Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Les États-Unis conquièrent enfin l'Europe

4409 16

Il avait fallu plus de quatre ans aux États-Unis pour s'emparer d'un premier trophée international de prestige sur CS:GO, finalement acquis lors des finales ESL Pro League S4 par Cloud9. Il aura fallu patienter un peu moins de trois années supplémentaires pour que le pays à la bannière étoilée réitère l'exploit en terres européennes grâce à Team Liquid, à l'occasion des finales ESL Pro League, cette fois-ci S9.

En sept ans, jamais aucune équipe américaine n'avait en effet réussi à triompher sur le Vieux Continent dans une compétition de premier rang. Liquid avait bien soulevé la coupe du SuperNova CS:GO Malta en novembre 2018, mais le tournoi restait secondaire et les adversaires n'étaient pas du plus haut calibre. À Montpellier, pour la neuvième édition des finales Pro League, Team Liquid a battu tout le gratin, ne s'est pas laissée impressionner par un public favorable aux locaux de G2 en finale, et a conclu la conquête américaine sur la mappemonde de Global Offensive.

Parce qu'en dehors de l'Europe, les États-Unis avaient déjà gagné de grandes compétitions partout. Chez eux, évidemment, même s'il leur a fallu là aussi un peu de temps pour y parvenir. OpTic ouvrira la voie fin 2016 à l'ELEAGUE S2, jouée à Atlanta, avec une composition comprenant deux Américains, deux Canadiens et un Espagnol. Suivront évidemment le Major de Boston, début 2018, remporté par Cloud9, puis l'iBUYPOWER Masters en janvier 2019 et la DH Masters Dallas, quelques mois plus tard, tombées dans l'escarcelle de Liquid. Entre temps, plusieurs victoires secondaires étaient venus remplir le palmarès américain : Cloud9 à la DreamHack Denver, Liquid puis NRG aux cs_summit 2 et 3 (disputés à Los Angeles).


La première victoire des États-Unis en Major ne pouvait avoir lieu que sur leurs terres

En Amérique du Sud, les Américains avaient marqué l'histoire en y glanant leur premier grand titre, lors des finales ESL Pro League S4. À São Paulo, C9 avait réussi le petit exploit de prendre le dessus sur les SK, pourtant à domicile, en grande finale. En Océanie, Liquid remplissait le contrat en s'adjugeant les IEM Sydney 2019, tandis que NRG cochait la case Asie grâce à sa victoire lors des IEM Shanghai, même si le plateau d'équipes présentes était moins relevé que pour un IEM "classique".

 

Les grandes victoires américaines (tournois à 250 000 $ et plus)
avant la semaine dernière

Tournoi
Lieu Équipe
Finales ESL Pro League S4 (10/2016)
  São Paulo  Cloud9 (n0thing, shroud, Skadoodle, autimatic, Stewie2k)
ELEAGUE S2 (12/2016)
  Atlanta  OpTic Gaming (tarik, RUSH, stanislaw, NAF-FLY, mixwell)
ELEAGUE Boston Major (01/2018)
  Boston  Cloud9 (Skadoodle, autimatic, Stewie2k, RUSH, tarik)
IEM Shanghai (08/2018)
  Shanghai  NRG (daps, Brehze, Ethan, FugLy, CeRq)
iBUYPOWER Masters (01/2019)
  Los Angeles  Team Liquid (nitr0, EliGE, Twistzz, NAF-FLY, Stewie2k)
IEM Sydney (05/2019)   Sydney  Team Liquid (nitr0, EliGE, Twistzz, NAF-FLY, Stewie2k)
DH Masters Dallas (06/2019)   Dallas  Team Liquid (nitr0, EliGE, Twistzz, NAF-FLY, Stewie2k)

 

L'Afrique n'accueillant pas encore de tournois majeurs, ne manquait donc que l'Europe aux États-Unis pour compléter leur collection. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé au fil des années. Passons les deux demi-finales atteintes par Area51 à l'ESWC 2012 et compLexity à la DH Winter 2013 pour se concentrer sur les finales, là où le succès est plus proche et la déception plus grande.

iBUYPOWER sera la première à disputer un ultime match en Europe. C'était à l'automne 2014, à Milan, pour les finales de la FACEIT League S2. Les Américains envoient LDLC au tapis en demi-finale après une première map marathon, 31-27 / 16-12. Mais en finale, ils s'inclinent 3-1 contre une équipe de fnatic qui commence tout juste son règne de près d'un an sur la scène.


iBUYPOWER avait inauguré la longue série des finales perdues en Europe pour les Américains du Nord (photo : HLTV)

Le scandale des matchs truqués fera ensuite bien du tort à la scène américaine. iBUYPOWER est morte, Cloud9 prend le relais mais devra attendre l'été 2015 pour réellement montrer du beau jeu. Malheureusement, cela ne suffira pas : à Cologne, pour les Finales de l'ESL ESEA Pro League S1, puis à Valence lors des finales FACEIT League, l'équipe nord-américaine s'incline deux fois en finale en l'espace de trois semaines, d'abord contre fnatic puis face à TSM.

Ce n'est qu'un an plus tard que les États-Unis reviennent en force avec Team Liquid à l'ESL One Cologne 2016. Portée par un Ukrainien en feu, s1mple, elle rate encore la dernière marche, contre une formation de SK certes grandement favorite. Deux mois plus tard, résultat similaire pour Cloud9 face à Virtus.pro lors de la DH Bucarest.

2017 ? Pas mieux. Cloud9 laisse filer le titre à Cologne contre SK, qui conserve son bien, et la fête de Liquid à Mykonos, dans le cadre de l'ESG Tour, est gâchée par mousesports lors de la grande finale. Rien de neuf en 2018 avec une nouvelle double défaite en finale à signaler : NRG échoue à Kiev contre Na'Vi lors des finales SL i-League S5, Liquid continue sa série de défaites face à Astralis à Odense, dans l'antre danoise, laissant dans le même temps la meilleure équipe du monde de l'époque s'accaparer le tout premier Intel Grand Slam. Dans tous ces affrontements, les équipes américaines n'étaient jamais réellement favorites. Leur statut d'outsider ne leur a toutefois pas permis de surprendre le moindre opposant quand il s'agissait de remporter la rencontre la plus importante.

 

Les défaites américaines dans les tournois en Europe avant la semaine dernière

Tournoi
Lieu Équipe
FACEIT League 2 Finals (10/2014)
  Milan
 iBUYPOWER (AZK, Skadoodle, DaZeD, swag, steel) 
Finales ESL ESEA Pro League S1 (07/2015)
  Cologne
 Cloud9 (n0thing, shroud, sgares, fREAKAZOiD, Skadoodle)
FACEIT League S2 Finals (07/2015)
  Valence
 Cloud9 (n0thing, shroud, sgares, fREAKAZOiD, Skadoodle)
ESL One Cologne (07/2016)
  Cologne
 Team Liquid (nitr0, EliGE, Hiko, jdm64, s1mple)
DH Bucarest (09/2016)
  Bucarest
 Cloud9 (n0thing, shroud, Skadoodle, autimatic, Stewie2k)
ESL One Cologne (07/2017)
  Cologne
 Cloud9 (n0thing, shroud, Skadoodle, autimatic, Stewie2k)
ESG Mykonos (09/2017)
  Mykonos
 Team Liquid (nitr0, EliGE, Twistzz, jdm64, stanislaw)
Finales SL i-League S5 (06/2018)   Kiev  NRG (daps, Brehze, Ethan, FugLy, CeRq)
Finales ESL Pro League S8 (12/2018)   Odense  Team Liquid (nitr0, EliGE, Twistzz, NAF-FLY, TACO)

 

Il y avait de quoi commencer à désespérer, mais l'Oncle Sam s'est accroché et Montpellier lui a donné raison. Pourtant mal embarquée avec une défaite dès son premier match face à North, Liquid va tout de même réussir à se hisser en play-offs des Finales ESL Pro League S9 en vainquant coup sur coup TYLOO, HellRaisers et Made in Brazil. Tombée du côté de l'arbre le plus compliqué, elle va se venger d'Astralis en quart, 2-1, malgré un déficit de 4-11 sur la dernière carte. Ensuite, mouz en demie sera une quasi-formalité, 2-0 malgré un overtime sur Nuke. Favorite de la finale face à des G2 à domicile, Liquid ne craquera pas et concluera 3-1, s'évitant une cinquième carte piège grâce à un 1vs3 de Twistzz sur une balle de quatrième map pour les Français.


Pour la première fois en sept ans, les États-Unis s'imposent enfin en Europe dans un gros tournoi ! (photo : ESL)

Counter-Strike n'est sans doute pas le jeu le plus approprié pour débattre de la rivalité Europe – États-Unis. Pendant plusieurs années, elle n'a jamais réellement existé tant les Européens dominaient assez largement les débats, les Américains se contentant de quelques coups d'éclat. Mais ceux-ci tendent à se généraliser ces derniers temps, dans le sillage de Team Liquid, première équipe des États-Unis à être considérée comme la meilleure du monde en sept ans de CS:GO.

À n'en pas douter, l'Europe apportera bientôt sa réponse à cette domination. Et pour la première fois depuis un bail, la France pourrait avoir son mot à dire dans la discussion. À quand l'arrivée de l'Asie dans la bataille continentale ?

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles