DH Masters Dallas : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Dallas : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Dallas : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Dallas : Qualif' Europe
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
WebTV
News
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


DH Masters Dallas : La preview complète

5596 9

Du 28 mai au 2 juin, le gratin des équipes internationales se retrouve à Dallas pour une nouvelle édition de la DreamHack Masters. Lancés en 2017, ces événements prestigieux représentent toujours des moments forts du calendrier. On se rappelle notamment de l’impressionnante victoire de G2 lors de la DH Masters de Malmö en 2017 ou encore du triomphe d’Astralis lors de la DH Masters de Marseille l’an dernier, rampe de lancement de leur domination sans partage sur le reste de l’année. Pour cette édition texane, le plateau est, encore une fois, extrêmement relevé, avec 8 des 10 meilleures équipes du monde se disputant les 250 000 $ de cashprize. Originalité notable, la DH Dallas sera le premier événement majeur à compter Vertigo dans le mappool, ajoutant une dose d’incertitude bienvenue pour le spectacle.

Côté format, les 16 équipes ont été réparties en deux poules de 8, qui se décideront dans des arbres à double élimination. Premier tournoi majeur depuis les IEM Sydney, et ouvrant une séquence très intense jusqu’à la trêve estivale, la DH Dallas devrait permettre d’apporter des éléments de réponse aux nombreuses questions qui animent la scène en ce moment : ENCE et Liquid sont-elles les meilleures équipes du monde ? Est-ce que le CS suédois est enfin de retour avec Fnatic et NiP ? Est-ce que Vitality peut répéter sa performance du summit ? Quel visage vont montrer G2, FaZe et North ? FURIA peut-elle créer la surprise ? Lucid Dream dépassera-t-elle les cinq rounds par match ? Autant de questions qu’on se pose tous, et dont les premiers éléments de réponse pourraient se trouver dans cette preview écrite avec soin et amour.

 

Les favoris

Team Liquid

 

Stats Liquid
Statistiques des joueurs Liquid sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

En 2018, Liquid s’est imposée comme une équipe de légende pour... ses deuxièmes places répétées. Dominés par des Astralis impériaux, les Américains n’ont jamais réussi à s’imposer en finale, y compris lorsque les Danois étaient absents, comme lors de l’ESL One New York. La malédiction fut enfin brisée en janvier, lors des iBUYPOWER Masters 2019, après une victoire en finale 2-1 contre Astralis. Surpris par ENCE en demi-finale du Major, ils ont ensuite repris leur série de défaites en finale avec deux échecs lors des BLAST São Paulo et Miami. Enfin, les IEM Sydney sont venus couronner la nouvelle composition 100 % nord-américaine, avec une victoire étriquée contre Fnatic au terme d’un tournoi maîtrisé. Dernièrement, malgré un statut de favoris, ils ont montré un visage peu rassurant lors du cs_summit, s’inclinant une fois de plus en finale après un tournoi en demi-teinte.

Malgré ces signaux négatifs, Liquid arrive à Dallas en favori. L’intégration de Stewie2K se poursuit et la patte d’AdreN s’est ressentie avec un jeu relativement varié, quoique parfaitement lu par Vitality en finale du summit. Globalement, elle a montré un gros niveau sur Overpass et Dust2, alors qu’Inferno reste une carte historiquement favorable. Malgré des statistiques positives sur Nuke, Vitality a montré la voie pour les mettre en difficulté en les écrasant 16-3 dessus lors du summit.

 

Vitality

Stats Vitality
Statistiques des joueurs Vitality sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Soyons honnêtes : cela faisait longtemps que nous n'avions pas abordé une compétition majeure avec une équipe française aussi en forme. Probablement depuis la séquence qui avait suivi la victoire de G2 aux finales EPL en 2017, mais où la line-up de l'époque n’avait su confirmer les espoirs placés en elle. Alors on va rester prudents mais, au fond, après la performance exceptionnelle du cs_summit 4, où ils ont battu les équipes #2 et #3 sur HTLV, on se dit que tout est possible pour Vitality. Malgré un début d’année mitigé et une performance moyenne au Major, l’arrivée d’ALEX a enfin fait son effet. L’équipe semble revigorée sur les sides terroristes, avec beaucoup de variété et d’inventivité dans les choix stratégiques. En CT, Vitality a su conserver sa solidité, ajoutant un retour en forme notable de NBK pour suppléer ZywOo. Alors qu’elle avait du mal à dépasser le bas du top 10, sa victoire au summit montre qu’elle est prête pour la prochaine marche, plus difficile, de la confirmation.

A Dallas, on devine que le top 4 est dans leur viseur et que toute élimination précoce serait maintenant une grosse déception. Dans cette quête, Vitality pourra compter sur un mappool de plus en plus élargi. La perte de Cache lui a fait mal mais elle peut compter sur une Nuke très impressionnante, ainsi qu’un trio de cartes où elle dépasse les 70 % de victoire ces 3 derniers mois : Overpass, Inferno et Dust2. La première fut notamment centrale dans sa victoire au summit, avec une démonstration contre ENCE et de belles idées contre Liquid.

Vitality voudra poursuivre sur sa bonne dynamique

 

ENCE

Stats ENCE
Statistiques des joueurs ENCE sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Les lumières du Nord qui crépitent dans le ciel. Un blizzard souffle, balayant sur son... Non, sérieusement. Pour ceux qui n’ont pas suivi CS depuis 6 mois, ENCE est l’équipe la plus "hype" de la scène internationale. Après une année 2018 dans l’ombre du T2 européen, elle a explosé lors du Major, déjouant les pronostics pour attendre la finale. Attendue au tournant par ceux qui n'y voyaient qu’un feu de joie, elle a ensuite atteint les 1/4 de finale des StarSeries et remporté la BLAST Madrid en battant Astralis 2-0. Cette bonne dynamique semble s’être ralentie lors du cs_summit 4. Finissant quatrièmes de la poule de 6, elle a subi le courroux de ZywOo et s'est inclinée en demie contre Vitality au terme d’un match épique en trois cartes.

Actuellement, ENCE est peut être la meilleure équipe du monde sur Mirage, avec un ratio ahurissant de 88,9 % sur les 6 derniers mois. Juste derrière, on retrouve Train et Nuke, les cartes sur lesquelles elle a battu Astralis lors de la BLAST Madrid. Comme Astralis, elle a bénéficié de la disparition de Cache qui était son permaban. En revanche, ENCE a montré des faiblesses sur Inferno et surtout Dust2, en témoigne le 16-3 encaissé contre Liquid au cs_summit.

 

Les challengers

Fnatic

Stats fnatic
Statistiques des joueurs Fnatic sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Après un début d’année décevant, qui l'a vu éliminée du Major par G2 et finir 4ème des WESG, fnatic a connu une renaissance inattendue pendant le printemps. Le premier coup d’éclat fut lors de la saison 7 des StarSeries i-League, où elle a atteint la finale après avoir battu North, NRG (2 fois) et Vitality en bo3, avant de se faire éparpiller par Na'Vi. Malgré une première phase de poule décevante en EPL où elle a fini 3eme, fnatic a ensuite confirmé sa forme en LAN avec une seconde finale d’affilée lors des IEM Sydney. Là, les Suédois poussent Team Liquid dans leurs retranchements lors d’un bo5 épique, finissant par s’incliner face à un public en fusion. Plus récemment, ils ont assuré une place aux finales EPL en disposant de HellRaisers et Aristocracy.

A Dallas, Fnatic viendra jouer un top 4 minimum. Elle impressionne à chaque sortie et semble être parfaitement à l’aise contre la plupart des équipes du top 10. Le seul bémol concerne leur mappool, avec la disparition de Cache, qui était, de loin, sa meilleure map. Si elle peut toujours se reposer sur Train et Mirage, certaines faiblesses sur des classiques comme Dust2 ou Inferno pourraient lui coûter cher.

 

Ninjas in Pyjamas

Stats NiP
Statistiques des joueurs NiP sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Après une année 2018 difficile, NiP semble avoir retrouvé une certaine stabilité et une place solide dans le top 10. Hélas, malgré les bonnes performances de l’inusable f0rest, les Suédois semblent avoir atteint un plateau qu’ils peinent à dépasser. Que ce soit lors des IEM Katowice, des StarSeries saison 7 ou des IEM Sydney, ils n’ont jamais réussi à passer les 1/4 de finale. Si le passage de dennis en tant que sniper est pour l’instant une réussite, le niveau de GeT_RiGhT, en revanche, pose question et pourrait s’avérer fatal dans la poursuite de leur progression. Leurs performances plus récentes symbolisent ce potentiel inachevé, avec des victoires contre ENCE ou Na'Vi en bo1, mais aussi des défaites surprenantes contre Giants ou OpTic.

Leur objectif principal sera de franchir ce cap des 1/4 de finale pour, enfin, repartir de l’avant dans leur projet. Pour ce faire, ils pourront compter sur un duo de cartes relativement solides, Nuke et Train. Ils ont aussi bénéficié du retrait de Cache, historiquement traumatique pour NiP, sans qu’on sache quel est leur niveau sur Vertigo. A l’heure actuelle, il leur manque probablement une troisième carte confortable pour être véritablement menaçants en bo3, bien qu’Inferno leur ait réussi récemment contre AVANGAR, mousesports et Epsilon.

NiP aura besoin d'un GeT_RiGhT meilleur que ces derniers mois pour aller loin

 

NRG

Stats NRG
Statistiques des joueurs NRG sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

NRG avait fini l’année 2018 en grande forme, s’ouvrant les portes du top 5 monde grâce aux démonstrations de skill des CeRq, Brehze et autres Ethan. Alors qu’elle était attendue comme le facteur X du Major Katowice, elle est passée complètement à côté de la compétition, finissant à 0-3 au Legends Stage avec des défaites contre NiP, AVANGAR et compLexity. Malgré ce coup d’arrêt brutal, elle est parvenue à se qualifier rapidement pour les finales ECS avant d’atteindre les demi-finales des StarSeries. Une performance répétée aux IEM Sydney où, comme en Chine, fnatic l'a privé de la finale. Sa performance au cs_summit indique la possibilité d’une malédiction puisque, une fois de plus, elle a été éliminée en demi-finale face à Team Liquid.

Malgré une performance en demi-teinte au cs_summit, NRG reste une des équipes les plus dangereuses du monde. Habituée des top 4 lors d’événements majeurs, elle aura à coeur de perpétuer cette série et sera une candidate sérieuse que beaucoup d’équipes souhaiteront éviter. En ce qui concerne les cartes, NRG reste sur une série de 12 matchs sans défaite sur Train. Elle a aussi montré une appétence pour Dust2, où elle est invaincue depuis le recrutement de tarik. Derrière, l'équipe peut se reposer sur Overpass et Mirage, toutes deux à plus de 60 % de victoires. On reste plus circonspect sur sa capacité à jouer Nuke et surtout Inferno, après des revers brutaux contre Renegades et Vitality récemment.

 

Les interrogations

FaZe Clan

Stats Faze
Statistiques des joueurs FaZe sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Peu d’équipes ont été plus critiquées que FaZe lors de ces derniers mois. Malgré une composition remplie de stars, FaZe n’a jamais réussi à raccrocher le top 3 depuis l’exclusion de karrigan. Avec NiKo aux commandes, l’équipe semblait perdue, sans idées, et se reposant principalement sur les exploits personnels de ses joueurs. Aisément défaits par Na'Vi en 1/4 de finale du Major, elle échoua même à sortir des poules lors des StarSeries. Sa victoire lors de la BLAST Miami, où elle a écarté Astralis et Team Liquid, s’avère être un trompe l’oeil lorsque, 2 semaines plus tard, elle sort piteusement dès les poules des IEM Sydney, après une défaite 2-1 face à Grayhound. Ce résultat désastreux pousse l'organisation à remplacer AdreN par NEO, qui récupère par la même occasion le poste de leader.

Difficile de dire où en est FaZe tant l’arrivée de NEO est récente. L’équipe n’a joué que 3 matchs officiels, pour une victoire (contre G2) et deux défaites (contre Virtus.Pro et OpTic). Rien de très encourageant donc, mais rien de définitif non plus. À Dallas, les FaZe seront loin d’être favoris, et un top 8 serait déjà une performance respectable. A moins, bien sur, que NiKo, GuardiaN et rain décident soudainement de jouer à leur meilleur niveau et de rouler sur tout le monde.

 

Renegades

Stats RNG
Statistiques des joueurs Renegades sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Bonne nouvelle pour les Australiens, Gratisfaction devrait effectuer son retour au sein de l'équipe pour la DreamHack Masters Dallas. Malgré un interim respectable, smooya n'avait pas réussi à trouver sa place dans le collectif huilé des Renegades. En effet, après des années à décevoir leurs fans, la formation commence à montrer des choses intéressantes fin 2018, avec un quart de finale surprenant lors des finales EPL. Une performance qu’elle répète lors du Major de Katowice, avant d’atteindre les demi-finales des StarSeries, le tout reposant sur un jeu simple mais carré et efficace. Porté par un momentum inédit et attendu par un public en feu, Renegades s’effondre ensuite à domicile, sortant par la petite porte des IEM Sydney après deux défaites sèches contre NiP et mousesports. Depuis, elle a échoué à se qualifier pour les finales EPL à Montpellier et a déçu lors du cs_summit 4, avec une cinquième place éliminatoire.

Bien que retrouvant leur sniper, les Australiens ont perdu leur meilleure carte, Cache. Ajouté à cela une Overpass jamais jouée, et des Nuke et Train peu efficaces, et l’équipe semble affaiblie sur le papier. Elle se reposera principalement sur Dust2, Inferno et Mirage, en espérant retrouver les automatismes qui l'avaient propulsée sur le devant de la scène.

 

G2

Stats G2
Statistiques des joueurs G2 sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Existe-t-il une équipe qui incarne mieux l’inconstance que G2 depuis quelques mois ? Après un Major honnête mais sans flamboyance et des WESG décevants, l’équipe décide d’écarter bodyy pour faire venir AmaNEk, et réorganise son jeu. L’impact est immédiat et elle montre un visage superbe lors des qualifications européennes cette DreamHack Dallas. Alors que les deux premiers matchs, contre Heroic et Windigo, laissaient présager une énième performance poussive, les G2 se libèrent miraculeusement et roulent sur leurs adversaires. Quelques semaines plus tard, ils échouent aux portes de la finale lors de la Charleroi Esports, éliminés sur le fil par Vitality. Couplé avec leur performance remarquable lors de l’ESL Pro League, d’aucuns pensaient que G2 avait enfin trouvé son rythme et pouvait entrevoir des jours meilleurs.

Sauf que, depuis, l’équipe française a échoué à trois reprises lors des qualifications ECS, avec un bilan de 0 carte inscrite, et n’a pas montré son meilleur visage lors de la DH Tours. Le top 4 ne doit pas faire oublier la défaite ubuesque contre FrenchFrogs et les occasions gâchées contre Valiance, une équipe qu’elle avait pourtant annihilée 16-4 16-3 lors de la qualification pour Dallas. On prie donc pour voir le visage positif de G2, celui qui laisse croire que cette équipe a le potentiel pour gratter le top 5-8 mondial. Pour cela, il faudra compter sur ses deux maps fortes : Nuke et Dust2. Derrière, Overpass et Inferno sont moins certaines alors que Train, malgré des matchs encourageants, reste peu fiable.

Première sortie sur le sol américain pour AmaNEk avec son maillot G2 (photo : DreamHack/Alex Maxwell)

 

North

Stats North
Statistiques des joueurs North sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Comme FaZe, North arrive à Dallas avec peu de certitudes du fait d’un changement récent de joueur. L’ancien leader, cadiaN, a été remercié début mai et remplacé par JUGi, alors que valde récupérait la direction de l’équipe. Difficile de tirer des grandes conclusions en moins d’un mois, mais force est de reconnaître qu’il y a des signes encourageants. Si l'on exclut la qualification pour Cologne, où elle s'est inclinée contre Heroic et AVANGAR, North a principalement joué en ESL Pro League. Lors de cette seconde phase de poule, elle a aisément disposé de Na'Vi, Heroic et BiG, s’assurant un ticket pour Montpellier. Un résultat impressionnant qu’il faudra répéter pour espérer faire une performance à Dallas. Restons prudents mais North semble, pour la première fois depuis longtemps, aller dans la bonne direction, et pourrait surprendre bien des équipes lors des phases de poules.

Pour l’instant, il semblerait que l’équipe joue principalement Mirage et Overpass, avec Train et Dust2 en soutien. Néanmoins, on ne peut pas vraiment tirer de conclusions sur trois bo3, si ce n’est qu’elle a ban trois fois Vertigo. Peu de chances de voir aizy se suicider dans le vide durant ce tournoi donc, à notre grand désarroi.

 

  Cloud9

Stats C9
Statistiques des joueurs Cloud9 sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Si l'on devait décerner un VaKarM Award de l’équipe la plus mal gérée de ces 12 derniers mois, nul doute que Cloud9 ferait partie des favoris. Sur le toit du monde après sa victoire surprise au Major de Boston début 2018, elle a depuis multiplié les choix hasardeux et les compositions insensées, où seul autimatic surnage. Autour de lui, l’équipe a enchaîné les projets, recrutant des joueurs aussi divers que Golden, flusha, cajunb, kioShiMa, STYKO, Zellsis ou vice. Dans ce capharnaüm, Cloud9 ne s’est maintenu dans le top que grâce à ses apparitions lors des divers événements BLAST. A côté de ça, le désert, ou presque. Malgré une qualification aux finales EPL lors de la seconde phase de poule, elle a enregistré trois éliminations piteuses lors des qualifications ECS, contre INTZ, Luminosity et MIBR. Elle n’a même pas réussi à profiter du format avantageux des BLAST, avec un bilan famélique lors de l’édition madrilène, où elle n’a enregistré qu’une victoire étriquée, 16-14, contre Giants.

Sortir des poules serait déjà un exploit pour Cloud9. La seule raison pour laquelle elle n'est pas dans les petites équipes, c’est l’expérience d’un cajunb et, surtout, la forme retentissante d’autimatic. Côté cartes, ce n’est pas beaucoup plus reluisant puisqu’à part Dust2, seule Mirage se distingue avec 54 % de victoire. Le reste oscille entre le médiocre (Inferno, Nuke) et le catastrophique (Overpass, Train).

 

Les petites équipes

 

Windigo

Stats Windigo
Statistiques des joueurs Windigo sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Si Cloud9 a frisé la rétrogradation dans cette catégorie, Windigo n’est pas passée loin de celle du dessus. Début 2019, les Bulgares semblaient avoir franchi un palier avec une victoire de prestige aux WESG 2019 et une qualification tranquille pour Dallas. La suite de leur parcours a été plus heurté, avec une défaite en finale de l'United Masters League et une élimination précoce en LOOT.BET saison 1 contre les ex-3DMAX (en ligne). Qualifiés en Pro League dans le groupe de la mort (G2 / Fnatic / Na'Vi / Windigo), ils finissent bons derniers malgré des matchs serrés, tous perdus deux maps à une. Dernièrement, ils n'ont pas pu faire mieux qu'un top 5/6 à la DH Tours, avec une seule victoire contre le mix Instinct. En dehors de ce bo3, ils ont lourdement perdu contre Valiance et mousesports. Avant cela, ils avaient s'étaient aussi inclinés en finale de la saison 2 du tournoi LOOT.BET contre les Gamer Legion d’Ex6TenZ et ScreaM (toujours sur Internet). Ainsi, malgré un début d’année prometteur, Windigo n’a pas réussi à confirmer tous les espoirs placés en elle, avec des performances en demi-teinte au sein du T2-T3 européen, surtout pour une équipe qui visait le top 20 mondial.

Faibles sur Nuke et Train, Windigo représente en revanche une vraie menace sur Overpass, avec près de 80 % de victoire. Derrière, elle est capable de jouer Mirage, Dust2 et Inferno, sans pour autant s’y montrer particulièrement dominante ou consistante. On pense notamment aux défaites 16-3 contre Valiance sur Mirage, 16-4 contre Sprout sur Dust2 ou 16-4 sur Inferno contre G2.

 

TYLOO

Stats Tyloo
Statistiques des joueurs TYLOO sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Comment analyser TYLOO ? C’est probablement la question que se posent les experts qui vont devoir donner leurs avis pendant la semaine de compétition à venir. Non seulement la formation sino-indonésienne joue principalement des équipes asiatiques au niveau inconnu, rendant difficile toute extrapolation de ses résultats, mais lorsqu’elle vient à l’international, ses résultats sont totalement anarchiques. On se rappelle qu’au Major, par exemple, elle avait facilement battu Vitality et Cloud9 avant de perdre 3 bo3 d’affilée contre NRG, AVANGAR et G2. Plus décevante encore, sa sortie lors des StarSeries l'avait vu perdre contre Renegades, Spirit et BIG, avec une seule victoire contre Panda Gaming à mettre à son actif.

Niveau cartes, TYLOO fait partie des équipes qui ont perdu leur terrain de jeu favori avec la suppression de Cache. Reste qu’elle a des taux de victoire impressionnants sur Train, Mirage et Inferno, sans qu’on ne sache vraiment si c’est dû à son niveau réel ou à la faiblesse de ses adversaires. Néanmoins, sur un bo1, sa spécialité, elle pourrait poser bien des problèmes à quiconque la prendrait à la légère, comme ce fut le cas pendant le Major.

 

FURIA

Stats Furia
Statistiques des joueurs FURIA sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

FURIA, c’est l’équipe brésilienne qui monte. Emmenée par son prodige kscerato, elle a réussi à se faire un nom parmi les suiveurs comme "la 3ème équipe BR" derrière MIBR et Luminosity Gaming. Le grand public l'a découvert lors de de la première phase du dernier Major, où elle avait battu Spirit 2-0 et accroché AVANGAR et Cloud9. Derrière, au milieu d’une flopée de matchs en MDL, FURIA a brillé lors de la qualification américaine pour Dallas, en battant ses compatriotes de Luminosity, puis compLexity et eUnited à deux reprises. Sur sa lancée, elle a ensuite atteint la finale de la DH Rio, échouant d’une courte tête contre AVANGAR. Plus récemment, elle a triomphé dans la qualification américaine pour Cologne, en terrassant notamment Ghost en bo5 malgré une carte de retard.

On le sait, les équipes brésiliennes aiment sortir de nulle part et éclater tout le monde avec leur skill. FURIA ne fait pas exception et pourrait surprendre bien des équipes à Dallas. Pour cela, elle s’appuiera sur une maîtrise déjà reconnue de Vertigo, ainsi qu’une Nuke impressionnante (18-1, série en cours). Ces maps, qui sont souvent des permabans pour les autres équipes, pourraient lui permettre d’inquiéter beaucoup de monde en bo3. Derrière, elle est aussi très à l’aise sur Train, Overpass, Mirage et Inferno, avec Dust2 en permaban. A noter que ses taux de victoires impressionnants doivent être lus en gardant à l’esprit que nombre de ses matchs ont été joués en ESEA MDL NA, une ligue d’un niveau relativement faible.

FURIA était passée toute proche de la victoire à la DH Rio (photo : DreamHack/Alex Maxwell)

 

Lucid Dream & Isurus

Stats LD
Statistiques des joueurs Lucid Dream sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Soyons honnêtes, on sait peu de choses sur Lucid Dream. C'est une équipe thaïlandaise qui n’a presque aucun résultat notable. Hormis une victoire 2-0 contre MVP PK lors de la qualification fermée asiatique pour Dallas, elle collectionne les défaites contre des adversaires plus prestigieux comme BOOT ou TYLOO. Si l'on ne peut que se réjouir de la diversité des nationalités des équipes présentes pour cette DreamHack, il y a fort à parier que Lucid Dream risque d'être en grande difficulté. Inscrire une carte serait déjà un exploit retentissant. Pour ce faire, elle pourra compter sur Nuke et Inferno, ses meilleures cartes.

 

Stats Isurus
Statistiques des joueurs Isurus sur les 3 derniers mois (crédit : HLTV.org)

Isurus, de son côté, est déjà plus proche des référentiels qui nous sont familiers. Vainqueurs de la Pro League latino-américaine, elle a joué cette saison de Pro League Amérique. Loin de faire de la figuration, elle a fini 2ème de sa poule en battant Denial et Infinity. Lors de la deuxième phase de poules, les Argentins se sont en revanche logiquement inclinés contre MIBR et Renegades, mais ont réussi à arracher un bo3 contre compLexity. Ces derniers temps, ils se sont montrés particulièrement à leur aise sur Overpass, Train et Dust2.

 

Pour rappel, la compétition commence mardi 28 Mai à 19h00, avec un savoureux Vitality contre North en ouverture. Ou un Liquid contre Lucid Dream pour les hipsters. Les poules sont à retrouver ici !

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles