Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



shox déjà sur le départ chez Apeks

5391 7

Richard "shox" Papillon ne sera resté qu'à peine plus de deux mois chez Apeks. Le temps de rater la qualification pour le Major, d'aller disputer une lan – la Fragadelphia #17 aux États-Unis, conclue sur un top 3/4 –, et de cumuler assez de mauvais résultats pour inciter la structure à mettre en pause son roster en septembre dernier. Bref, le bilan n'est pas très flatteur et le Français est aujourd'hui, par conséquent, libre d'explorer ses options ailleurs.

L'arrivée de shox chez Apeks avait été surprenante. Après un début d'année compliqué chez Liquid, l'ancien leader de G2 avait fait le pari de continuer à l'international, en misant sur une line-up européenne qui semblait être en mesure de disputer le RMR pour Rio. Il n'en a rien été : l'équipe a atteint une seule fois la seconde journée des qualifications ouvertes, se faisant toujours sortir par des adversaires qui semblaient pourtant abordables.


Les temps sont durs pour shox depuis la fin de Vitality

Absent du prochain Major, une première en neuf ans de CS:GO, shox se retrouvait alors à grinder l'ESEA Advanced et diverses coupes en lignes pour ne pas se faire oublier. Dur. Les résultats ne s'améliorant pas, Apeks avait mis un premier stop à son collectif en septembre, avant d'ouvrir la porte de sortie à son frenchie aujourd'hui, citant une diplomatique "différence de vision" pour expliquer ce départ.

Quel avenir désormais pour shox ? Est-ce enfin le temps du retour sur la scène française ? Mais où ? Chez LDLC OL ? Dans une autre équipe du subtop, mais qui pourra se payer un tel vétéran ? Une suite à l'international est également possible, même si la même question concernant l'endroit où atterir se pose.

Du côté d'Apeks, l'heure est à la remobilisation après deux mois cauchemardesques. Ces quatre-là restent pour le moment à bord du navire, mais d'autres annonces pourraient peut-être suivre :

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles