Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions


Valve veut de la transparence
4461 5

Les conflits d'intérêt et l'esport, un duo iconique auquel Valve vient de mettre une petite pichenette. Deux mois après avoir effectué un premier rappel concernant les possibles liens existants entre les joueurs, équipes, structures et organisateurs de tournois, et la nécessité d'y mettre un terme, l'éditeur de CS:GO va un cran plus loin pour s'assurer que sa volonté sera respectée.

Toutes les équipes et structures prenant part aux Majors, pour 2020 du moins, devront désormais rendre publique toute relation entretenue avec d'autres équipes ou organisateurs de tournois, afin que ces liens soient connus de tous et que leur importance, pouvant déboucher sur de potentiels conflits d'intérêt, puisse être évaluée sur la place publique.


Jusqu'à peu, une seule société était derrière toutes ces marques : RFRSH Entertainment

En bref, si une équipe et un organisateur de tournois sont détenus par la même entreprise, comme c'était encore récemment le cas pour BLAST et Astralis, cela devra désormais être affirmé publiquement par les entités concernées. Même chose si deux équipes appartiennent en fait au même groupe, comme l'étaient auparavant Virtus.pro, Na'Vi ou SK Gaming, toutes plus ou moins liées en coulisses à la holding russe ESForce.

Si ces relations restent cachées mais que la vérité finit par sortir, les équipes et structures concernées risqueront la disqualification du Major. Une initiative qui aura sans doute le mérite d'éclaircir au moins un peu la scène, pour savoir qui se cache derrière quoi.

Le communiqué officiel de Valve est à retrouver sur le blog CS:GO

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles