Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Team VeryGames : La boucle est bouclée (3/3)

19637 107

Suite à l'annonce de Team VeryGames concernant la cessation de ses activités le 31 décembre 2013, il était impensable de ne pas revenir sur le parcours de l'organisation la plus prolifique de l'histoire de Counter-Strike: Source. Il y a deux ans et à l'occasion du troisième anniversaire de Team VeryGames, nous avions déjà réalisé un dossier séparé en deux parties que nous vous invitons vivement à lire ou relire avant de continuer la lecture de celui-ci. Pour ne pas faire de doublons, nous reprenons dans le dossier suivant l'épopée de Team VeryGames de sa préparation à l'ESWC 2011 à nos jours. 

Partie 1 - Génération krL - Octobre 2008 à Septembre 2009

Partie 2 - Première Génération Ex6TenZ - Octobre 2009 à Septembre 2011

Accrochez-vous, la machine à remonter le temps est sur le point de revenir en septembre 2011. Opération réussie. Nous sommes juste après l'Insomnia 43, VeryGames n'a jamais eu une formation aussi dominante. Il y a VeryGames et les autres. Composé de shox, SmithZz, RpK, Ex6TenZ et NBK, cette équipe possède le meilleur joueur du monde à chaque poste. Tout simplement. A Telford, l'écurie n'a encaissé que vingt rounds au cours des sept cartes disputées durant la phase finale. 

L'annonce d'un tournoi CS:Source doté de 20 000 $ à l'ESWC a certainement été la grande nouvelle de cette année 2011. L'occasion pour VeryGames, après trois années d'une suprématie incontestable, de matérialiser tout cela avec un titre de champion du Monde. Difficile de voir autre finalité qu'une victoire des hommes d'Ex6TenZ devant leur public d'autant plus que leur préparation a été des plus efficaces avec notamment un bootcamp dans les locaux de Cybernation et surtout aucun championnat en ligne où il aurait fallu s'exposer un minimum. 

L'événement le plus attendu de l'année débute donc ce 24 octobre avec douze des meilleures équipes du monde s'étant qualifiées via différents moyens. Le format ne laisse droit à aucune erreur puisque seules les deux premières équipes des deux poules de six se qualifieront pour les demi-finales. Avec des matchs en BO1, la concentration était le maître-mot en cette fin de mois d'octobre. 

Les Franco-Belges ont écopé d'un planning favorable puisque la difficulté semble monter crescendo dans leur groupe. Les deux premiers matchs face aux modestes Allemands d'Anexis (SlyCer, Kaiii, BlAcKG7, neil, 1nfiii) et aux Danois de DSRack (MSL, Nille, Hatten, Truman, p0se) expédiés, les VG vont rapidement devoir s'employer durant leur troisième match face aux Américains de CheckSix (frozt, DaZeD, tck, steel, monte). Menés au premier side 7-8 sur de_dust2, ils vont rencontrer énormément de difficultés mais parviendront à s'imposer sur le fil, 16-14. 

C'est une équipe soulagée qui affrontera les dangereux Reason (JOKERN, gla1ve, hunden, kEVIN, Frozt) mais les Danois n'en sont qu'à leur début et leur heure de gloire viendra bien plus tard. C'est une formalité pour VeryGames, tout comme le dernier match contre ses rivaux finlandais d'apeX, anciennement CKRAS (aNGeldusT, CISU, disturbed, nashje, kononen). VeryGames se qualifie pour le dernier carré finalement assez aisément et retrouve des joueurs qu'ils connaissent bien puisque ce ne sont autres que les Nord-Américains de Dynamic.

Les coéquipiers d'AZK avaient poussé leurs homologues français dans leurs derniers retranchements, un an auparavant lors de la DSRack #3. L'occasion était belle pour eux de prendre une revanche mais l'expérience et surtout la rage de vaincre d'Ex6TenZ et ses hommes ont rapidement pris le dessus. Malheureusement pour le spectacle, les deux demi-finales ont été à sens unique en faveur des Européens. L'affiche de la finale de la première et unique Coupe du Monde sur CS:Source a donc opposé VeryGames à CKRAS (FeTiSh, h0lm, cajun, wantz, 3k2).


Plus de deux mille personnes se sont groupées devant la grande scène de l'ESWC 2011 pour assister au sacrement suprême de l'une des plus grandes fiertés du sport électronique français. Des grandes finales d'ESWC aussi "one sided", il n'y en a pas eu des millions mais cette finale du tournoi CS:Source a confirmé le fossé qui existe entre VeryGames et le reste du monde. Motivés comme jamais, RpK et ses camarades ont surclassé leurs adversaires danois devant un public conquis criant à chaque frag tricolore. 

Cette victoire à l'ESWC 2011 restera gravé comme le plus beau succès de l'histoire de Team VeryGames sur CS:Source que ce soit aux yeux des joueurs comme des spectateurs. C'est la consécration pour les protégés de NiaK qui se sont vus remettre des nouveaux maillots floqués d'une petite étoile au-dessus du logo de l'organisation à la manière des footballeurs. 

Néanmoins, guère de repos après cette Coupe du Monde réussie avec l'Insomnia 44 qui se profile à l'horizon. Une édition très intéressante avec les présences notables d'eSahara (ritch, Re1ease, stingeR, HaZ, Hughsy), Anexis (VILZU, fAlsu, heku, stonde, RASSEJE), fm!TOXIC (fribergj, msk, NeiL, ptk, rdl) mais surtout des CKRAS, vice-champions du monde. 


Contrairement à l'édition précédente, cette Insomnia va s'avérer être plus difficile sans pour autant trop effrayer les Franco-Belges. Tombeurs faciles d'Anexis en quarts de finale, les VG vont avoir beaucoup de mal à entrer dans leur match contre eSahara mais leur réveil à 0-9 va être fatal aux Britanniques. Score final 16-13. Même score mais scénario différent face aux CKRAS en finale winner bracket puisque RpK et ses acolytes ont globalement dominé la rencontre pour se qualifier en grande finale. 

La revanche de la revanche va bien avoir lieu en grande finale mais 3k2 et ses hommes vont rapidement lâcher le morceau déjà bien heureux d'avoir gagné très difficilement contre CRG en finale du lower bracket. Le remake de la finale de l'ESWC se termine sur un 16-8. On retiendra seulement le petit coup d'épaule de FeTiSh à son homologue belge au moment du serrage de mains puis un 16-02 en faveur de VeryGames contre ces mêmes CKRAS dans un des tous premiers showmatchs sur CS:GO alors en beta très limité.


Sûrement le cinq majeur le plus fort jamais formé de l'histoire de CS:Source

La période creuse de fin novembre à la fin de l'année 2011 va être témoin d'un séisme dans la scène française. VeryGames est plus que jamais la meilleure équipe du monde. C'est simple, cette composition n'a perdu aucune carte depuis sa création. Et pourtant ! En parallèle de l'épopée VeryGames, un revenant du nom de Damien "maLeK" Marcel va faire du bruit en exprimant son souhait de reformer une équipe compétitive. Il a déjà la confiance de joueurs comme ScreaM ou Uzzziii.

Retour chez VeryGames où l'ambiance au sein du groupe ne semble plus vraiment clémente. Ainsi, c'est sans doute le changement de l'année qui va être opéré. Richard "shox" Papillon, considéré comme l'un voire le meilleur joueur du monde va être remercié par VeryGames dû officiellement à un comportement inadapté et une vision des choses différentes de celle du capitaine. Cet écartement va également entraîner le départ d'Edouard "SmithZz" Dubourdeaux, connu pour être très proche de shox. 

Entre-temps, NiaK va faire un voyage à Arles pour la PxL 32. Un voyage important pour la suite de l'histoire de VeryGames. Il a la responsabilité de repérer plusieurs joueurs capables de remplacer deux légendes. Trois joueurs sont particulièrement dans le collimateur du manager. Michael "mK" Zaidi dans le mix Zavata, Dan "apEX" Madesclaire et le jeune Kenny "kennyS" Schrub chez Thewall. Ce dernier est en bonne position mais sera alors jugé trop inexpérimenté pour intégrer un tel effectif avec de telles ambitions. 

Ce sont donc les deux premiers qui écoperont de la lourde tâche de remplacer SmithZz et shox. D'un côté, mK a déjà côtoyé Ex6TenZ chez redLine, de l'autre apEX s'est révélé en 2011 avec 3DMAX que ce soit à la Maxlan ou à la Copenhagen Games. Un choix jugé solide par la communauté. 

IN Michael "mK" Zaidi

OUT Richard "shox" Papillon
IN Dan "apEX" Madesclaire  OUT Edouard "SmithZz" Dubourdeaux

 Kévin "Ex6tenZ" Droolans (leader)
 Nathan "NBK" Schmitt
 Cédric "RpK" Guipouy
 Michael "mK" Zaidi
 Dan "apEX" Madesclaire

Ce sera tout sauf une surprise de voir shox et SmithZz atterir chez les NAMELESS devenus Tt.Dragons seulement quatre jours plus tard, début janvier 2012. La DreamTeam est dispersée mais l'intérêt d'une scène devenue ennuyante, est désormais relancée même sur le plan national.

Adaptation accélérée pour les deux nouveaux arrivants qui grâce à quelques rencontres en ESL Major Series ont pu se faire les dents en officiel avant de se déplacer à Segré pour la Spirit-Lan, le grand rendez-vous de la scène française en ce début d'année. Et comme prévu, VeryGames va rouler sur le tournoi jusqu'en finale du winner bracket où les attendent de certains Tt.Dragons. Première confrontation entre deux équipes déjà rivales. Cela faisait bien longtemps que Ex6TenZ, NBK et RpK n'avaient pas subi une telle pression. 

De_tuscan, en carte bien aimée par VeryGames, va vite tomber dans les filets des champions du monde. De_inferno va être nettement plus compliquée car la défense des Dragons est solide. Une solidité qui va payer et amener les deux équipes dans une troisième carte, de_dust2. Cette dernière a été choisie par VG et ce n'est pas pour rien. Elle va être à sens unique en faveur des nouveaux coéquipiers d'apEX qui se qualifient ainsi pour une grande finale, où la même affiche est attendue. 

Et en effet, après un match très tendu contre eXtensive, Tt.Dragons parvient à obtenir un match retour en grande finale. Encore une fois, maLeK et ses hommes vont se montrer intraitables en CT sur de_inferno et dominer cette première carte. Le dénouement de cette Spirit-Lan s'est ensuite déroulé sur de_dust2 qui va encore une fois profiter aux VeryGames, plus à l'aise en attaque. La nouvelle formation remporte son premier trophée au terme d'une compétition qui aura tenu toutes ses promesses. 

Une semaine plus tard, premier succès européen en ESL Major Series où VeryGames a écrasé Reason en grande finale. Rien de bien folichon étant donné l'arbre ultra favorable. En faite, tous les regards sont d'ores et déjà tournés vers la Copenhagen Games 2012 et ses 20 000 € de prizepool. A l'échelle de Source, de tels cashprizes étaient exceptionnels. Toutes les meilleures équipes du monde se sont alors concentrées sur cet événement cachant leur jeu des mois à l'avance. 

À un mois jour pour jour de cette dernière grande échéance de l'histoire de CS:Source, VeryGames décide de participer à la PxL 33 en équipe afin de peaufiner les derniers détails. Bien évidemment quand l'une des meilleures équipes du monde s'inscrit à une PxL, les rédacteurs peuvent directement commencer leur article final "PxL : VeryGames l'emporte". Cela n'a pas manqué pour cette 33ème édition. A noter la grosse performance contre EFALL en poule. 

C'est donc avec le plein de confiance que les VeryGames ont pris l'avion direction Copenhague pour remettre en jeu leur titre de 2011. Personne n'aurait pu imaginer un tel cauchemar. Aucun membre de la communauté et encore moins de l'équipe ne pouvait présager un tel désastre. Sans doute l'un des plus gros scandales de l'histoire du jeu et de loin celle de VeryGames. 

Tout commence pourtant plutôt bien avec une qualification pour la phase finale dans une poule jugée difficile avec les présences de SpeedGaming et SharkGaming. A noter la perte d'une carte contre les modestes 969 qui a résonné comme une petite alerte. Opposés en huitièmes de finale aux Danois de GameHoppers (Hatten, Inzta, lucann, tabac0, zipenn), les Franco-Belges vont souffrir dans un match interminable. Ils concèdent encore une carte en overtimes avant de s'imposer sur la dernière. Deux cartes concédées contre des équipes moyennes avant d'affronter les redoutables mTw (cajun, hudzG, nooky, weber, wilzOOO), on a déjà vu mieux. 

Rien ne va se passer comme prévu entre ces deux équipes situées l'une en face de l'autre. Les mTw sont surprenants d'efficacité tandis que les VeryGames n'y arrivent pas. Les cris d'apEX et le désormais mythique "Même s'ils nous mettent 20 rounds, on les remontent !" d'Ex6TenZ n'y font rien et pour la première fois depuis la Maxlan 2011, VeryGames perd un match et met fin à une série de près de cent victoires consécutives. 

Le trio Ex6TenZ - NBK - RpK doit réapprendre à perdre et pour une des rares fois de son histoire, est sur la corde raide dans un lower bracket de tournoi. Confrontés aux Fully Torqued  (frozt, mOE, neiL, steel, tck) dans un match décisif, les Franco-Belges vont craquer au changement de côté. 08-16. VeryGames réalise le pire résultat de son histoire : un top 9/12. 

Ce n'est qu'une partie du cauchemar car après cette élimination qui a plombé l'ambiance dans le camp français, mK va mettre le collectif au fond : voler un laptop à un joueur FM SAPPHIRE. À la découverte de ce larcin, Team VeryGames par l'intermédiaire de NiaK publie un communiqué officialisant l'expulsion immédiate de mK. Si le parcours de VeryGames aurait été résumé dans un roman, ce serait sans doute le chapitre le plus sombre. Une organisation qui a démontré durant tant d'années un professionnalisme exemplaire se voit projeter au milieu d'une affaire de vol. 

Tant bien que mal, les joueurs s'en remettent peu à peu. La communauté a très bien discerné l'action individuelle du collectif et est prête à passer l'éponge pour son équipe favorite. Pas vraiment le temps de souffler puisque déjà l'Insomnia 45 se profile à l'horizon et la lan anglaise promet au vu des équipes participantes. VeryGames est dans l'obligation de trouver un remplaçant à mK et c'est tout naturellement le jeune joueur testé en décembre dernier qui va intégrer l'équipe. C'est à ce moment-là que le prodige du sniper Kenny "kennyS" Schrub intègre l'écurie tricolore, seulement, cinq mois après avoir mis ses premiers pas en lan. 

IN Kenny "kennyS" Schrub

OUT Michael "mK" Zaidi

 Kévin "Ex6tenZ" Droolans (leader)
 Nathan "NBK" Schmitt
 Cédric "RpK" Guipouy
 Dan "apEX" Madesclaire
 Kenny "kennyS" Schrub

Un pari risqué qui va s'avérer payant à Telford pour le premier déplacement international de la dernière recrue. VeryGames ne va pas encaisser plus de neuf rounds par carte sur l'ensemble de la compétition. Comme un retour au bon vieux temps... La finale du winner bracket et la grande finale 100% francophones face à des Tt.Dragons en perte de vitesse n'ont été que simples formalités. 

CS:Source est sur le déclin et le monde s'apprête à virer sur Global Offensive. Les deux derniers événements offline de VeryGames sur le jeu qui a fait sa réputation sont programmés à la rentrée avec une Insomnia 46 et les finales des Masters Français du Jeu Vidéo. Avant cela, VeryGames remportera les EMS X au bout d'une grande finale épique contre Anexis (shox, SmithZz, h0rks, Uzzziii, ScreaM) remportée 21-16 16-13 ainsi que le 3DMAX Show. 

Dans l'optique de sa transition sur Global Offensive et sachant que la concurrence sera beaucoup plus rude sur le nouvel opus, VeryGames va effectuer le dernier changement de son parcours sur CS:Source. Recruté pour assister Ex6TenZ dans le jeu, Dan "apEX" Madesclaire n'a pas su pleinement apprécier ce rôle à pression. Début août 2012, il est remercié huit mois après avoir rejoint la formation. Son remplaçant n'est que trop bien connu de la structure et de ses coéquipiers puisque ce n'est autre que Edouard "SmithZzDubourdeaux qui effectue son retour pour la troisième fois chez VG. 

IN Edouard "SmithZzDubourdeaux

OUT Dan "apEX" Madesclaire

 Kévin "Ex6tenZ" Droolans (leader)
 Nathan "NBK" Schmitt
 Cédric "RpK" Guipouy
 Kenny "kennyS" Schrub
 Edouard "SmithZzDubourdeaux 

La GameShadow Battle en poche, les VeryGames sont prêts à disputer les deux derniers tournois CS:S de leur carrière. A commencer par l'Insomnia 46, quelques équipes font leur baroud d'honneur sur CS:S notamment Crystal-Serv, n!faculty ou mTw. Une balade de santé pour Ex6TenZ et ses hommes qui vont facilement remporter leur cinquième iSeries dont la quatrième d'affilée. Rien que ça. Puis comme un symbole, VeryGames va survoler pour la troisième fois en trois éditions les finales des Masters Français du Jeu Vidéo qui pour le coup n'étaient pas intéressantes avec le forfait de nombreuses équipes. 

Le dernier succès sur CS:Source

 Insomnia 43
 ESWC 2011
 Insomnia 44
 Spirit Lan 9
 EMS IX
 PxL 33
 Insomnia 45
 CEVO Skimish
 EMS X
 4PL Opening Cup 
 GameShadow Battle
 Insomnia 46
 MFJV 2012

C'est donc à partir de là que la plus grande structure de l'histoire de Counter-Strike: Source s'est concentré sur CS:GO. A commencer par les premières pierres d'une rivalité avec Ninjas in Pyjamas à la DreamHack Valencia qui dure encore aujourd'hui. Après les secondes places à l'ESWC, la DreamHack et l'eSportsHeaven Prague Lan, les VG ont fait leur adieux à une véritable légende, Cédric "RpK" Guipouy dont la carrière a été intimement liée au succès de VeryGames. Son remplaçant Adil "ScreaM" Benrlitom a prouvé aujourd'hui qu'il avait les épaules assez larges pour combler le manque laissé par le maître de l'AK 47. 

IN  Adil "ScreaM" Benrlitom

OUT Cédric "RpK" Guipouy

 Kévin "Ex6tenZ" Droolans (leader)
 Nathan "NBK" Schmitt
 Kenny "kennyS" Schrub
 Edouard "SmithZzDubourdeaux
 Adil "ScreaM" Benrlitom

C'est avec cette formation que VeryGames a remporté ses premiers événements sur CS:GO dont l'Epsilan 10 en France puis la Mad Catz Birmingham. Néanmoins, la tournée d'avril n'a pas été si rose que cela avec une petite quatrième place à la Copenhagen Games, un top 3/4 aux EMS RC One Spring et surtout une troisième place aux finales ESEA XIII Invite qui sera fatale au cadet des VeryGames, Kenny "kennyS" Schrub, remercié dans la foulée créant une certaine incompréhension dans la communauté qui s'était habitué au coup de snipers très rapides. 

IN Richard "shox" Papillon

OUT  Kenny "kennyS" Schrub

 Kévin "Ex6tenZ" Droolans (leader)
 Nathan "NBK" Schmitt
 Edouard "SmithZzDubourdeaux
 Adil "ScreaM" Benrlitom
 Richard "shox" Papillon

Quasiment un an après que son éternel copain SmithZz fasse son retour dans l'équipe, c'est Richard "shox" Papillon qui prend la place de kennyS, reformant à quelque chose près la dreamteam de 2011. Une composition de rêve qui a directement fait ses preuves avec des succès aux EMS RaidCall One, en StarLadder et à la Mad Catz Invitational. Ce n'est seulement qu'après les deux changements effectués sur Global Offensive que VeryGames a enfin trouvé la solution pour battre Ninjas in Pyjamas, pour la première fois en lan à Kiev. Sûrement un des grands tournants des carrières des joueurs actuels. 

Une saison de VeryGames vs. Ninjas in Pyjamas

C'est enfin considérée comme meilleure équipe du monde que Team VeryGames a annoncé mi-novembre, sa fermeture après cinq années de confiance à Counter-Strike. Leur défaite contre Clan-Mystik en grande finale de l'ESWC a encore du mal à passer et tout cela aurait pu s'effacer avec une victoire à la DreamHack Winter 2013. Sauf que certains Ninjas in Pyjamas avaient beaucoup plus à prouver durant cet événement. On se rappellera du quart de finale du Fragbite Masters contre über G33KZ comme le dernier match international de Team VeryGames. Enfin, les hommes d'Ex6TenZ ont disputé ce dimanche soir, leur dernier match sous les couleurs de VeryGames. Une grande finale des ESL Pro Series, une compétition que VeryGames aura gagné sept fois en sept participations. VG, un tag que toute la planète aura craint et que tous les joueurs francophones ont rêvé de porter une fois dans leur vie. 

 DH Valencia
 ESWC.fr 2012
 ESWC 2012
 DH Winter 2012
 ESH Prague
 Epsilan 10
 Fnatic FragOut
 MadCatz Vienne
 MadCatz Birmingham
 EMS One Spring 2013
 ESEA XIII Invite
 EMS One Summer 2013
 FACE IT Juillet

 Mad Catz Invitational
 FACE IT Août 2013

 MFJV 2013
 MSI Beat It EU
 FACE IT Septembre
 SLTV StarSeries VII
 EMS One Fall
 ESWC.fr 2013
 ESWC 2013
 MSI Beat It World
 3/4. DH Winter 2013
 EPS XI

Pour conclure ce dossier, n'oublions pas de remercier les hommes de l'ombre, Johann "Djo" Thiesson, président de la société VeryGames, Grégory "DraGon" Vidal et Jérome "NiaK" Sundries, deux managers à leurs époques respectives dont ce dernier depuis la recrue des anciens redLine. Merci à eux d'avoir permis à la France de posséder l'une des grandes structures professionnelles de la scène. Enfin, merci aux joueurs de nous avoir fait tant rêver et représenter à l'international. Ces derniers partent ensemble vers de nouvelles aventures toutes aussi palpitantes qui devraient les approcher de la professionalisation. L'histoire ne pourrait que débuter pour ces cinq là ! 


 

 

Team VeryGames en quelques chiffres : 

60 compétitions remportées que ce soit en ligne ou en lan. 
~ 220 000 € de cashprize remportés en cinq années.
96 victoires consécutives entre la défaite en grande finale de la Maxlan 2011 et le quart de la CPH Games 2012.
17 joueurs différents ont porté les couleurs de Team VeryGames. 
24 déplacements hors des frontières hexagonales
11 défaites en grandes finales
7 saison EPS.fr remportées en sept participations
4 fois élue meilleure équipe de France
41 titres "VeryGames l'emporte" sur VaKarM.net
520 105 clics sur les feuilles de matchs VaKarM de VeryGames
23 362 commentaires sur les feuilles de matchs VaKarM de VeryGames soit un peu moins d'1/4 des commentaires totaux sur nos feuilles de matchs. 

Source : Team-VeryGames.net, Cadred.org

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles