Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions

Forum
Question nulle - 2 messages, 525 vues
1er message
Par Prid3 - 24/02/2020 02:40:52
Salut je me posais une question nulle qui, peut-être, ne l'est pas tant que ça.

Déjà commençons par le commencement : on sait tous que les équipes qui jouent chez elles sont "avantagées". Je ne parle pas ici d'un avantage type la chine qui place ses équipes dans des groupes faciles mais juste d'un avantage mental/moral.
Ainsi, on peut souvent voir des équipes jouant "à domicile" faire une meilleure perf qu'attendue. Fnatic/NiP à malmö, les polonais à katowice, g2 à montpellier, les équipes avec des danois à odense etc.

Bien sûr ça ne garantie pas un succès pour toutes les équipes jouant à domicile, cependant au fil du temps on a pu s'apercevoir que cela joue un certain rôle dans l'issue de la compétition. Plus ou moins grand soit-il.

Enfin, voici ma question : puisque les équipes jouant à domicile sont en quelque sorte avantagées, est-ce normal qu'un nombre important de tournois se trouvent dans le même pays : les USA (6/23 tournois "S-tier" d'après liquipedia") ?
Est-ce qu'une telle concentration de gros tournois dans un seul et même pays n'avantagerait pas directement les équipes américaines qui y joueraient. Ce qui impliquerait en somme de les avantager dans une grande partie des gros tournois.

Finalement, faudrait-il pas un quota, un nombre maximal de tournois par pays ?
Réponse #2
Par Seffy - 24/02/2020 17:34:26
Salut,

Les tournois se font là où il y a de l'argent, that's all.
En France, on est frileux d'investir du coup peu de gros tournois.
Aux USA c'est la base d'investir du coup c'est plus facile niveau sponsors etc...
Comme ce n'est pas les pays qui organisent en eux même mais des orgas, difficile d'imposer un modèle économique à suivre.
Réponse #3
MiKY' - 24/02/2020 22:14:59
Finalement, faudrait-il pas un quota, un nombre maximal de tournois par pays ?

N'oublions pas que les organisations de lan internationales sont là pour faire de l'argent, grâce à la visibilité des sponsors et la vente des tickets. Les lans sont donc organisées là où il y a un gros public.
A titre d'exemple, on a
DH Masters Malmö (Suède) : 15.000 places, stade quasi-plein CHAQUE JOUR
DH Masters Marseille (FR) : 2.500 places vendues sur la totalité de l'événement

C'est pour cela qu'on ne va pas voir de sitôt une autre grosse lan inter en France.
Sur ta problématique, l'argent reste finalement la règle prépondérante.
Page 1 sur 1