Scoreboard

Pas de match pour le moment
WebTV
Breves
06/07/2010 :: ITW de VG online, une vidéo d'ambiance...
05/07/2010 :: L'interview de VG devrait être prète...
05/07/2010 :: Les ITW devraient être up demain
04/07/2010 :: Des photos sont en cours d'upload, une...
04/07/2010 :: Le classement final est donc : VG, redLine,...
04/07/2010 :: la petite finale est enfin lancé et après...
04/07/2010 :: Malgré une remontée acharnée des redLine,...
04/07/2010 :: redLine sauve son GR
04/07/2010 :: Le GR sera rejoué à cause des freezes du...
04/07/2010 :: 13-2 pour VG ! Il va falloir un miracle à...
04/07/2010 :: GR remporté par redLine en CT
Vidéos
Pas de vidéo disponible pour le moment


EPS VIII : Avis sur les finales

5490 26

Etant présent sur place du jeudi au dimanche, avant de faire un bilan eSportif dans une prochaine news, je m'apprête à donner un avis général sur ces finales, à propos de l'ambiance et de l'organisation de l'événement.

Le Lieu

Pour ces quatrièmes finales EPS en lan, l'ESL et ses sponsors avaient décidé de voir les choses en grand. Ils ont donc choisi comme enceinte pour l'occasion la Japan-Expo. Présent à chacune des finales lans des EPS, je me suis rendu à ces dernières avec beaucoup d'appréhension.

Le fait qu'elles se jouent lors de la Japan-Expo, un grand rendez-vous de la Japanimation et un milieu peu lié au domaine du sport électronique, me paraissait un pari fort risqué. Au final, le lieu en lui-même s'est révélé être un bon choix pour les sponsors, beaucoup de monde et donc une grande visibilité.

Le gros point noir a été un manque d'espace évident devant pour les nombreux visiteurs initiés ou non au sport électronique, et surtout aucune possibilité de s'assoir... Nous revoilà donc au temps du Karré Magik et du public à même le sol. Une erreur déjà commise, qui avait été remarquée, mais qui n'a donc pas été évitée ... dommage !

La position du stand en lui-même a par contre été une réussite. Entre la Japan Expo et le Comic Con, il était impossible de le louper. Ce lieu stratégique a permis à l'ESL de se faire connaitre d'un public néophyte mais désireux de découvrir.

L'ambiance

Un public restreint mais en bonne partie constitué de connaisseurs. Présent dès les horaires annoncés, il a su faire face aux retards pour répondre présent malgré tout. Hélas, on y revient, le manque de superficie a surement empêché un plus grand nombre de spectateurs. Une fois tout le monde amassé devant les écrans, les curieux n'avaient plus d'autre choix que de continuer leur route.

Le bruit des multiples stands dévoués aux jeux vidéo ont par contre atténué l'engouement des spectateurs. Bien moins bruyants qu'aux finales EPS V et VII, ces derniers ne se sont réveillés que lors des rounds tendus.

Le matériel

Des PC dernier cris fournis par le sponsor Alienware. Les mêmes qui avaient été utilisés lors des finales EPS.de. On aurait pu croire que tout ce serait bien passé... et bien non ! Encore et toujours des retards et de nouveaux des problèmes de sons. ESL doit être maudit, car à chaque édition c'est la même chanson.

Pour le reste... un PC a crashé pendant la demi-finale redLine contre redface, laissant ces derniers à quatre pendant les derniers rounds puisque la pause n'a pas pu être mise. Un souci dont on se serait bien passé. Pendant la finale ensuite, le PC de ScreaM aura eu quelques soucis, sans grande conséquence puisque cette fois-ci la pause a pu être activée. Voilà pour les problèmes rencontrés du côté des machines des joueurs, mais cette année le gros problème a été lié aux serveurs. D'énormes freezes, des plantages et autres sympathiques ennuis mécaniques, un vrai échec sur ce plan matériel.

Le niveau de jeu

On attendait VeryGames sur le trône, ça n'a pas loupé. On les attendait sans adversaire pour les faire douter, et ça n'a pas vraiment été le cas. Tout d'abord en demi-finale contre le mix Dimension4, ils ont longtemps été accrochés. Ne se détachant qu'à la toute fin de la rencontre pour s'imposer, dans un match tronqué en Bo1 dû aux retards.

Puis en finale sur la map des redLine, dust2, un excellent début laissait présager une victoire facile. C'était sans compter des hommes de la ligne rouge, affamés, qui effectuaient une remonté incroyable sur leur map avant de devoir laisser la deuxième map.

 

Le niveau proposé lors des rencontres a donc été une réelle surprise. Avec l'absence de ROCCAT et de hf.MOTHER et la présence d'un mix, on pouvait s'attendre à des matches bien moins intéressants que ça. Tant mieux pour nous !

L'affrontement entre D4 et redface en petite finale en a aussi été la preuve. Deux équipes méritantes, se répondant du tac au tac. Chacun son round, une opposition serrée qui aura finalement vu la victoire de D4 sur la toute fin.

Conclusion

Quelques déceptions pour un événement de cette ampleur. Il manquait une âme à ses finales comme cela avait été le cas au Karré Magik et les conditions pour la couverture médiatique n'étaient vraiment pas adaptées. Mais au final, le cadre du rendez-vous aura été très sympathique et le bilan en ressort ainsi un peu plus positif.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles