Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Une nouvelle "école" dans la tourmente

11820 47

Il y a deux ans jour pour jour, nos confrères de Team-aAa révélaient le scandale concernant The Esport Academy, une école d'un nouveau genre basée à Nantes. En effet, cette dernière proposait pour la première fois dans l'Hexagone un cursus spécialisé sur le sport électronique. Un projet plein de promesses qui a finalement tourné au cauchemar pour les élèves avant d'être arrêté prématurément. Aujourd'hui, nous sommes peut-être à l'aube d'une affaire semblable, cette fois-ci du côté de Montpellier. 

L'an dernier, Pierre-Alexandre Martinat et Mathieu Voisin fondaient dans la ville méridionale la "Montpellier Gaming Academy" avec l'ambition de former de potentiels futurs joueurs professionnels ou de futurs salariés dans le monde de l'esport. Dès le début, des doutes ont fait surface et certains n'ont pas tardé à exprimer leur méfiance. Cela pour plusieurs raisons. 

D'abord, à cause d'un site internet pour le moins assez amateur où les fautes d'orthographe semblent se multiplier. Ensuite car la liste des "coachs", censés permettre aux étudiants de s'améliorer dans leur jeu de prédilection, reste assez énigmatique voire s'appuie sur des arguments douteux, pour ne pas dire fallacieux. L'exemple du "coach" de la partie CS:GO est, à ce sujet, assez évocateur. Il s'agit en effet de Maxence "MakSs" Gallo, un joueur inconnu du grand public qui a bel et bien participé à quelques lans au niveau local sans néanmoins jamais percer au grand jour. 

Le site officiel de l'école annonce qu'il a eu l'occasion d'engrangrer de l'expérience "avec des joueurs de haut niveau surtout sur CSS comme NBK, Shox, Ex6, Krl et d'autres...". Nous avons contacté les quatre joueurs cités. Deux d'entre eux (en attendant les deux autres) assurent n'avoir jamais joué en compagnie de ce pseudo à leur connaissance. La phrase est ainsi soit erronée soit trompeuse mais dans tous les cas de mauvais augure... 


Pierre-Alexandre Martinat et Mathieu Voisin, les deux dirigeants de la MGA

Dernier point et non des moindres, si l'école affirme vouloir former ses étudiants aux métiers de l'esport en leur offrant un bagage théorique, le volume d'heures de cours destiné à cet effet semble pour le moins assez léger. Selon l'emploi du temps affiché sur le site internet et dans le dossier pédagogique, les cours théoriques en dehors de l'esport ne comptent que pour dix heures par semaine à raison de deux heures hebdomadaires par matière. 

Dans une entrevue publiée en 2018, les dirigeants affirmaient avoir étudié plus de 70 candidatures pour leur première promotion 2018/2019 qui a finalement compté une vingtaine d'élèves à la rentrée. Le prix de cette formation de dix mois s'élève à 5 900 € et n'inclut pas d'hébergement sur place. 

Alors que cette première année va se terminer bientôt, plusieurs élèves ont signé un message posté sur le compte Twitter de l'un d'entre eux, décrivant l'envers du décor. Et visiblement, tout n'est pas rose du côté de Montpellier. On y apprend l'abandon en cours d'année de la moitié de la promotion, des cours de montage vidéo sur papier, des problèmes récurrents de connexion, des comportements d'enseignants et de personnes encadrantes étranges mais également des problèmes de climatisation. 

Ci-dessous, l'intégralité du message posté par un certain OxY dont la présence au sein de l'école a été confirmée dans la réponse officielle de la Montpellier Gaming Academy (présentée en bas d'article). Nous avons décidé de ne modifier aucun passage ou orthographe. 

La vérité sur la MGA ( Montpellier Gaming Academy )

Bonjour à tous, nous sommes d’anciens élèves de la MGA (Montpellier Gaming Academy).Nous avons décidé d’écrire ce Tweet afin que toutes les personnes qui voudraient s'y inscrire sachent la vérité à propos de cette ‘école’.

Avant tout, il faut savoir que quasiment la moitié de l’école est partie avant la fin de la formation (soit une douzaine de personnes sur 25). Dans ce Tweet, nous allons donc vous faire part de notre vécu et des problèmes qui nous ont poussé à partir. Tout d'abord, les deux premiers mois, nous n'avions pas de réelle connexion et il était impossible de jouer sans lag (poussées récurrentes à 170 de ms), alors que soi-disant la fibre avait déjà été installée avant qu'on arrive. Le pire c’est que la direction nous a proposé de faire 1 mois de cours pratique, cad que du gaming, dans ces conditions, « pour nous faire plaisir ». Ils savent que la connexion est instable et malgré tout on nous propose cela..La réalité? c'est qu' il n’y avait même pas un seul prof théorique engagé à ce moment-là et il s’agissait d’un soi-disant cadeau pour dissimuler ce fait…Finalement parmi les profs engagés, la plupart étaient sous qualifiés ou ne connaissaient absolument rien à l’eSport. La « prof » d'anglais, une étudiante en staps dans la vingtaine, se faisait souvent corriger par des élèves, elle disait qu'elle était là aussi pour apprendre et allait souvent sur google traduction pour rechercher des mots (elle se trompait même sur certains verbes irréguliers basiques). Les cours de montage, pendant des mois, on n’avait même pas de logiciels sur lesquels travailler et on faisait ça sur des feuilles en papier... Sans parler que pour le sport ou certaines activités, on devait utiliser notre propre voiture et essence pour se déplacer en dehors de Montpellier même. Tout est mensonger depuis le début, que cela soit les cours de 'marketing' ou encore 'community manager' tout ça n'existe pas, ils ont aussi fait croire qu'on aurait un genre de diplôme qui serait probablement reconnu par l’état mais encore un mensonge.Au départ, la climatisation générale était hors service et il faisait parfois dans les 28 degrés dans certaines salles, certains jouaient torses nus et les directeurs ne voulaient même pas qu'on utilise la petite clim (ils ont confisqué la télécommande car ils disaient que ça devait être comme à l'armée et qu'on était trop difficile). Pendant ce temps, ils jouaient à fifa dans leur bureau pendant qu’un technicien leur installait une climatisation privée. Quelle HYPOCRISIE de dire qu’ils sont la pour les élèves et font tout pour eux..

Parlons-en des directeurs : On a essayé quelques fois de leur parler de problèmes liés à l'école, sans résultat bien entendu. Tout ce à quoi on se confrontait au final à une personne agressive et intimidante qui nous regardait de haut et nous parlait sur un ton totalement désobligeant. Pendant une Lan (la seule qu’il y a eu pour LoL au final), au lieu de s'intéresser à un match crucial de leurs élèves, ils ont préféré aller fumer la chicha dans un bar puis, lorsque le tournois s'est terminé, les directeurs ont ramené les élèves en voiture. Sur le chemin, les élèves se sont fait blâmer pour une action que les directeurs ont jugés irresponsable alors que l’un de ces derniers roulait (plutôt zigzaguait) à plus de 130km/h en regardant un match de foot sur son téléphone, posé sur son volant…Le coach de fortnite, fumait même de la marijuana à côté de certains élèves à l'extérieur devant l'école pendant les pauses sans que cela ne gêne les directeurs. Parlons aussi du fait que ce même coach n’était même pas vraiment présent pour ses élèves, que sur 4h de cours l’après-midi, il était la un quart du temps et que pendant cette heure, il était majoritairement sur apex ou twitter avec peut-être 5-10 min de réel coaching... Suite à cela la classe de fortnite n’existe même plus (départ sur d’autres jeux ou départ de l’école). Et encore, ils ont eu l’audace de s’approprier les mérites de Magl et Snayzy (qui, pour ce dernier, est arrivé en fin d’année et qui jouait principalement depuis chez lui et même pas à l’école). Le pire c’est qu’ils n’ont pas hésiter à le faire passer pour quelqu’un d’ingrat quand il a pris la décision de se séparer d’eux et de probablement se diriger vers une réelle structure qui pourrait vraiment l'aider à grandir et pas juste PROFITER de lui.Ces directeurs n'ont pas la maturité ni la responsabilité pour pouvoir s'occuper d'une école (gaming ou autre), il y'a des gens qui ont moins de 18 ans et c'est dangereux de laisser des jeunes adultes/ado sous leur responsabilité. Ils n'ont jamais proposé aucune forme de dédommagement pour tous les soucis causés, le premier coach de LoL est même parti de son plein gré à cause de toute cette hypocrisie, suite à cela, le directeur a menti à son sujet et a fait croire aux élèves que celui-ci s'était fait virer pour des choses qu'ils n'avaient pas commises.

Avant de nous inscrire, on nous a dit qu'on pourrait rester très tard dans l'école, qu’on aurait un badge pour y accéder quand on voulait, mensonge à nouveau.On nous avait promis la participation a beaucoup de Lan organisées par l’école, au final, les 4 premiers mois il n'y a eu qu'une petite lan Fortnite dans un cybercafé et csgo à proximité (100% aux frais des élèves) et on a dû se battre pour pouvoir participer à d'autres lans, sous les frais de l’école comme initialement convenu, car selon eux, on était trop nuls (et je cite « qu’on n’était rien dans l’esport ») pour représenter l'école donc ils ne voulaient pas s'afficher'. En plus, ils ont encore essayé de gratter notre argent jusqu’au bout en voulant faire payer les personnes qui voulaient venir mais ne faisaient pas partie de l'équipe principale. Alors que lors des interviews de recrutements, ils nous ont dit que notre niveau n’avait pas d’importance (qu’ils avaient même refuser des gens avec un bon niveau) et qu’il fallait juste avoir un projet « e-sportif » et être motivé. Par ailleurs, les élèves de la section LoL ont participé à une étape de l’open tour pour laquelle ils ont reçu un cash price qui a totalement été approprié par l’école alors que de base ils n’étaient même pas intéressés que les élèves y participent mais pourtant lorsqu’ils ont commencé à gagner, ils leur ont demandé de changer leur nom d’équipe en MGA.Il y'avait soi-disant plus de 700 préinscrits, les places étaient limitées et c'était une 'chance ENORME' d'être accepté dans l'école, du coup, on s’est senti choisis et privilégiés mais en réalité, certaines personnes ne payaient même pas la formation et il y'avait encore plein de places libres pour d'autres potentiels élèves.

Petit à petit, de moins en moins d'élèves venaient aux cours théoriques le matin (étant donné l'inutilité des cours), les directeurs ont donc décidé d'une nouvelle règle : ceux qui ne viennent pas le matin ne peuvent pas venir l'après-midi en cours pratique... Donc même les élèves qui étaient déjà pratiquement bilingues, ou, qui parlaient mieux que la prof de d’anglais (ce qui n’était pas dur, tristement...), étaient punis pour ne pas participer à ce cours ou celui de montage vidéo (sans logiciels nous rappelons ; d’ailleurs les licences promises ne sont jamais arrivées). Il était donc impossible de pratiquer en team avec des joueurs manquants.Ils disaient que l'école nous aiderait à avoir de la visibilité pour le stream mais c'est l'inverse, ils essaient de trouver des gens qui jouent un minimum bien pour attirer d'autres personnes naïves à s'inscrire dans leur école.Tout n'est que strass et paillette, de la bonne pub, des bonnes photos mais dans le fonds, y'a rien, aucune qualité, ces gens ne connaissent ni l'esport, ni de personne dans le milieu. 
Pour terminer, nous reconnaissons nos torts, celui d’avoir été crédules et de pas nous être assez renseignés mais cela n’enlève en rien tous les mensonges qui ont été dit par la direction et l’arnaque que constitue cette école-là. Nous espérons via ce tweet que d’autres personnes ne commettent pas la même erreur que nous.

Tldr : renseignez-vous bien avant de vous inscrire dans cette école,ne vous faites pas avoir par les apparences ou les belles paroles.

Benjamin, Est, Melv, Timothé, Zetsu, Kn, Théo, Louis, et d’autres personnes souhaitant rester anonyme mais prêt à témoigner s’il le faut.

Devant l'ampleur des partages, et des réactions de figures françaises du milieu, l'école s'est fendue d'un communiqué dans lequel elle juge la déclaration de certains élèves comme diffamante sans pour autant confirmer un recours auprès de la justice. 

 

A l'heure où une deuxième année est envisagée au sein de cette école avec des inscriptions ouvertes, nous appelons à la vigilance générale concernant son cas. Nous rappelons que toutes les écoles revendiquant un cursus spécialisé dans l'esport nécessitent une attention toute particulière et il est impératif pour les futurs étudiants intéressés de récolter un maximum d'informations avant de s'engager de quelque manière que ce soit. Nous rappelons en outre qu'à l'heure actuelle, la création d'une école dans le domaine privé en France est assez aisée et donc potentiellement ouverte à des personnes non-qualifiées voire pire, des escrocs. 

L'association France Esports assure travailler à la co-construction d'un cahier des charges à destination des écoles spécialisées afin de démarquer les plus sérieuses de la masse. Affaire à suivre. 

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles