BLAST Pro Global Final : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
BLAST Pro Series Copenhague
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series Los Angeles
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series Madrid
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series Miami
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series São Paulo
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series Lisbonne
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series Copenhague : La poule
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series Istanbul
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
BLAST Pro Series
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
WebTV
News
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


BLAST Pro Madrid : Le sursaut d'orgueil ?

4999 12

Les BLAST Pro Series continuent leur parcours ensoleillé puisqu'après s'être arrêtées à São Paulo et Miami c'est Madrid qui sera mis à l'honneur les 10 et 11 mai prochain.

Forte de son nouveau circuit, cette étape concernera cinq équipes de la saison BLAST et une équpe qualifiée pour l'occasion. Nous aurons donc le plaisir d'y retrouver Astralis, Na'Vi, NiP, Cloud9 et ENCE. Le sixième et dernier slot sera offert au vainqueur d'un pré-match dans lequel l'équipe de l'ex-G2 mixwell, la Movistar Riders, affrontera les Vodafone Giants de fox. 

Le format de l'événement reste inchangé et les équipes s'affronteront donc en round-robin avec une grande finale opposant les deux premiers du classement précédée d'un show-match de 1vs1 où l'équipe classée troisième défiera celle de son choix parmi les dernières.  A noter qu'avec ce nouveau circuit, le classement final offrira de 10 à aucun point pour la qualification aux phases finales de 2019 en plus de l'habituel cash prize de 250 000 $. 

Après une première étape à l'issue attendue où Astralis l'a emporté avec six victoires sur six matchs, et une seconde qui en aura surpris plus d'un avec trois défaites (dont deux écrasantes) des Danois durant le round-robin, pour une victoire finale de FaZe, que nous réservent ces deux jours de la BLAST Pro Madrid ?

L'équipe favorite : Astralis 

Après avoir dominé la scène Counter-Strike en 2018 et malgré un petit accroc à l'iBUYPOWER 2019 où Liquid l'a emporté à ses dépens, Astralis a montré qu'elle comptait bien continuer son règne en remportant son deuxième Major de suite à Katowice et en venant à bout de la BLAST Pro São Paulo en ne lâchant que deux des dix-neuf cartes jouées sur ces deux tournois. A l'approche de la BLAST Pro Miami, tout le monde s'attendait donc à suivre une nouvelle compétition survolée par Astralis mais c'était sans compter sur les Liquid qui allaient encore les faire vaciller et ce dès la première carte jouée. L'étonnement du public ne s'arrêtera pas là puisque MiBR et FaZe joueront chacune leur map forte et y feront tomber Astralis avec la manière. La BLAST Pro Miami se terminera donc à la cinquième place pour elle, le champion venait de montrer ses premiers signes de faiblesse... 

L'absence à Madrid de ses bourreaux de l'étape de Miami et ses trois victoires de rang en qualification aux finales de l'ESL Pro League Montpellier placent toutefois encore Astralis en tant que favori à la victoire finale. Les Danois ont donc les cartes en main pour montrer aux grosses cylindrées que leurs défaites n'étaient qu'un accident de parcours. Dans le cas contraire, la question de la fin d'une ère se posera automatiquement... Réponse ce week-end ! 

Verra-t-on Astralis venir lever le trophée comme à São Paulo ? (crédit : BLAST)

Le principal concurrent : Na'Vi 

Lorsqu'on entend parler de Na'Vi on pense invariablement au skill, et ce n'est pas faire injure à cette équipe puisqu'elle détient dans ses rangs deux des meilleures aims du monde avec s1mple et electronic. Leurs trois compères ne sont pas en reste bien que plus irréguliers puisqu'on attend logiquement bien plus d'un flamie trop souvent absent lorsque Na'Vi peine. 

C'est ainsi que Na'Vi ne peut s'avancer à cette BLAST Pro Madrid avec de grandes certitudes. Il est certain qu'elle mérite sa place de 3ème équipe mondiale avec une troisième place au Major Katowice et une victoire sans trop de difficulté - avec un plateau sans grand nom - aux StarSeries Saison 7 joués début avril 2019. Toutefois, elle n'est pas à l'abri de ratés comme lors de l'étape de Miami où elle a terminé quatrième avec trois défaites, dont une contre Astralis, et lors des dernières qualifications à l'ESL Pro League Montpellier où elle a fini deuxième de son groupe derrière G2 Esports. 

Outre le niveau de s1mple et electronic, la performance de Na'Vi sera liée à l'apport de ses vétérans, Edward et Zeus, et de son ancienne pépite, flamie. 

Les outsiders : NiP et ENCE

Dans un passé proche ou un peu plus lointain, ces deux équipes ont été capables de se montrer, de gagner face aux meilleures équipes du monde et même d'en faire partie. Aujourd'hui, elles sont sujettes à des résultats trop irréguliers, peinent à confirmer et font donc partie de ces équipes qu'on ne placerait pas gagnantes mais qui, si les astres s'alignent, peuvent tout à fait surprendre. 

D'un côté, nous avons des ENCE qui n'ont cessé de gravir les échelons en 2018 avec comme fait d'arme la victoire aux StarSeries Saison 6 qui se sont déroulés début octobre. Leur progression n'allait pas s'arrêter en 2019 puisqu'en partant de la qualification fermée (fin 2018), les Finlandais allaient se hisser jusqu'en finale du Major Katowice en éliminant Liquid puis Na'Vi avant de logiquement tomber en finale face à des Astralis bien trop en forme pour laisser place à la surprise. Leur accession aux finales de la BLAST Pro de São Paulo ne se jouant qu'au round-average à l'avantage de Liquid, nous avions espoir que leur très bon Major ne soit pas qu'un feu de paille. Mais depuis, les résultats ont été assez décevants avec une sortie en quarts aux StarSeries Saison 7 face au futur vainqueur Na'Vi (eletronic et simple marchant sur l'eau durant ce match), mais surtout avec plusieurs défaites en ESEA MDL saison 30 et 31, notamment face aux Movistar Riders il y a quelques jours. 

De l'autre, les Suédois de NiP se présentent aux BLAST Pro Madrid en ayant terminé les récents IEM Sydney en quart de finale suite à une défaite dans le derby suédois face à fnatic, après un match un peu fou. Outre un autre quart aux StarSeries saison 7, perdu lui aussi, le début 2019 des NiP est vierge. Différentes éliminations dans les qualifications auxquelles ils ont participé (ECS, ESL) mais aussi en compétition (Katowice, BLAST São Paulo) et rien d'autre. Il faut avouer qu'hormis f0rest qui semble recouvrer sa jeunesse, le reste de l'équipe ne présente pas une grosse régularité entre les matchs. REZ ne brille plus autant qu'en 2018 et même si les anciens que sont GeT_RiGhT, dennis et Lekr0 font parfois le travail, c'est bien trop peu pour espérer déranger le top 5 monde. 

Le flou : Cloud9 

Nous retrouvons des Cloud9 qui ont subi un changement de joueur par mois depuis juillet 2018, sans compter que les lendemains de leur victoire au Major Boston avaient déjà été très mouvementés... Seuls deux joueurs ayant participé à cette mémorable finale sont encore là aujourd'hui, RUSH et autimatic. Absent durant quelques mois, Golden est de retour au poste de leader in-game. Les derniers changements apportés à la line-up l'ont amené - en l'état actuel - à perdre le slot Major au profit d'un jeune américain, vice (ex-joueur de Rogue), et du polyvalent danois cajunb. L'équipe peine donc logiquement à performer que ce soit face au gratin mondial ou à des équipes du tier 2. On n'attend donc pas que leur descente à la 44ème place HLTV soit compensée par un résultat ici mais plus par un travail qui permettra de remonter par la suite. 

L'expoit de Boston est désormais loin aujourd'hui... (crédit : mineki.tv)

Les locaux : Movistar Riders ou Giants 

Le match d'ouverture des BLAST Pro Madrid permettra de savoir qui des Movistar Riders ou des Vodafone Giants ira se frotter aux cinq équipes citées ci-dessus. De là, nous saurons quelle équipe portera la chaleur du sud aux devants du public madrilène. 

Malgré le récent départ de loWel pour les HellRaisers, la formation espagnole reste favorite dans ce duel ibérique qui donnera les premières sensations à cette édition. En effet, la Movistar Riders est une équipe habituée du tier 2 qui vient de se mettre en confiance en battant ENCE dans son premier match d'ESEA MDL saison 31, alors que la Vodafone Giants peine à trouver une place au sein du tier 3. 

Peu importe l'équipe qui se qualifiera, il est certain que le public espagnol pourrait la pousser à réaliser quelques surprises et que l'on pourra à minima la voir s'exprimer dans le show-match où les formation locales sont souvent mises en valeur, comme MiBR l'avait été à São Paulo. 

Début des matchs ce vendredi 10 mai à 16:15 - La poule

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles