Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Les qualifications ouvertes du Major supprimées par Valve

4802 9

Plutôt discrète jusque-là avec Meet HAI, mascotte officielle, pour seule annonce, Perfect World vient de retourner les scènes européennes et américaines en confirmant qu'il n'y aura plus de qualifications ouvertes pour ces régions.

Pour comprendre ce nouveau planning, c'est vers les règles de Valve qu'il faut se tourner, notamment avec les évolutions récentes que la firme américaine y a apporté. Déjà, terminé les places réservées aux équipes du dernier Elimination Stage (ex-Legends Stage), toutes les invitations seront basées sur le classement initié par Valve fin 2022. Aussi, de retour depuis le BLAST Paris Major mais jusque-là partagées entre équipes invitées et équipes passées par les qualifications ouvertes, les qualifications fermées ne fonctionneront maintenant qu'avec des invitations - à condition que la région concernée compte assez d'équipes dans le classement de Valve.

En d'autres termes, les grosses régions comme l'Europe - qui compte actuellement 122 équipes dans le classement de Valve pour 48 places entre les qualifications fermées et les RMR -, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud ne seront plus concernées par les qualifications ouvertes. À l'inverse, la zone Asie-Pacifique se divisant en plusieurs qualifications fermées régionales, la phase ouverte sera nécessaire pour les compléter.

Par ces modifications, Valve touche à l'essence même de ce qui faisait la beauté de son circuit : son ouverture. Une particularité à laquelle l'éditeur semblait pourtant attaché et pour laquelle il a décidé de mettre fin aux partenariats entre les équipes et les organisateurs.

En plus de pénaliser les amateurs ou les équipes d'un plus faible niveau qui, le temps d'une soirée, pouvaient espérer passer quelques tours, affronter et Zeus un nom plus ou moins connu voire même se qualifier pour la phase suivante, cette décision mettra un terme à la possibilité de voir une équipe en reconstruction au Major. Créée lors de la seconde qualification ouverte pour les IEM Rio Major, GamerLegion n'aurait ainsi eu aucune chance de se rendre à Malte pour le RMR puis au Brésil pour écrire les premières lignes d'une ascension qui l'a finalement menée en finale du BLAST Paris Major.

En s'en tenant à la scène française, cette nouvelle est d'autant plus dramatique qu'aucune équipe ne saurait aujourd'hui se tenir dans le Top 48 aux côtés de 3DMAX. Si, début 2023, Mixfits, LDLC OL et HEET étaient parvenues à se qualifier au Closed - alors que cette dernière et GenOne auraient été invitées en plus de Falcons avec cette nouvelle règlementation -, les départs à l'international et les arrêts de plusieurs joueurs ont considérablement fait baisser le niveau de notre scène nationale. Impossible, pour le moment, d'imaginer GenOne, ADEPTS ou LOADING glaner assez de points pour exister dans cette course, là où plusieurs qualifications ouvertes auraient ouvert une porte.

En réponse à Perfect World, Kenneth "kenkenski" Gaupseth Johansen, co-fondateur d'Apeks, s'est également inquiété de la santé des joueurs. Il met ainsi en avant que les équipes qui devront conforter leur place dans le Top 48 ou qui seront proches d'y rentrer n'auront d'autre choix que d'accepter toutes les invitations possibles pour essayer de grapiller quelques points. S'il s'attarde sur le bas du classement, les équipes qui seront proches du Top 16 - qui enverra directement au RMR - pourraient faire face à la même problématique en envoyant leurs joueurs sur quelques compétitions supplémentaires, en ligne ou en lan, avec les déplacements que cela comprend.

Pour terminer, Valve a confirmé la répartition régionale des slots pour le Perfect World Major Shanghai. S'appuyant sur les performances au PGL Major Copenhague, cette partie de l'annonce n'a surpris personne mais vient tout de même rappeler ô combien le prochain Major sera historique à ce niveau. Pour rappel, l'Europe, l'Amérique et l'Asie offriront respectivement quatorze - dont les huit en Elimination Stage -, sept et trois slots pour la Chine. 

Depuis le passage à vingt-quatre équipes à l'occasion de l'ELEAGUE Major Boston - soit depuis neuf Majors -, l'Europe n'avait ainsi jamais engagé moins de quinze équipes dans un Major. C'est cependant bien la première fois qu'elle profitera de toutes les places en Elimination Stage, là où l'Amérique avait jusque-là toujours profité d'au moins un de ces huit slots. Cette dernière se consolera avec ce contingent de sept équipes, une première pour elle qui n'avait jusque-là envoyé au mieux que six équipes. Enfin, l'Asie-Pacifique n'avait plus compté plus de deux équipes depuis le StarLadder Major Berlin où Renegades profitait de sa performance à Katowice pour directement être invitée en Legends Stage.

En attendant que le couperet tombe sur les équipes européennes et américaines, reste donc deux choses à faire : jouer et gagner.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles