Brèves

WebTV

Compétitions


10 000 $ d'amende pour Vitality
4983 24

L'ESIC ne chôme pas en ce moment. Après avoir banni 35 joueurs australiens dans une histoire de paris illégaux, l'Esports Integrity Commission vient d'infliger 10 000 $ d'amende à Vitality. La raison ? Lors des Finales BLAST Premier, il était possible d'apercevoir, derrière la pièce où sont les joueurs, une télévision diffusant le stream de leur match en cours. Une pratique qui a fait polémique sur les réseaux, le streamsniping étant un réel problème depuis que tout se déroule en ligne.


La télévision de la disgrâce était visible en arrière-plan depuis les caméras positionnées sur les écrans des joueurs

Le PDG de Vitality, Nicolas Maurer, a répondu que cette télévision était destinée aux membres ou visiteurs des locaux qui souhaitaient regarder le match. L'ESIC n'a pas remis en cause cette version des faits, arguant qu'il n'y avait visiblement aucune volonté malveillante de la part de Vitality : la télévision est à l'extérieur de la pièce et tous les occupants de cette dernière lui tournent le dos.

Malgré tout, pour montrer que l'organisation prend ce problème très au sérieux, l'ESIC a infligé 10 000 $ d'amende à Vitality, qui s'est excusée et a assuré que l'incident ne se reproduirait plus. Entre les vétos et le DM d'avant-match, il faudra maintenant bien penser à appuyer sur le petit bouton rouge de la zapette.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles