Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Quand Counter-Strike et la publicité se croisent

7371 6

Vous voyez ces publicités devenues classiques sur les streams des tournois, où l'on voit des joueurs de CS concentrés devant leur écran, à moitié dans le noir, un air déterminé sur la face, prêt à coller des 1vs4 à tous les rounds, avec la caméra qui tourne autour d'eux et une voix off qui souligne qu'ils sont super balèzes depuis qu'ils jouent avec le dernier processeur au nom difficilement prononçable mais tellement performant ?

Eh bien ce petit article ne s'intéressera pas du tout à ces publicités, devenues si peu originales. Non, ici, il sera plutôt question des créations émanant de services marketing parfois fous, parfois très avant-gardistes, parfois sous drogue dure. Parfois les trois à la fois. Ou comment sortir des clichés classiques de la publicité pour mettre les acteurs de Counter-Strike dans des situations improbables.

SK Gaming, le nouvel Hollywood

Les maîtres en la matière sont probablement les employé(e)s de SK Gaming qui ont, il y a maintenant plus de 10 ans, en 2006, multiplié les coups de comm' un peu insolites en faisant de leurs joueurs de vrais héros. Il y a d'abord eu le sauvetage du monde, par toute la line-up de l'époque (ahl, fisker, bds, HeatoN, SpawN), regroupée dans le bureau du président des États-Unis. Une bombe posée au fond de la Fosse des Mariannes menace la planète. Qui mieux que la plus emblématique des équipes du moment pour la désamorcer ? 64 secondes à faire pâlir Tom Cruise de jalousie. Le jeu d'acteur se limite à regarder la caméra de manière... intimidante ?, mais bon, c'est toujours un bon truc de super-héros à savoir faire.

Rebelote quelques mois plus tard avec une seconde pub, toujours pour Intel, mettant cette fois-ci en scène vilden à la sauce Fight Club. Toute la voix off ainsi que l'atmosphère sont une référence directe au film de David Fincher. Sauf que là, on se retrouve dans une cave pour se battre sur le serveur, et pas avec ses poings. Mais peut-être devrait-on respecter les règles et éviter de trop en parler.

Cinq ans plus tard, la génération f0rest, GeT_RiGhT, face et RobbaN a aussi droit à son quart d'heure sous les projecteurs quand ce dernier explique qu'il partage un amour fou avec Michelle. Mais les trois autres l'aiment aussi et chacun veut Michelle. Une histoire passionnée comme on en voit trop peu aujourd'hui.

En dehors de SK, mais en restant dans la promotion du matériel informatique, Anders & Semmler s'étaient démarqués en 2014 en rendant hommage à Matrix. Il suffit d'imaginer qu'Anders est Morpheus, que Semmler est Neo, et franchement, on s'y croirait.

Ah, et puis comment oublier le fameux "They talk about my one taps" de la souris made in ScreaM, une punchline rentrée dans les livres d'histoire ?

 

Et si on sortait complètement des jeux vidéo et de l'informatique ?

Faire de la publicité pour une souris, un clavier, un écran, une carte graphique, un processeur, une chaise de g@mer ou n'importe quel objet ayant le moindre rapport avec le monde du jeu vidéo, cela paraît normal pour un joueur de Counter-Strike. Mais la magie des contrats et du sponsoring peut aussi les pousser à promouvoir des produits bien différents.

Tout récemment, pasha s'est ainsi retrouvé dans un spot d'Old Spice, une marque de produits d'hygiène pour homme. IzakOOO, un streamer polonais bien connu, est dans la même galère. Et ça a beau ne durer que 20 secondes, le nombre de plans et d'idées improbables présents dans la vidéo est difficilement vraisemblable. Une explosion, un gorille, un ours, un passage à travers un mur, une chorale (?), le tout en polonais, évidemment. Devait pas y avoir que de l'eau à la cantine ce jour-là.

Dans la même veine d'improbabilité, une fournée de Suédois avaient joué en 2011 dans le remake d'une pub pour l'organisme de recyclage Pantamera. Alors, autant fisker a l'air de s'éclater en tant que guitariste, THREAT fait de son mieux pour pousser la chantonnette, et SpawN et HeatoN passent plutôt bien en habitués de comptoir, autant GeT_RiGhT n'a pas franchement l'air dans son état normal. Après, au vu de la qualité des incrustations, difficile de lui en vouloir.

On pourrait aussi parler d'olofmeister et de son addiction naissante aux yaourts à boire Yoggi Yalla, surtout que ça devient vraiment inquiétant quand il a chez lui deux frigos remplis uniquement de ça, mais il est sans doute un peu plus rigolo de s'attarder sur Semmler quand il faisait de la publicité pour PokerStars. Apparemment, ses origines françaises ont vachement inspiré la réalisation, et le quinté est complet : une marinière, une baguette, un béret, des coqs (en fait des poules, mais on va pas chipoter) et un bel accent français sur "Pokère".

Son comparse Anders a aussi eu droit à sa version, mais bon, à part montrer le fait qu'il est maladroit, c'est un peu moins marrant.

 

Et les pubs pour Counter-Strike dans tout ça ?

Eh bien, il n'y en a pas tant que ça. Ou alors elles n'ont rien de vraiment exceptionnel. L'ELEAGUE s'était tout de même distinguée en diffusant plusieurs publicités sur TBS pour promouvoir sa première saison, en 2016. Shaquille O'Neal, légende du basket américain, avait notamment donné de sa personne en s'incrustant littéralement dans le jeu.

Toujours en rapport avec l'ELEAGUE, la chaîne de restauration rapide Arby, partenaire de la compétition, avait joué sur la thématique de CS:GO dans certains de ses spots. Un burger qui explose, une voix qui panique et crie RUSH B (dans le doute, c'est jamais une mauvaise idée), et le tour était joué.

Counter-Strike inspire d'ailleurs particulièrement les fast-foods puisque l'an passé, c'était McDonalds, au Danemark, qui avait repris les codes de CS:GO pour mener une campagne d'affichage. De quoi faire perdurer la tradition, quelques années après avoir proposé le McNip et le McHeaton au menu en Suède.

Si vous vous souvenez d'autres publicités atypiques pour Counter-Strike, ou mettant en scène des membres de la scène Counter-Strike, n'hésitez pas à les partager !

Merci à Elnum pour la bannière

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles