Galerie photos
WebTV
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !
Vidéos
Pas de vidéo disponible pour le moment


DH Summer 2013 : Les tops et flops

11441 51
Page 1: Les tops

La DreamHack Summer 2013 est désormais derrière nous et nous vous avons concocté un bilan sous une forme plus digeste, en vous présentant selon nous les tops et les flops de la compétition. N'hésitez pas à débattre en commentaire et nous donner votre propre avis.

Les tops 

 Epsilon :  On ne les attendait clairement pas en finale mais les coéquipiers de schneider ont montré un niveau extraordinaire durant toute la compétition. Les victoires successives sur Western Wolves et LDLC ont marqué les esprits et ont propulsé cette équipe dans la catégorie des très grandes équipes mondiales. Mention spéciale à JespeR qui s'est dévoilé lors de cet évènement et a survolé le tournoi. Si cENTRYZ s'intégre de manière définitive, il faudra désormais compter sur Epsilon pour les futurs évènements. A noter tout de même un no-match contre NiP en grande finale. Dommage.

 Ninjas in Pyjamas : Passés à deux doigts du chaos et d'une élimination prématurée dès la phase de poules, les champions du Monde suédois ont réagi de la meilleure des manières en remportant dès le lendemain le Swedish Championship avant de dominer la phase finale, laissant uniquement une carte aux CPH Wolves en quart. Si GeT_RiGhT était un peu en retrait lors des premières rencontres, son réveil a été fatal à ses adversaires. La valeur sûre de l'équipe en la personne de f0rest a été constante à son meilleur niveau et a été un des éléments forts dans la victoire finale. Encore un trophée pour NiP mais les Suédois sont de moins en moins craints. Le rendez-vous est pris à Cologne.
 Sf : Il a mis du temps à éclore au plus haut niveau mais il est désormais l'un des joueurs les plus en vue en Europe. Monté en puissance tout au long de l'évènement, Sf a explosé lors du match contre ESC Gaming où il a affolé les statistiques. Terminant le tournoi à 1.3 de ratio, il a largement contribué au top 3/4 de son équipe avec un jeu très spectaculaire rappelant celui développé par ScreaM. Désormais sur le devant de la scène, il devra supporter la pression lors des prochaines compétitions et notamment les finales EMS. 
 kennyS : Le sniper a pris une autre dimension depuis son kick de VeryGames et son entrée chez LDLC. Clairement moins bridé, kennyS a laissé libre cours à son skill hors-norme. Si déjà, il avait impressioné sur Internet, sa performance à la DreamHack Summer 2013 a confirmé le niveau qu'a atteint la dernière recrue de LDLC. Dépassant le 1 de ratio à chaque match, il a été sans conteste l'homme fort de sa formation. 
 dev1ce : Loin d'avoir la renommé de certains de ses compatriotes, dev1ce a longtemps trainé une réputation d'"onliner". Cette époque est désormais révolue. La copie aurait été parfaite si sa meute avait éliminé NiP Gaming mais individuellement, le Danois en a mis plein les yeux aux téléspectateurs. 3k2 parait déjà bien loin. 1.25 de ratio au terme des quarts de finale. Il a su combler, avec son coéquipier Dupreeh qui a également été remarquable, le coup de mou de wantz et a fait la différence dans de nombreuses situations. Il sera un joueur à surveiller à Cologne. 
 GuardiaN : S'il a déjà montré de quoi il était capable lors des dernières lans, GuardiaN a encore une fois épaté la galerie. Grand artisan de l'accession en demi-finale de Virtus.Pro, il s'est clairement imposé comme l'un des meilleurs snipers du monde. Il quitte Jönkoping avec pas moins de 1.4 de ratio, de quoi faire oublier AdreN qu'il a remplacé il y a quelques jours. Il faudra néanmoins confirmer son intégration aux finales des EMS dans un peu plus d'une semaine. 
 gla1ve : Capitaine des Western Wolves, il n'a pas réussi à ammener ses troupes plus loin que les quarts. C'est donc une déception mais d'un point de vue individuel, gla1ve a réussi sa lan. 1.24 de ratio global et surtout un hallucinant 3.57 de ratio contre Ninjas in Pyjamas en poule. Constant sur l'ensemble des matchs, il fait partie de ces leaders qui endossent également le rôle de machine à frags. Un atout considérable dans la manche de Western Wolves. 
 L'organisation : Le savoir-faire suédois a encore frappé. Les organisateurs de la DreamHack Summer 2013 ont encore battu le record du monde d'affluence dans une lan party avec cette édition estivale. Le tournoi CS:GO s'est déroulé sans encombre avec seulement quelques lags sur les GOTV en début de tournoi mais rien de bien handicapant. Aucun retard à déclarer pour une compétition qui s'est déroulée entre l'énorme tournoi SC2 et les LCS sur League of Legends. Chapeau bas. 

Mentions notables :  Happy,  Dosia,  dupreeh,  ANGE1,  lidde,  Pasha,  Neo

Page 1: Les tops
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles