Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



fnatic tourne la page JW

2866 5

Peu importe où fnatic sera demain, ce nom est et restera légendaire tant il a contribué à marquer l'histoire de Counter-Strike au travers des années. Pourtant, toutes aussi magnifiques qu'elles sont pour les fans, ces gloires font partie du passé, un passé duquel il faut se détacher pour continuer à avancer, performer et, peut-être, retrouver ces sommets d'antan.

Non sans mal, c'est ce que la structure tente de faire aujourd'hui en se séparant de son iconique sniper, Jesper "JW" Wecksell, avec qui elle a partagé quasi huit années malgré un shuffle avec GODSENT en 2016 et une coupure de quelques mois. Triple vainqueur de Major entre 2013 et 2015, dans le top 10 HLTV sur ces trois années, le Suédois s'est pourtant peu à peu perdu, sous réserve d'une capacité à renverser n'importe quel match par un génie que les jeunes spectateurs n'ont dû apercevoir qu'au fil de vieux highlights.

Pire, le rating de JW pour ce premier semestre n'a tout simplement jamais été aussi bas (0,87), de quoi enfin pousser fnatic à mettre de côté une machine grippée depuis quelques années. Dans un tweet plein d'émotion, JW a d'ailleurs rendu hommage à son partenaire de route, Freddy "KRIMZ" Johansson. Le rifle est lui encore aux goûts du jour puisqu'il a retrouvé le top 20 HLTV depuis 2018 et semble toujours solide, au moins autant que les tables sur lesquelles il se défoule. 

D'un autre côté, l'écurie d'origine britannique a déjà annoncé il y a deux semaines qu'elle passait son leader Maikil "Golden" Selim sur le banc, précisant depuis son souhait de quitter l'unique scène nationale pour s'internationaliser. Il n'est d'ailleurs pas dit que KRIMZ, Ludvig "Brollan" Brolin et Jack "Jackinho" Ströme Mattsson ne soient pas susceptibles de suivre le même chemin que leurs anciens coéquipiers, même si leurs performances individuelles jouent en leur faveur. 

Quand on sait que NiP mélange maintenant deux drapeaux scandinaves, pourquoi ne pas imaginer la même chose pour son principal adversaire ? Qui plus est lorsqu'on sait que Mathias "MSL" Lauridsen est libre et, surtout, qu'il en sera bientôt de même pour Lukas "gla1ve" Rossander, en fin de contrat chez Astralis en fin d'année. En tout cas, trouver un leader semble maintenant indispensable pour Andreas "Samuelsson" Samuelsson, coach et manager de l'équipe.

C'est un sentiment étrange, mais excitant, après 2709 jours ou 1658 cartes officielles jouées pour la même équipe, de se réveiller et de ne pas savoir ce qui va suivre.

J'ai toujours essayé de faire de mon mieux chaque jour pendant ces huit dernières années pour rendre fnatic toujours meilleure, parfois c'était plus difficile et parfois plus "facile" mais au final, je suis heureux de ce que j'ai accompli ici.

Maintenant, il est temps de prendre le temps de réfléchir à ce que j'aurais pu faire de mieux ou de différent, et d'apporter cela avec moi pour la suite de ma vie, que ce soit sur CS, Valorant ou dans le sport en général.

Merci pour tout ce que vous avez fait jusqu'à présent et restez à l'écoute pour mon avenir.

Jesper "JW" Wecksell, sur le site de fnatic

En attendant d'en savoir un peu plus sur l'avenir de fnatic, mais aussi en laissant le temps aux vacances et aux rumeurs de faire leur oeuvre, l'équipe n'est donc plus que composée des trois joueurs suivants :

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles