Brèves

WebTV

Compétitions



Les matchs pour les nuls

67399 48
Page 3: La communication, la quadrature du cercle

Ca y est ! Vous avez commencé vos premiers matchs, mais catastrophe, c'est un gros bazar et personne ne comprend rien à ce qu'il se passe : ça court partout, vous vous retrouvez à 4 en A sur dust2 sans personne en B, vous flashez plus vos coéquipiers que les adversaires, tout le monde parle sur Mumble et vous n'avez pas entendu les 5 terros courir à deux mètres de vous.

C'est une des autres énormes différences avec le FFA : il va falloir apprendre à communiquer avec le reste de votre équipe. Et c'est loin d'être évident ! Trop peu d'informations, ou une information non précise et vos coéquipiers n'auront pas une bonne idée de la situation. A l'inverse, trop d'informations et vous aurez bien du mal à entendre le son du jeu (et non, baisser le volume de votre logiciel de voix sur IP pour ne plus entendre vos teammates n'est pas une bonne solution).

Si concernant l'économie, l'important est d'acheter ensemble, pour la communication, le principal est d'être court et efficace. Trois points principaux vont vous y aider :

  1. Les décisions concernant l'équipe (acheter ou non en début de round, attaquer tel ou tel site bombe... etc) ne doivent être prises et communiquées que par un seul joueur, qui prendra le rôle de "leader in game" (on détaillera dans un chapitre suivant les différents rôles que peuvent avoir les joueurs).
  2. En tant que joueurs, votre seule communication pendant le round doit se résumer dans un premier temps à deux éléments :
    • La position et le nombre d'adversaires vus
    • Si vous êtes attaqués, notamment avec beaucoup de smoke ou de flash
  3. Les morts ne parlent pas !


Le premier point est important, parce que le freezetime est trop court et l'action pendant un round trop rapide pour fonctionner en démocratie et que chacun puisse donner son avis. C'est au lead in game que revient la décision finale, au cours du freezetime par exemple, d'acheter ou de faire un round éco. Ecoutez votre leader et même si vous n'êtes pas d'accord, faites ce qu'il dit, l'heure n'est pas au débat. Il sera toujours temps de faire un debriefing à la fin du match si vous désapprouvez certaines de ses décisions.


Même chez les tops il arrive de faire des erreurs  par RedacVaKarM

Le deuxième élément est capital, puisque c'est lui qui va faire en sorte que le round ne tourne pas en cacophonie. Il faut avoir une communication simple et précise, en style presque télégraphique : "deux GA", "un corn, un palmier", "trois room"... etc. Dans tous ces exemples, vous avez deux éléments : le nombre d'ennemis vus et la position. Les deux informations sont aussi importantes l'une que l'autre !

Le nombre d'adversaire va permettre à vos coéquipiers de se déplacer de manière efficace, d'anticiper certains mouvements de vos adversaires, voir par exemple même de reconnaitre à l'avance certaines stratégies courantes (une 3/2 A par exemple). L'indication de position quant à elle doit être la plus précise possible, mais courte et compréhensible : "à droite, à gauche, près de machin là", ça ne veut rien dire. Vous apprendrez peu à peu le nom des positions des différentes cartes, servez-vous en !

Nous insistons également sur le nombre d'adversaires que vous avez réellement vu : en effet, il y a pire que pas d'information, c'est la fausse information ! Le son dans le jeu, surtout quand on débute, peut être trompeur et il est particulièrement dommage d'annoncer un "5 terros B", alors que finalement ils ne sont que trois à courir partout et que les deux derniers vont aller poser en A. Méfiez-vous également des informations en mode "devinette" (on dit aussi "info MasTaSaN sur le mumble VaKarM, le spécialiste de ce genre de blagues). Ce n'est pas parce que vous avez vu trois terros partir corniche qu'ils vont forcément attaquer le BP A, contentez-vous d'annoncer les trois corniches.

Autre piège à éviter, les informations données par la "deathcam" quand vous mourrez : très rapidement (dès que vous n'êtes plus chez les grands débutants), l'adversaire sait que vous le voyez encore quelques secondes après votre mort et peut utiliser cette fonction pour vous faire croire qu'il se dirige à un endroit, pour rebrousser chemin dès que vous n'avez plus la vision. N'utilisez cette information qu'avec précaution, ou que dans les cas les plus certains, quand par exemple vous voyez les terroristes planter la bombe.


Episode d'un Round Avec d'Aks spécial communication par RedacVaKarM

Enfin, concernant les morts, cela parait évident mais trop souvent on l'oublie : il n'y a rien de plus énervant quand vous êtes encore en vie d'entendre vos coéquipiers débattre (et s'énerver) d'une erreur effectuée quelques secondes auparavant : vous avec besoin du son du jeu ! Une fois la dernière information de mort donnée, seuls les joueurs encore en vie devraient se faire entendre en vocal. Utilisez le chat écrit réservé à l'équipe (touche "u" par défaut) si vous voulez discuter avec vos collègues cadavres. Seul petit bémol à ce point : si un de vos équipiers à un "son" médiocre (en général à cause d'un casque de mauvaise qualité, mais vous pouvez aussi parfois lui demander de couper son iTunes, certains aiment un peu trop la musique pendant les matchs). Dans ce cas, il peut être utile d'aider son équipier en vie en lui donnant l'information entendue. Mais une fois, pas la peine de répéter "tu l'as entendu derrière toi" cinquante fois.

Dernier point à contrôler, peut être le plus important, l'énervement. Et surtout son expression à l'oral. C'est arrivé à tout le monde de se prendre des HS de l'espace, d'avoir des soupçons de cheat en face, bref de perdre peu à peu sa concentration et de peu à peu s'énerver. Ne laissez pas votre exaspération transpirer sur Mumble ! Vos équipiers ont plus besoin de savoir OÙ vous êtes morts, que COMMENT !

En lien avec l'énervement, il faut prendre chaque round de façon indépendante et dès un round terminé, même perdu, se remettre dans le nouveau round : là encore, toutes les critiques et remarques devraient attendre la fin du match, les dix secondes du freezetime ne sont pas suffisantes pour décortiquer les erreurs d'un round.

Pour finir sur ce sujet, il est largement préférable de configurer votre logiciel de voix sur IP pour utiliser une touche plutôt que l'activation automatique en fonction de la voix. Outre que vos coéquipiers n'auront pas à subir vos "putain mais ce que j'ai pris", ça leur évite aussi de partager les "Julien, on passe à table !". A supposer bien sûr que vous ne maintenez pas appuyé cette touche en permanence ;)

Page 3: La communication, la quadrature du cercle
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles