Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



10 ans de CS:GO : 10 fragmovies

2394 7

C'est l'un des gros points mitigés de l'évolution de Counter-Strike : les fragmovies ont pris du plomb dans l'aile. Dans un monde d'instantanéité, le partage de clips Twitch sur les réseaux sociaux et leurs compilations sur YouTube ont peu à peu ruiné les efforts de moviemakers investissant des centaines d'heures dans une vidéo, dans un but autant artistique qu'historique.

Le moviemaking est-il mort pour autant ? Non, bien sûr. Si la quantité de fragmovies a décru, leur qualité n'a cessé de s'améliorer, portée par les progrès des outils techniques et l'imagination sans limite des créateurs, à tel point que le mot "fragmovie" apparaît aujourd'hui trop restreint pour décrire ces oeuvres. Depuis les adeptes de l'approche traditionnelle jusqu'aux ennemis des épileptiques qui proposent des productions où le jeu est à peine reconnaissable et les frags deviennent secondaires, le paysage des réalisateurs s'est rétréci tout en s'élargissant comme jamais.

Aujourd'hui, nous vous proposons dix fragmovies qui racontent une décennie d'évolution de CS:GO, de sa scène compétitive, de ses cartes et de la créativité de ses moviemakers. Des vidéos aux styles variés, qui vous laisseront parfois pantois ou, au contraire, dubitatifs, parce qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Toutes ont été créées par des passionnés qui voient Counter-Strike d'un oeil unique.

Cliquez sur l'image de chaque fragmovie pour connaître les détails et la visionner.

Echoes of 2019
Daniel Hagelin
Anthony Perfetto

Blinding Lights
dysn
Second Wind
 MrTweeday

 

Fragstorm 3
Ivan Kuzin

DH Winter 2013 - The Movie
MsTsN
Clockwork 4
NikkyyHD

 

Reminiscence
akidos

Mémoires of Virtus.pro
Anthony Perfetto
FaZe CS:GO win again
FaZe Barker

 

 

 


Team SoloMid : Ascend
Frank Garnett Welsh


 


Echoes of 2019 par Daniel Hagelin et Anthony Perfetto

En trois vidéos, la série des Echoes s'est imposée comme la nouvelle référence du moviemaking. Une année de compétition résumée à travers ses actions les plus iconiques, ainsi que de nombreux enchaînements qui avaient échappé à la vigilance des suiveurs les plus attentifs, le tout enrobé d'un édit plus que soigné et de transitions splendides.

Cette version 2019 est la troisième de Style-Productions et du duo Daniel "Xyanide" Hagelin - Anthony Perfetto, qui a pour la première fois géré le projet complet en binôme. Auparavant, il y avait eu 2016, excellente et incluant aussi cZF et akidos à la réalisation, et 2017, incroyable hommage aux movies d'antan et une nouvelle fois cocréée avec cZF.

En juillet 2020, les deux acolytes annonçaient leur prochaine grande idée, Echoes of Counter-Strike, mêlant vingt ans de frags et d'interviews de joueurs professionnels. On croise les doigts pour qu'elle soit toujours en cours de production !

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Blinding Lights par dysn

"J'espérais un montage CS:GO, pas un putain de court-métrage digne des Oscars." Le top commentaire YouTube de la création de dysn résume plutôt bien la situation. Entièrement construite autour de la chanson Blinding Lights de The Weeknd, cette fragmovie raconte une histoire : pas de joueurs professionnels ni de FACEIT niveau 10 – faut-il donc encore appeler cela une fragmovie ? –, mais un héros qui déambule à travers une ville futuristique pour accomplir son destin. La synchronisation image - musique est dingue, les références cinématographiques sont légion et le résultat est assez fou.

Dans son interview pour l'article sur Choual History X, FistOr, moviemaker français bien connu, disait : "Ça fait partie des choses incroyables avec CS, en tout cas à l'époque, c'était un vrai format d'expression artistique dans la vidéo. Pour certaines vidéos, on peut vraiment parler d'oeuvre artistique." Ce n'était pas qu'à l'époque : c'est toujours vrai aujourd'hui, et Blinding Lights en est la meilleure preuve.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Second Wind par  MrTweeday

Ancien moviemaker officiel de Ninjas in Pyjamas, MrTweeday avait pu suivre les joueurs suédois lors de plusieurs événements entre 2013 et 2015, réalisant ensuite des vidéos mêlant frags de la compétition et interviews des joueurs. Le format a rencontré un beau succès et a un temps été reproduit par d'autres structures, avant de tomber dans l'oubli face aux vlogs et autres productions plus faciles à réaliser et relayer sur les réseaux.

C'est bien dommage car les vidéos imaginées par Tweeday sont d'excellente qualité et permettent de se replonger superbement dans les tournois de l'époque. Celle présente au-dessus accompagne les NiP lors de l'ESL One Katowice 2015 et demeure la plus aboutie en termes techniques. Pour l'émotion, mieux vaut se tourner vers celle de l'ESL One Cologne 2014, seule victoire en Major des ninjas.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Fragstorm 3 par Ivan Kuzin

Ivan Kuzin est un vétéran du moviemaking : sa première Fragstorm est paru en 2009 sur CS:Source, puis trois autres ont été réalisées sur CS:GO. Le Russe a cependant gardé la même patte, assez unique dans l'univers du moviemaking, bâtie autour d'animations soignées, de smooths très travaillés et d'une color correction facilement reconnaissable, notamment sur le rouge du sang.

La série des Fragstorm est une valeur sûre et la troisième, sortie en 2016, est peut-être la meilleure, regroupant des actions iconiques de la scène professionnelle sur trois styles musicaux très différents.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


DH Winter 2013 - The Movie par MsTsN

Il a arpenté un sacré paquet de lans avec sa caméra, à chopper des réactions en live avant de passer des centaines d'heures à explorer les démos pour récupérer des actions et assembler le tout. MsTsN a rendu la scène Source immortelle avec ses réalisations, de la 30P à la CPH Games.

Pour le premier Major de l'histoire de CS:GO, à la DH Winter 2013, il a remis ça. Résultat : une vidéo de 44 minutes couvrant l'ensemble de la compétition et suivant toutes les équipes, aussi bien sur le serveur que devant leurs écrans. Préparez-vous à un retour en arrière de neuf ans !

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Clockwork 4 par NikkyyHD

Clockwork 4 est un OVNI. NikkyyHD a poussé plus loin que quiconque les limites de la création sur Counter-Strike. Les frags proviennent des EnVyUs français de l'époque 2015-2016, mais cette information est presque anecdotique tant ce ne sont pas eux qui comptent. Non, il faut plutôt s'attarder sur tout ce qu'il y a autour : les rendus 3D, les animations, les transitions, les transformations graphiques des cartes.

Le résultat ne laisse pas indifférent : soit on aime, soit on déteste. Mais on ne peut qu'admirer le travail monstrueux qui se cache derrière cette fragmovie. Son retentissement a d'ailleurs largement dépassé les frontières traditionnelles de l'écosystème CS puisque la vidéo affiche à l'heure actuelle plus de 8 millions de vues, un chiffre colossal.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Reminiscence par akidos

"Réminiscence : souvenir imprécis, où domine la tonalité affective", nous apprend le dictionnaire. akidos avait l'âme poétique au moment de nommer sa movie, qui fait en effet remonter des souvenirs réconfortants de l'année 2014, à savoir les meilleures actions réalisées cette saison-là par les joueurs professionnels.

La réalisation est sobre mais impeccable, avec quelques smooths et ralentis bien sentis. Le générique est quant à lui original et permet de bien resituer le contexte de chaque action. Bref, une belle fragmovie, parfaite pour retourner en 2014 et revoir shox, kennyS, JW, GeT_RiGhT, f0rest ou Hiko au sommet de leur forme.


Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Mémoires of Virtus.pro par Anthony Perfetto

Comment rendre hommage à une équipe mythique ? Avec une belle fragmovie. Anthony Perfetto l'a bien compris et cinq années après ses Mémoires of Titan, focalisées sur l'ancienne line-up francophone (Ex6TenZ, NBK, SmithZz, ScreaM, kennyS), le moviemaker remettait ça pour saluer le cinq Virtus.pro (TaZ, NEO, pasha, byali, Snax), arrivé en bout de course après quatre années et demi d'aventures.

Le résultat est somptueux et met à l'honneur ce qui fit le succès de VP durant si longtemps, depuis les multiples talents de Snax jusqu'aux coups de sniper de pasha en passant par la précision de byali. Il se pourrait même qu'il se mette à pleuvoir chez vous à la fin, lorsque les cinq se la jouent façon Thanos.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


FaZe CS:GO win again par FaZe Barker

Posséder son propre moviemaker permet aux structures de proposer des fragmovies de grande qualité, entièrement à la gloire de leurs équipes. À ce petit jeu, FaZe Barker a ainsi réussi à sublimer la section CS:GO de FaZe Clan et à offrir des highlights unanimement salués.

Ceux ci-dessus proviennent des Finales de la saison 4 des ECS, remportées par FaZe fin 2017 à coups de clutchs de NiKo et de grosses ouvertures d'olofmeister. Un joli résumé de la puissance de feu qu'offrait ce cinq (rain, karrigan, NiKo, olofmeister, GuardiaN), longtemps resté comme le meilleur qu'a connu FaZe.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


Team SoloMid : Ascend par Frank Garnett Welsh

Frank Garnett Welsh est un nom familier du milieu du moviemaking, et ce depuis des années puisqu'il exerçait déjà sur CS:Source, étant notamment à l'origine de la vidéo sur RE1EASE. Sur CS:GO, "FGW" a poursuivi ses travaux et a été reconnu au fil du temps comme une référence avec son style simple mais efficace, et surtout grâce à l'ambiance qu'il parvenait à insuffler à ses réalisations.

Cette fragmovie sur les TSM de l'époque (device, dupreeh, Xyp9x, cajunb, karrigan) est l'une de ses plus connues, avec également l'aftermovie des IEM Katowice 2017, créée pour ESL et qui a remporté le VaKarM Award de la meilleure movie cette année-là.

 

Retour à la mosaïque des 10 vidéos


 

 


Mentions honorables

Parce que des belles fragmovies ou créations audiovisuelles, il y en a eu plus que dix :

  • A CS:GO Movie par ComaG6PD : Une fragmovie de plus de trois minutes basée sur un seul round, à savoir le 1vs5 de Hiko contre Sponsorless en 2015 ? C'est le concept proposé ici et c'est une franche réussite. On appréciera la petite pique adressée aux développeurs de CS:GO dans le générique de fin, qui n'ont pas fait évoluer l'interface de visionnage des démos depuis plus de dix ans, au grand dam des moviemakers.
  • Trenches par cZF : De la bonne grosse synchonisation sur du The Glitch Mob, des couleurs un poil saturées et des têtes qui partent dans tous les sens : voilà Trenches, et ça se regarde diablement bien.
  • The Uprising par Daniel "Xyanide" Higelin : Quasiment trois années de jeu, c'était bien suffisant pour que Xyanide sorte une fragmovie reprenant les grosses actions de la scène compétitive de CS:GO depuis ses débuts. Une réalisation qui fit l'unanimité lors de sa sortie.
  • DreamHack Winter 2014: The Movie par MAKKU : Très peu de frags ici, mais une demi-heure passée aux côtés des participants de la DH Winter 2014, à observer leurs réactions, leurs joies, leurs peines, leur soulagement. Comme quoi, CS, c'est bien plus que des types qui se tirent dessus virtuellement.
  • CS:GO: Kirby's OVERDRIVE - Chapter 2 par  PANIq : Les fans de Kirby auront attendu cinq années pour voir le deuxième chapitre d'OVERDRIVE, la série que PANIq consacre au joueur allemand. Mais cela valait le coup de patienter au vu du résultat final. Avec même un joli troll au début.
  • Mind Tree par fuze : Une sacrée baffe. Avec son énorme travail sur les cartes et son style musical bien particulier, Mind Tree a fait date dans la communauté. Et avec plus de 6 millions de vues, fuze a fait des émules chez beaucoup de monde. D'autres de ses créations encore plus psychédéliques ont aussi rencontré un beau succès depuis, notamment NEVERMORE et NEVERMORE 2.
  • Light Drop par MARO : Comme fuze, MARO est devenu un nom qui compte ces dernières années, redéfinissant lui aussi les limites du moviemaking. Light Drop est l'une de ses réalisations les plus connues, mais ses Finito Brothers ont aussi pas mal fait parler d'eux.
  • CS:GO - Arcade Rush par Clicky Crisp : Clicky Crisp est un spécialiste de l'intégration d'élements d'autres styles de jeu dans des fragmovies de CS:GO. Plusieurs vidéos de ce genre sont trouvables sur sa chaîne et d'autres créateurs s'en sont inspirés, comme Komik et son Kitsune.

 

Retour à l'article des 10 ans de CS:GO

Merci à Elnum pour les bannières

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles