Brèves

WebTV
HyperX Pulsefire FPS

Actualité de la scène

Compétitions



À travers l'objectif à l'ESL One Cologne

3092 11

Il y avait eu Malmö et Marseille, il y aura désormais Cologne dans cette série d'"À travers l'objectif". Encore une fois, la présence d'Ap-3 dans l'équipe coverage lors de l'ESL One Cologne nous a permis d'alimenter notre base de photographies, mais aussi de profiter du savoir-faire d'un vrai connaisseur en matière de capture d'image. Voilà donc les photos les plus belles ou insolites de la semaine passée, entre phase de groupes jouée à huis clos et play-offs à la LANXESS Arena.

La phase de poules

On peut se congratuler très haut dans les airs côté G2 : loin d'être favorite contre Na'Vi puis mousesports, l'équipe française s'impose les deux fois pour assurer sa place dans l'arbre final à la LANXESS Arena.

 

Mais le travail est loin d'être terminé : le dernier match de la poule A, contre le monstre Astralis, attend ensuite G2. Une bonne raison pour rester s'entraîner un peu plus pour Ex6TenZ.

 

Chez Na'Vi, c'est Edward qui pousse le DM un peu plus tard que les autres. Une tactique payante : Na'Vi remontera tout le loser bracket de la poule A en effaçant Gambit, Cloud9 puis ENCE pour se qualifier pour la suite de la compétition.

 

Tout le monde a les yeux rivés sur l'écran de rain du côté FaZe : le coach RobbaN, le leader karrigan, l'admin ESL et le mutant NiKo. Le problème technique du Norvégien sera vite résolu et FaZe ne lâchera qu'une seule carte durant cette première phase, contre fnatic, avant d'assurer la première place du groupe B pour se rapprocher de l'Intel Grand Slam et de son million de dollars.

 

Une image dans l'image. ESL a mis le paquet pour assurer la production d'un des événements les plus importants de l'année. Et cela passe notamment par des caméras toujours plus imposantes.

 

Le match contre Astralis approche pour G2, et rien de mieux qu'un bon café pour garder les yeux grands ouverts. shox l'a bien compris et parcourt les studios avec sa petite tasse.

 

Pendant ce temps côté Made in Brazil, c'est loin d'être la fête pour la première sortie de l'équipe sous ce nouveau tag. Galère en jeu avec un revers 0-2 contre FaZe, mais aussi en dehors avec ce manque évident de synchronisation lors de ce check entre FalleN et fer. Main ouverte ou poing fermé, il faut choisir. Résultat, les Brésiliens se retrouvent en danger et doivent disputer un match décisif contre BIG.

 

Une petite prière, ça ne peut pas faire de mal : nex en fait appel aux forces divines lors de la rencontre qui oppose son équipe de BIG aux Brésiliens de MiBR. Les deux devront en découdre en overtime sur la troisième carte, après avoir chacune remporté leur pick respectif.

 

coldzera fait étalage de toute sa puissance de feu sur cette dernière carte qu'il finira à 32 frags. Soit le plus haut total du serveur, à égalité avec nex. Mais la rage du Brésilien sera finalement vaine puisque...

 

...à la surprise générale, c'est BIG qui s'impose ! tabseN peut féliciter smooya, recruté deux mois et demi plus tôt et qui se montre déjà à la hauteur de l'événement. Les Allemands se qualifient pour les play-offs et joueront dans la LANXESS Arena, devant leur public.

 

C'est parti pour G2 contre Astralis. Première carte, Dust2 est très accrochée et part en prolongations. Tout comme nex, shox semble supplier une quelconque puissance spirituelle d'aider les siens.

 

Mais rien ne pouvait arrêter les Danois dans cette phase de poules : G2 s'incline 16-19 / 4-16 et devra jouer un quart de finale, tandis qu'Astralis rejoint directement le dernier carré. Le combat aura été éprouvant pour kennyS et shox.

 

L'arbre final à la LANXESS Arena

Elle est là, cette coupe. Le trophée de l'ESL One Cologne, placé en plein centre de l'arène, attend le futur vainqueur. Seules six équipes sont encore en lice au moment où les play-offs commencent : les favoris Astralis et FaZe, l'arbitre Na'Vi, l'outsider fnatic, la surprise BIG et les Frenchies de chez G2.

 

Des Frenchies qui peuvent compter sur un public bien présent : le drapeau français était là à Cologne. Et le drapeau de la Bretagne aussi, mais ça, c'est le cas dans tous les grands événements mondiaux tant la puissance du lobby breton est importante.

 

Il y avait aussi des fans très bien équipés. Ce supporter masqué de G2 n'a rien à envier aux identités secrètes des super-héros.

 

Un leader en panne d'inspiration sur la grande scène ? Pas de panique : le public, connaisseur, a tout prévu. Ce t-shirt illustrant la meilleure stratégie de l'histoire de Counter-Strike est un remède parfait à toute pauvreté stratégique. Il suffit juste d'être au premier rang !

 

Dans le même style, en mode pancarte, avec le cyba blyat qui rappelle les grandes heures du matchmaking.

 

S'il n'a pas suivi les conseils de la pancarte, s1mple a tout de même bien le droit de se la jouer un peu : l'Ukrainien aura encore briller toute la semaine et finira auréolé du titre de MVP du tournoi.

 

Malheureusement pour G2, les choses s'arrêteront plus vite que pour s1mple avec une défaite en quart de finale contre BIG. Mais ça n'empêchera pas Ex6TenZ d'aller mesurer sa cote de sympathie auprès des fans après la rencontre.

 

L'aventure se poursuit donc pour les Allemands. tabseN peut exulter, LEGIJA peut lever les bras, gob b peut sourire. Personne ne les attendait, mais chez eux, ils réalisent un parcours d'anthologie.

 

Il faut dire qu'avoir des supporters avec autant d'inspiration, qui collent les baguettes gonflables distribuées par l'organisation pour écrire des messages d'encouragement, ça aide !

 

Si certains se demandaient, un stade (quasiment) rempli de 15 000 fans de Counter-Strike, vu du premier rang, ça donne ça.

 

Et quand il y a une belle action, ça donne ça. Ce qui n'empêche pas le monsieur à droite de garder le sens des priorités et de continuer à boire sa bière.

 

Les connaisseurs en photographie apprécieront un cliché pris avec un 11mm f/4, qui donne cet effet un peu particulier. Les autres remarqueront l'affichage spécifique mis en place par ESL pour les situations de 1vs1. Chacun son truc.

 

BIG n'avait pas que des fans dans la salle : certains ont la rancune tenace et préfèrent rappeler que les BIG se sont surtout fait connaître l'an passé pour leur utilisation du crouch jump bugué en plein Major.

 

Avant que la finale ne commence, ESL avait prévu une ouverture de show grandiose, avec notamment quelques notes de musique classique. Ou quand les contrebasses côtoient les jeux vidéo. La cérémonie est visionnable ici.

 

Ce n'étaient pas eux les plus nombreux, mais ils étaient bien là aussi. Les fans de Na'Vi ont poussé derrière leur favori jusqu'au bout de la grande finale face à BIG. Et bien leur en a pris.

 

C'est en effet Na'Vi qui remportera la coupe après avoir battu l'ogre Astralis en demi-finale et avoir mis fin au rêve de BIG en finale. flamie, Edward, Zeus, s1mple et electronic remportent leur troisième grand trophée en un mois et demi après les finales StarLadder S5 et les CS:GO Asia Championships.

Merci à Ap-3 pour toutes ces photographies. Retrouvez l'intégralité des images dans les galeries dédiées, selon le jour de compétition :
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi - Samedi - Dimanche

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles