Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions



Hiko, de retour en haut de l'affiche

11861 20

Juillet 2016, ESL One Cologne. Hiko, capitaine de Team Liquid, atteint la finale du neuvième Major de l'histoire en écartant Na'Vi en quart de finale puis fnatic en demi-finale. Un résultat fou pour celui qui, il y a encore un an et demi, était à la table des analystes lors de l'ESL One Katowice 2015. Reparti de tout en bas, Hiko n'a jamais perdu son ambition et sa rage de gagner pour revenir au plus haut niveau et faire de nouveau rêver l'Amérique.

De Cloud9 à… un vide intersidéral

Membre de Cloud9, considérée alors comme la meilleure équipe américaine – à la lutte avec iBUYPOWER –, Hiko vit une fin d'année 2014 terrible. Élimination en poules de l'ESWC, de la DH Winter, et dès le deuxième tour des finales ESEA saison 17. Et malgré tout, l'organisation bleu marine décide d'augmenter le salaire de ses joueurs. Une décision incompréhensible pour Hiko qui, voyant que cette situation convient bien à ses coéquipiers pour qui la victoire ne semble finalement pas être la priorité, décide de quitter l'équipe.

Le joueur américain a toujours affiché son ambition de soif de titres, de victoires, de gloire. Et pour atteindre cet objectif, il cherche depuis longtemps déjà à créer sa "dreamteam", une équipe regroupant les plus grands talents d'Amérique du Nord, qui serait capable de rivaliser avec les Européens et d'aller glaner les trophées les plus prestigieux.

Cloud9 n'était pas cette équipe-là. Hiko se tourne donc naturellement vers l'autre mastodonte de la scène outre-Atlantique, iBUYPOWER, l'équipe de DaZeD, swag et Skadoodle. Autant de joueurs extrêmement bons, qui ont bien repéré qu'Hiko était de nouveau libre. De plus, les contrats avec leur structure arrivent bientôt à terme. Changer d'organisation et intégrer dans le même temps Hiko à la line-up semble être la parfaite combinaison. Ce dernier a d'ailleurs déjà des contacts avec Evil Geniuses, qui se montre intéressé pour accueillir une équipe CS:GO. Tout semble parfait pour qu'Hiko retrouve une formation et la scène internationale.

Jusqu'à l'explosion du scandale iBUYPOWER. Matchs truqués, skins volés, Valve s'en mêle et exclut de la scène compétitive toute l'équipe, à quelques semaines à peine de l'arrivée programmée d'Hiko. Ne reste que Skadoodle, le seul blanchi de l'histoire. Le projet du "clutch master" tombe à l'eau. En attendant la suite, il occupe les plateaux d'analyse dans les tournois internationaux et devient streamer, tout en essayant de monter dans son coin un projet reposant sur Skadoodle et lui-même, deux joueurs plus que talentueux mais orphelins de toute équipe.

Seulement voilà, l'argent a des vertus qu'Hiko n'a pas. Et quand C9 propose un juteux contrat au sniper pour qu'il rejoigne l'écurie, celui-ci laisse de côté son éphémère compagnon et s'en va retrouver sgares, n0thing & Co. Nouvelle désillusion. Lassé de ces multiples échecs, Hiko décide de remettre un pied à l'étrier afin de rester en contact avec la scène en rejoignant une équipe inattendue, très loin d'être digne de son niveau, mais où évolue son ancien coéquipier semphis : Nihilum Gaming. Une décision qui est vue, par beaucoup, comme un suicide de carrière.

Comme prévu, l'équipe ne fait pas grand-chose. Même rien du tout. Hiko est au-dessus de ses coéquipiers, mais ne peut porter son équipe seul. Nihilum finira même par abandonner les cinq, et le rifle se retrouve de nouveau sans rien ou presque. Jusqu'à l'ESWC 2015. Et un improbable concours de circonstances qui va amener Hiko à rencontrer un autre joueur au talent immense, et qui a surtout un point commun avec lui : une incommensurable envie de gagner.

s1mple, l'improbable sauveur

ESWC 2015, FlipSid3 Tactics doit faire sans son sniper WorldEdit qui a rencontré des problèmes de visa au dernier moment. L'équipe cherche donc un stand-in pour pouvoir participer. De préférence un joueur d'expérience, solide, et évidemment disponible durant cette période. Hiko réunit tous ces critères. Et sans le vouloir, il en cumule également un autre : s1mple le respecte. Le jeune Ukrainien, star de l'équipe, aussi fort que toxique, va jouer pour la première fois peut-être avec une autre bête de skill, quelqu'un capable de rivaliser avec lui. Le lien qui va s'établir entre les deux va être fusionnel.

Durant la compétition, la communication de l'équipe est ubuesque. B1ad3 lead à moitié en russe et à moitié en anglais, le coach Johnta sert de traducteur en plein round, l'équipe se regroupe autour d'Hiko pour lui expliquer ses stratégies sur chaque map à peine quelques heures avant le début des matchs. Et pourtant, F3 effectue un parcours incroyable en terminant demi-finaliste après avoir sorti NiP en quart. Le duo Hikovich - s1mplovich est né.

Un peu plus d'un mois plus tard, alors que s1mple est retourné en Ukraine, Hiko reçoit enfin une proposition sérieuse : Team Liquid cherche un nouveau joueur pour remplacer flowsicK. L'occasion est belle, Hiko dit oui. Dans une équipe encore balbutiante, il va prendre les choses en main et faire de Liquid son grand œuvre. Voilà le socle où il construira son équipe de rêve. Peu importe le temps que cela prendra.

La formation s'impose rapidement sur son continent, mais peine à montrer du beau jeu au niveau international. Elle se fait même humilier par les formations européennes, encaissant un 16-0 face à TSM lors des finales FACEIT S3. L'équipe telle qu'elle est ne va pas. Hiko l'a bien compris. Le premier changement intervient donc avec le départ de FugLy, jugé trop inconstant et qui ne possède pas cette rage de vaincre. Il faut trouver un remplaçant. Plusieurs joueurs européens sont disponibles : ce ne sera pas allu, dont l'essai ne convainc pas. Et si c'était… s1mple ? Libre de tout contrat, Hiko lui fait la proposition un soir. s1mple lui dit qu'il va réfléchir mais le relance dès le lendemain matin. Leurs chemins prennent de nouveau la même direction.

L'équipe prend forme petit à petit, mais il reste un élément qui pose question : adreN. Vétéran de la scène, ancienne gloire de Source, le sniper américain est clairement le point faible de l'équipe. Mais il reste le leader-in-game. Alors, que faire ? Après réflexion, et parce qu'un joueur qui suscite autant d'interrogations n'a légitimement pas sa place dans une dreamteam, adreN est prié d'aller voir ailleurs. Pour le remplacer, koosta arrive. Sauf que… Ce dernier ayant participé aux qualifications pour la MLG Colombus avec une autre équipe, il ne peut pas disputer ce Major, pour lequel Liquid s'est qualifié.

adreN doit donc rester, au moins pour cet événement. Mais, déjà mis dehors, il accepte de revenir uniquement s'il n'a plus le lead à charge. L'équipe n'a pas le choix, et elle se présente au Major avec dans sa line-up un joueur qui sait qu'il va être renvoyé une fois le tournoi fini et qui, de plus, ne s'entend pas franchement avec s1mple. Avec très peu de préparation, sans leader réellement défini (même si Hiko occupera officiellement le poste durant la compétition), la formation arrive à Colombus avec du skill plein la brouette, et c'est à peu près tout.

Le résultat est connu : Liquid terminera top 3/4 après un tournoi magnifique, marqué par la renaissance d'adreN, l'explosivité de s1mple, le trio Hiko - nitr0 - EliGe au top de sa forme et une demi-finale d'anthologie contre les futurs vainqueurs de Luminosity Gaming. Mais malgré tout ça, c'est bel et bien koosta qui reprend sa place dans la line-up après le tournoi. Mais tout ne va pas vraiment se passer comme prévu.

Les premières parties avec lui sont difficiles, puisqu'il n'arrive pas à jouer à son réel niveau et accumule les erreurs. Il perd rapidement la confiance de ses coéquipiers, dont un en particulier : s1mple. Déjà en proie au mal du pays, c'est la goutte de trop pour le prodige de l'est. Un peu plus de trois mois après son arrivée, il repart en Europe. Au plus grand désespoir d'Hiko.

J'étais tellement sûr qu'il allait revenir. Je me souviens avoir appelé ma mère après le tournoi et n'avoir cessé de lui répéter "il va revenir". Ce n'est que quand elle m'a dit "et s'il ne revient pas ?" que j'ai vraiment réalisé ce qu'il se passait.

Spencer "Hiko" Martin

Pour un dernier coup ensemble

adreN revient dans la line-up, retour au point de départ. Mais l'ambition d'Hiko ne s'arrête pas là. Rien ne peut la stopper. Alors il va aller chercher des solutions, encore, toujours, pour devenir meilleur, pour amener Liquid tout en haut. Même s'il faut froisser les esprits, se faire des ennemis, sacrifier certaines personnes. La victoire a un prix.

Alors, au revoir James, coach de l'équipe, dont la vision des choses n'allait plus avec celle d'Hiko. Bienvenue peacemaker, ami d'EliGe et ancien coach de Tempo Storm, qui sait peut-être plus que quiconque ce que cela veut dire de partir de presque rien pour arriver tout en haut. Au revoir aussi koosta, qui n'aura finalement jamais réussi à s'intégrer. Bienvenue jdm64, étoile montante du sniper en Amérique du nord depuis bien des mois maintenant et qui stagnait chez CLG. Tu veux gagner quelque chose ? Viens chez Liquid. Voilà ce qu'Hiko a dû lui dire pour le convaincre de venir.

Et enfin au revoir adreN, bienvenue… s1mple. De nouveau. Pour deux tournois. Pour boucler la boucle. Si les finales ECS ne se passeront pas bien, l'équipe terminant troisième de son groupe, le Major se déroulera beaucoup mieux. Pour la dernière fois (à moins que ?), Hiko et s1mple ont joué ensemble. L'Ukrainien a marché sur Na'Vi et fnatic, et l'Américain a plus que jamais touché du doigt la victoire pour laquelle il est reparti de si bas il y a maintenant plus de dix-huit mois.

Son équipe de rêve devra se faire sans s1mple, de nouveau reparti dans son pays natal. Mais qu'importe. Qu'importe les épreuves, les difficultés, les doutes, rien ne pourra arrêter Hiko. Parce qu'il croit en lui. Parce qu'il croit en ses coéquipiers, qu'il a soigneusement choisi. Parce qu'il croit en ses rêves.

Hiko was right.

Merci à swagcameleon pour la bannière

Crédits photos : HLTV

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles