Brèves

WebTV

Compétitions



Le point à la mi-saison : Du top 30 à 21 (2/4)

4607 5

Le second article de la série sur l'évolution du top 30 monde arrive en ce samedi avec un petit temps de retard comblé par un article sur l'idée de violence rattachée à CS:GO. Si ce n'est pas déjà fait, allez y jeter un oeil.

Aujourd'hui, nous allons aborder les équipes qui se sont placées de la 30ème à la 21ème place du top 30 daté du 29 juillet 2019. Celui-ci a un peu évolué avec la récente sortie du classement à fin juillet sans pour autant que ça ne change grand-chose pour nous puisque nous ne sommes pas là pour commenter les positions précises mais plutôt pour apporter une analyse globale de chaque équipe.

Virtus.pro

31 décembre 2018



29 juillet 2019

136ème +106 30ème

Résultats 2018

V4 Future Sports
     Festivals : Budapest
3/4. Adrenaline Cyber
      League
CS:GO Asia
     Championship
3/4. IEM Shanghai
ESEA Europe S29

(Les résultats en italique ont été obtenus en ligne)

Snax
snatchie
MICHU
TOAO
byali

kuben



Snax
snatchie
MICHU
Vegi
phr

kuben

Résultats 2019

ESL Mistrzostwa Polski : Spring
     2019
3/4. Moche XL Esports
Polska Liga Esportowa S5 Finals
3/4. Good Game League

Virtus.pro... Y a-t-il un jeune cinéaste dans la salle tant l'année et demie qui vient de s'écouler pour les Polonais a ressemblé à une de ces télénovélas que l'on apprécie tant ?

Jusqu'en 2017, ce cinq a fait rêver au point d'entrer dans la légende des équipes de CS:GO. Porté par l'un des meilleurs joueurs du monde, Snax, il a réalisé quelques prouesses avec, bien entendu, le Major Katowice 2014 mais aussi une finale d'anthologie à l'EPICENTER 2017 où SK Gaming l'emporte 3-2. Passons tous leurs autres résultats de l'époque mais voilà quelques lignes pour poser les bases d'une des plus grosses descentes de l'histoire de CS:GO.

L'année 2018 ne pouvait guère commencer sur de bonnes bases tant l'ambiance interne devenait difficile, notamment autour d'un rôle d'IGL que se passait les joueurs telle une patate chaude. La première partie de l'année fut marquée par les départs de TaZ et Snax au profit de MICHU et morelz puis snatchie, ainsi que par quelques places dans des tournois comme le V4 Future Festival ou les CS:GO Asia Championships, loin des standards habituels donc. Le second semestre ne fut guère plus réjouissant et c'est byali qui fut le troisième de la grande époque à partir. Pas de grands résultats sur cette période mais, au contraire, la perte du slot Major à Londres, ce dernier ayant déjà été gardé de justesse à Boston. Après cette performance, l'organisation met fin à la line-up, et donc à sa collaboration avec NEO et pashaBiceps, avant de repartir avec deux anciens, Snax et byali, accompagnés de snatchie, MICHU et TOAO pour le lead.

On ne sait alors pas trop comment va se dérouler 2019 tant le niveau de Snax a baissé, que byali n'a plus vraiment l'air d'avoir la tête à CS:GO et que leurs trois coéquipiers n'ont jamais vraiment prouvé leurs capacités face au top monde. L'équipe ne performe pas et des changements sont déjà à venir, au revoir TOAO et byali, bienvenue Vegi et OKOLICIOUZ. Suite à ça, les bons résultats des Polonais se font sur leur scène nationale dans un coude à coude avec Aristocracy, l'équipe de TaZ. Le barbu l'emporte en finale lors de l'ESL Mistrzostwa Polski puis s'inclinera au même stade à la Polska Liga Esportowa. Côté Major, pas de Katowice et pas de Berlin non plus. C'est presque à se demander où Virtus.pro est allée chercher les points pour remonter 106 places afin de rentrer dans ce top 30.

Pour finir cette première partie de saison, le dernier arrivé, OKOLICIOUZ, a décidé de partir car il ne se sentait pas à l'aise à son poste dans le jeu développé par l'équipe. C'est donc phr qui le remplace en stand-in pour le moment, ce qui n'aidera pas à stabiliser un roster qui en aurait bien besoin pour espérer voir Snax retrouver son niveau d'antan, MICHU et snatchie gagner en régularité, et Vegi et phr nous montrer qu'ils ont faim maintenant qu'ils ont leur chance dans la mythique structure à l'ours.


Snax arrivera-t-il à retrouver ce niveau qui lui avait permis d'être
dans le top 5 joueurs monde entre 2014 et 2016 ?

 

Ancient

31 décembre 2018



29 juillet 2019

/  
  29ème

Résultats 2018

/

 

draken
disco doplan
freddieb
RuStY
grux

BARBARR

Résultats 2019

DH Summer
3/4. GameAgents League S3

Où ai-je rangé ma DoLorean ?

Fin février, la légende suédoise pronax et l'expérimenté znajder remontent la Team Ancient en s'accompagnant de robiin, kreaz et Peppzor, qui ne sont autres que des joueurs du subtop suédois. Malgré tout le métier du triple vainqueur de Major, son niveau individuel n'a jamais excellé ce qui est encore plus flagrant avec les années qui passent. Les joueurs qui l'accompagnent restent peu expérimentés et d'un niveau en deça du subtop européen. C'est ainsi que plus ou moins vers avril/mai, la line-up changea totalement au profit de draken, disco doplan, freddieb, RuStY et Plopski, en provenance notamment de x6tence Galaxy. Ce dernier partira courant juin chez NiP et sera remplacé par grux. Le seul bon résultat de l'équipe pour l'instant est une seconde place à la DH Summer où elle a montré de belles dispositions face à des équipes de son niveau (Aristocracy) et plus de difficultés contre les line-up plus expérimentées (OpTic).

Après une 7/8ème place au Minor de Berlin, Ancient a du temps devant elle pour travailler ses automatismes avec le soutien certain de l'ex-joueur BARBARR reconverti (une seconde fois) en coach. Un peu difficile d'en dire plus sur elle tant on l'a peu vu mais il est certain qu'avec un draken en forme, elle pourra déranger bien des équipes.

 

Windigo

31 décembre 2018



29 juillet 2019

33ème +5 28ème

Résultats 2018

CSGOFAST.COM Cup #3
3/4. CSGO.NET Cup 2
3/4. Copenhagem Games
ForceDrop.net Cup #1
3/4. ESEA S27 : Global
       Challenge
X-BET.CO Invitational #2
3/4. Good Game League
ZOTAC Cup Masters
Esports Balkan League S2
3/4.
GG.BET Summer

3/4. Grand Hotshots #1
3/4. Bucharest Gaming Week
       Invitational
Rivalry.gg Rising Stars

SHiPZ
bubble
poizon
v1c7or
blocker

ToH1o



SHiPZ
bubble
poizon
hAdji
Calyx

Shockwave

Résultats 2019

Finales WESG
LOOT.BET/CS S2
Moche XL Esports
3/4. GG.BET Chicago Invitational

Equipe bulgare connue et reconnue dans le subtop européen, Windigo a été très présente dans les compétitions de second rang où SHiPZ puis poizon en fin d'année se sont montrés très affutés. Malgré son skill et sa proximité avec la zone CIS, la line-up n'en est pas moins européenne, posée et sait construire son jeu en plusieurs temps. C'est ainsi qu'elle a - au-delà de ses nombreux résultats dans les divers tournois en ligne - pu s'adjuger une 3/4ème place en ESEA S27 Global Challenge puis une seconde en ZOTAC Cup Masters. Il lui a toutefois manqué une qualification en Major puisqu'elle n'a pas réussi à parvenir au Minor de Londres, en se ratant lors de la qualification fermée.

En 2019, les joueurs font le choix de participer à moins de coupes online pour s'essayer aux qualifications de plus gros tournois. Ils manquent ainsi les IEM Sydney mais arrivent à participer à la DH Masters Dallas puis à la DH Tours sans pour autant y réaliser de bons résultats. Ce n'est également pas l'année des Majors puisqu'ils échouent à la 5/6ème place du Minor de Katowice, puis ne se qualifient même pas au Minor de Berlin. Malgré la belle et lucrative victoire aux WESG en mars, les résultats sont trop en deça des attentes et les changements arrivent. v1c7or et blocker sont écartés et la structure s'ouvre à l'international tant la scène bulgare ne regorge pas de talents. Le choix s'est alors porté sur le Français hAdji et sur le Turc Calyx. Le niveau de ces deux jeunes joueurs n'est plus à prouver mais les interrogations concernant ce cinq se posent naturellement tant ces nationalités sont éloignées. Il va maintenant pouvoir profiter de ce léger mois d'août pour apprendre à se connaître, travailler sa communication et espérer redevenir une équipe forte du subtop européen.

Après Imperial, hAdji va connaître sa seconde expérience à l'international. Crédit : StarLadder

 

Team Spirit

31 décembre 2018



29 juillet 2019

45ème +18 27ème

Résultats 2018

St. Petersburg
     Cybersport Festival
StarLadder Chongqing
ESEA S27 : Global
     Challenge
GG.BET Majestic
 Minor CIS Londres

COLDYY1
somedieyoung
S0tF1k
DavCost
Dima

Certus



COLDYY1
somedieyoung
S0tF1k
chopper
iDISBALANCE

Certus

Résultats 2019

3/4. ESEA S30 Europe - Premier
       Division
ESEA S31 : Global Challenge

La zone CIS est dotée d'un grand nombre de joueurs, d'équipes capables de percer à tout moment ce qui offre une scène où le subtop est très mouvant.

Team Spirit fait partie de ces équipes puisque son année 2018 fut relativement positive avec des victoires tant sur des compétitions nationales que des événements internationaux. C'est ainsi qu'on l'a vu l'emporter au St. Petersburg Cybersport Festival puis terminer second du StarLadder Chongqing derrière TYLOO. Elle est alors déjà avec la line-up avec laquelle elle terminera l'année puisque somedieyoung a pris la place d'arch en tout début d'année.

La performance majeure de l'équipe russe est la qualification pour le Major de Londres en terminant deuxième du Minor CIS derrière HellRaisers après un match très disputé dans lequel woxic s'est distingué sur Dust2 pour faire gagner HR. Une fois à Londres, Spirit passe tout près de se qualifier pour le Legends Stage. Après s'être trouvée en position de force (2-1) avec une défaite en ouverture face à Vega Squadron (14-16) et deux victoires face à North et Rogue, elle va logiquement laisser passer la tornade Astralis puis retrouver un adversaire déjà connu... TYLOO. Les Chinois l'emportent 2-0 après une map d'Inferno poussée en triple prolongation (23-25). La fin d'année restera ensuite vierge de tout résultat pour Spirit, jusqu'à la qualification fermée du Minor Katowice dont elle sortira parmi les premiers.

Les Russes débutent donc 2019 par le Minor Katowice où ils prennent encore une fois la seconde place, derrière AVANGAR cette fois-ci. Le plus important est fait et la structure retrouve l'excitation du Major. Cependant, l'aventure ne portera pas les espoirs de Londres puisqu'ils sont éliminés en trois matchs pour autant de défaites. Retour à la case départ, ce qui pousse à du changement avec les départs de DavCost et Dima pour accueillir chopper et iDISBALANCE. Suite à ces arrivées, l'équipe est toujours perçue comme une force sûre du subtop CIS avec sa seconde place à l'ESEA Global Challenge S31. Elle s'avance en quasi favorie pour le Minor de Berlin. Les vérités du terrain seront toutes autres puisque DreamEaters a bien porté son nom en battant Spirit en ouverture puis en match pour la troisième place, celui de la dernière chance. Ce Minor est un échec total pour la structure et les joueurs. À eux de travailler et faire en sorte de trouver la régularité nécessaire pour performer à ce niveau où les jeunes ne patientent pas. Ils ont les cartes pour avec notamment COLDYY1, chopper et iDISBALANCE qui ont montré de très belles dispositions malgré une régularité encore insuffisante.

 

Complexity

31 décembre 2018



29 juillet 2019

30ème +4 26ème

Résultats 2018

Minor Amérique Londres
MSI Gaming Arena
3/4. DH Atlanta

ShahZaM
dephh
Rickeh
n0thing
stanislaw

Warden



ShahZaM
dephh
Rickeh
SicK
oBo

Warden

Résultats 2019

/

Complexity est une équipe américaine un peu entre deux eaux sur le plan national. Elle n'est forcément pas au niveau de Liquid ni même de NRG mais elle est largement au dessus du subtop où l'on trouve par exemple Singularity, Envy, eUnited. Difficile de la placer vis-à-vis de Cloud9 tant cette dernière équipe est encore nouvelle.

Depuis avril 2018, elle possède avec ShahZaM le talent et la folie nécessaires à enflammer n'importe quelle partie, mais aussi la rigueur et le travail avec dephh et stanislaw. Longtemps accompagnés par yay et ANDROID, ces cinq-là se sont qualifiés pour le Major de Londres en terminant premiers de leur Minor. Le cinq va profiter de ce grand rendez-vous pour s'exprimer tant sur le plan individuel que collectif. Ils viennent à bout du Challengers Stage (3-1) en ne perdant que face au mastodonte Astralis, puis du Legends Stage avec un surprenant 3-0. MiBR ne leur laisse ensuite aucune chance en quarts de finale (2-0) mais le Major est déjà largement réussi pour eux. En effet, là où certaines équipes font des exploits grâce à un ou deux joueurs surfants sur un nuage, Complexity a ici montré les traits qu'une grande équipe peut avoir. Le jeu est structuré, les joueurs répondent tous présents et surtout le calme est de mise même lorsqu'ils ne concrétisent pas face à Vega Squadron (15-13) qui les pousse en prolongations pour finalement retarder l'échéance uniquement (19-15).

La fin 2018 ne suit pas ce résultat puisque Complexity va seulement terminer deuxième de la MSI Gaming Arena derrière AVANGAR et top 3/4 de la DH Atlanta. Décembre se termine avec les mises à l'écart de yay, ANDROID et Rambo (coach) et les arrivées de Rickeh, n0thing (stand-in) et Warden (coach).

Qui dit début 2019 dit Major Katowice, avec un statut de Légende à défendre qui plus est. Les Nord-Américains attendent patiemment que le Challengers Stage se termine et les voilà opposés à Astralis dans le premier match du Legends Stage. Ils perdent encore une fois face aux Danois puis face aux Brésiliens de MiBR. Voici l'épreuve de la dernière chance face à NRG... remportée par Complexity avec un stanislaw très en vue. Ironie de l'histoire, le Canadien vient de renvoyer sa future équipe à la case qualification. Pour coL, le slot en Challengers Stage du prochain Major est assuré mais elle ne souhaite pas s'arrêter là et n'est pas loin d'aller chercher le 2-2 face à FaZe. Une première map remportée puis deux scores très serrés.. Finalement, FaZe l'emporte et tire un trait sur le passage des Américains au Major.

Le reste de l'année 2019 reste vierge et l'équipe décide d'arrêter le stand-in de n0thing et laisse filer stanislaw pour recruter SicK puis oBo, un jeune américain trustant les premières places sur la platerforme FACEIT. Le rôle d'IGL revient alors dans les mains de dephh. Même si elle a perdu en expérience, Complexity a renforcé son firepower avec un oBo qui doit être impatient à l'idée de disputer ce qui doit être un rêve pour lui... un Major. 

 

Grayhound

31 décembre 2018



29 juillet 2019

40ème +15 25ème

Résultats 2018

LPL Alpha Invitational
CS:GO Asia Summit
ESL Pro League Asia
     S7
ESEA Australia S28
ESL Pro League
     Oceania S8
ESL AU & NZ S7
3/4. ESEA S29 Global
       Challenge

erkaSt
dexter
DickStacy
malta
sterling


erkaSt
dexter
DickStacy
malta
Sico

Neil_M

Résultats 2019

Minor Asia Katowice
ESEA Australia S30
3/4. Cobx Masters Phase 2
ESL Pro League Oceania S9
Minor Asia Berlin

CS:GO se développe à grande vitesse et c'est sans surprise que nous retrouvons des équipes australiennes dans le top monde avec Renegades, Grayhound et - à moindre mesure - Chiefs, AVANT et ORDER.

L'année 2018 des kangourous s'est bien déroulée même s'ils ont souvent échoué sur la deuxième marche du podium. Avec Gratisfaction jusqu'à fin septembre, ils n'ont pas fait que s'essayer aux compétitions nationales comme les ESEA Australie, l'ESL Pro League Océanie puis Asia, puisqu'ils ont réussi à se qualifier pour les finales mondiales ESL Pro League de Dallas. Ils n'y sont pas restés bien longtemps avec une défaite 16-5 en ouverture face à Liquid puis un match éliminatoire perdu 2-0 lors d'un derby contre Renegades. Cependant, c'était une première façon de toucher à des compétitions internationales sans y avoir été invités. sterling, arrivé en remplacement de Gratisfaction, ne restera que six mois avant d'être remplacé en mars 2019 par Sico. Hormis ses résultats nationaux (ou régionaux), Grayhound n'a pas réussi à aller chercher une place pour les Majors de Boston ou de Londres durant l'exercice 2018.

Cela n'est que partie remise puisque 2019 va lui ouvrir les portes de Katowice après avoir terminé deuxième du Minor Asia derrière Renegades. Bien qu'elle se soit fait éliminer dès le Challengers Stage ensuite, elle n'a pas été ridicule face à Cloud9 (11-16) puis Vitality (17-19) avant de tomber en match décisif face à fnatic (0-2). Elle semble tout de même manquer de firepower, ce que Sico va apporter à partir de mars. Suite à ce changement, Grayhound confirme de belles dispositions en terminant première de l'ESL Pro League Océanie S9, même si elle ne parvient pas à performer aux finales de Montpellier, puis en remportant le Minor Asia pour Berlin. Les progrès sont à noter depuis l'intégration de Sico et après un mois de travail en sous-marin, les Australiens pourraient bien espérer cette fois aller chercher quelques matchs à Berlin.

 

 GamerLegion

31 décembre 2018



29 juillet 2019

/  
  24ème

Résultats 2018

/

 


dennis
nawwk
hampus
HS
ScreaM

Résultats 2019

Finales United Masters League
LOOT.BET/CS S2
Moche XL Esports
3/4. Good Game League

Deux Belges, un Estonien et deux Suédois.. Non, ce n'est pas le début d'une blague mais bel et bien une nouvelle team internationale !

Courant février 2019, le leader belge Ex6TenZ a décidé de rejoindre le projet "Uruguay" après avoir été remercié par G2. Il tourne la page francophone pour s'ouvrir au reste de l'Europe aux côtés de ScreaM, HS et de divers Suédois selon les moments (draken, hampus, grux, nawwk). Ce mix ne performe pas spécialement mais permet aux joueurs de continuer à toucher au monde compétitif avant de trouver un point de chute comme draken avec NiP puis Ancient. Ils trouvent ensuite une structure allemande avec GamerLegion où la line-up est constituée d'Ex6TenZ, ScreaM, HS, hampus et nawwk. Sur les mêmes bases qu'avec x6tence Galaxy, nawwk montre un très bon niveau individuel et se retrouve avec de très belles stastistiques. Il n'est bien entendu pas le seul à montrer de belles dispositions tant HS - qui porte bien son nom - et ScreaM sont des machines à tuer depuis bien des années. On a donc du skill, un leader expérimenté et plus que reconnu, ne manque plus que le travail pour arriver à de belles choses ainsi peut-être qu'un support.

C'est sur cet avant-dernier point que le bas va blesser, Ex6TenZ reproche à son équipe de chercher à se montrer individuellement afin d'en rejoindre une meilleure plutôt que de travailler dans un sens collectif. Cela se termine avec l'éviction du Belge qui publie un message pour en expliquer les raisons.

Celui qui va prendre sa place en ce début juillet n'est pas moins expérimenté puisqu'il s'agit de dennis, ancien fnatic et NiP qui a déjà connu l'international chez Kinguin/G2. L'avenir ne manquera pas de nous dire si ce roster est voué à perdurer ou s'il ne sera que la rampe de (re)lancement de certains.


Ex6TenZ semblait convaincu par l'international, continuera-t-il à persister dans cette optique ?

 

 BIG

31 décembre 2018



29 juillet 2019

11ème -12 23ème

Résultats 2018

3/4. Play2Live
      Cryptomasters
ESEA S27 : Global
     Challenge
ESL One Cologne
cs_summit
SuperNova Malta

tabsen
tiziaN
XANTARES
smooya
gob b

LEGIJA



tabsen
tiziaN
XANTARES
smooya
nex

Résultats 2019

ELEAGUE CS:GO Invitational
3/4. WePlay! Lock and Load

BIG, une équipe allemande dont les joueurs sont déjà bien connus sur la scène internationale. Les globe-trotters gob b, tabsen et LEGIJA ont terminé leur périple aux États-Unis pour revenir en terre germanique en 2017. Choix qui s'avèra payant tant la line-up va s'inscrire dans le Major des surprises, celui de Cracovie. Après y être arrivée par le biais du Minor, elle s'est qualifiée en Champions Stage en ne perdant aucune carte et obtenant par la même occasion le statut de Légende pour Boston. BIG perd ensuite en quarts de finale face au futur finaliste, Immortals, dans un match étriqué (2-1) où la dernière map s'est terminée sur le score de 16-14 en faveur des Brésiliens. C'est avec cette performance que l'équipe allemande va se montrer au grand jour avec sa rigueur et ses maps si bien préparées par gob b.

C'est sans bon résultat depuis Cracovie que les Allemands s'avancent au Major de Boston où ils parviennent à garder un slot en Challengers Stage en match décisif face à North (16-12). Ce résultat entraine la mise sur le banc de keev quand LEGIJA est promu au rang de coach. Leurs remplaçants sont tiziaN et luckeRRR (stand-in) puis le sniper britanique smooya. Ces changements permettent à la line-up de remporter l'ESEA S27 Global Challenge mais surtout de mettre le feu à la Lanxess Arena avec leur seconde place à l'ESL One Cologne derrière Na'Vi. On entendait encore cette année les échos du public acclamant smooya !

BIG s'avance ensuite au Major de Londres avec confiance et y regagne son statut de Légende en étant passée près de l'élimination (1-2) avant de remporter ses deux matchs décisifs face à Gambit puis OpTic. Son bourreau de Cologne, Na'Vi, la bat toutefois encore en 1/4 et BIG sort une nouvelle fois dès le premier tour des play-offs. La fin d'année est plus calme avec deux petites troisièmes places en cs_summit et au SuperNova Malta. Enfin, nex a été remplacé par XANTARES pour des raisons médicales. Le Turc étonne alors son monde quant à ce choix mais il faut savoir que gob b a des origines turques permettant de faire le lien. Au niveau tactique, on se demande tout de même si un joueur si skillé mais peu connu pour son jeu collectif arrivera à se faire sa place puis à apporter sa touche dans la rigueur allemande.

L'année 2019 sera plus compliquée puisque smooya est remercié après l'ELEAGUE CS:GO Invitational afin de retrouver nex, ce qui s'avère assez bref. Après un Major Katowice raté où les Allemands perdent leur slot en Major, nex repart en convalescence et c'est denis qui est recruté chez Sprout pour pallier cette absence. Depuis ? Pas grand-chose si ce n'est un échec au Minor de Berlin qui les prive d'un Major sur leurs terres mais aussi une annonce qui a eu l'effet d'un tremblement de terre pour la scène allemande... La tête à penser, gob b, prend sa retraite au profit d'un poste plus managérial au sein de la structure. On n'en sait pas encore plus mais il est pressenti pour en devenir le coach. Dans le même temps, denis est remercié alors que smooya et nex font leur retour. Encore un peu court pour jouer, LEGIJA a pris la place de ce dernier le temps des GG.BET New York où l'équipe n'a pas réussi à obtenir sa qualification pour l'ESL One américain. 

Cette équipe de BIG s'avance donc vers un vaste inconnu où il lui faudra retrouver un leader capable de remplacer gob b, trouver un jeu adapté aux fulgurances individuelles de XANTARES et smooya, et espérer que nex soit totalement remis de ses problèmes. Il ne fait aucun doute que gob b saura aider à affronter tout ceci depuis son nouveau rôle.

 

 forZe

31 décembre 2018



29 juillet 2019

29ème +7 22ème

Résultats 2018

GG.BET Summer
     Europe & CIS
3/4. CSGOFAST.COM Cup #4
3/4. Grand Hotshots #1
Kalashnikov Cup
3/4. PGL Grand Slam

facecrack
almazer
FL1T
xsepower
Jerry

5TRYK#R



facecrack
almazer
FL1T
xsepower
Jerry

liTTle

Résultats 2019

GG.BET Syndey Invitational 
Copenhagen Games
CS.Money Premier
GG.BET Chicago Invitational
Kalashnikov Cup #2
LOOT.BET Smack My Beach Cup
CIS Minor Berlin

Poussez-vous, la jeunesse russe est là et a faim. forZe, c'est 21 ans de moyenne d'âge et pourtant quelle maturité ! Durant l'année 2018 l'équipe telle qu'on la connait aujourd'hui n'était pas encore totalement formée. xsepower est arrivé en avril et FL1T en octobre. Le premier, un awper, va permettre à la line-up de gagner une très grande puissance de feu tant il est amené à fraguer lorsqu'il touche le fusil vert. C'est avec lui que l'équipe va enlever plusieurs compétitions de seconde zone en ligne comme la GG.BET Summer et la Kalashnikov Cup. Cette année là, elle échoue également durant le Minor pour Londres et n'accède pas à celui de Katowice.

Place à 2019 et à des résultats plus que prometteurs. Les Russes vont montrer une grande régularité dans leurs résultats tant ils vont être présents sur ces compétitions "secondaires" où ils viennent tout de même à bout d'équipes comme Tricked, Sprout ou Heroic. On sent la stabilité acquise autant au niveau collectif qu'individuel avec toujours un xsepower très en vue, et une très bonne communication qui va leur permettre de faire de belles choses. Cela ne manquera pas d'arriver avec un Minor CIS Berlin négocié à merveille et avec calme.

Il suffit de faire référence à leur demi-finale face à Spirit pour le comprendre. Ils viennent de remporter la première map, Inferno (16-12), et s'attaquent à Overpass - pick de Spirit - en remportant le pistol round. Malgré une bonne organisation et une propension à ne pas vouloir jouer l'exploit face à un petit achat, ils vont laisser Spirit égaliser et se retrouver avec des portefeuilles bien bas. Pour autant, pas de panique, ils vont prendre une pause tactique où on verra Jerry prendre la parole mais pas que, FL1T parle aussi et tous les autres sont à l'écoute. Le round suivant, ils reprennent l'avantage 2-1, ne se laissent pas surprendre deux fois par le force achat, 3-1, puis gagnent logiquement le round eco, 4-1. Jeunes vous avez dit ? Seulement sur le papier et il sera intéressant de voir ce qu'ils vont pouvoir donner au Major tant leur jeu change des machines à cliquer et agresser qu'ont été les joueurs de Vega Squadron dans leur période Major.

 

 Sprout

31 décembre 2018



29 juillet 2019

58ème +37 21ème

Résultats 2018

PMU Challenge
ESL Meisterschaft
     Summer
3/4. Bucharest Gaming
      Week Invitational
3/4. ESL Meisterschaft
      Winter

Spiidi
faveN
denis

tow b



Spiidi
faveN
mirbit
k1to
syrsoN

tow b

Résultats 2019

The WinterNational at DH Leipzig
ESL Meisterschaft Summer
Charleroi Esports
Copenhagen Games
3/4. GG.BET Cologne
3/4. ESEA Challenge S31

Sprout, d'une structure allemande composée de joueurs internationaux à une line-up totalement germanique.

Au cours de l'année 2018, l'équipe s'est naturellement reposée sur de nombreux joueurs allemands avec syncD, kRYSTAL, faveN, Spiidi et denis mais a aussi vu passer en son sein des joueurs internationaux tels que zehN, innocent, PERCY, sycrone et NaToSaphiX. Dix joueurs sur une année, des changements réguliers et donc forcément un manque de stabilité et des résultats difficiles à atteindre.

Il aura fallu attendre la fin de la saison pour que la structure se décide à repartir sur une équipe totalement allemande. Avant ça, elle a continué d'y croire notamment avec l'espoir danois NaToSaphiX qui présentait de très bonnes statistiques sans pour autant que les résultats n'arrivent, avec notamment un échec en qualification fermée pour se qualifier au Minor Katowice. C'est alors qu'interviennent les grandes manoeuvres et que seuls Spiidi, faveN et denis resteront.

En 2019, voilà l'équipe avec un cinq allemand intégrant mirbit et syrsoN et voyant Spiidi prendre le rôle de leader in-game. Sans forcément être bien meilleure, l'équipe est plus régulière concernant ses résultats puisqu'elle termine à la seconde place de deux tournois internationaux, la Charleroi Esports et la Copenhagem Games. Cependant, denis va être alors recruté par BIG pour pallier l'absence médicale de nex. Après l'avoir remplacé par k1to, les Allemands vont arriver à se qualifier au Minor de Berlin, sans pour autant y réussir à glâner un slot pour jouer leur premier Major à domicile. denis n'ayant pas été gardé par BIG, on peut logiquement se demander si l'équipe cherchera plutôt à se stabiliser ou si elle changera à nouveau un des siens pour voir revenir un joueur du bon début d'année 2019.

 

C'est ainsi que nous terminons ce deuxième article de la mini-série sur l'évolution du top 30 CS:GO.
Le prochain article concernera les équipes allant de la 20ème place à la 11ème.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles