Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions


steel raccroche la souris sur CS:GO
2241 12

Le joueur avait lui-même annoncé qu'il ne se donnait probablement pas plus d'une année supplémentaire sur le jeu, et il a tenu sa promesse : John "steel" Nissan a aujourd'hui pris sa retraite de joueur pro sur CS:GO. Il met un terme à une carrière chaotique, débutée sur Source il y a plus de 10 ans. On se souviendra de ses performances au sein de l'équipe iBUYPOWER en 2014, aux portes du top monde avant de tomber pour un scandale de paris truqués dont seul Skadoodle avait réchappé.

Une équipe devenue mythique avec le temps, laissant libre cours à l'imagination des fans sur ce qu'elle aurait pu, ou dû devenir. S'en suit un hiatus de presque 3 ans pour steel, qui revient en 2017, malgré un ban à perpétuité de tous les événements organisés par Valve. Il traîne sa bosse dans le subtop américain avant de se fixer chez Ghost, puis Chaos.

Contrairement à certains de ses ex-coéquipiers, steel avait su faire preuve d'autodérision sur l'affaire iBUYPOWER
(Source : cs_summit)

Mais 2020 aura eu raison de lui. Avec la réorganisation de la scène autour des Road to Rio en ligne, le nombre d'événements auxquels il ne pouvait participé s'est accru, puisque des summit et des ESL One sont soudain entrés dans le giron de Valve. Las, steel a annoncé qu'il amorçait sa transition vers Valorant, dans un premier temps comme streamer, avant de se retrouver sans nul doute à la tête d'une équipe professionnelle dans les mois qui viennent.

Avec steel, c'est un rouage essentiel entre le subtop et le top NA qui s'en va. Ghost et Chaos s'étaient positionnées, depuis deux ans, comme des équipes idéales de transition pour des jeunes joueurs et de relance pour d'autres plus expérimentés. Pour l'instant, aucun autre leader ne semble se dégager pour remplir ce rôle de mentor outre-Atlantique, entre un subtop au niveau abyssal et un top de grande qualité.

L'équipe Chaos est donc composée de :

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles