Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Il y a 20 ans naissait Counter-Strike

7846 35

Il y a eu un moment dans l'histoire du monde où un mec a dit à un autre qu'il allait créer un jeu vidéo avec des terroristes, des anti-terroristes et des otages à sauver. L'autre a approuvé, et lui a même proposé son aide.

Ce jeu, c'est Counter-Strike. Ces deux mecs, ce sont Minh Le et Jess Cliffe. Ce moment, c'était il y a vingt ans, en 1999. Là où tout a commencé pour l'un des titres historiques de ce qui s'appelle aujourd'hui l'esport.

C'est l'histoire d'un type qui aimait le modding...

Minh Le est né le 27 juin 1977 au Vietnam. Il arrive au Canada avec ses parents à l'âge de deux ans. Il grandit accompagné de sa Commodore-64, avant de se tourner vers le PC. À 17 ans, alors qu'il va rentrer à l'université, il découvre Doom, l'un des jeux fondateurs du genre FPS. Rapidement, celui qui a pris le pseudonyme de Gooseman, en référence à un personnage de la série d'animation "Les Aventures des Galaxy Rangers", s'intéresse à un aspect bien particulier du jeu : son éditeur de niveaux.

Minh Le y crée ses premières cartes personnalisées avant de passer au palier supérieur lorsque sort en 1996 Quake, autre titre culte du jeu vidéo. En parallèle du jeu, les développeurs mettent à disposition de tous le SDK, une sorte de kit d'outils permettant à chacun de créer ses propres mods et de personnaliser Quake à sa manière. Gooseman va se le procurer et se lancer dans l'aventure.

Ma motivation initiale était probablement la même que celle de n'importe qui impliqué dans l'univers du modding. Je voulais juste personnaliser le jeu pour qu'il corresponde à la vision de ce qu'un jeu devait être selon moi. Avant tout, c'est ma vision, pas celle d'un autre. Je ne passe pas plus de dix heures par semaines à travailler gratuitement sur un mod juste pour faire quelque chose qui plaît à tout le monde. Je fais un mod qui me satisfait et si quelqu'un d'autre se met à l'aimer aussi, alors c'est du bonus.

Minh "Gooseman" Le

Minh Le va ainsi créer un premier mod, Navi Seals Quake, qui lui prendra environ une année de travail à côté de ses études. Puis Quake II est lancé sur le marché, et Gooseman décide de migrer sur ce nouvel opus. Il va y participer à l'élaboration d'un autre mod, Action Quake II, "un jeu basé sur le skill et la stratégie d'équipe, avec un système de rounds". Comme un avant-goût de quelque chose d'autre.

Action Quake 2. Il y a quand même petit un air, non ?

Toutefois, ce n'est pas sur le moteur de Quake que Gooseman va créer son grand œuvre. Il va plutôt opter pour un autre jeu, tout aussi mythique, Half-Life, développé par Valve et sorti en 1998.

Pourquoi un mod sur Half-Life et pas sur un autre jeu ?

Je crois qu'à cette époque, il n'y avait pas beaucoup de choix. Il y avait Quake II, Half-Life, je pense que Sin était déjà sorti, et Unreal Tournament n'était pas encore là. Pour moi, il ne restait finalement plus qu'une seule possibilité parce que j'avais déjà travaillé sur Quake II. J'avais exploité toutes ses bonnes ressources. J'en étais lassé, je voulais juste passer sur un autre moteur, Half-Life était un choix logique pour moi.

Minh "Gooseman" Le

C'est donc sur ce moteur de jeu encore inédit dans le monde vidéoludique que Minh Le va commencer à créer son nouveau mod. Il est alors en deuxième année d'université mais va, pendant un an, "passer plus de temps à travailler sur Counter-Strike qu'à l'école" d'après ses propres dires, à hauteur d'une vingtaine d'heures par semaine. Il décide de s'inspirer d'Action Quake II tout en se concentrant davantage sur l'aspect terrorisme/anti-terrorisme.

Toute la thématique terroriste m'intriguait parce que c'était quelque chose d'étranger pour moi. La majorité des incidents terroristes qui m'ont inspiré avaient lieu partout dans le monde sauf au Canada et cela m'a vraiment poussé à explorer ce thème.

Je râlais beaucoup quand les gens confondaient Counter-Strike et SWAT (ndlr : autre jeu vidéo de tir sorti pendant la même période) parce que pour moi, ce n'est pas la même chose. SWAT a un ancrage plus national, comme Cops (ndlr : émission de télévision américaine qui suivait des policiers dans leur travail), que je regardais beaucoup. Le terrorisme avait une portée davantage internationale, et je crois que c'est ce que j'apprécie le plus dans CS. Le monde entier est concerné.

Minh "Gooseman" Le

La création du mod qui allait devenir Counter-Strike était lancée.

 

... et d'un autre qui gérait des sites web

Jess Cliffe est né le 27 juin (eh oui, lui aussi, ça ne s'invente pas) 1981 aux États-Unis. Il passe son enfance entouré des consoles Nintendo, citant Metroid et Baseball Stars comme étant ses jeux favoris. À l'adolescence, il découvre les joies du gaming sur PC et plonge lui aussi dans la communauté des modeurs de l'époque. Ce qui l'intéresse surtout, c'est la création et la gestion de sites web dédiés à ces mods. Pendant longtemps, il sera un grand fan de Jedi Knight, créant le site de partage Jedi Knight Multiplayer Addon Group.

Quelque temps plus tard, il découvre Quake II et tombe sur le mod Action Quake II, développé par, entre autres, Minh Le. Il fonde alors le site d'hébergement de cartes Action Quake II Map Depot et devient un membre important des adeptes de ce jeu dans le jeu. C'est comme ça qu'il rencontre puis sympathise avec Gooseman. Lorsque Half-Life sort, lui aussi bascule sur ce titre et bâtit Silo X, un autre site consacré aux cartes d'Half-Life.

Un soir, Minh Le et Jess Cliffe, qui ne se sont jamais rencontrés réellement et restent des amis virtuels, parlent sur IRC. Le a déjà bien avancé son nouveau mod, futur Counter-Strike, et il décide d'en parler à Cliffe. Celui-ci est immédiatement emballé.

En fait, il ne m'a pas vraiment « approché ». On était simplement en train de parler sur IRC et l'on évoquait, en passant, ce qu'il comptait faire avec son mod. C'était exactement le thème qui m'intéressait. Alors je lui ai dit, toujours en passant, que je pouvais m'occuper du site web à sa place, pour qu'il puisse se concentrer entièrement sur le mod.

Jess Cliffe

Cliffe propose donc à Gooseman de créer un site pour héberger le mod et le faire connaître du grand public. Il prend en charge les relations avec la communauté et les mappeurs. Il prête également sa voix aux commandes radio et au fameux "fire in the hole" qui a résonné des milliers de fois dans les oreilles de chaque joueur. Pour l'histoire, c'est également lui qui trouvera le nom final du mod. Gooseman aimait "Counter-Terrorist Forces". Cliffe trouvait ça un peu long. Il proposera une version raccourcie, "Counter-Strike". Gooseman validera.


Une demi-heure d'interview entre Minh Le et incolas, sous-titrée en français,
pour en apprendre un peu plus sur CS de la voix même de son créateur

Le 24 mars 1999, le site dédié à Counter-Strike voit le jour sur le portail Planet Half-Life. En moins d'un mois, grâce à un teasing efficace de Cliffe et la diffusion de nombreuses images et vidéos, le site atteint les 10 000 visiteurs, alors que le mod n'est même pas encore sorti. L'attente monte alors que Minh Le poursuit son fastidieux travail de codage et de modélisation. Il cherche l'équilibre entre la rapidité et l'adrénaline de Quake, et la coordination d'équipe que requérait le mod Action Quake II.

Il n'y a pas vraiment eu de partie difficile, juste des parties demandant beaucoup de temps que je préférerais ne pas refaire. Par exemple, élaborer les modèles des personnages a été très chronophage et fastidieux. En fait, s'il y a eu une période compliquée, ce serait juste le code de la première bêta (Beta One) parce que c'était la première fois que je travaillais avec le code d'Half-Life. Et généralement, la première fois, on fait beaucoup d'erreurs. On a eu beaucoup de bugs, de crashs, des choses comme ça, et c'était frustrant de devoir trouver ce qui n'allait pas. C'était vraiment ça la partie la plus compliquée.

Minh "Gooseman" Le

Quelques mois plus tard, le rideau se lève enfin. Le soir du 18 juin 1999 aux États-Unis, dans la nuit du 19 juin 1999 en Europe, une semaine avant les 22 ans de Minh Le et les 18 ans de Jess Cliffe, alors que les deux ne se sont encore jamais vus, de leurs yeux vus, leur projet commun est rendu public. La première bêta de Counter-Strike devient officiellement disponible.


Et c'était parti pour 20 ans... au moins !

 

Le jeu d'une vie, et d'une génération

Évidemment, comme toute bêta digne de ce nom, celle de Counter-Strike se révèle loin d'être parfaite. Les modèles ne sont disponibles qu'avec l'arme à gauche, les terroristes et anti-terroristes sont quasiment identiques au niveau visuel, ce qui entraîne beaucoup de tir allié, et ce dernier n'est alors pas désactivable. Le kevlar est quasiment inutile, les armes tombées à terre disparaissent du jeu, l'équipe qui perd un round ne gagne pas d'argent pour le suivant. Le nombre de maps disponibles s'élève à peine à quatre.

Et pourtant, Counter-Strike est un succès. Le mod est de plus en plus téléchargé au fil des semaines. Grâce aux retours de la communauté, Minh Le fixe les bugs et améliore le jeu. De son côté, Jess Cliffe contacte de nombreux mappeurs et les convainc de créer des cartes pour ce mod. Le panel s'enrichit rapidement et Counter-Strike gagne très vite en popularité.

La sortie de la première bêta a été un grand moment pour moi. Je me souviens de cette première fois, on ne savait pas si les gens allaient aimer ou non, si ça allait être un succès ou non. Mais on a vu immédiatement qu'il y avait beaucoup de téléchargements. Après quelques mois, autour de la bêta 3, le jeu est devenu plus populaire que Team Fortress Classic, qui à l'époque était le mod d'Half-Life le plus joué. On s'est alors dit qu'on tenait quelque chose de très divertissant. Beaucoup de gens aimaient le jeu et cela nous a vraiment motivé à continuer. Ça a probablement été le moment le plus excitant de ma carrière. Travailler sur Counter-Strike et être aussi proche de la communauté, développer les nouvelles bêtas avec les retours des joueurs aussi rapidement... C'est vraiment le meilleur moment de ma carrière.

Minh "Gooseman" Le

Il y aura 7 versions bêta au total, réparties sur un peu moins d'un an et demi, entre juin 1999 et septembre 2000. Le mod defuse, devenu le plus populaire et le plus utilisé depuis, fit son apparition dans la quatrième, en complément du mod otage présent dès le départ et inspiré de Rainbow Six.

Peu avant la bêta 5, devant le succès du mod, Valve va – pour la première fois – directement prendre contact avec les créateurs de Counter-Strike. Au début, l'entreprise basée à Seattle ne rencontre que Gooseman, celui-ci pouvant venir sur place assez rapidement depuis sa ville de Vancouver. Ce premier échange, organisé avec Robin Walker, l'un des développeurs de Team Fortress, reste informel et ne débouche sur rien de concret.

Il faudra attendre quelques semaines de plus pour que Valve passe aux choses sérieuses. Par mail, le groupe échange cette fois-ci avec les deux créateurs du mod inspiré de son jeu Half-Life, Minh Le et Jess Cliffe. Et sa demande est simple : il souhaite racheter les droits de Counter-Strike aux deux hommes puis en gérer l'exploitation. Il leur propose aussi de les embaucher pour qu'ils puissent continuer de travailler sur leur invention.

La réponse des deux ne se fait pas attendre. C'est un grand oui. "Il y a eu peu d'hésitation de notre côté, vous savez, parce qu'on était déjà content qu'ils nous aient remarqué", dira Le.

Le Panorama UI n'était pas vraiment au centre des priorités

Au moment de l'acquisition, Jess Cliffe n'a pas encore 20 ans et est en plein dans ses études. D'un commun accord avec Valve, il finira donc d'abord son parcours universitaire avant de déménager à Seattle pour travailler dans le studio. Quant à Minh Le, il œuvre déjà pour Barking Dog Studios, une autre société de production de jeux vidéo, qui crée également des FPS. Dans un premier temps, Valve va donc tout simplement décider de recruter l'intégralité du personnel de ce studio, soit une dizaine de personnes. Grâce à ce nouveau soutien, la bêta 5 avance rapidement. Une fois qu'elle est sortie, les employés de Barking Dog Studios retrouvent leur indépendance et seul Minh Le poursuit son travail chez Valve sur les bêtas version 6 et 7.

Le 8 novembre 2000, la phase de tests se conclut. La version définitive de Counter-Strike, nommée 1.0, sort enfin. Pour Gooseman, l'aventure la plus excitante de sa vie s'achève. Il décide en effet, en accord avec Valve, de prendre du recul sur le jeu et de ne plus se consacrer à cette version, sauf pour donner quelques conseils ou coups de main sur certaines animations lorsque le besoin s'en fait ressentir.

C'est principalement Valve qui a travaillé depuis la version 1.0 jusqu'à la version 1.6. J'ai arrêté parce que j'ai senti que le jeu avait atteint un niveau où il était quasiment fini. Je n'avais plus besoin de faire de changements sur le gameplay. Si l'on regarde l'évolution entre la version 1.0 et la 1.6, il n'y a pas eu de grandes transformations. C'était juste de petits ajustements. J'ai senti qu'à ce moment, Counter-Strike était en quelque sorte terminé.

Minh "Gooseman" Le

Il faudra ensuite attendre 2003 pour que Jess Cliffe arrive à son tour chez Valve. Quatre années après le début de leur collaboration, lui et Minh Le se rencontrent enfin. Les deux créateurs de Counter-Strike peuvent finalement échanger de vive voix sur le jeu qu'ils ont créé et qui a changé leur vie.

Que sont-ils devenus ?

Tous les deux engagés par Valve après que la société a racheté les droits sur Counter-Strike en 2000, Minh Le et Jess Cliffe ont pris des routes différentes depuis.

Jess Cliffe s'installera chez Valve en 2003 et ne quittera plus jamais l'entreprise. Il sera impliqué dans le développement de tous les autres jeux de la franchise Counter-Strike, occupant au besoin les postes de game designer, level designer et artiste 3D. Début 2018, de nombreux médias reparleront de lui pour son implication directe dans une affaire judiciaire impliquant une relation sexuelle qu'il aurait eue avec une mineure croisée sur un site de rencontres, chaque partie accusant plus ou moins l'autre de mentir. À cette occasion, Jess Cliffe est temporairement suspendu de sa position chez Valve puis licencié. Suite au jugement, il passera 57 jours dans un "centre de justice régional" avant d'être relâché une fois sa peine terminée. Par la suite, il expliquera sa situation et sa version des faits dans un post reddit.

 

Minh Le a donc arrêté de travailler sur la première version de Counter-Strike après sa sortie officielle, en 2000. Il est tout de même resté chez Valve jusqu'en 2006, participant au projet Counter-Strike 2, une suite directe qui ne verra finalement jamais le jour. Il s'essaiera aussi au moteur Source, restera quelque temps dans l'équipe de Day of Defeat Source, puis quittera l'entreprise. Gooseman continuera dans le domaine du jeu vidéo en lançant un autre projet, Tactical Intervention 2, un FPS tactique. Il partira en Corée du Sud en 2008 pour bénéficier du soutien financier d'un investisseur privé, mais le projet sera globalement un échec et Le rentrera au Canada en 2014. Il retrouvera du travail chez Facepunch Studios, ce qui lui permettra notamment de s'impliquer dans le développement du titre de survie Rust. Début 2018, il repartira en Corée du Sud après avoir été débauché par Pearl Abyss, le studio à l'origine du jeu Black Desert Online.

Depuis sa naissance et ses balbutiements, ce projet de mod mené par deux étudiants passionnés de jeux vidéo a fait bien du chemin. Il s'est trouvé un nom, Counter-Strike. Il s'est forgé une communauté de millions de passionnés à travers le monde et les générations. Il a connu le développement de l'esport, dont il est devenu l'un des piliers. Il a eu droit à des suites avec Counter-Strike: Condition Zero, Counter-Strike: Source puis Counter-Strike: Global Offensive. Il est encore joué par certains irréductibles qui l'ont découvert au moment de sa naissance, il y a maintenant vingt ans.

Minh Le et Jess Cliffe n'avaient pas conscience d'avoir fondé une telle dynastie en 1999. Aujourd'hui, en regardant où en est arrivé Counter-Strike, ils peuvent être très fiers. Ce qui était à l'origine un simple mod est devenu un jeu vidéo culte.

Rendez-vous dans 20 ans pour la suite ?

Merci à Elnum pour les conceptions graphiques.

Et à Minh Le et Jess Cliffe pour avoir créé ce formidable jeu vidéo qu'est Counter-Strike.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles