Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



pronax tire sa révérence

5975 17

Il n'était plus aussi actif qu'avant, n'évoluait plus au même niveau, mais un triple vainqueur de Major qui s'en va, cela fait toujours quelque chose. Markus "pronax" Wallsten, ex-leader de la line-up fnatic 2014-2015 longtemps considérée comme la meilleure qu'ait jamais connu CS:GO, a annoncé qu'il quittait définitivement la scène compétitive afin de se consacrer à de nouveaux projets, bientôt révélés.

Si son palmarès et sa réputation se sont véritablement construits sur Global Offensive, pronax a pendant longtemps évolué sur Counter-Strike 1.6, passant dans des structures assez réputées comme H2k ou ESC Gaming. Lors de la transition sur GO, il évolue d'abord chez Absolute Legends mais c'est surtout chez n!faculty qu'il se fait remarquer, en 2013, en remportant la DH Valencia. Quelques mois plus tard, fnatic le recrute à une poignée de jours du premier Major de l'histoire, la DreamHack Winter 2013.


Les premiers vainqueurs en Major de l'histoire de CS:GO : cArn (manager), flusha, pronax, JW, schneider, Devilwalk

Là-bas, à la surprise générale, pronax emmène ses hommes jusqu'au titre et tisse ses premières lettres de noblesse. Il remportera deux autres Majors avec fnatic, aux ESL One Katowice puis Cologne 2015, et jouera également une quatrième finale, perdue cette fois-ci, contre NiP à l'ESL One Cologne 2014. pronax et fnatic, c'est aussi une rivalité farouche avec Team-LDLC en 2014-2015, rivalité que les Suédois domineront en ne perdant qu'un seul Bo3 en lan contre les Français, un match rentré dans l'histoire pour un boost illégal et une rencontre terminée le lendemain sur un forfait.

pronax quittera fnatic fin 2015 et remontera ensuite un autre projet, GODSENT, pour un retour flamboyant à la DH Masters Malmö 2016 et un shuffle suédois croustillant. Malgré quelques résultats encourageants et une qualification pour l'ELEAGUE Major 2017, GODSENT peinera à réellement se faire une place et pronax partira à l'été 2017. Suivront quelques autres tags, Enyoy, Chaos, Ancient, mais rien de bien signifiant durant cette dernière année et demie, si ce n'est de multiples tournois et qualifications en ligne. Jusqu'à aujourd'hui, et cette retraite annoncée.

Celui qui avait, étonnamment, tant de mal contre les équipes de Kévin "Ex6TenZ" Droolans restera dans les mémoires pour avoir mené au sommet fnatic et avoir participé à bon nombre de matchs cultes. pronax n'était pas une machine à frags, ni un tacticien hors-norme, mais il savait diriger ses hommes pour en tirer le meilleur, à coup de pauses tactiques de deux minutes initiatrices de remontées mémorables.

Bravo pour cette carrière pronax, et bonne continuation pour la suite !

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles