Brèves

WebTV
HyperX Pulsefire FPS

Compétitions



De la souris au micro

10271 28

Depuis plusieurs mois, le cast français sur Counter-Strike a droit à un regain d'amour et d'intérêt de la part des viewers. Un temps délaissé au profit des chaînes de diffusion anglophones, il a retrouvé de sa superbe et à peu près tout le monde s'accorde à dire qu'il a gagné en qualité. Ce renouveau est notamment symbolisé par quelques personnalités qui ont émergé et se sont imposées comme des références vocales. Si certains ne sont connus que pour leur voix, d'autres ont un passé plus ou moins important en tant que joueur. Rémy "XTQZZZ" Quoniam, Arthur "pm" Guillermet, Robin "binet" Halimi ou Mathieu "MaT" Leber, avant d'enfiler le casque de commentateur, ont chacun eu leur heure de gloire sur le serveur.

XTQZZZ avait déjà plusieurs cordes à son arc à l'époque. Joueur, coach et manager, il a connu les trois faces tout au long des années, switchant d'un rôle à un autre selon les line-up et les lans. Et il en a vu passer du beau monde dans ses équipes. Leader de NBK lorsque ce dernier commençait sa carrière chez Dream.rar en 2009, manager de shox et Happy chez Elimin8 la même année, il a écumé le subtop durant de nombreuses années.

Son palmarès est loin d'être vierge : une victoire en mai 2010 à la Nexen avec x22, une autre à la PxL 30 en juin 2011 avec SakGe en battant en finale le mix favori SuperstarS, celui qui se faisait aussi appeler "la moviette débridée" n'a pas à rougir de ses années de Counter-Strike: Source. Il accrochera aussi un top 5 à la Gamers Assembly 2010 avec NITROSE ainsi qu'une médaille de bronze à la PxL 34 sous les couleurs d'eXtensive avant de faire la transition sur CS:GO.

Sf, LOVEGUN, v1nzZz, LAMBERT et XTQZZZ lors de la victoire à la PxL 30

XTQZZZ continuera d'abord en tant que joueur, notamment aux côtés de LAMBERT et mistou avec lesquels il se retrouvera d'abord chez E2G, le temps d'aller faire un top 4 à la Cap Arena #2, puis chez Team Mistral. C'est avec cette dernière qu'il se rendra à Valence pour aller disputer la DH Valencia 2013, malheureusement terminée dès la phase de poules après des défaites contre les n!faculty de pronax et pyth, futurs vainqueurs, et contre les k1ck de fox.

Ce sera ensuite le temps d'une nouvelle épopée : XTQZZZ rejoint Ryu7z et la championne du monde 2013 CeLeN pour former l'équipe U.S. Creteil, avec également MAIDHEN dans le coup. Auteur d'un top 5/6 à la Buykey lan de février 2014, la line-up est repérée et recrutée par Katrina eSports. Mais un manque de motivation aura raison de XQTZZZ, qui laisse sa place dans la formation au moment où META et PetitSkel arrivent. Il reviendra quelques mois plus tard lorsque Katrina sera recrutée par Remake eSports, cette fois-ci en tant que sixième homme.

Le lapin de melty aura accompagné XTQZZZ

Un rôle qu'il ne quittera plus durant un long moment, l'occupant pendant un court moment chez webSPELL lorsque Remake se dispersera, puis surtout chez melty (LAMBERT, PetitSkel, META, mistou, MAIDHEN) à partir de mars 2015. La structure arrivait sur la scène française avec de grandes ambitions mais les désillusions s'enchaîneront, autant à la CPH Games que lors de la DH Tours. META sera poussé sur le banc et XTQZZZ se verra obligé de reprendre la souris et le lead.

Avec lui, melty passera tout près de sa plus belle performance à l'ESWC.fr 2015, qualificatif pour l'ESWC Monde à Montréal. Mais l'équipe échouera en finale face à LDLC-White malgré le gain de la première carte et un début de comeback inespéré sur la troisième. Deux mois plus tard, il arrêtera le jeu pour raisons personnelles. Si rien ne le destinait réellement au cast, l'expérience de joueur et de leader de XTQZZZ lui ont naturellement donné une grande connaissance sur le jeu, qu'il arrive à faire ressortir lorsqu'il parle.

Contrairement à lui, le passé du duo pm-binet pouvait très nettement laisser entrevoir une suite dans le cast. S'il est vrai que les deux ont d'abord été joueurs, ils se sont aussi rapidement tournés vers des activités de commentateur ou d'intervieweur, parfois même en parallèle de leurs heures de jeu. Par exemple, saviez-vous que binet faisait partie de la toute première équipe VaKarM à avoir couvert sur place un événement à l'étranger ? C'était en 2010, pour la DSRack3, au Danemark. De quoi faire ses armes avec le micro devant la bouche, tout lors de ses premiers casts sur NetGaming. pm, lui, s'est aussi essayé à cet exercice dès CS:Source, mais ce n'est que plus tard qu'il se révèlera réellement.

Les deux sont souvent associés car ils ont joué ensemble dans ce qui reste leur plus fameuse équipe sur CS:S, Crystal-Serv, qui remportera l'Azerty 14, la South Lan Event 12, obtiendra un top 2 à la Gamonlive 2012 ou encore, en dehors de France, un top 5/6 à l'Insomnia 45. Avant cela, c'était surtout binet qui était reconnu sur la scène subtop, multipliant les apparitions en EPS et en lan française. On retiendra ainsi que son équipe de FairFrag fut la première victime des futurs vainqueurs VeryGames dans l'arbre final de la Gamers Assembly 2010.

pm était plus discret mais avait déjà sa petite expérience. Il participait dès 2006 à des tournois internationaux, en l'occurence la CAL-EU Main, avec son équipe (et son pseudo) de l'époque, Team Troll (WaT, Theshperd, Wlad, Jojo, Poireau Maléfique). On n'oubliera pas non plus que binet a remporté le VaKarM Award 2008 de Mascotte de l'année pour l'animation qu'il apportait sur le Mumble du site. Il paraît que des extraits audio compromettants traînent encore dans les archives du web...

Victoire à la SLE 12 pour pm, cysrilspwR, Maniac, binet, kTN et... Next, qui faisaient ses armes de manager

CS:GO arrivant, ce sera surtout au tour de pm d'occuper l'attention en multipliant les rôles : joueur, que ce soit chez Imaginary Gaming ou Epsilon (il participera d'ailleurs en tant que remplaçant au fameux "match truqué" contre OverGaming qui vaudra à GMX, Uzzziii et fxy0 un ban à vie de toutes les compétitions organisées par Valve ; pm ne sera jamais inquiété), coach, du côté de chez Titan ou plus récemment WySix et *aAa*, et donc caster, pour la VaKarM TV, O'Gaming ou encore 1PV. Il sera rejoint dans dernière cette activité par binet, et le duo est aujourd'hui bien ancré dans le paysage des commentateurs français.

Mais il n'y a pas que des anciens de Source dans le cast. S'il arrive à HaRts, unanimement reconnu comme l'un des plus grands leaders français de l'histoire, de venir partager ses analyses de temps à autre, c'est surtout MaT qui est régulièrement présent chez ESL. Son passé sur CS 1.6 est étroitement lié à celui de HaRts étant donné qu'ils ont longtemps joué ensemble et, surtout, qu'ils faisaient partie de la seule line-up française à avoir ramener un Major à la France sur la version précédente du jeu : les World Cyber Games 2007, sous les couleurs d'emuLate (ioReK, mSx, R!go, HaRts, MaT).

MaT le fleuriste lors du triomphe aux WCG

Si ce succès est le plus célèbre de la carrière de MaT, son palmarès est loin de s'arrêter là. Toujours avec ce cinq d'emuLate, il dominera sur le territoire français avec des victoires lors de la Coupe de France 2007 et 2008 ainsi qu'à la Gamers Assembly en 2008 et 2009. Il en ajoutera même une troisième lors de l'édition 2010, avec le maillot oXmoze, devenant avec ses coéquipiers mSx et R!go les premiers à remporter trois GA d'affilée depuis OliGan entre 2002 et 2004. Deux titres aux EPS France viendront aussi remplir son armoire à trophées, en 2005 pour la saison 2 avec le tag *aAa* puis en 2008 lors de la saison 4, toujours avec emuLate.

Cette domination nationale est déjà impressionnante mais là où MaT et emL se sont véritablement démarqués de toutes les autres équipes françaises sur 1.6, c'est à l'international. En plus du succès aux WCG, la line-up décrochera plusieurs podiums de prestige, terminant troisième à la GameGune et la DH Winter 2007 avant d'obtenir le même résultat au Samsung European Championship 2008.

En plus d'emuLate, MaT a aussi été présent dans de nombreuses autres structures de renom. *aAa* pour commencer, dès 2004, qui lui permettra de rencontrer HaRts et de faire ses premières armes à l'international avec un top 3 à la GameGune de la même année. oXmoze ensuite, lors de l'après-emL, qui sera la seule équipe à aller défendre la France lors des IEM VI, premier Major de 2010. LDLC enfin, en 2013, pour un passage assez court d'à peine deux mois qui pemettra tout de même au principal intéressé de "voir une structure super pro, je n’avais jamais connu ça", comme il le dira lui-même.

Vous l'aurez deviné, cette dernière aventure s'est passée sur CS:GO. Autant le dire tout de suite, MaT n'a jamais marqué les esprits sur ce dernier opus, malgré un potentiel indéniable lors de ses quelques sorties réalisées, notamment à l'Espilan 10. Ses aventures avec d'autres anciens chez Bizounours puis Team XenoDragons, à partir de 2015, auront ravi les plus nostalgiques mais des manques de disponibilité ne permettront jamais à ces formations de réellement fonctionner. C'est donc vers le cast que celui défini par tout le monde comme un coéquipier parfait s'est tourné, et qui lui permet aujourd'hui d'être un membre récurrent de l'équipe ESL lors des grandes compétitions.

En dehors de la France, quelques casters ont aussi un passé plus ou moins glorieux de joueur. Le plus connu est sans doute HenryG, qui a longtemps été l'un des plus fameux représentants de la Grande-Bretagne sur CS:Source. Passé chez London Mint, Demonic ou Epsilon, il signera trois podiums consécutifs aux Insomnia 32, 33 et 34, dont une première place pour la première. La Lan79 lui offrira une médaille en chocolat en 2009 et une en bronze en 2010, avant que l'argent ne vienne autour de son cou lors de la 30P, en 2011. L'un de ses plus gros succès reste le Championnat d'Europe 2010, l'équipe du Royaume-Uni (RattlesnK, Hughsy, hudzG, RE1EASE, HenryG) triomphant de l'Allemagne puis du Danemark pour faire flotter l'Union Jack sur le toit de l'Europe.

HenryG à la 30P, en 2011, alors qu'il jouait chez Epsilon (rassurez-vous, le tee-shirt licorne n'était pas le maillot officiel)

Si l'on pense souvent à coach comme reconversion une fois la retraite d'un joueur arrivée, commentateur ou analyste peuvent aussi être des choix possibles. Sans doute pas donnés à tous étant donné les qualités d'élocution et d'explication que cela demande, en plus du choix de délaisser le côté compétitif pour se tourner vers un point de vue spectateur, mais tout de même. Alors, qui sera la prochaine voix française d'ex-joueur à émerger dans le cast ?

Merci à Elnum pour la bannière

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles