendu avec ShahZam, stanislaw, k0nfing, cajunb et gade (prêté six mois par North Academy). Si la line-up a du potentiel en n'y regardant que les joueurs, on se demande tout de même comment allier deux zones si éloignées tant en terme de fuseaux horaires et que de cultures. Après deux mois de collaboration et un palmarès vierge, les nord-américains sont remplacés par Snappi et JUGi. Ils complètent également l'équipe avec un coach danois, ruggah, qui avait longtemps évolué chez North. C'est à partir de là que l'on voit OpTic se montrer un peu plus avec une qualification aux finales de l'ESL Pro League - via le parcours nord-américain - où ils tombent en finale du lower bracket face à SK Gaming (1-2). Avant de se qualifier au Major de Londres ils terminent second de la DH Open Summer derrière l'équipe d'EspiranTo, Imperial. Les premières impressions avant le Major montrent alors trois joueurs particulièrement en forme ; k0nfig, JUGi et cajunb ; alors que gade semble progresser tournoi après tournoi et que Snappi paraît totalement hors du coup. Après une défaite attendue face à Liquid en ouverture à Londres, les Danois vont enchaîner 131 rounds (!) en trois cartes jouées et en autant de jours (16-13 face à Virtus.pro, 28-26 face à TYLOO et 23-25 face à HellRaisers). Ils s'avancent donc face à BIG pour un match décisif où le la fatiguée cumulée a raison d'eux (0-2). Ces performances après un peu moins de six mois d'existence sont encourageantes et vont se confirmer avec de belles places en fin d'année. gade est retourné chez North, niko est arrivé et l'équipe fera bonne figure aux StarSeries S6, à la GG.BET Shuffle puis au cs_summit 3 avant de bench niko (déjà!) pour recruter refrezh qui vient de faire parler de lui à la BLAST Pro Series de Lisbonne en tant que stand-in pour Cloud9. 

L'année 2019 s'avance donc avec le Minor Europe comme premier gros rendez-vous pour les Danois. Face à un niveau très relevé (ENCE, Vitality, mousesports, ...) mais aussi avec une équipe moins équilibrée (-gade +refrezh), OpTic ne parvient pas à se qualifier pour Katowice. Ce n'est pas la seule qualification qui lui échappe puisqu'elle échoue aussi à rejoindre Sydney pour les IEM et Dallas pour la DH avant de prendre la décision de remercier un cajunb de plus en plus irrégulier dans ses performances. JUGi est également mis sur le banc puisqu'en négociations avec North. Le leader danois MSL signe alors chez OpTic qui sort aussi niko du banc. Ces changements n'apportent guère plus de qualification avec un échec au Closed Qualifier européen pour Berlin, avant une embellie à la DH Open Summer dont ils sortent vainqueur face à Team Ancient. Toujours en difficulté individuellement, Snappi est remercié après plus d'un an dans la line-up. C'est un tout jeune danois dont on ne sait pas grand chose, TeSeS, qui vient le remplacer. En cette seconde partie de saison, elle pourra quand même participer à un gros tournoi CS:GO puisqu'elle a remporté le GG.Bet Invitational pour New York (IEM) mais aussi car MiBR n'y participera pas. Car oui, l'avenir d'OpTic ne se joue pas sur son niveau de jeu mais bel et bien en coulisse. Rachetée par Immortals, déjà propriétaire des Brésiliens de MiBR, OpTic se retrouve bloquée par les règles de Valve interdisant à une structure d'aligner deux équipes dans un même tournoi. Alors en attendant qu'un acheteur débloque leur situation, ils vont continuer à jouer et essayer de performer où ils le peuvent avec toujours cette épée de Damoclès qu'est MiBR au dessus de leur tête.
Notez pour finir que cajunb a été rappelé aux dépens de refrezh, ce qui pourrait être une bonne publicité si l'ancien North parvient à retrouver le niveau qui était le sien à son arrivée chez OpTic.

 

Cloud9

31 décembre 2018



29 juillet 2019

14ème -5 19ème

Résultats 2018

ELEAGUE Major Boston
cs_summit 2
BLAST Pro Series Lisbonne

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

autimatic
RUSH
flusha
Zellsis
kioShiMa

valens


autimatic
daps
koosta
TenZ
mixwell

JamezIRL

Résultats 2019

ELEAGUE CS:GO Invitational

"Chute devant, chute !"
"Mais lâchez nous la grappe !"
"Non, chute, chute, chute !"

Pour ceux qui se rappelent de cette pub fruitée, elle reflète un peu ce qui s'est passé pour Cloud9 après sa folle victoire au Major de Boston en janvier 2018. Cette prouesse était considérée par quasi tout le monde comme un one-shot, y compris par les joueurs eux-mêmes. Dans l'espoir de la réitérer, Stewie2K souhaitait remplacer Skadoodle. Des dissensions se sont alors créées au sein de l'équipe et le sniper américain a décidé de se retirer pendant que Stew acceptait l'offre de SK Gaming qui avait fait le tour de la question au Brésil et s'ouvrait à l'international. C'est ainsi que la jeune pépite qui fait aujourd'hui le bonheur de Liquid mis son plus bel headshot sur CS:GO, mettant à terre sa propre structure.

Comment réagir après avoir vécu l'euphorie d'une telle victoire puis ces grisantes surprises internes ? Cloud9 n'a jamais trouvé la réponse. Elle recrute FNS, leader canadien de Complexity et enregistre le retour d'un Skadoodle affecté par ces histoires. La mayonnaise ne prend pas autour de FNS et malgré une qualifcation aux finales ECS où ils ne font qu'une 7-8e place, ils décident de le bench et de prendre STYKO en stand-in. C'est alors que le second coup de massue arrive, tarik rejoint Stew chez MiBR afin d'y remplacer Boltz. Cloud9 a perdu ses deux starplayers et surtout, un leader humain qui avait fait beaucoup dans la victoire à Boston. Ce n'est pas pour rien s'ils vivent aujourd'hui chacun des réussites que ce soit avec Liquid et NRG alors que Cloud9 peine à se reconstruire autour d'autimatic.
L'équipe est complétée par Golden qui va prendre le lead après avoir mené fnatic à divers succès sans pour autant gagner le respect de ses ainés suédois. Ce cinq maintenant international s'avance sans certitude vers le Major de Londres où leurs performances se font plus que respectables. Après s'être fait balayer par Vega Squadron ils vont enchaîner les overtimes avec une seule victoire face à Winstrike (19-16) et deux défaites face à HellRaisers (16-19) et G2 (19-22) où shox réalise un très grand match. Ils sortent donc du Major mais parviennent à garder un slot en Challengers Stage pour Katowice.
Suite à ça, un autre Suédois arrive et pas des moindre... flusha vient prendre la place de STYKO avant que Skadoodle ne soit bench et que kioShiMa soit recruté. L'année se termine avec l'annonce de l'absence longue durée de Golden ; donc pour le Major de Katowice ; qui sera remplacé par Zellsis. Hormis tous ces changements, la fin d'année reste vierge de tout résultat exceptée la victoire du showmatch de la BLAST Pro Series d'Istanbul.

Qu'attendre de l'année 2019 après avoir vécu de tels bouleversements ? Pas grand chose, et pourtant, ce mix international nous fait mentir en accrochant une seconde place à l'ELEAGUE CS:GO Invitational face à FaZe (1-2) mais surtout en allant chercher un statut de Légendes à Katowice ! Ils sont d'abord passés tout près de l'élimination en Challengers Stage après avoir battu Grayhound (16-11) en ouverture puis lâché les deux matchs suivants face à TYLOO (3-16) et ViCi Gaming (6-16). Lorsque FURIA plia la première map du match décisif (16-1), on ne donnait pas cher de l'avenir de Cloud9 dans ce Major mais l'expérience va ressortir avec kioShiMa, flusha et autimatic qui vont dominer Inferno (16-1) et Cache (16-10) avant d'en faire de même avec Winstrike (2-0). Place au Legends Stage où encore une fois ils se retrouvent en mauvaise posture (1-2) avant d'espérer sur les matchs éliminatoires d'abord en sortant HellRaisers (2-0) puis en étant à deux doigts d'accrocher FaZe en remontant 10 rounds sur Cache (14-15) avant de lâcher le dernier (14-16) et de laisser filer Dust2 (9-16). Même s'il aurait été beau de les voir arriver en playoff, le Major est plus que réussi pour eux et on se dit qu'une équipe internationale pourrait avoir de l'avenir. flusha, autimatic et kioShiMa sont affutés, le jeune leader montant, Golden, va revenir alors l'espoir est de mise. Il sera toutefois de courte durée puisque flusha se retire juste après le Major pour des raisons personnelles. S'en suivent de nombreux changements loin d'être fructueux avec le retour de Golden, la fin du stand-in de Zellsis et KioShiMa, les arrivées de vice et cajunb et arrêtons nous là sans aborder les coachs pour préserver notre crâne.

Finalement, en ce début juillet, Cloud9 va faire table rase du passé et remercier tout ce beau monde en ne gardant que le seul ancien à tenir le rang, autimatic. La line-up est complétée avec l'ancien OpTic, mixwell, les jeunes koosta et TenZ et un leader reconnu pour avoir amené NRG dans le top monde, daps. JamezIRL est recruté pour coacher ces joueurs alors que valens reprend son rôle de "Head of Data Science". Leur première sortie à la BLAST Pro Series de Los Angeles a montré de belles choses puisqu'ils ont accroché NRG et MiBR (15-15) et battu FaZe (16-12). Rien que sur le papier, le projet semble retrouver une ligne avec plus de logique et tant pis pour le slot Major qui a été perdu suite aux divers changements du début 2019 (il restait moins de trois joueurs ayant participé à Katowice) et bien entendu non récupéré ensuite. Entre le skill d'autimatic, TenZ et koosta, la polyvalence de mixwell et le lead de daps on se dit que Cloud9 aura la possibilité de retrouver le Major dans peu de temps.  


Cloud9 va chercher l'overtime sur la dernière map du Major Boston face à FaZe.
Un souvenir impérissable pour ce cinq aujourd'hui disparu.

 

Tricked

31 décembre 2018



29 juillet 2019

77ème +59 18ème

Résultats 2018

 3/4. CSGOFAST.COM Cup #3
Cross Border Esport
Kalashnikov Cup

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

b0rup
Lukki
snedker

 

Rejin


b0rup
acoR
HUNDEN
Sjuush
Bubzkji

Winspai

Résultats 2019

3/4. Copenhagen Games
3/4. DH Open Summer
Kalashnikov Cup #2
3/4. LOOT.BET Smack My Beach
       Cup
Good Game League

Comme nous l'avions noté, le Danemark est à la fête dans cet article et c'est maintenant au tour de Tricked d'être abordée.

Il n'y a que peu de temps que l'équipe a fait un bond au classement mondial. Avant ça, elle s'est beaucoup cherchée en changeant très régulièrement de joueurs. Ainsi, entre début 2018 et avril 2019, la line-up a évolué à plus ou moins dix reprises. Difficile dans ces conditions de trouver la stabilité nécessaire pour travailler, construire son jeu et gravir les marches du subtop européen. b0rup est ainsi le seul joueur actuel à avoir rejoint l'équipe en 2018 (mai) et à avoir gravé la victoire au Cross Border Esport à son palmarès. Logiquement, Tricked ne parvient pas à rejoindre le Closed Qualifier Europe pour Katowice en échouant à deux reprises face à des équipes totalement inconnues puis en terminant 3-4e après une défaite 2-0 face à Windigo, alors un à deux crans au dessus d'eux dans le subtop européen.

C'est à partir d'avril 2019 que la line-up va se stabiliser autour du cinq que l'on connait aujourd'hui et cela va lui faire le plus grand bien. Dans le même temps, Winspai, coach de l'académie, est promu au rang de coach de la line-up principale pour remplacer Rejin, parti rejoindre karrigan chez mousesports. A partir de là, les Danois vont montrer de belles capacités avec quatre joueurs capables de fraguer et tenir un match. Seul HUNDEN, leader de l'équipe, se trouve très reculé au scoreboard bien qu'il apporte un impact différent au jeu de l'équipe.
Début juin, ils se font logiquement éliminer au Closed Qualifier Europe pour Berlin où le niveau est vraiment très relevé. Ils tombent au premier tour face à Heroic qui leurs est supérieur puis en lower bracket face à Team Ancient qui a déjà plus d'expérience en team et sur la scène. Ils ne vont pas se décourager pour autant et réussissent à accrocher quelques places comme en DH Open Summer (3/4e) ou sur des tournois en ligne mais surtout ils réalisent une très belle performance à la Good Game League. Ils vont accéder à la finale du tournoi en battant les Aristocracy de TaZ, les GamerLegion de dennis et les Virtus.pro de Snax. Le dernier match est sans surprise puisque G2 est en confiance après sa prestation aux finales ESL Pro League et l'emporte face à Tricked (2-0). Notez tout de même que les Danois ont fait un beau match sur leur map (Train) où ils ont poussé les Français jusqu'en prolongations (15-19). 

Nouvelle tout fraichement arrivée, b0rup se retire de l'équipe pour rejoindre Heroic. Tricked va devoir trouver un remplaçant capable d'amener autant de firepower que le jeune danois si elle espère continuer à progresser. Avec ce nouveau classement, il se peut que des joueurs reconnus sur la scène danoise soient intéressés par le projet. NaToSaphiX, remercié par Heroic par exemple ?
Sans ça, le fait d'avoir un leader à l'ancienne (qui ne frague pas ou peu) pourrait verrouiller certaines portes à l'équipe.

 

Renegades

31 décembre 2018



29 juillet 2019

13ème -4 17ème

Résultats 2018

Minor Asia Londres
3/4. TOYOTA Master CS:GO
       Bangkok

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)


AZR
jks
Gratisfaction
Liazz
jkaem

kassad



AZR
jks
Gratisfaction
Liazz
jkaem

kassad

Résultats 2019

Minor Asia Katowice
3/4. StarSeries & i-League S7

Bien que Renegades soit une équipe australienne, elle est loin d'être nouvelle dans le top monde CS:GO contrairement à Grayhound. Avec AZR et jks présents en son sein depuis 2015, elle connaît le top 20 monde depuis autant de temps.

L'équipe aborde 2018 en confiance après avoir recruté NAF chez OpTic Gaming début septembre 2017 et enchaîné de très bons résultats dont la qualification au Major de Boston. Elle ne parvient malheureusement pas à y gagner un slot pour le Major suivant en ne passant pas le Challengers Stage malgré de très belles performances. Outre deux cartes gagnées et une perdue, le tout assez sèchement, elle perd deux cartes sur le score de 14-16 face à Vega Squadron puis Liquid ce qui peut lui laisser un petit goût d'inachevé tant NAF était en forme. C'est sûrement en le voyant ainsi que les Américains de Liquid ont pensé à le ramener à la maison trois ans après son départ. C'est jkaem, un habitué des équipes aux nationalités mixtes qui vient le remplacer. Peu de temps après kassad, le coach, décide de partir de Renegades et Ryu est mis à l'essai. Les Australiens ne changent pas leurs habitudes et vont se qualifier pour le Major de Londres. Leur prestation est cette fois moins aboutie puisqu'ils n'enlèvent qu'une carte face à Space Solders (19-15) et qu'ils perdent assez sèchement les trois autres. L'absence générale de résultats hors qualification au Major pousse à de gros changements. En plus de Ryu qui est déjà remercié, le leader et sniper, Nifty, retourne aux Etats-Unis dans la nouvelle équipe de Team Envy et USTILO est mis sur le banc. Gratisfaction et liazz sont recrutés pour les remplacer alors que kassad fait son retour. Renegades termine ensuite 3/4e du TOYOTA Master CS:GO Bangkok avant de se montrer à son avantage aux finales ESL Pro League Saison 8. Après avoir lâché le premier match face à HellRaisers, l'équipe va se mettre dans les pas d'un jks particulièrement affuté pour s'ouvrir les portes des quarts de finale. Elle ne passe pas loin de la qualification en remportant sans difficulté sa carte (Cache, 16-4) puis en se mettant en bonne position sur Mirage (14-11) avant de laisser filer un round et par la même occasion, la carte, face à un petit achat qui remet mousesports dans le droit chemin (14-16). Ils ne font ensuite pas le poids sur Train (9-16) et peuvent se mordre les doigts d'être passés si près d'une première demi-finale dans un grand tournoi.

Au-delà de la déception, cette 5-6e place donne aussi de l'espoir à Renegades pour l'année à venir qu'ils débutent avec une habituelle première place au Minor Asie. C'est en Pologne que l'équipe trouve enfin le chemin du Legends Stage avec un 3-0 en Challengers Stage grâce à un tirage plutôt favorable (AVANGAR, NiP puis ENCE). Il est certain qu'AZR et jkaem ont eu un impact sur la performance à Katowice mais encore une fois c'est jks qui sort les headshots face à Vitality pour valider leur place en quarts de finale (3-1). Face à MiBR, ils vont subir une leçon sur leur propre carte (Dust2, 6-16) à commencer par une superbe reprise CT des Brésiliens sur le premier pistol-round. Train sera ensuite un peu plus accrochée mais une fois en place côté CT, les joueurs de FalleN vont enchaîner 10 rounds pour l'emporter (12-16). La marche face au top 5 était trop haute mais ils peuvent être fiers de leur performance et reviendront en Legends Stage à Berlin. La suite de 2019 s'avère plus délicate malgré une 3/4e place aux StarSeries & i-League S7 puisqu'ils ratent d'abord l'événement à domicile, les IEM Sydney, avant de devoir faire sans Gratisfaction privé de compétitions aux Etats-Unis pour des questions de visa. Renegades évolue donc en mai avec smooya mais cela ne fait que les couper dans leur progression puisqu'ils ne peuvent ni jouer ni s'entraîner avec leur line-up principale ce qui les affecte à la fois à court et long terme. Logiquement, le retour du sniper australien ne se fait pas avec le succès et c'est dans la douleur que les Australiens terminent cette première partie de 2019.

Dans une interview aux ESL One Cologne, jkaem nous disait qu'ils allaient profiter des vacances pour retrouver leurs familles eux qui s'entraînent aux Etats-Unis puis travailler le Major. On attend donc de voir s'ils seront capables de réitérer l'exploit de Katowice.

 

 CR4ZY

31 décembre 2018



29 juillet 2019

38ème +22 16ème

Résultats 2018

CSGOFAST.COM Cup #3
3/4. Qi Invitational
3/4. Good Game League
Esports Balkan League S2
Ceh9 ES.BET Weekly #1
ESL Adria League S2
LOOT.BET Cup #3

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

LETN1
nexa
huNter
EspiranTo
ottoNd

emi


LETN1
nexa
huNter
EspiranTo
ottoNd

emi

Résultats 2019

United Masters League S1
3/4. DH Open Rio de Janeiro
DH Open Tours
Minor Europe Berlin

Les équipes internationales sont maintenant monnaie courante dans le jeu et CR4ZY fait partie de celles dont on se méfie le plus. Si vous ne reconnaissez pas ce nom, c'est qu'il a récemment remplacé "Valiance & Co" qui doit vous être plus familier.

Jusqu'à fin 2018, Valiance était tournée autour d'une base de joueurs slovaques si ce n'est huNter, un Bosniaque cousin d'un joueur mondialement connu, NiKo. Lui-même très skillé, il ne connait pas le même succès avec cette line-up très hétérogène qui obtient quelques places majoritairement en ligne mais qui peine en LAN et ne pervient pas à se qualifier ne serait-ce qu'au Closed Qualifier de Londres. Les espoirs autour de cette équipe vont naître lorsqu'elle va changer la majeure partie de ses joueurs pour ne garder que LETN1 et huNter et recruter la pépite littuanienne EspiranTo, le jeune sniper finlandais ottoNd et un slovaque plus expérimenté, nexa. Plutôt que de kick emi, ils vont le promovoir au rang de coach. Ce changement portera rapidement ses fruits autour d'un jeu agressif, où le skill du cinq fait des ravages. Pour autant, LETN1 ne se contente pas de demander à ses jeunes loups de cliquer des têtes mais essaie de construire un jeu autour de quelques principes et rôles qui peuvent avoir des tendances fixes, établies et retirer quelques libertés de jeu. Ainsi, ils terminent l'année en gagnant l'ESL Adria League et la LOOT.BET Cup #3 en seulement un peu plus d'un mois d'existence.

Ils attaquent 2019 avec des envies de Major mais ils échouent à la 4e place du Minor Europe pour Katowice battus par Vitality (2-1). Les espoirs sont loin d'être enterrés puisque lors de ce Minor ils ont battu mousesports à deux reprises et qu'ils n'ont pas démérité que ce soit face à ENCE ou Vitality. Le match éliminatoire face aux Français fut très accroché avec des équipes allant d'abord l'emporter sur la carte choisie par l'autre (16-13 sur Cache puis 13-16 sur Dust2) avant de se livrer une belle bataille sur Inferno (14-16) où ZywOo (32-19) et huNter (32-21) ont tous deux sorti une très grosse prestation. Peu de temps après ce résultat, un changement va avoir lieu dans l'équipe avec la prise du lead par nexa. Il ne s'éloigne pas de l'agressivité proposée par l'équipe mais offre plus de libertés aux chiens fous que sont huNter, EspiranTo et ottoNd. Ils ne vont pas s'arrêter de performer mais font tout de même preuve d'irrégularité ce qui peut s'expliquer par le manque de maturité de ces jeunes joueurs. Ainsi, ils terminent premiers de l'United Masters League S1 mais échouent en demi-finale de la DH Open Rio de Janeiro, en finale de la DH Open Tours puis dans le match qualificatif aux ESL One New-York face à G2. Malgré ces échecs, ils obtiennent leur slot au Major de Berlin en terminant seconds du Minor Europe. Avec le nouveau fonctionnement du Major pour déterminer les matchs, CR4ZY devrait avoir une chance d'accrocher le Legends Stage où elle pourrait -comme d'autres avant elle- créer quelques surprises en vue des playoffs.

Alors, ne trouvez-vous pas un petit air de ressemblance avec NiKo ?

Heroic

31 décembre 2018



29 juillet 2019

16ème +1 15ème

Résultats 2018

Copenhagen Games
GG:Origin
3/4. DH Open Austin
3/4. DH Open Valence
Game Clash Masters
3/4. GG.BET Shuffle
TOYOTA Master CS:GO
     Bangkok
3/4. DH Open Winter

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

friberg
es3tag
mertz
AcilioN
MODDii

peacemaker


friberg
es3tag
blameF
NaToSaphiX
stavn


Résultats 2019


BB.BET Ice Challenge
GG.Bet Sydney Invitational

Vous approchez l'indigestion danoise ? Soufflez un peu, Heroic vous propose de changer un peu de saveurs avec quelques drapeaux suédois et brésilien.

Il faut croire que 2018 rimait avec changements pour les équipes du subtop danois. Comme OpTic et Tricked, Heroic a fait sa dizaine de remplacements à commencer par la mise sur le banc d'es3tag pour RUBINO avant de faire revenir le premier aux dépens de JUGi. Ces évolutions ne vont pas empêcher l'équipe de prendre la seconde place des Copenhagen Games et de la GG:Origin avant qu'un grand coup ne soit donné sur la table. JUGi et Snappi sont vendus à OpTic, peacemaker et RUBINO se retirent pour problèmes de santé, friberg arrive en stand-in avant de signer de manière permanente et cromen est lui aussi recruté en stand-in mais est ensuite remplacé par AcilioN après un retour raté de RUBINO. Forcément, ce n'était pas le meilleur des moments pour espérer faire un bon résultat au Closed Qualifier de Londres (15-16e) même si parmi toute cette agitation ils ont accroché une 3/4e place à la DH Open Austin puis un même résultat à celle de Valence. Il est donc temps de se stabili... ah non ! mertz prend la place de niko qui est lui aussi vendu à OpTic. On note aussi le bref essai de naSu en tant que coach. peacemaker revient alors pour aider lors du TOYOTA Master CS:GO Bangkok que l'équipe remporte ce qui pousse à le faire signer de nouveau. Pour autant, l'équipe rate encore son Closed Qualifier (9-12e) ce qui les éloigne de Katowice.
En prenant le temps de regarder ce qu'est devenue l'équipe en fin 2018 on remarque qu'elle n'a pas particulièrement augmenté son niveau par rapport au début d'année. La vraie plus-value vient du "King of Banana", si expérimenté et influent. Pour le reste, mertz vaut-il mieux que JUGi ? Ce n'est pas dit. MODDii est lui en perdition tandis que AcilioN n'apporte satisfaction que par intermitence. Heureusement, es3tag apporte satisfaction, lui qui avait été bench en début d'année.

Pour ne pas changer avec les bonnes habitudes, 2019 débute par le remplacement de MODDii par blameF, joueur connu pour être très fort individuellement puis qui prendra le lead de l'équipe. Peu de temps après ce changement, Heroic fait tomber un Na'Vi s1mple dépendant (2-1) lors du premier match du GG.BET Ice Challenge. Ils perdent ensuite face aux voisins de North avant que Na'Vi ne prenne sa revanche ce qui les porte à la 3e place du tournoi. AcilioN ayant été invisible, il est mis de côté au profit de stavn (17 ans) qui est toujours à l'essai aujourd'hui. L'équipe va alors se qualifier pour les IEM Sydney en remportant le GG.Bet Sydney Invitational où le jeune danois s'est montré à son avantage. Une fois en Australie le niveau se fait trop élevé face aux fnatic puis les Grayhound l'emportent devant leur public en match décisif (2-1). Une opportunité de marché pousse Heroic à remercier mertz pour accueillir un sniper très en vue en la personne de NaToSaphiX. Les Danois gagnent alors leur place à Cologne mais, encore et toujours, échouent au Closed Qualifier pour Berlin (9-12e). Leur parcours à l'ESL One est plutôt bon puisqu'ils n'échouent qu'aux portes des playoffs, en finale lower-bracket face à Vitality. Malgré ça, l'échec pour rejoindre Berlin est celui de trop et peacemaker est mis de côté. Ils terminent la mi-année en passant proche de se qualifier pour les IEM Chicago, battus par G2 puis en recrutant LOMME en tant que coach.
On vient également d'apprendre ce Mercredi 21 août que NaToSaphiX est remercié au profit du jeune talent de Trickerd, b0rup.

Heroic nous laisse songeur. On sent un réel potentiel entre l'expérience de friberg et es3tag et l'impact de blameF ,stavn et maintenant b0rup (dont l'intégration reste à faire) mais il manque encore une petite dose de maturité et d'aventure commune pour passer un cap et enfin titiller de manière plus durable les équipes du top 10 monde.

 

MiBR

31 décembre 2018



29 juillet 2019

4ème -10 14ème

Résultats 2018

3/4. ELEAGUE Major Boston
WESG 2017 NA Finals
cs_summit 2
Adrenaline Cyber League
Moche XL Esports
3/4. ESL One Belo Horizonte
ZOTAC Cup Masters
3/4. FACEIT Major Londres
BLAST Pro Series Istanbul
ECS Finals S6
3/4. ESL Pro League Finals S6
 

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

FalleN
fer
TACO
coldzera
tarik

zews


FalleN
fer
TACO
LUCAS1
zews


Résultats 2019



3/4. IEM Masters XIII - Major
       Katowice
BLAST Pro Series Miami
3/4. IEM Masters XIV - Chicago

"J'ai deux amours, mon pays et CS:GO..."

FalleN aurait très bien pu prendre la place de Joséphine Baker tant il ne s'arrête pas aux portes de l'opus de Valve pour représenter le Brésil. C'est avec cette passion que le leader est devenue une figure de proue sur la scène où il a mené ses troupes à bien des succès dont deux Majors à l'époque de Luminosity puis SK Gaming. Depuis la mi-année 2018, ils évoluent sous un TAG légendaire au Brésil, celui de MiBR, racheté par la structure Immortals.  

Avant que ce changement n'ait lieu, SK Gaming attaque 2018 avec pas moins de 3 des six meilleurs joueurs du monde de 2017 dont coldzera premier pour la deuxième année consécutive. Le Major de Boston tombe alors très bien pour voir si tout ce beau monde compte démarrer l'année sur des bases aussi solides. FalleN et coldzera sont au rendez-vous et portent assez facilement l'équipe lors du Legends Stage (3-1). Le quart de finale face à fnatic est déjà plus accroché (2-1) avec des cartes très serrées. S'en suit la demi-finale contre les futurs vainqueurs, Cloud9 (1-2). Un résultat plus que correct mais qui fait vaciller l'idylle brésilienne. TACO est souvent montré du doigt pour sa dernière place au scoreboard et le fait que ses coéquipiers ne défendent pas tant que ça son rôle ingrat le pousse à partir vers Liquid. FalleN a alors déjà fait le tour des joueurs brésiliens susceptibles de pouvoir les rejoindre et c'est vers l'international que l'équipe se tourne. On entend bien des rumeurs comme celle de s1mple et flamie puis de shox avant que Stewie2K, le facteur X de Cloud9, ne soit choisi pour intégrer la structure. La communication va logiquement être compliquée puisque le Portugais doit être abandonné au profit de l'Anglais et que cela joue sur la précision et la vitesse des calls. Ils gagnent tout de même l'Adrenaline Cyber League et la Moche XL Esports respectivement face à AVANGAR et HellRaisers mais sont éliminés en demi-finales de l'ESL One Belo Horizonte face à mousesports.
Fin juin, l'équipe est rachetée par Immortals et voilà le TAG MiBR de retour après six années d'absence. boltz ne porte que brièvement ses nouvelles couleurs puisqu'il est remplacé par tarik à la mi-juillet. L'internationalisation continue avec un autre joueur majeur des Cloud9, susceptible d'apporter ce mix support-fraguer qui manquait parfois à l'équipe. Le caster YNk prend également la place de coach, un rôle plus ou moins occupé par FalleN lui-même depuis le départ de zews en 2016. L'équipe fait rapidement le plein de confiance en dominant la faible ZOTAC Cup Masters, qui reste à ce jour le dernier trophée que MiBR a soulevé. Le Major de Londres s'avance et on va se rendre compte que tous ces changements ont laissé des traces et créé un écart entre le top monde et MiBR. Un petit raté en ouverture face à TYLOO (13-16), avant de dominer mousesports, G2 et NiP avec au milieu un match plus que significatif... un 0-16 infligé par Astralis. Après un quart de finale plus qu'accessible face à Complexity, Natus Vincere domine les Brésiliens qui terminent encore une fois à la 3/4e place du Major. C'est un beau résultat, régulier qui plus est mais certains joueurs emblématiques commencent à sentir le vent tourner. coldzera parle une seconde fois cette année de partir puisqu'il n'est plus en adéquation avec les envies de FalleN et fer. Son prix étant plus qu'élevé et les opportunités peut-être pas satisfaisantes, il reste et va aider l'équipe à terminer 2018 avec quelques belles places d'honneur. MiBR se rappelle alors des réussites passées et rappelle TACO et zews de chez Liquid en échange de Stewie2K. YNk est donc logiquement écarté suite à ce retour.

Qu'attendre de 2019 si ce n'est du travail pour revenir au niveau qu'avait l'équipe entre 2016 et 2017 ? Cela passe d'abord par le bench de tarik pour le retour de felps. Leur résultat en Major ne change pas et ils échouent en demi-finales face à un Astralis encore au sommet de son art. Suite à ça ils n'approchent plus les finales que ce soit aux BLAST Pro Series de Miami ou aux finales ECS S7. Le changement de 2017 revient sur la table et felps sera encore remercié. La chance est laissée à LUCAS1, finaliste festif du Major de Cracovie. Cela ne suffit pas et coldzera annonce qu'il souhaite être bench tout en proposant à ses compagnons de les accompagner jusqu'au Major ce qu'ils refusent. Le voilà bench et zews pose la casquette de coach pour reprendre la souris en main comme il avait pu le faire à l'occasion chez Liquid. Juste avant les vacances, les Brésiliens repartent des IEM Chicago avec une inattendue 3/4e place pour laquelle ils peuvent remercier G2 qui s'est un peu ratée en match décisif de poule contre eux.

Tout en commençant à penser à l'après Major et au joueur à recruter, l'équipe a eu quelques semaines pour réfléchir au jeu qu'elle va déployer au Major pour - à minima - garder son slot en Legends Stage. La tâche sera ardue tant le firepower de l'équipe se retrouve amputée par le départ de coldzera mais on sait que FalleN est capable de soulever des montagnes quand la pression est à son comble. Réponse dans quelques jours à Berlin.


Toujours parmi les meilleurs joueurs du monde, coldzera ferait du bien à n'importe quelle équipe.
On lance les paris ?

 

fnatic

31 décembre 2018



29 juillet 2019

9ème -4 13ème

Résultats 2018

IEM XII - Katowice
WESG 2017
3/4. DH Masters Marseille
3/4. IEM XIII - Chicago
PGL Grand Slam

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

JW
twist
KRIMZ
Brollan
Xizt

Jumpy


JW
KRIMZ
Brollan



Jumpy

Résultats 2019


3/4. iBUYPOWER Masters IV
StarSeries & i-League S7
IEM XIV - Sydney

Il ne fait pas bon être nostalgique lorsqu'on est un fan de fnatic. La grande époque des Majors est quelques années derrière nous, JW et KRIMZ en sont les derniers rescapés, enfin... juste leurs pseudos car lorsqu'on regarde leur niveau individuel actuel on est très loin de 2015 !

L'année 2018 peut être dédiée à KRIMZ tant il a été fort individuellement et régulier ce qui a permis à la structure suédoise de remporter quelques beaux tournois. L'année a commencé à Katowice avec une qualification en playoffs sur le score de 3-2 dont une victoire 16-8 sur Astralis. Comme vu juste au dessus, malgré une première carte remportée en prolongations et une grosse remontée sur la suivante, SK Gaming va éliminer fnatic en quarts de finale. C'est ensuite le mois de mars qui est plus que prolifique. La line-up domine les IEM Katowice jusqu'à arriver en finale face à FaZe et olofmeister. Les cinq cartes sont nécessaires pour départager les deux équipes et la dernière est merveilleuse pour le spectacle. FaZe a remonté quatre rounds pour mener 15-14 sur Train, le dernier round pris par fnatic est un exploit de flusha en 2v5, karrigan exulte presque mais c'est sans compter sur un homme, flusha (encore lui!). Il réchauffe l'atmosphère de rain sous l'échelle (40pv), prend NiKo au niveau de l'e-box en travers smoke - forcément -, se redirige sur B avec ses coéquipiers pour y terminer rain en ouverture avant de clutcher en défense de bombe. Encore un ace ! fnatic est sauvé et s'en va gagner les IEM Katowice ! Ce dernier a marqué les esprits mais KRIMZ s'est montré primordial durant la totalité du tournoi. Il continue sur sa lancée en roulant sur les WESG où la concurrence n'est pas très élevée. S'en suit une petite place à la DH Masters Marseille où Astralis débute son reigne et les bat en demi-finales. Les Suédois ne vont pas parvenir à garder le cap de ce beau début d'année et vont doucement rentrer dans le rang avec plusieurs tournois ratés qui amènent à remplacer Lekr0 par Xizt ce qui ouvre la porte au bench de Golden dont le lead n'est pas respecté des anciens. C'est draken qui prend sa place mais les performances n'en sont pas meilleures. Le Major de Londres n'arrive donc pas forcément au bon moment et cela se ressent. KRIMZ est abandonné par ses coéquipiers et les playoffs s'éloignent (2-3). Un slot au Challengers Stage de Katowice est gardé ce qui n'enterre pas encore totalement fnatic. Le moment est choisi pour tourner une page et flusha est remercié après tant de services rendus. ScreaM est recruté en stand-in mais on se doute que cela ne va pas durer. Le jeune Brollan prend sa place alors que twist vient remplacer draken. L'année se termine sur une victoire en PGL Grand Slam où le niveau n'est pas des plus élevés. Bien entendu, KRIMZ est le meilleur joueur suédois sur le tournoi.

L'année 2019 va être un total fiasco pour les hommes de Xizt. Après s'être mis à l'abri en signant pour trois ans supplémentaires, JW et KRIMZ ne vont pas se montrer sous leurs meilleurs ospices. Le Major Katowice est raté, le slot pour Berlin n'est plus et ce ne sont pas les finales perdues en StarSeries & i-League S7 puis aux IEM Sydney qui vont redonner le sourire à la structure. Le Minor approche et l'expérience est là pour aller chercher une place à Berlin malgré le niveau de la qualification européenne. Les collègues suédois de Team Ancient puis les voisins danois de North sont balayés, place à la demi-finale face à mousesports. La nouvelle line-up de karrigan est bien trop forte et envoie fnatic en match de la dernière chance face à CR4ZY. La victoire ou la fin de l'été à regarder le Major depuis la maison, voilà l'enjeu du match. Le résultat est rude mais logique, sur chaque carte fnatic est dominé sur le premier side, remonte sur le second avant de lâcher les derniers rounds décisifs (13-16 à deux reprises). Le match récompense une jeunesse qui monte et vient rappeler à ces anciens un peu moins fringuants qu'il va leur falloir se remettre en question pour ne pas descendre encore plus.

Le retard a parfois du bon tant il permet d'avoir une news totalement à jour des dernières informations dont celle de fnatic qui vient de remercier Xizt et twist.
Qu'attendre pour la suite de 2019 ? On aimerait sincèrement revoir flusha après ses prestations de haute vollée pour Cloud9 puis une jeune pousse suédoise. Pourquoi pas nawwk, si fort avec GamerLegion ?
fnatic peut déjà s'appuyer sur un socle solide avec JW et KRIMZ qui ont montré en 2018 qu'ils étaient encore capables de très belles choses. Ajoutez à cela le jeune Brollan, vous êtes loin de repartir de rien. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Brollan n'est pas à comparer avec ZywOo. Son jeu se rapproche plus du solide fixe dont il pourrait devenir une des références d'ici quelques années.
A eux maintenant de trouver un jeu peut-être plus construit qui leur permettra de gagner en régularité avec toujours JW en facteur X.

 

North

31 décembre 2018



29 juillet 2019

10me -2 12ème

Résultats 2018

3/4. Copenhagen Games
Bets.net Masters S1
DH Open Tours
3/4. StarSeries & i-League S5
3/4. DH Open Summer
DH Open Valence
DH Masters Stockholm
3/4. ECS Finals S6 

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

valde
aizy
Kjaerbye
gade
cadian

ave


valde
aizy
Kjaerbye
gade
JUGi

mithR

Résultats 2019


GG.Bet Ice Challenge
3/4. ECS Finals S7
1/2. Play-In Major Berlin

 Tre små katte, tre små katte... Euh ! Excusez, le Danois l'a emporté sur moi...  

La seconde équipe de la scène danoise réalise une bien belle année 2018 dans laquelle il manque une petite confirmation en Major pour, au moins, toujours garder un slot pour le suivant. Elle y arrive à Boston malgré qu'elle termine le Legends Stage sur le score de 0-3. Pas grand chose à retenir si ce n'est une carte serrée contre Astralis (14-16). Suite à ce résultat et comme le reste du subtop danois, l'équipe va faire des changements avec les départs de cajunb puis k0nfig et les arrivées de mertz et de Kjaebye qui surprend totalement Astralis avec son départ. Ces changements vont se révéler prometteurs puisqu'après quelques places dans des petites LAN, North va remporter la DH Open Tours puis terminer les StarSeries & i-League S5 et la DH Open Summer aux 3/4e place du général. Bien que toute l'équipe puisse participer à ces résultats, valde réalise des performances à la fois impactantes et régulières. Ils s'avancent vers la DH Open de Valence avec mixwell (régional de l'étape, ça booste!) en stand-in à la place de mertz. Aux côtés de valde, l'espagnol réalise de très bons matchs et participe à la victoire finale des Danois. Il est ensuite remplacé par niko avant que la structure ne soulève son plus gros trophée, celui de la DH Masters Stockholm. Elle y bat Astralis (2 fois!), Na'Vi et même mousesports grâce à une belle performance collective. Le Major à Londres est ensuite raté, de peu, puisque les deux premières cartes perdues se terminent respectivement avec deux et trois rounds d'écart. Après avoir espéré en s'imposant devant Virtus.pro et Team Spirit, North est éliminé 2-0 par Vega Squadron où chopper est très en forme. Les Danois ont alors perdu leur slot en Major et vont devoir repasser par la case qualifications.
Pour finir l'année, cadiaN (leader) et glade prennent les places de MSL et niko avant de réaliser de belles finales ECS S6 (3/4e). Malgré les changements l'année a été belle même s'il reste à North à se qualifier pour le Major de Katowice. 

Il n'en est rien en 2019 puisqu'ils terminent troisièmes du Minor Europe et sont reversés dans le "Play-In" qui offre une dernière chance que les Danois ne saisissent pas. Ils y terminent aussi troisièmes alors qu'ils s'avançaient en grands favoris à la quelification. Les succès sur cette année se font beaucoup plus rares même si le nouveau coach, mithR vient d'arriver. Début Mai 2018, JUGi remplace cadiaN alors que valde prend le rôle de leader. Encore 3/4e des finales ECS (S7), le majeur succès de l'équipe est de s'être à nouveau qualifiée pour le Major en terminant 1/2e du Play-In Berlin.

Il est un peu trop tôt pour dire sur le passage de valde au rang de leader sera bénéfique à l'équipe sur la durée. BlameF a montré chez Heroic qu'il est possible de garder son firepower tout en menant sa line-up dans un match, à voir si valde saura en faire de même. L'équipe semble tout de même équilibrée avec un gade qui n'a cessé de gravir les échelons et des joueurs dont le talent n'est plus à prouver avec aizy, Kjaerbye et JUGi.

NiP

31 décembre 2018



29 juillet 2019

7ème -4 11ème

Résultats 2018

Minor Europe Londres
3/4. DH Masters Stockholm
BLAST Pro Series Istanbul
BLAST Pro Series
     Copenhague
3/4 ECS Finals S6
 

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

f0rest
GeT_RiGhT
Lekro
REZ
dennis

pita


f0rest
GeT_RiGhT
Lekro
REZ
Plopski

pita

Résultats 2019

BLAST Pro Series Madrid
ESL Pro League S9 - Relegation

Vous êtes aussi fan de l'épopée GeT_RiGhT que notre bon Milka ? Soyez attentifs au Major de Berlin car l'avenir de NiP s'écrira ensuite sans lui.

Les Suédois sont loin du temps où ils enchainaient 87 victoires. L'année 2018 a débuté avec le retour de pita en tant que coach, de quoi renouer avec le passé ? Non, aucune victoire ne viendra garnir l'étagère à trophées des NiP.
Après avoir changé draken et Xizt pour Lekr0 et dennis, ils terminent premiers du Minor Europe pour Londres. Juste avant le Major, ils tombent en demi-finale de la DH Masters Stockholm face au grand Astralis. Rien d'alarmant donc. Une fois à Londres, ils vont rouler sur le Challengers Stage (3-0) avec notamment un match interminable face à Astralis (28-26) où Lekr0 sort les headshots. Le Legends Stage est plus compliqué (2-3), NiP perd ses deux matchs de haut calibre face à Liquid et Na'Vi et remporte deux matchs plus accessibles face à mousesports et Vega Squadron. Place au match décisif face à MiBR qui va choisir Cache en première map. Après un side terroriste plutôt correct (8-7) les Suédois s'écroulent en défense face au rouleau compresseur brésilien (8-15). Là où tout le monde pense le match plié, ils vont réussir un gros comeback pour accrocher les prolongations même s'ils n'arrivent pas à conclure le match (15-19). Le slot en Legends Stage est perdu mais ils gardent tout de même celui en Challengers Stage. Suite à ça, ils feront de belles performances en BLAST Pro Series à Istanbul puis Copenhague avant de terminer 3/4e des ECS Finals S6.

L'année 2019 montre un f0rest si influent malgré son âge qui avance. Toujours si fort au pistolet, il touche maintenant aussi l'awp sans perdre au change ce qui est très agréable à voir pour les quelques nostalgiques de la grande époque. A Katowice, il va permettre à l'équipe d'accéder aux quarts de finales (3-2 au Challengers Stage puis 3-2 au Legends Stage). Ses coéquipiers se montrent à tour de rôle mais il est le seul à surnager. La marche Astralis est toutefois trop haute et leur parcours s'arrête là (0-2). S'en suit un break d'un mois pour dennis qui est remplacé par draken. A son retour, l'équipe se place à la 3e place de la Blast Pro Series Madrid et y remporte le Showmatch face à Giants. Le reste de leurs compétitions est tout bonnement raté et NiP se sauve tout juste en ESL Pro League lors des rélégations de la saison 9. Avant ça, dennis a été remercié au profit d'une nouvelle tête, Plopski. Ce dernier ne pouvant pas participer au Major, on le voit pour l'ESL One Cologne puis les rélégations ESL PL mais à Berlin c'est Golden qui prendra sa place. On sait aussi que peu importe leur performance, la fin du Major sonnera le glas de GeT_RiGhT. Une zone de flou entoure cette annonce puisque du côté de la structure on lit qu'il intègrera le staff et que du côté du joueur - sous l'émotion de Cologne - il n'était pas question de s'arrêter. Ceci n'est pas pour amener un bon cadre de travail pour l'avenir de la line-up. Il faudra qu'ils réhaussent leur niveau de jeu pour que f0rest ne soit pas trop seul à batailler pour garder le slot en Major.


Après avoir été acclamé tout du long de son séjour à Cologne, GeT_RiGhT ne pouvait qu'être loin
d'annoncer sa retraite. Petit raté d'ESL sur cette interview.

 

C'est ainsi que se termine le troisième article de notre série qui, j'espère, vous aura plu malgré qu'il se soit fait attendre. Bière à ma gauche, souris à ma droite et stylo sur l'oreille, c'est avec une grande motivation que j'attaque le dernier article pour faire en sorte de le sortir avant le début du après le Challengers Stage.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles