WebTV
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !
Vidéos
Pas de vidéo disponible pour le moment


Techlabs Cup : Le récit

5084 12

La journée débute dans un hôtel huppé de la capitale Russe. Les joueurs étaient censés se retrouver et partir vers les lieux de la compétition dès 9h du matin mais c'est finalement une bonne demi-heure plus tard que le convoi a bougé. Deux minibus ont été affrétés aux joueurs. Hop, on grimpe par la porte coulissante, ambiance colo !

NiP et ESC montent dans le premier tandis que l’autre sera divisé entre les russophones, Virtus.pro et NaVi, qui semblent assez amis. 28 kilomètres nous séparent de l’endroit où le tournoi est organisé, assez de temps pour se raconter des anecdotes de lan. On sent qu’entre ESC et Xizt/GeT_RiGhT, les chemins de sont déjà croisés plus d’une fois. kuben, en grande discussion avec fiskoo tout le long du trajet, semble très décontracté. Tout comme l’ensemble des joueurs d’ailleurs.

Arrivés sur place, l’endroit est un centre commercial avec un grand ovale au milieu : c’est donc ici que se déroulera la compétition. Les jeux présents de la journée, CS:GO et Dota2, se partagent les deux extrémités de l’espace disponible. Ne nous amusons pas à comparer le nombre de spectateurs réservés à CS, comparé à Dota, nous serions ridicules.

Bref, le premier match de la journée verra s’opposer les champions du monde Suédois aux Ukrainiens de Na`Vi, dont on espère tant. Les NiP se sont de plus récemment inclinés sur Internet face aux hommes en jaune, on pouvait donc espérer un beau match plein de suspense. Oui mais voilà, le premier side passe en un claquement de doigt : 13-2 pour les hommes de Xizt, en commençant hard side, histoire que la pillule soit encore plus difficile à avaler. Natus Vincere réussira à mettre 3 rounds par la suite, mais les Suédois auront vite fait de clôturer le match sur un saignant 16-05.


Encaisser 13 rounds en CT sur train... starix a de quoi être dubitatif

Sitôt le match terminé et les félicitations adressées, les joueurs s’empressent d’enlever leurs périphériques pour laisser place au match suivant. Au programme, ESC rencontre Virtus.pro pour la première fois de la journée. Devant un public tout acquis à leur cause, la compo russo-ukraino-kazakh va prendre le meilleur, sur un score serré de 16-12. Les « Vir-tus-pro, vir-tus-pro » du public auront certainement aidé ces derniers à se dépasser pour l’emporter face à des ESC qu’on attendait un peu au dessus. Au sortir du match, l'inquiétude se lit sur le visage de Wiktor "TaZ" Wojtas.

A 13h00 heure locale arrive la finale Winner Bracket. NiP part favori mais les Virtus.pro, poussés par leur public, n'ont absolument rien à perdre. NiP commence CT sur inferno, la tâche semble difficile pour leurs adversaires. Ils montrent néanmoins un vrai bon niveau, si bien que la foule commence à vraiment y croire : à 12-12, on se dit que les Suédois, passés terroristes (hard side), doivent vraiment sortir leur meilleur jeu pour se défaire de ces joueurs là. Et c'est ce qu'ils vont faire. Victoire 16-12, les voilà en grande finale. Les Virtus.pro auront quand à eux fait plaisir à leur public, grâce à une prestation de qualité.

Après les deux premiers matchs, les deux formations stars d'1.6 ESC et NaVi se retrouvent en loser bracket, et malheur au perdant, qui devra déjà rentrer à la maison. Les 10 joueurs se retrouvent sur de_train. Postés sur la scène et derrière Loord et TaZ, mon acolyte Ukrainien du jour et moi lançons un « good luck guys », ce à quoi ce dernier répondra très sincèrement « thank you guys… we will need it ».

Le match est lancé, et pas le temps de se mettre dedans que déjà les Polonais pointent avec 9 longueurs d'avance sur les Ukrainiens. Il faut croire que train n'est pas leur meilleure map, car ils nous ont déjà montré bien mieux. Grâce notamment à un TaZ comme souvent très efficace, les ESC concluent rapidement le match, malgré une superbe semi-éco remportée dans les derniers instants par Zeus et ses hommes : 


ESC l'emporte contre NaVi - Techlabs Moscou par RedacVaKarM

Les Polonais ont donc la chance de prendre leur revanche sur les Virtus.pro. En confiance après leur victoire acquise quelques instants plus tôt, ESC comprend que dust2 se déroulera au final comme mirage : les Virtus.pro sont solides, grâce notamment à un très solide ANGE1_YL. Les fans Russes ne sont pas forcément nombreux, mais font assez de bruit pour croire que tout le monde est derrière eux. Les frères Stolyarov, fox et Dosia, impressionants depuis le début de l'évènement, prouveront une nouvelle fois tout leur potentiel. 


Virtus.pro vs ESC par RedacVaKarM

 

La finale


On ne les attendait peut-être pas à ce niveau, mais les Virtus.pro n'auront pas volé leur finale. La mission de bien représenter la structure étant déjà bien remplie, les coéquipiers d'AdreN abordent la finale sans pression aucune, tout comme NiP d'ailleurs :


NiP avant leur finale par RedacVaKarM

Les Suédois n'ont bien sûr qu'une map à gagner pour remporter cette compétition et les 8 000 $ qui vont avec. La map jouée sera dust2, ce qui au vu des sourires côté russe, leur convient parfaitement. Les Suédois remportent le pistol round, un bon départ, mais les Russes n'ont absolument rien à perdre et osent faire des aggressions en début de round. Cela additionné aux excellents coups de sniper de Sergey "fox" Stolyarov, leur permet d'enchaîner 7 rounds d'affilée ! 7-3, l'audience commence à sortir les cordes vocales.

Mais le secret de NiP, c'est de ne jamais s'affoler, d'analyser le jeu adverse et de toujours trouver des solutions. Ils sont régulièrement chahutés en début de match, il est devenu un peu plus commun de les voir en difficulté au milieu voir à la fin du 1er side. Au final, ils l'emportent toujours, à quelques rares exceptions près. Ils vont rééditer ce schéma, en sortant en plus quelques jolies actions individuelles et notamment un 1v3 de Patrik "f0rest" Lindberg. 8-7 pour NiP à la pause, ils devront maintenant mettre le mur en CT sur dust2.

Le pistol round du deuxième side compte pour beaucoup. Et dans les moments importants on reconnaît les grands hommes : Christopher "GeT_RiGhT" Alesund enchaîne un triple headshot et offre à son équipe ce round tant important. Les Virtus.pro, toujours dans leur style agressif, décident d'acheter au troisième et de ne pas concéder un nouveau round éco. Round compte double. C'est sans compter sur la défense bien en place de Fifflaren et Xizt. Les Russes tombent en éco, et de là les Suédois vont tranquillement se diriger vers une belle victoire, après avoir été sérieusement inquiétés durant la première partie de cette finale.

Les équipes ont pu se jauger tout au long de ce samedi : NiP confirme, Virtus.pro impressione, ESC et NaVi peuvent vasciller... Peut-être y aura-t-il une revanche dès le week-end prochain, à Copenhague ?!

 

Merci à Kris

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles