Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



[Màj] Twista, coach d'ENCE, suspendu par sa structure

11441 34

L'affaire du bug du mode spectateur, qui permettait aux coachs de se positionner à un endroit fixe de la carte afin d'obtenir des informations de manière complètement illicite, ne semble pas prête de s'éteindre. Après l'annonce de l'ESIC de vouloir analyser près de 25 000 démos de matchs en ligne, les plus vieilles remontant à 2016, pour détecter toute triche passée, il ne serait pas surprenant de voir de nombreux coachs accusés. Certains ont même déjà avoué leur faute.

Plutôt que de continuer à mettre à jour un article original déjà bien assez long comme ça, il ne semble pas dénué d'intérêt de faire un second article dédié, afin de lister les différents coachs impliqués dans cette affaire et les éventuelles sanctions déjà prises contre eux.

Cet article sera régulièrement mis à jour en cas de nouvelles implications ou sanctions.

 

Les coachs déjà sanctionnés

  • Aleksandr "MechanoGun" Bogatiryev - coach d'Hard Legion

MechanoGun s'est servi du bug sur plusieurs cartes de l'ESL One Road to Rio ainsi que dans diverses compétitions en ligne. Il a avoué les faits. Un autre coach de l'équipe, Erik "AKIMOV" Akimov, a lui aussi été accusé.

Sanction ? Hard Legion a suspendu son coach, qui ne fait plus partie du roster. ESL l'a suspendu de ses compétitions pendant deux ans.

 

  • Nicolai "HUNDEN" Petersen - coach d'Heroic

HUNDEN s'est servi du bug sur une carte lors de la dernière DreamHack Masters Spring, ainsi qu'une autre fois dans une Home Sweet Home Cup, finalement gagnée par Heroic. Il a avoué les faits.

Sanction ? Heroic a suspendu son coach, qui ne fait plus partie du roster. ESL l'a suspendu de ses compétitions pendant un an.

 

  • Ricardo "dead" Sinigaglia - coach de Made in Brazil

dead s'est servi du bug lors d'un d'un round sur une carte de l'ESL One Road to Rio. Il s'est défendu en arguant que cela était la première fois que le bug lui arrivait, qu'il n'a rien communiqué durant ce round, vidéo à l'appui, puis qu'il s'était ensuite déconnecté du serveur.

Sanction ? Made in Brazil a temporairement suspendu son coach, le temps que l'enquête avance. ESL l'a suspendu de ses compétitions pendant six mois.

 

  • Allan "Rejin" Petersen - coach de mousesports (et ancien de Tricked)

Rejin a admis s'être servi du bug durant 4 matchs en 2018, lorsqu'il officiait avec Tricked. Il ne l'a en revanche jamais utilisé avec mousesports, ce qui a été confirmé par les admins en charge de l'analyse des démos.

Sanction ? mousesports a temporairement suspendu son coach, le temps que l'enquête avance.

 

  • Aset "Solaar" Sembiyev - coach de K23

Solaar est accusé de s'être servi du bug lors d'un match d'une édition de l'Eden Arena Malta Vibes Cup. Il n'a pour l'instant pas réagi.

Sanction ? K23 a temporairement suspendu son coach, le temps que l'enquête avance.

 

  • Ivan "F_1N" Kochigov - coach de Gambit Youngsters

F_1N a admis s'être servi du bug en février 2020, lors d'une carte d'un match d'OGA Counter Pit. Il assure qu'il s'agit de la seule situation où il l'a utilisé.

Sanction ? Gambit Youngsters a temporairement suspendu son coach, le temps que l'enquête avance.

 

  • Arthur "prd" Resende - coach de RED Canids

prd a admis s'être servi du bug lors de la Dell Gaming Liga, mais n'avoir communiqué aucune information aux joueurs.

Sanction ? RED Canids a temporairement suspendu son coach, le temps que l'enquête avance.

 

  • Slaava "Twista" Räsänen - coach d'ENCE

Twista a admis s'être servi du bug en 2017, lorsqu'il évoluait chez iGame. Il assure ne jamais l'avoir utilisé depuis son arrivée chez ENCE.

Sanction ? ENCE a temporairement suspendu son coach, le temps que l'enquête avance.

 

Les autres coachs concernés par le bug

  • Faruk "pita" Pita - ancien coach de Ninjas in Pyjamas

pita a admis qu'il avait été confronté à ce bug de manière non-intentionnelle en 2018, lors d'un match d'ESL Pro League opposant Ninjas in Pyjamas à mousesports. Il explique ne pas avoir su comment réagir et être resté dans cette situation durant 5 ou 6 rounds avant de se déconnecter du serveur. Il raconte aussi, captures d'écran à l'appui, qu'il a contacté Valve via messages privés sur Twitter directement après le match pour leur signaler le problème, mais que ses appels sont restés sans réponses.

Sanction ? pita n'étant plus actif chez NiP, son ancienne organisation n'a pas encore réagi.

 

  • Nicholas "guerri" Nogueira - coach de FURIA

guerri est accusé de s'être servi du bug en 2019, durant un match d'ECS contre Complexity. Le coach brésilien a posté une longue vidéo explicative, sous-titrée en anglais, illustrée par le match en question capturé depuis son point de vue, où il explique la situation. Lorsqu'il s'est rendu compte que ce bug lui donnait un avantage, il aurait immédiatement effectué un retour au bureau pour que ses joueurs ne voient pas son écran, puis se serait levé pour aller derrière eux. Selon lui, ses dires sont corroborés par le lag observable sur son point de vue, typique du logiciel OBS (servant à capturer les images d'un jeu) lorsqu'un Alt-Tab ou un retour au bureau est effectué. guerri a également rendu public le TeamSpeak de son équipe lors de ce match, afin de prouver qu'il ne leur a donné aucune information obtenue grâce au bug.

Sanction ? FURIA semble défendre la version de son coach puisque la structure a relayé sa vidéo explicative sur Twitter.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles