WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



NiKo, un monde à dominer

6740 15

Début 2017, NiKo rejoignait FaZe Clan lors d'un des transferts les plus marquants de l'année. Il quittait ainsi mousesports, l'équipe qui lui avait permis de confirmer son statut de futur très grand de la scène, mais l'avait aussi bridé durant de longs mois en lui fournissant des coéquipiers loin d'être à la hauteur de ses aptitudes.

Son arrivée chez le mastodonte FaZe devait lui permettre d'outrepasser ce statut d'outsider constant pour aller chercher, enfin, les titres que son talent immense lui promettait. Trois ans et demi plus tard, alors que le Bosnien tourne la page FaZe et s'apprête à écrire un nouveau chapitre chez G2 à la suite d'un autre transfert des plus médiatisés, a-t-il réussi à conquérir le monde lors de son passage dans l'écurie américaine ?

De jolis trophées… mais toujours pas de Major

Indubitablement, le palmarès de NiKo s'est largement enrichi en trois ans. Avant de débarquer chez FaZe, il ne comptait qu'un seul "vrai" succès international, les Finales Acer Predators Masters S2, conquises début 2016 avec mousesports. Le nom des adversaires battus ? LDLC-White, E-Frag et FlipSid3, deux fois. Mouaif. Pas ici que la gloire afflue.

Chez FaZe, tout prend une autre dimension. Les trois premières sorties, au printemps 2017, donnent déjà le ton : victoire aux Finales StarLadder i-League S3, médailles d'argent aux IEM Katowice et aux IEM Sydney. Les opposants s'appellent cette fois Astralis, SK ou G2. Ça ne rigole plus. Les arrivées de GuardiaN et olofmeister, en août, vont encore plus accélérer le rythme. Cette line-up écrase l'ESL One New York (aucune carte perdue, 5,5 rounds encaissés par map en moyenne !), domine l'ELEAGUE Premier et s'affirme comme l'une des deux meilleures équipes du monde aux côtés des Brésiliens de SK.


Quand FaZe gagnait aisément et que tout allait parfaitement pour elle (crédit : HLTV)

Cette période idyllique va se prolonger jusqu'en 2018. FaZe est favorite partout où elle passe, NiKo détruit tout et les podiums se succèdent. Même quand olofmeister s'absente plusieurs mois pour raisons personnelles, la formation gagne encore, lors des IEM Sydney et de l'ESL One Belo Horizonte. Lorsqu'olof revient, au moment de la pause estivale, on se dit que tout va repartir comme avant. En fait, l'inverse va se produire.

FaZe a perdu sa dynamique. La lune de miel est terminée. NiKo a beau faire de son mieux, il se retrouve à nouveau esseulé, comme chez mousesports. La première place à l'EPICENTER, en octobre, est plus un baroud d'honneur qu'autre chose, de la part d'une équipe qui se séparera de son leader karrigan en fin d'année.

2019 n'est pas un cauchemar industriel, mais presque. FaZe ne gagne "que" trois titres, ce que beaucoup lui envieraient mais qui ne satisfait évidemment pas ses ambitions. Surtout au vu des titres en question : un lors d'une ELEAGUE au rabais à quatre équipes, et deux lors d'événements BLAST, décriés pour leur format peu compétitif. Il n'y aura pas grand-chose à dire de plus pour 2020, où la transition en ligne ne sied pas réellement à l’équipe. Elle accroche quelques places d'honneur et un succès surprenant lors des IEM New York – dont le nom américain ne doit pas faire oublier qu'ils ont été joués sur Internet entre formations européennes. Le dernier résultat de NiKo sous les couleurs FaZe.

Le palmarès de NiKo chez FaZe, hors Major (top 3/4 minimum)

     2017

IEM Katowice
Finales StarLadder i-League S3
IEM Sydney
Finales ECS S3
3/4. ESL One Cologne
ESL One New York
ELEAGUE Premier
IEM Oakland
BLAST Pro Copenhague
Finales ESL Pro League S6
Finales ECS S4

2018

4. Finales StarLadder i-League S4
IEM Katowice
3/4. V4 Future Sports Festival
IEM Sydney
3/4. Finales ESL Pro League S7
3/4. Finales ECS S5
ESL One Belo Horizonte
3/4. ESL One Cologne
EPICENTER
4. BLAST Pro Copenhague
3/4. IEM Chicago

     2019

ELEAGUE Invitational
BLAST Pro Miami
3/4. DH Masters Dallas
BLAST Pro Los Angeles
BLAST Pro Copenhague
3/4. IEM Beijing
4. BLAST Pro Global Final

2020

ESL One Road to Rio - Europe*
DH Masters Spring - Europe*
Finales BLAST Premier Spring - Europe*
IEM New York - Europe*

*Résultats obtenus en ligne en raison de
la pandémie de Covid-19

À cette lente mais inexorable descente s'ajoute une tâche indélébile : FaZe n'a pas gagné de Major durant "l'ère" NiKo. En fait, elle a même rarement réussi de grandes performances lors de ces rendez-vous ô combien importants : deux éliminations avant les play-offs, au PGL Major Krakow 2017 et au StarLadder Major Berlin 2019, deux autres en quart de finale au FACEIT Major London 2018 et aux IEM Katowice 2019.

Et puis évidemment, la défaite en finale de l'ELEAGUE Major 2018 face à Cloud9. FaZe était mille fois favorite, s'emparera de la carte de son adversaire pour mener 1-0, mais s'écroulera ensuite sur la sienne avant de laisser filer quatre rounds de match sur la dernière. Cruel.


S'incliner quand on est le grand favori, ça pique

Et donc, toujours pas de Major pour l'un des joueurs les plus doués de sa génération. "Ça fait chier qu'on n'ait pas pu ramener de Major à une organisation si légendaire, mais personne ne le regrette et n'en a été plus affecté que moi", a avoué NiKo lors de son départ. Une déception d'autant plus prononcée que NiKo passera un peu à côté de la fameuse finale perdue contre Cloud9, terminant avec un différentiel de -15 et seulement quatrième de son équipe au scoreboard. De la part de celui qui avait fini à +24 en quart de finale et +20 en demi-finale, c'est un peu frustrant.

Les résultats de NiKo en Major
avec FaZe
15/16. PGL Major Krakow 2017
ELEAGUE Major Boston 2018
5/8. FACEIT Major London 2018
5/8. IEM Katowice 2019
12/14. StarLadder Berlin Major 2019

Un excellent joueur… mais pas un leader

Avec une deuxième place au Top 20 HLTV de 2017, une troisième place en 2018, une onzième place en 2019, et six médailles de MVP glanées en trois ans, aucun doute possible : NiKo a confirmé, mais qui en doutait vraiment, qu'il faisait partie des meilleurs joueurs du monde. Même lorsque FaZe allait moins bien, il faisait le travail individuellement, accumulant les statistiques vertes et les one action. Sa régularité était encore remarquable en 2019, lorsque FaZe tanguait au plus haut point. Malgré un passage à vide durant l'été, il ne descendit quasiment jamais sous les 1 de rating. Le tout en ayant à charge le rôle de leader.

Les statistiques de NiKo chez FaZe Clan (2017-2020)

Au global

- 1,20 de rating
- 1,21 de ratio
- 84,9 d'ADR
- 71,7 % de KAST
- 50 % d'headshots

En lan

- 1,22 de rating
- 1,23 de ratio
- 85,5 d'ADR
- 72,3 % de KAST
- 48,6 % d'headshots

En Major

- 1,16 de rating
- 1,16 de ratio
- 81,6 d'ADR
- 70,6 % de KAST
- 49,9 % d'headshots

Médailles de MVP

  • Finales StarLadder i-League S3
  • ESL One New York 2017
  • ESL One Belo Horizonte 2018
  • EPICENTER 2018
  • BLAST Pro Maimi 2019
  • BLAST Pro Copenhague 2019

- Rating : statistique prenant en compte plusieurs paramètres comme le nombre de kills, d'ouvertures, de clutchs, d'assistances, etc. Le rating moyen est à 1.
- Ratio : nombre de kills divisés par nombre de morts. Un joueur qui frag autant qu'il meurt aura un ratio de 1.
- ADR : average damage per round, dommages moyens effectués par round.
- KAST : pourcentage de round où le joueur fait un kill, ou obtient une assist, ou survit, ou est vengé lors de sa mort (trade).

Parce que oui, NiKo est devenu, au cours de l'année 2018, le meneur de sa formation. Il l'avait déjà été occasionnellement chez mousesports, bien que tout le monde s'accordait à dire qu'avec une habileté comme la sienne, il devait se concentrer sur son viseur et cliquer des têtes, soit ce qu'il sait faire de mieux. Rien d'autre.

Mais si karrigan a savamment entretenu l'alchimie interne pendant près d'un an, se permettant même le luxe de gagner deux tournois de premier rang avec des stand-in (les IEM Sydney 2018 avec Xizt, l'ESL One Belo Horizonte avec cromen juste après), des fissures sont ensuite apparues. À l'été 2018, quand FaZe a commencé à perdre sans réelle explication, le leader danois a été montré du doigt. Au FACEIT Major, lorsque l'équipe se retrouve à une défaite de l'élimination lors de la ronde suisse, NiKo prend les choses en main.

On avait un deal, karrigan devait être leader pour cet événement. On devait essayer de résoudre les problèmes qu'on avait, mais ça ne marche pas. À partir de maintenant, on va voir ce qui va se passer. Il n'y aura sans doute pas de changement dans l'effectif, mais karrigan ne sera plus le leader, ce sera moi.

NiKo, lors du FACEIT Major, en septembre 2018

NiKo n'est pas un leader naturel. Il a enfilé le costard parce que son porteur habituel semblait déficient et que personne d'autre ne voulait le mettre. Il sait mener une troupe, il peut sentir les bons calls, mais quand même. Ce n'est pas là où il excelle.

Quatre mois après cette passation de pouvoir improvisée, karrigan est remercié. NiKo ne peut plus reculer. FaZe va bien aller chercher de l'aide, d'abord en recrutant YNk, l'ex-coéquipier du nouveau meneur et jusque-là analyste sur les plateaux, en tant que coach. Son apport restera relatif, de l'extérieur en tout cas. Puis en essayant de refourguer le rôle à NEO, appelé temporairement, mais le vétéran polonais ne se montre pas à la hauteur.


NiKo - YNk, une alliance qui n'aura que trop rarement porté ses fruits

Le Bosnien voulait relancer son équipe en leadant momentanément, il se retrouve désormais avec cette patate chaude qui retombe toujours dans ses bras et que personne ne veut récupérer. Tout le monde vante pourtant ses qualités à ce poste, son amélioration de tournoi en tournoi, que ce soit ses coéquipiers ou même karrigan. Mais NiKo se fiche de ces louanges. Il veut redevenir un simple joueur, ou du moins, ne plus avoir l'entière responsabilité sur ses seules épaules.

Je ne veux pas être leader, je ne crois pas que ce soit bon pour l'équipe. Je peux faire bien plus en tant que co-leader. On a besoin de quelqu'un pour m'épauler, il nous faut deux mecs pour lead. On a des joueurs qui ne prennent pas beaucoup d'initiatives, alors il faut les pousser, leur dire quoi faire, comment réagir.

Actuellement, il n'y a que moi qui call sur chaque side, et c'est très compliqué parce que je ne vois pas tout, je ne vois pas ce qui se passe à l'autre bout de la map, c'est pour ça qu'il nous faut un deuxième lead. Comme je l'ai déjà dit, je suis prêt à abandonner ce rôle dès que l'on aura une autre option vers laquelle se tourner.

NiKo, en avril 2019

Ce second homme providentiel, ce soutien stratégique, il n'arrivera jamais. Les recrutements d'AdreN, coldzera, broky, Bymas et Kjaerbye ne changeront rien à l'histoire. Jusqu'au bout, NiKo devra se débrouiller seul, jusqu'à l'écœurement, jusqu'à plus soif, jusqu'à ce qu'une envie de départ se manifeste. Au loin, chez G2, huNter l'appelle. L'équipe de son cousin, qui s'est révéle chez Valiance puis CR4ZY avant de rejoindre G2, traverse une passe difficile en 2020 et un vent de changement souffle sur elle.

Trois ans et demi après son arrivée, NiKo quitte alors FaZe Clan. Les supplications de la maman de coldzera, qui lui demande de repenser sa décision après le surprenant succès de FaZe aux IEM New York, n'y changeront rien. Des années plus tard, NiKo et huNter sont à nouveau réunis. "La plus grande motivation à mon départ, c'est huNter. S'il n'était pas chez G2, je ne serais probablement pas aller là-bas", confessait NiKo il y a quelques jours.

Started from the bottom now we're here (crédit : Relog media)

Et maintenant ?

Le nouveau monde n'en est plus un pour NiKo. Celui qui avait à peine 20 ans quand il est arrivé chez FaZe s'est aguerri, a connu nombre de joies et pas mal de peines, s'est arrêté quelque temps au sommet avant de redescendre lentement, un peu dans la douleur, avouons-le. Mais quand on finit deux années d'affilée sur le podium du Top 20 HLTV, on gagne à jamais son titre individuel de noblesse.

Chez G2, il veut sans doute voir plus loin. Établir une suprématie durable, gagner un Major, écrire une belle histoire de famille avec huNter comme Counter-Strike en a déjà connu quelques-unes, que vous pourrez découvrir un jour en détail si Dorian se décide à sortir son article qui traîne dans les brouillons du site depuis cinq ans. Le lead principal, nexa s'en charge, le Serbe ayant prouvé depuis de longs mois qu'il était l'un des meilleurs du monde quand il s'agissait de combiner frags et calls.

Il ne s'agit plus de découvrir et d'explorer. Il faut maintenant dominer, tant individuellement que collectivement. NiKo a déjà prouvé qu'il était capable de remplir la première condition, G2 devra démontrer qu'elle peut combler la seconde. Mais attention, la concurrence sera rude. ZywOo et s1mple, les deux derniers lauréats du Top 20 et considérés comme les prodiges de cette époque, arpentent le même chemin. Astralis, la meilleure équipe de tous les temps, vient de reformer son cinq mythique. Il faudra être très fort. G2 et NiKo savent ce qu'il leur reste à faire.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles