PGL Minor : Arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor EU : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor EU : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor US : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor CIS : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor US : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor US : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor CIS : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor CIS : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor Asia : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor Asia : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor Asia : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
PGL Minor EU : Qualif. fermée
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
Minor US : Qualif. fermée
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
WebTV
Publicité
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


PGL Minor Asie : Les équipes

1251 1

Couvrant un continent plus de quatre fois plus grand que l'Europe, le Minor asiatique a dû proposer des qualifications différentes de celles que l'on peut retrouver en Europe ou en Amérique afin de déterminer ses participants. Le système a donc été des plus classiques avec des qualifications ouvertes à tous couvrant des régions bien précises. C'est cependant une des seules choses qui n'aura étonné personne puisqu'elles ont au final vu des vainqueurs très différents de ce à quoi elles étaient habituées.

La première région à avoir déterminé son représentant avait donné le ton avec la qualification de Team Spotnet face aux habituels numéros un au Moyen-Orient, Risky Gaming. Minés par les rotations d'effectifs et par une situation géographique peu enviable les empêchant de jouer dans des conditions correctes en Europe ou avec le reste de l'Asie, les joueurs Emiratis se sont fait rattraper lors des derniers mois et leur domination locale n'est plus. La qualification se déroulant sur des serveurs européens, ils ont une nouvelle fois accusé le coup en finale, s'inclinant face à la composition libano-jordanienne des Spotnet qui a profité d'un meilleur ping. L'équipe ne démérite pas pour autant et s'appuie notamment sur Issa "ISSAA" Murad qui s'illustre régulièrement en FPL avec des classements tout à fait respectables.

Machinegun va signer son retour offline avec The Mongolz

En parallèle, de l'autre côté du continent, se déroulait la qualification de l'Asie de l'Est, regroupant la Corée du Sud, la Mongolie, le Japon, Taïwan ou encore Hong-Kong. Très en forme lors des compétitions qui précédaient ce tournoi, les MVP Project partaient avec l'objectif de se qualifier en battant The Mongolz lors du match décisif. Effectivement, sur les trois qualifications qui ont regroupé Mongolie et Corée du Sud (l'exception étant la qualification pour le Minor pré-Cologne), la finale a toujours opposé ces deux équipes et le résultat était équilibré avec une victoire de part et d'autre. Au terme d'un BO3 très serré, ce sont finalement les Mongols qui se sont imposés malgré leurs prestations très moyennes à l'international ces derniers temps.

C'est ensuite l'Asie du Sud-Est qui a débuté sa qualification avec non pas une mais deux places à remporter pour le Minor. Le récent shuffle qui a eu lieu sur le continent a beaucoup impacté les formations de cette région et c'est très certainement ici que les surprises ont été les plus importantes. C'est sans doute pourquoi les formations d'un pays avec une scène très instable s'en sont le mieux sorti. La Thaïlande n'avait jusqu'alors jamais envoyé un seul joueur en Minor et voilà que deux équipes s'envoleront de la péninsule indochinoise pour tenter d'accrocher un des deux sésames tant convoités. Si les Signature Gaming avaient hérité d'un arbre assez facile, ils ont confirmé leur forme lors du match décisif face aux favoris B.O.O.T-dreamScape en gérant leur rencontre de bout en bout. Encore plus impressionnant, dans l'autre partie de l'arbre, 7642 s'est défait de JYP Gaming et Recca Esports qui accusent toujours les départs respectifs de kaze pour Flash Gaming et BnTeT pour TyLoo.

En Australie, les prétendants étaient nombreux avec un niveau global relativement homogène et des résultats très différents entre les équipes selon les compétitions. C'est finalement Team Immunity qui a obtenu sa place pour le Minor malgré des résultats locaux assez mitigés dernièrement. L'absence de leur capitaine James "James" Quinn n'aura pas empêché les joueurs de se qualifier en battant Chiefs eSports Club, l'équipe qui a depuis fait forte impression lors des IEM Sydney en l'emportant face à Renegades et North. Alors que Mark "deStinyKagan avait remplacé le leader de la formation pour cette qualification, Travis "wizard" Richardson a d'ores et déjà été annoncé en tant que remplaçant pour le Minor.

En place depuis plusieurs mois, Immunity devra faire sans James (au milieu) (crédit : HLTV)

Pour clore cette phase de qualification, un arbre regroupant vingt des meilleures équipes de Chine s'est déroulé, offrant une place pour le vainqueur au Minor. Pour sa première apparition en tournoi officiel, Flash Gaming, fruit du shuffle qui a secoué la scène chinoise, était attendu au tournant. Avec une partie d'arbre nettement moins relevée que les autres favoris, l'équipe a su atteindre la finale, perdant tout de même une carte contre EHOME. L'autre finaliste n'a pas eu un chemin aussi facile puisque Vici Gaming a dû disputer un tour supplémentaire en commençant par Vici Gaming Renascence puis LGD Gaming, UYA et NEW4. En finale, les Flash ont vite pris l'ascendant sur leurs adversaires avant de concéder de justesse la seconde carte. Ils s'imposeront ensuite sur la dernière map, sécurisant donc une première sortie en LAN après un mois et demi en sous-marin.

Du 1 au 4 juin, ces six équipes ainsi que Renegades et TyLoo, qui ont été invitées grâce à leurs précédents résultats, se retrouveront à Shanghai pour tenter de repartir avec une des deux places pour la qualification offline du prochain Major ainsi qu'une part des 50 000 $ de cashprize mis en jeu. 

Les équipes participantes :

 Renegades
 Team Immunity
 The Mongolz
 Team Spotnet
 TyLoo
 Flash Gaming
 Signature Gaming
 7642
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles