Galerie photos
WebTV
    IEM Katowice : Playoffs
Poules indisponibles
Arbre indisponible
News
En bref...
Pas de breves pour le moment dans ce coverage !


MAJ3R (Eternal Fire) : "C’est important pour tout le monde de porter la Turquie"

1483 0

Le lendemain de la défaite contre Natus Vincere, Engin "MAJ3R" Kupeli nous a accordé une interview juste avant de partir vers l'aéroport de Katowice. Nous avons ainsi abordé la performance d'Eternal Fire dans ces IEM avec le RMR en ligne de mire tout en évoquant la position d'outsider de cette structure qui ne possède pas les mêmes moyens que la plupart de ses adversaires.

 Une interview également disponible sur :

YouTube Pour ceux qui préfèrent le visuel à l'écrit, et veulent profiter d'un MAJ3R qu'on ne voit pas souvent en interview.

 

Pour revenir sur cette entrevue d'environ 17 minutes, débutons par l'habituel sommaire afin de suivre plus facilement le fil des sujets abordés, de la performance d'Eternal Fire dans ces IEM Katowice à la gestion du statut d'outsider, en passant par la confiance dans l'équipe et la préparation du RMR. 

Sommaire :     
 

I.
II.
III.
IV.

Une belle première à Katowice.
Les défis humains d'Eternal Fire.
L'objectif Major.
Le statut d'outsider.


I - II - III - IV


I. Une belle première à Katowice.

Après avoir fêté ses 33 ans le 25 janvier dernier, MAJ3R s'est qualifié pour la première fois de sa carrière aux IEM Katowice, une première également pour un cinq turc. Opposés à quelques des meilleures équipes du monde, le leader franco-turc et ses coéquipiers n'ont pas démérité et ont réussi à nous faire vibrer dans un mélange de maîtrise et de skill très agréable à suivre et plutôt positif à l'approche du RMR.


C'était ton premier Katowice. Est-ce qu'à 33 ans on est encore excité à l'idée de découvrir ce genre d'évènements ?

Pour être honnête, il y a toujours cette petite excitation mais, après, Katowice c'est quasiment comme les autres tournois ESL. J'ai fait la Pro League, c'est ressemblant. Donc, je ne me dis pas que c'est un truc de fou, c'est juste que ça me fait plaisir que ce soit la première fois en Pologne à Katowice.

Déçu d'avoir perdu NAVI hier (lundi), pourtant on avait bien joué contre FaZe, mais hier on a montré un mauvais visage. Déçu par rapport à ça, parce qu'on n'a pas montré du beau CS. Mais, sinon, la vie continue, dans quatre jours on a le RMR, donc on va se concentrer sur ça, on n'a pas le temps de pleurer, il faut continuer. 

MAJ3R exultant après la victoire d'Eternal Fire contre Falcons - Crédit : HLTV ; theMAKKU

Jusque-là, vous aviez montré du beau CS justement et on a apprécié la performance entre le Play-In et les Groupes. Même si on n'est qu'au lendemain de l'élimination, est-ce que tu as réussi à poser un premier regard sur ce que vous avez réussi à faire ici ?

Bien sûr, bon après la défaite, pendant quelques heures on a un peu la tête [bloqué sur ça]... Mais oui, ce matin, je me suis demandé si cette lan avait été positive ou négative pour nous et je pense que c'est positif. Ça a été un bon entraînement pour nous avant le Major. Je pense que, sur une note de 1 à 10, je nous mettrais 7,5 ou 8. On a montré un bon jeu, on a perdu contre deux bonnes équipes, Top 2 et Top 3 mondial, FaZe et NAVI, en prenant à chaque fois une carte. Donc, oui, il y a du positif pour nous parce qu'on est une équipe qui se trouve entre le Tier 1 et le Tier 2.

Il y a du négatif aussi, parce que ces matchs-là on pouvait les gagner et j'ai senti que mes joueurs, sur des moments stressants, ont un peu choke. Il y a quelques soucis qu'on doit fixer. Comme j'ai dit, ça reste positif et encourageant pour la suite. 

Même si le RMR va vite arriver, penses-tu que vous allez pouvoir tirer profit de ces matchs face à quelques des meilleures équipes du monde ?

Tout dépend de nous. Là, c'est vrai que j'ai certains joueurs qui sont jeunes, comme Wicadia. Hier, il n'a pas très bien joué, il est vraiment dans le mal et il faut qu'il rebondisse. Quand on est joueur, les défaites c'est normal. Il faut réussir à comprendre pourquoi on perd et rebondir, c'est très important. Ça va être mon rôle de lui apprendre et, aujourd'hui, d'essayer de lui faire comprendre que ce n'est pas grave, que perdre c'est normal et que c'est grâce à ça que demain on pourra gagner.

Comme tu as dit, avec le travel day le 12, on a quatre jours pour s'entraîner. Je ne pense pas qu'on va faire des miracles en quatre jours. On va juste se chauffer, faire des praccs et regarder les matchs qu'on a joués ici, voir pourquoi on a perdu et essayer de faire un peu mieux. Les matchs de Katowice vont peut-être nous aider pour là-bas [le RMR à Bucarest] ou peut-être que ce sera l'inverse avec la déception qui sera plus forte. Je ne sais pas trop, la psychologie CS c'est un truc assez complexe, donc j'espère que ça restera du positif pour nous.

On s'est bien battus et le plus important à mes yeux ça reste le Major. Katowice ça restait un tournoi important mais, quand même, en termes d'entraînement c'était une bonne "practice area" et le plus important ça reste le RMR, j'espère que ça va le faire. 

 


I - II - III - IV


II. Les défis humains d'Eternal Fire.

Si le mauvais souvenir de Space Soldiers est maintenant loin avec Eternal Fire pour les soutenir, MAJ3R et ses coéquipiers sont pour autant loin de bénéficier du même staff que la plupart de leurs adversaires. Passant d'une casquette à l'autre, MAJ3R essaie donc de partager sa confiance avec ses partenaires, jeunes ou moins jeunes, avec cette envie de porter la Turquie sur la scène internationale.


J'ai écouté La Pause avec krL, et tu disais qu'Eternal Fire reste beaucoup mieux que ce que vous avez connu à l'époque avec Space Soldiers. Malgré tout, est-ce que tu sens encore un déficit au niveau du staff et de ce qu'il y a en dehors du jeu par rapport aux équipes que tu as affrontées ?

Bien sûr, énorme ! Je remercie quand même Eternal Fire, parce qu'ils font un gros boulot dessus mais économiquement en Turquie, avec tout ce qu'il se passe, c'est un peu compliqué d'avoir de gros moyens, d'avoir une grosse organisation turque avec de gros sponsors.

Par exemple, NAVI, hier, indiscrètement j'ai regardé sur leur serveur, ils travaillaient Mirage donc je savais qu'ils allaient choisir cette carte. Ils étaient neuf sur le serveur ! Il y a trois ou quatre mecs en plus. Un qui parle du CT, l'autre du T, un autre qui montre des stuffs et les stuffs qu'on utilise et le dernier qui explique nos stratégies. Ils ont quatre personne pour travailler. Dans l'ascenseur, j'ai vu B1ad3, leur coach, il m'a demandé pourquoi je n'ai pas choisi Inferno. Je lui ai répondu "sur Inferno, t'as dû faire quatre heures de théorie dessus", les mecs analysent beaucoup. Je pense que les équipes comme ça, du Top 5 ou Top 10, ont vraiment des gros budgets et donc des mecs pour faire les analyses.

De mon côté, j'ai des gens qui m'aident mais, généralement, c'est moi qui le fait. Par exemple, après qu'on ait perdu contre FaZe, le soir même, je suis rentré et j'ai regardé NAVI jusqu'à trois ou quatre heures du matin pour comprendre leur routine. Le matin, en me levant, j'ai dû refaire des analyses sur eux et ça me prend du temps. C'est vrai qu'on pourrait trouver quelqu'un, c'est aussi ma part de responsabilités, mais pour trouver un très [il insiste] bon analyste, il faut quand même mettre un peu d'argent et c'est vrai qu'avec Eternal Fire, parfois ça ne passe pas trop. Donc on essaie de le faire, au final, un peu du mieux que l'on peut.

 

Sur une note de 1 à 10, je nous mettrais 7,5 ou 8. On a montré un bon jeu, on a perdu contre deux bonnes équipes, Top 2 et 3 mondial, en prenant une carte à chaque fois.

 

Tu parlais de Wicadia, qui réfléchissait sur la game contre NAVI, il y a donc une notion de confiance et là aussi c'est une casquette qui te revient en tant que capitaine. On connait tous le talent de woxic mais, justement, ne manque-t-il pas de confiance en ce moment ? Je repense à la game contre FaZe, sur Inferno, où il avait particulièrement bien démarré avant de ne pas réussir à conclure plusieurs situations avantageuses sur la fin de la carte. 

Je pense qu'il essaie de retrouver le niveau qu'il avait chez mousesports autour de 2018, quand il a gagné l'ESL Pro League, où il était vraiment à son top niveau. Il essaie de retrouver son niveau en tant que sniper, de reprendre confiance en lui-même. Il travaille pour ça, j'essaie de l'aider du mieux que je peux parce que j'ai aussi d'autres responsabilités dans l'équipe en tant que leader.

Je dois faire attention à mon niveau individuel, à la stratégie, à Wicadia comme il est jeune, donc j'essaie de faire de mon mieux pour tout le temps, de donner un peu de temps [à chacun]. Après, c'est à lui de retrouver son niveau et j'espère qu'il y arrivera parce qu'il a un gros potentiel. J'ai confiance en lui, aujourd'hui il joue bien, mais j'espère qu'il retrouvera ce niveau qu'il avait chez mousesports. 

Tu as beaucoup parlé de la scène turque dans La Pause avec krL, et d'ailleurs j'invite les gens à aller l'écouter. Est-ce que tu trouves que cette équipe, peut-être grâce à l'expérience des années et l'apport d'Eternal Fire côté financier, va dans le même sens avec cette envie de porter la Turquie sur la scène Counter-Strike ?

Je pense, parce que XANTARES a eu des offres vraiment beaucoup plus alléchantes et, cette fois-ci, il n'est pas parti. De mon côté, j'ai eu une offre en tant que coach qui était aussi plus alléchante économiquement et j'ai refusé. Je pense qu'on est tous conscients qu'il reste une seule équipe en Turquie, comme en France d'ailleurs avec Vitality - même s'ils sont passés à l'international. C'est vrai qu'il ne reste plus beaucoup de joueurs français. En Turquie, c'est un peu la même chose, on reste la seule équipe et la seule organisation turque et c'est important pour tout le monde ici de porter ces couleurs. On essaie de faire de notre mieux.

Comme j'ai expliqué dans l'interview de krL, en tant que franco-turc, j'ai passé la moitié de ma carrièrre en France puis l'autre moitié en Turquie. Aujourd'hui, je suis de ce côté-là et j'essaie de faire de mon mieux pour eux, de donner le maximum que je peux. Si ça avait été pour la France, j'aurais fait la même chose, je suis né en France et je me sens autant français que turc. Mais, oui, comme tu as dit, on va tous dans la même direction même si on n'a pas forcément le même niveau que les grosses organisations comme FaZe ou Vitality. On essaie de faire de notre mieux, de se battre et j'espère que ça va le faire. 

En tout cas, c'est très plaisant de vous suivre.

Merci.

 


I - II - III - IV


III. L'objectif Major.

Monument de Counter-Strike et forcément important à jouer, Katowice souffre pourtant cette année de l'ombre du PGL Major Copenhague, qui compte évidemment bien plus pour les équipes et les joueurs tant l'argent qu'il génère avec les strickers peut changer le cours d'une année, voire même d'une vie. Le RMR débutant la semaine prochaine, beaucoup d'équipes ont ainsi vu ce passage en Pologne comme un bel entraînement, allant même jusqu'à implémenter la nouvelle mise à jour de Valve pour les playoffs afin que les équipes puissent se préparer sur scène et ne pas prendre de retard sur celles déjà éliminées. 


Concernant le RMR, vous allez retrouver justement des équipes comme NAVI, FaZe et Falcons, peut-être pas les affronter mais tout du moins vous êtes dans le même groupe. Comment vois-tu ce RMR ? Penses-tu qu'il va être accroché ou plutôt ouvert avec tous les changements récents ?

Ça va être difficile, il va falloir se battre. Après, ça reste des Bo1 au début et ensuite des Bo3 donc ça peut être random et ça peut être explosif. Il voit falloir se concentrer mais, oui, ce sera compliqué. 

Est-ce qu'avec ce que vous avez montré à Katowice et même ces derniers mois avec les quelques finales jouées, tu penses que vous allez pouvoir sortir de ce RMR et même en sortir avec un bon score ?

Pour être honnête avec toi, dire non ce serait mentir. Je pense qu'on a les armes et les cartes qu'il faut pour se qualifier au Major. Ensuite, il faut le faire, le montrer sur le serveur et, comme on dit, mettre ses cojones sur la table et faire ce qu'il faut sur le serveur pour aller à ce Major.

Sur le papier, peut-être qu'on est meilleurs [que certaines équipes] ou qu'on a fait des bons matchs ici mais, là-bas, ça reste un autre tournoi, de nouveaux matchs. Par exemple, on a battu Falcons 2-0, si on les rejoue là-bas, ils sauront un peu mieux à quoi s'attendre et donc ils seront un peu mieux préparés. Ce sera un peu plus difficile, il y a beaucoup de points psychologiques qui jouent là-dedans et il faudra qu'on donne le meilleur de nous-mêmes. 



I - II - III - IV


IV. Le statut d'outsider.

Pour terminer cette interview, nous avons abordés la notion d'outsider avec MAJ3R, qui ne la connait que trop bien pour avoir vécu avec elle tout au long de sa carrière et encore aujourd'hui avec Eternal Fire, alors qu'il sort de ces IEM Katowice en ayant battu Falcons et pris une map à FaZe et NAVI, qu'il pourrait retrouver au RMR à Bucarest.


Tu connais le statut d'outsider depuis un moment maintenant...

Toute ma carrière, ouais. [sourires]

Comment abordes-tu ces compétitions où tu arrives comme outsider mais où, à un moment donné, tu te retrouves sur le point de franchir une étape comme lors de ce Play-In pour aller dans les groupes ou quand tu affrontes FaZe avec la possibilité d'aller dans la Spodek Arena ?

Je pense que c'est plus facile d'être outsider que favori. En tant qu'outsider, tu n'as pas beacuoup de stress. Par exemple, quand on joue FaZe, s'ils perdent, c'est problématique pour eux. Si nous on perd, ce n'est pas problématique tu vois. Ce que je dis toujours à mes coéquipiers en rentrant dans ce genre de matchs c'est que, pour nous, perdre c'est normal.

Quand chez Space Soldiers on jouait G2 à l'époque ou d'autres grosses équipes aujourd'hui avec Eternal Fire, comme NAVI, pour ces équipes c'est beaucoup plus compliqué, ils ont beaucoup plus peur de nous que nous on devrait avoir peur d'eux. Ça reste quand même une bataille psychologique mais, dans le monde du sport par exemple, à mes yeux, être outsider c'est toujours quelque chose de plus favorable que d'être favori, d'avoir ce stress du favori.

Aujourd'hui, Vitality, a perdu des équipes qu'elle ne devait pas perdre mais c'est juste parce qu'ils sont favoris, ils doivent [il appuie sur le mot] gagner. Peut-être que ce poids-là a été un peu lourd pour eux. Mais, quand tu es un vrai champion, tu dois le faire, il faut que tu montres, que tu assumes ce terme de favori. Donc, oui, j'ai toujours préféré être outsider que favori, même si je ne dirais pas non à être favori un jour [il rigole].

XANTARES, lieutenant et homme fort de MAJ3R - Crédit : HLTV ; brcho_

Et plus dans la conclusion d'une game, ce moment où t'es outsider, tu attaques la game sans peur, puis tu es sur le point de faire tomber un favori. Est-ce que ça change un peu la manière dont tu dois lead à ce moment pour que tes joueurs restent focus et en confiance pour parvenir à conclure ?

Hier, par exemple, on a eu ce problème contre NAVI. Mes joueurs n'ont pas fait exactement la même chose que ce qu'on faisait en pracc et ça m'a déçu. Justement, je leur ai dit qu'on n'a pas joué le même jeu, on s'est un peu chié dessus. On était archi passifs, on les a laissés jouer. En regardant la demo, oui, peut-être que mes joueurs on ce sentiment-là, que moi je n'ai pas trop pour être honnête. Je ne l'ai pas ressenti, mais chacun est différent, donc il faut qu'on travaille là-dessus, qu'on en parle.

Quand tu me poses la question, c'est vrai que ça m'ouvre un peu les yeux sur la façon dont mes joueurs ont joué. Par exemple, contre BetBoom, on les a défoncés sur Nuke, 13-1, alors que quand on a joué Nuke contre FaZe, on n'avait pas les mêmes décales, pas la même façon de jouer. Peut-être qu'il y a quelque chose quand on joue des gros noms, il faut qu'on en parle, c'est vrai que ça peut jouer. 

Est-ce que ça peut aussi s'expliquer par le fait qu'ils vous bousculent plus ? Je pense à Inferno contre FaZe, ils venaient tout le temps récupérer des informations, ils ne vous laissaient pas du tout respirer. 

Bien sûr, bien sûr, ça reste quand même une grosse équipe. Les mecs sont beaucoup plus discrets, ils savent ce qu'ils doivent faire, ils récupèrent beaucoup d'informations. Comme tu l'as dit, c'est vrai que ça devient beaucoup plus difficile pour nous de jouer contre eux, surtout quand ils montrent leur vrai visage. 

Je te remercie pour l'interview, on se retrouve dans quelques jours à Bucarest, est-ce que tu aurais un mot à donner aux Français qui nous lisent ?

Les French... Je vous remercie, déjà. Après la vidéo de krL, j'ai reçu beaucoup de messages en français alors que je n'en recevais pas beaucoup avant pour être honnête, donc je vous remercie beaucoup. Comme d'habitude, j'essaie de faire de mon mieux.

Si un jour je retourne dans la scène française, sûrement pas en tant que joueur mais dans un autre rôle, ce sera à coeur joie. J'espère que Vitality va rebondir, moi aussi je les supporte avec apEX, avec qui on s'entend super bien en pracc, on est de bons amis, ou même avec ZywOo. Voilà, j'aimerais bien qu'ils rebondissent, qu'ils redeviennent les Top 1 comme ils étaient il y a quelques mois.

 


I - II - III - IV


 

Coverage sponsorisé par  Predator

Grâce au soutien de la gamme d'ordinateur pour Gamers, Predator par Acer, sur laquelle les joueurs de ces IEM Katowice joueront toute la semaine, nous avons la possibilité d'envoyer deux personnes pour couvrir les playoffs de l'évènement. Merci à eux !

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles