Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



En bientôt huit ans de Counter-Strike: Global Offensive, des actions légendaires, il y en a eu. Et la scène francophone est loin d'être pauvre dans ce secteur. Le temps est donc venu pour un premier classement, qui en appellera peut-être un autre dans huit ans, si le jeu est toujours vivant. C'est parti pour le Top 20 des actions réalisées sur CS:GO par des joueurs francophones !

Une poignée de précisions avant de commencer. D'abord, seules les actions réalisées en lan ont été retenues. Ce qui élimine déjà pas mal de prétendants qui ont effectué leur exploit sur le net. Plusieurs critères ont ensuite été pris en compte : la beauté brute de l'action évidemment, mais aussi le contexte dans lequel elle a eu lieu, son impact sur la map voire le match et le tournoi, la manière dont elle a pu s'ancrer dans la mémoire collective, et éventuellement toute la symbolique qu'il peut y avoir derrière.

Enfin, une dernière chose, peut-être évidente mais qu'il reste bon de mentionner : ce Top 20 est le Top 20 de VaKarM. Il est donc subjectif, établi selon les critères et la sensibilité des personnes qui sont derrière. Et vous avez évidemment le droit de ne pas être d'accord avec la présence ou la position dans le classement de certaines actions.

Seconde partie, les actions classées de la 10ème
à la 1ère place !

Pour la première partie et les actions classées de la 20ème à la 11ème place,
rendez-vous ici
!

Certains matchs commençant à se faire vieux, les démos étaient parfois introuvables, d'où la nécessité de reprendre le stream de l'époque, et donc d'avoir une qualité d'image/de son d'un peu moins bonne qualité.

Et un énorme merci à shiG, kryz, Al4r1c, Elnum et Dorian. Photos HLTV.

10. ZywOo vs. fnatic

• ESL One Cologne 2019 - Phase de poules
• Situation au moment de l'action : 2ème map du Bo3 (1-0 pour Vitality) / 17-15 pour fnatic

Si la scène française a su se relancer en 2019 après une année précédente bien morose, elle le doit en grande partie à ses jeunes et notamment à l'un d'eux, ZywOo. Annoncé comme le futur prodige tricolore, l'ancien *aAa* n'a pas failli à sa tâche en répondant présent partout, tout le temps, s'offrant même le luxe d'être désigné meilleur joueur du monde à la fin de l'année par HLTV. Excusez du peu.

Une telle performance s'est en partie construite grâce à des actions marquantes, dont ce clutch 1vs4 face à fnatic à l'ESL One Cologne. Dans un contexte tendu (match éliminatoire d'un des plus gros tournois de l'année, overtime, 15-17 pour fnatic), ZywOo va donner la leçon aux monstres d'expérience que sont Xizt ou KRiMZ avec une maîtrise impressionnante. Son calme et sa lucidité dans une telle situation semblent irréels pour un gamin d'à peine 18 ans. Vitality reste en vie à 16-17 et garde une chance de conclure dès ce premier overtime. Ce sera chose faite trois rounds plus tard, 19-17, direction le tour suivant.

9. ScreaM vs. Ninjas in Pyjamas

• Finales ESEA Invite XIII (2013) - Finale winner bracket 
• Situation au moment de l'action : 1ère map du Bo3 / 9-1 pour VeryGames

Ils sont aujourd'hui des memes, mais les one tap de ScreaM étaient vraiment une arme redoutable du joueur belge à l'époque. En fait, avant que sa carrière ne prenne certains tournants plutôt inattendus, pas forcément pour le meilleur, ScreaM était un joueur clé de la scène francophone. En 2013, dans le cadre de la rivalité entre Ninjas in Pyjamas et VeryGames pour le titre d'équipe numéro 1 mondiale, sa précision et sa capacité à enchaîner les headshots se révélaient bien utiles dans l'escouade franco-belge. Les cadavres des NiP, tombés sur le BP B de Nuke en moins de quatre secondes lors des Finales ESEA XIII, ne pourront pas dire le contraire.

8. kennyS vs. Reason

• DreamHack Summer 2014 - Phase de poules 
• Situation au moment de l'action : 8-3 pour Titan

L'AWP est un sniper, donc par définition, une arme de longue distance. Mais kennyS n'a jamais eu de problème à utiliser le fusil vert au contact. Inferno, et notamment son BP A, a ainsi été le théâtre de nombre de massacres orchestrés par celui qui fut, à son apogée, l'un des maîtres du jeu. À la DH Summer 2014, Reason goûta ainsi à la maîtrise de kennyS, à qui il suffit d'un m² pour survivre et éliminer trois adversaires.

7. shox vs. Luminosity

• Finales ECS S1 (2016) - Finale
• Situation au moment de l'action : 2ème map du Bo3 (1-0 pour G2) / 11-4 pour G2

Sur la route de son sacre aux ECS saison 1, G2 n'avait pas vraiment le temps. À cinq rounds de la victoire finale, shox va accélérer encore un peu plus les choses en allant chercher lui-même des Luminosity agglutinés à la sortie de l'escalier terro sur Overpass. 10 balles, 4 frags dont 3 headshots chirurgicaux. Une gifle de skill dans le visage de Brésiliens qui n'en demandaient sûrement pas tant.

6. Ex6TenZ vs. Na'Vi

• Finales StarLadder StarSeries 11 (2014) - Finale loser bracket 
• Situation au moment de l'action : 2ème map du Bo3 (1-0 pour Na'Vi) / 7-4 pour Na'Vi

Rares sont les 1vs5 au plus haut niveau, surtout en lan. Chez les Francophones, ils sont même inexistants, à une exception près. Et ce n'est pas forcément le joueur que l'on imagine le plus dans le rôle du héros qui a réussi cet exploit. C'est un leader-in-game, Ex6TenZ, qui a humilié les Na'Vi en 2014. Laissé seul dans le mid de Mirage avec 23 secondes au timer, repéré avant même son premier kill, il va enchaîner les headshots puis ramasser un AWP pour coller une dinguerie à GuardiaN, amorcer la bombe à la dernière seconde possible et remporter ensuite son dernier duel. Un enchaînement de haute volée, un ace en solitaire pour l'éternité.

5. shox vs. n!faculty

• DreamHack Winter 2013 - Phase de poules
• Situation au moment de l'action : 3-1 pour n!faculty

Après shox 2016, voilà donc shox 2013. Désigné deuxième meilleure action de l'année par HLTV, cet ace contre n!faculty sur Dust2, lors du premier Major de l'histoire, impressionne surtout pour ses trois derniers kills. Acculé sur le BP A, shox sort trois headshots éclairs en pivotant parfaitement pour ne surtout pas laisser un de ses flancs exposés à un adversaire. Jamais la définition de "tourelle vivante" n'aura trouvé meilleure représentation.

Chose peu commune, l'action a été filmée à l'époque en direct au-dessus de l'épaule de shox, par l'équipe de coverage de VaKarM (MsTsN, SekYo, Dorian ou Personne, impossible de se souvenir). De quoi la voir comme si vous y étiez. Pour la version en jeu, direction cette vidéo !

4. ZywOo vs. ENCE

• cs_summit #4 (2019) - Demi-finale
• Situation au moment de l'action : 3ème map du Bo3 (1-1) / 18-15 pour Vitality

Le cs_summit a beau être un tournoi "détente", les équipes n'y vont pas uniquement pour faire de la figuration. Alors en demi-finale contre ENCE, quand Vitality a trois balles de match sur l'overtime de la dernière carte après avoir réussi à remonter un déficit de 4-11, ZywOo prend les choses en main. Il va littéralement marcher sur la banane et le BP B avec son AWP, annihilant le set-up à quatre (!) mis en place par les Finlandais. Vous voulez savoir ce qu'on désigne par "la puissance de feu" d'une équipe ou d'un joueur ? Alors regardez cette action, vous aurez la réponse. Vitality passe en finale sur cette action et soulèvera le trophée quelques heures plus tard.

Ce 4k est d'autant plus symbolique que plus tôt durant le tournoi, ZywOo a appris le décès de son beau-père. Vitality lui a proposé de rentrer chez lui, mais le sniper a préféré rester pour "éclater" tout ce qui se trouvait sur son passage. Il en fut ainsi.

3. shox vs. Luminosity

• Finales ESL Pro League S3 (2016) - Finale 
• Situation au moment de l'action : 5ème map du Bo5 (2-2) / 18-15 pour Luminosity

Finale d'un tournoi à 512 000 $. Cinquième carte. Déjà plus de 4h de jeu dans les pattes. Et un overtime en cours sur la cinquième. C'est dans ce contexte homérique que shox va réussir un clutch impossible, un 1vs4 en reprise sur le BP B d'Inferno, alors que la défaite était au bout de la route s'il ne réussissait pas à arrêter la bombe ! Tout le monde pensait que la messe était dite. Mais shox va remporter ses duels les uns après les autres et faire confiance à ses coéquipiers qui lui criaient "double dark !" dans les oreilles, pour lui signifier qu'il n'y avait pas un mais deux adversaires à se tenir cachés dans ce recoin.

Les cinq secondes de silence des casters après le désamorçage, le temps qu'ils réalisent et reprennent leur souffle, résument le caractère improbable de ce clutch. Dans l'absolu, il ne servira finalement pas à grand-chose, puisque G2 perdra la finale au round suivant. Mais quand même. Un 1vs4 dans un tel contexte, pfou. Le pire dans tout ça ? shox avait déjà sorti la même chose sur la carte précédente pour sauver un round de map...

2. xms vs. Kinguin

• Minor Europe Krakow (2017) - Phase de poules 
• Situation au moment de l'action : 2ème map du Bo3 (1-0 pour Kinguin) / 10-9 pour Kinguin

Cinq balles auront suffi à xms pour décimer l'intégralité de Kinguin. À moitié avec son Deagle, à moitié avec une AK-47 ramassée en cours de route. Cinq balles tirées, pas une de plus. De quoi rendre ScreaM jaloux.

Cette action est évidemment marquante pour sa propreté incomparable, mais plein d'autres détails la subliment. xms est quasiment obligé de mettre des one tap avec l'AK-47 puisqu'il ne lui reste que cinq balles dans le chargeur lorsqu'il la ramasse, et qu'il ne peut pas recharger sans révéler sa position. Sa précision n'est pas juste admirable, elle est avant tout nécessaire pour gagner le round. S'ajoute également son intelligence de jeu de remonter en A puis de surprendre le dernier CT en traversant une molotov. Ce qui provoque d'ailleurs sa mort finale dans les flammes, pour un effet grandiloquent de sacrifice une fois le devoir accompli.

Et puis, et c'est loin d'être un point négligeable, cette action intervient dans un contexte délicat. EnVyUs est au bord du gouffre dans ce Minor, menée 0-1 dans un match éliminatoire, et derrière 9-10 sur Overpass alors qu'elle est déjà passée en attaque, le side en théorie le plus défavorable. Avec cet ace, xms permet à son équipe d'inscrire un round lors d'une éco quasi-sèche et d'inverser la dynamique. Les Franco-Belges gagneront finalement cette carte 16-13 et concluront sur la troisième, Cobblestone, 16-9, pour rester en vie dans le tournoi. Pas sûr que sans xms, le résultat aurait été le même.

1. Happy vs. TSM

• DreamHack Londres 2015 - Finale
• Situation au moment de l'action : 2ème map du Bo3 (1-0 pour EnVyUs) / 9-8 pour EnVyUs

L'ace d'Happy au Deagle, évidemment. Que dire de cette action numéro un ? Qu'elle est devenue mythique pour ses "Juan Deag" tellement jouissifs qui s'enchaînent ? Pour le cast de Semmler en fond, de plus en plus hystérique à mesure que les TSM tombent ? Pour l'éclatant sourire d'Happy après l'action, lui qui est pourtant rarement le joueur le plus expressif ? Pour son habile équilibre entre chance et dextérité avec, certes, un petit penchant pour la première ?

Fin 2019, à l'occasion d'un vote organisé sur Twitter par Valve et ayant réuni près de 80 000 participants, cet ace a été désigné comme "action de la décennie sur CS:GO", devançant le boost d'olofmeister lors de la DH Winter 2014 et le double kill en plein saut de coldzera sur Mirage lors de la MLG Colombus 2016.

Le 5k d'Happy n'est ainsi pas seulement la meilleure action francophone, mais aussi peut-être la meilleure action jamais réalisée sur CS:GO à haut niveau. Chacun jugera. Sa place dans les mémoires, en revanche, ne prête plus à débat depuis longtemps.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles