IEM Winter : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Winter : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League Conference S15 : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Winter : Qualification fermée
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S14 : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S14
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
Arbre
IEM Summer : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Summer : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Summer : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Spring : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Summer : Qualification fermée
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DreamHack Masters Spring : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DreamHack Masters Spring : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S13 : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S13 : Phase de poules
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
Arbre
DH Masters Spring : Qualif' fermée
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Katowice : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Katowice : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Katowice : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
IEM Katowice : Qualification fermée
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
WebTV
Road to Global
News
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


IEM Summer : De l'espoir pour les Français ?

2807 1

La phase de poules des IEM Summer terminée dimanche dernier a laissé place à des playoffs dans lesquels les supporters français vont avoir deux équipes à soutenir : G2 Esports et Vitality. Alors qu'il ne reste que six structures en lice pour la victoire finale, quelles sont donc les chances de chacune ? C'est ce que nous nous sommes demandés tout au long de cette preview.

Sommaire Preview IEM Summer
 
Gambit Evil Geniuses G2 Esports Vitality Virtus.pro OG
En cliquant sur le logo de votre choix, vous arriverez sur la partie de l'article correspondante

  Gambit  
   
   Adversaire :   Notre cote :

 

La dynamique : Un statut de top 1 monde à tenir

Depuis sa victoire aux IEM Katowice, Gambit n'a cessé de confirmer qu'elle est actuellement l'une des meilleures équipes au monde avec un seul tournoi terminé au-delà des deux premières places, le Snow Sweet Snow 2. Suite à cet écart, elle ne s'est pas faite avoir deux fois à un niveau où elle se doit de dominer ses adversaires en remportant ensuite la Pinnacle Cup contre Sprout. Du côté des évènements majeurs, elle a ajouté deux médailles d'argent à sa vitrine à trophées en perdant en finale de l'EPL S13 contre Heroic, avec ce clutch légendaire de cadiaN, puis de la DH Masters Spring face à NAVI. Entre les deux, elle a pris sa revanche sur les Danois en allant chercher son slot pour les Finales BLAST Premier Spring à leurs dépens. Sa victoire lors de l'EPIC League CIS complète ce très beau tableau.

C'est donc en toute logique que les Russes présentent aujourd'hui les meilleures statistiques sur HLTV. Au sommet du classement mondial depuis le 12 avril 2021, l'équipe possède également le meilleur rating face au top 10 sur 2021 (1,09) avec sh1ro (1,19) sur la dernière marche du podium individuel et Hobbit qui le talonne (1,18).

Du côté des IEM Summer, le constat pourrait être plus mitigé quand on voit que le cinq a perdu dans la phase régulière, ce qui ne lui était pas arrivé sur ses trois dernières sorties les plus importantes. Cependant, la dernière fois qu'elle avait eu à passer par le lower bracket, elle avait terminé aux sommets à Katowice. Quand on y regarde de plus près, on se rend compte qu'elle a dominé Sprout et Astralis puis qu'elle a perdu ses cartes les plus faibles (Dust2 et Overpass) contre Vitaliy et Complexity, Vertigo lui ayant offert quelques frissons pour conclure face à cette dernière.

Avec un premier match dans l'arbre contre Evil Geniuses, une équipe totalement inattendue à ce niveau, on voit mal Gambit ne pas rejoindre G2 Esports en demi-finale. Surtout, les hommes de stanislaw ne présentent guère de garanties pour tirer avantage des deux cartes plus faibles de Gambit. Pour la suite du tournoi, seule G2 semble dans une forme suffisante pour déranger sh1ro et ses partenaires, de quoi profiter d'une finale avant l'heure. Dans le cas où elle passerait cette étape, difficile de ne pas la voir garder la main sur les IEM.

Le joueur : Hobbit indispensable au succès

Comme à Katowice, les joueurs qui feront la différence ne seront pas sh1ro et Ax1Le qui sont plus que réguliers depuis le début de l'année et qui étalent leur talent match après match. Bien entendu, il sera nécessaire que les deux restent à ce niveau, mais la clef du succès viendra plutôt de la capacité de Hobbit à de nouveau apporter son expérience et sa hargne dans les moments cruciaux.

Sans que ce tournoi ne soit une référence absolue, le Snow Sweet Snow 2 est le seul qui a vu le Kazakh terminer avec un rating négatif, ce qui est aussi le cas dans ces IEM Summer (0,93). On ne l'a que peu vu à l'aise sur les premiers matchs et si sh1ro garde un rating de 1,19 sur 2021 face au top 5 monde, celui de Hobbit grimpe à 1,22. Suffisant pour rappeler que les victoires au Major de Cracovie et plus récemment aux IEM Katowice étaient aussi passées par de grands matchs du rifle.

738

Soit le nombre de jours écoulés entre le moment où Gambit a recruté nafany, sh1ro et interz dans son équipe Youngsters et où l'équipe actuelle est passée top 1 monde. 

Les titulaires chez Gambit



  Evil Geniuses
 
   
   Adversaire :   Notre cote :

 

La dynamique : Une qualification à contre-courant

Quand on parle d'Evil Geniuses, on est très loin de penser à l'équipe qui avait remporté l'ESL One New York en 2019 avant de subir de plein fouet la crise sanitaire, la séparation Europe - Amérique du Nord et les départs d'une grosse frange de la scène américaine vers Valorant.

Sans avoir été dominante dans sa région, l'équipe a connu un retour très compliqué dans les tournois internationaux avec pour meilleur résultat une qualification aux Finales BLAST Premier Spring dès la phase de groupes. A côté de ça, le néant, et surtout les départs d'Ethan vers le jeu de Riot et de tarik vers le stream. Depuis, oBo puis MICHU sont arrivés. Le premier a montré qu'il n'avait rien perdu du potentiel entrevu chez Complexity et le second a laissé percevoir de belles choses malgré les défaites. Pour autant, un peu seuls et sans véritable plan de jeu, ils n'ont pas permis aux Américains de se relancer après avoir raté l'EPL S13 et le Snow Sweet Snow 3. Avec le Polonais, ce fut tout aussi difficile au Funspark ULTI puis au cs_summit 8, avec quatre défaites au compteur en autant de matchs.

Pour ces IEM Summer, on ne s'attendait donc pas vraiment à compter sur Evil Geniuses en playoffs, surtout lorsque Heroic s'est dressée sur son parcours. Dans un match particulièrement accroché où les Danois ont réussi à inverser le 4-11 subi lors de la seconde carte, c'est le jeune oBo qui a pris les choses en main pour créer la surprise. Malgré une première map ensuite remportée contre OG, la suite a paru plus logique avec seulement onze rounds marqués sur les deux cartes suivantes.

En retrouvant Gambit dans le prochain match, il paraît peu évident de réaliser un nouveau résultat plus qu'inattendu mais, qui sait ? Si EG y parvient, on voit cependant mal sa réussite aller jusqu'à faire tomber G2. Il serait donc plus sage de dire, dès maintenant, que ces playoffs sont un très bon résultat pour EG.

Le joueur : stanislaw, les défis d'un leader

Avec deux joueurs recrutés il y a trois et deux mois et un coach remercié il y a une semaine, il ne fait aucun doute que stanislaw doit avoir de très grosses journées pour parvenir à préparer, autant que faire se peut, cette phase éliminatoire des IEM Summer. On le sait, ce n'est pas ça qui va effrayer le Canadien, lui qui avait permis à l'équipe de passer un cap lors de son arrivée à la place de daps.

Pour autant, en plus de ce travail autour du jeu et de la cohésion de l'équipe, il va aussi devoir remettre en confiance deux de ses joueurs sans qui l'espoir ne passera pas l'IP du serveur, Brehze et CeRq. A une époque pas si lointaine, le rifle portait son équipe avec de grandes performances qui l'avaient vu accrocher la 8ème place au classement HLTV 2019 puis la 20ème en 2020. Depuis, les quelques trous d'air qu'il connaissait avant sont bien plus présents et son niveau ne permet plus de combler le manque de régularité de ses partenaires : au contraire, il pèse à son tour négativement sur l'équipe. Toujours dans cette lignée, on peut remarquer que les victoires d'EG lors de ces IEM Summer correspondent aux bonnes performances de CeRq, associées à celles d'oBo. Pour autant, le sniper, comme la plupart de ses coéquipiers, n'arrive pas à maintenir ce niveau d'une carte à l'autre.

C'est donc avec toutes ces variables à prendre en compte et à gérer que stanislaw aura, encore une fois, le destin de son équipe entre les mains. 

0

En 2021, Evil Geniuses n'a jamais intégré les demi-finales d'un tournoi majeur. Sa meilleure performance a été réalisée dans un tournoi de second rang, le Snow Sweet Snow 3, où elle est tombée aux portes de la finale face aux actuels joueurs d'Entropiq.

Les titulaires chez Evil Geniuses



  G2 Esports
 
   
   Adversaire : ou   Notre cote :

 

La dynamique : Un cinq enfin trouvé ?

En recrutant NiKo, G2 Esports aurait pu s'attendre à retrouver ses sensations du début d'année 2020 où elle avait notamment enflammé la dernière lan de haut niveau, les IEM Katowice, avant de s'éteindre en finale contre NAVI. Pourtant, on a plus senti une équipe qui avait du mal à se trouver entre les tests de JaCkz et AmaNEk et la mise sur le banc du premier, qui est allé s'éclater avec ses potes de DBL PONEY avant qu'on ne le rappelle début mars pour remplacer kennyS. 

Depuis le retour de Jackito, le cinq semble avoir trouvé la façon dont il souhaite fonctionner et cela se ressent dans les résultats. Outre une première sortie en EPL S13 terminée en huitièmes face à FURIA, les autres se sont toutes conclues dans le dernier carré. D'abord avec les qualifications aux Finales BLAST Premier Spring, puis avec une défaite en demi-finale de la DH Masters Spring et une autre en finale du loser bracket de Flashpoint 3.

Pour ses débuts dans ces IEM Summer, G2 n'a pas perdu de temps contre Extra Salt avant de connaître un bo3 plus accroché contre FunPlus Phoenix et surtout Maden qui était tout simplement seul sur Ancient (42 kills). Sur Dust2, l'écart s'est fait à compter du 23ème round où les hommes de nexa ont réussi à faire le trou avant de maîtriser Inferno. Contre Vitality, l'équipe a su rebondir après un premier side compliqué pour aller chercher Vertigo et, encore une fois, conclure sur Inferno.

Globalement, G2 a donc maîtrisé son sujet, mais difficile pour autant de la placer en favorite absolue sachant qu'elle n'a pas rencontré de gros morceaux jusqu'ici mais aussi qu'elle a perdu ses deux derniers matchs contre Gambit lors de la DH. Surtout, elle y a été dominée sur quatre cartes différentes et n'a gagné que la feu Train. A minima, elle accrochera donc un 5ème top 4 de suite, mais aura-t-elle les ressources nécessaires pour enfin retrouver une finale ? Auquel cas, effectivement, on la placerait en tant que favorite peu importe son adversaire. 

Le joueur : La clef de voûte AmaNEk

Il ne fait aucun doute que dans l'armada G2, deux cousins, deux monstres de skill font le bonheur de l'équipe quand il est demandé de déverrouiller des zones à coup de têtes. Il n'y a qu'à voir cette action de huNter contre Vitality pour le comprendre.

Pour autant, et sans enlever toute l'importance de ces deux-là ni celle de nexa et JaCkz, c'est un joueur un peu moins mis en lumière qui permet à G2 Esports de pouvoir profiter de sa pleine mesure à l'heure actuelle : AmaNEk. Initialement mis en balance avec JaCkz, il a naturellement su se rendre indispensable à bien des égards. Au-delà de ses innombrables folies MAC-10 en main, l'ancien LDLC est tout simplement un joueur qui pue CS:GO.

Si certains ne le voient que par sa faculté à courir vite sans avoir peur de la mort, il ne faut pas oublier qu'il est sûrement un des joueurs les plus polyvalents de la scène à l'heure actuelle tant au travers des rôles que des armes. Il a notamment su s'adapter à ses coéquipiers afin de les mettre dans les meilleures conditions possibles tout en apprenant à utiliser l'AWP de manière plus régulière, ce pourquoi maLeK l'a qualifié de "putain de génie" au micro de HLTV. Au-delà de cet aspect, il est également très bon pour trouver les timings et, aussi, ne pas les subir tout en répondant présent lorsqu'il lui est demandé de clutcher. 

Avec cette large palette, AmaNEk est donc le joueur le plus impactant dans l'équipe et la réussite du rendez-vous face à Gambit passera en grande partie par lui.

5

En comptant les IEM Summer, G2 Esports va atteindre pour la 5ème fois de suite le dernier carré d'une compétition, preuve de sa bonne forme actuelle.

Les titulaires chez G2 Esports



  Vitality  
   
   Adversaire :   Notre cote :

 

La dynamique : La jeunesse pour se relancer

Les abeilles avaient repris 2021 plus ou moins comme elles avaient quitté 2020, avec une troisième place aux Finales globales BLAST, de quoi présager de bonnes choses pour la suite. Pour autant, tout ne s'est pas passé comme prévu pour Vitality et c'est peu dire. Elle a d'abord perdu son leader quelques jours avant que Valve ne vienne mettre un terme au roster à six qui faisait son succès, l'obligeant à pousser Nivera sur le banc. Puis, c'est la légende RpK qui a été écartée, non pas au profit du jeune Benrlitom mais d'un ancien coéquipier à lui, Kyojin, totalement inexpérimenté à ce niveau.

Un peu comme lorsque misutaaa avait rejoint l'équipe en 2020, il est donc logique que le cinq ait besoin de temps pour retrouver les sommets tant sa jeune recrue a de choses à assimiler, du niveau du jeu auquel elle doit évoluer à la stratégie en passant par tous les principes et, évidemment, un rôle un peu moins libre qu'en ESEA Main et en ECN.

Avec lui, Vitality a tout de même accroché une 7/8ème place à la DH Masters Spring puis une 7ème place au Flashpoint 3 en battant des équipes telles que BIG, OG ou FunPlus Phoenix, mais aussi DBL PONEY face à qui elle a pris sa revanche après une première défaite sèche. Lors de ces IEM, elle n'arrivait donc pas totalement perdue et pouvait espérer déranger quelques équipes à commencer par Complexity. Au moment de retrouver Gambit puis G2, elle nous a également un peu surpris tant on ne s'attendait pas forcément à ce qu'elle fasse tomber les Russes en deux cartes, puis accroche les hommes de maLeK malgré la défaite.

En retrouvant une équipe de Virtus.pro loin de sa meilleure période, Vitality a toutes ses chances de rejoindre le dernier carré contre OG, surtout si ZywOo et misutaaa sont suivis par Kyojin, qui a semblé plus à l'aise sur ce tournoi. Si elle parvient à rejoindre l'ancienne équipe de NBK, il ne sera pas aisé de faire un pronostic puisqu'elle l'a battue au Flashpoint mais que flameZ, mantuu et même valde sont particulièrement en forme sur ces premiers matchs. A voir ensuite si elle aurait les moyens de reproduire la performance réalisée contre Gambit. 

Ce sont nos premiers playoffs après un long moment de flottement. Nous voulons prouver que nous sommes toujours là et aller chercher les demies.

Dan "apEX" Madesclaire

Le joueur : misutaaa en seconde lame 

Comme NAVI avec s1mple, Vitality a une chance que bien d'autres équipes n'ont pas : compter ZywOo dans ses rangs. Pour autant, aussi talentueux soit-il, l'actuel meilleur joueur du tournoi (1,44 de rating) a besoin que ses partenaires le suivent non pas pour gagner des matchs par-ci par-là mais pour remporter des tournois.

C'est ainsi que les performances de misutaaa lors de cette première phase des IEM sont si importantes pour l'équipe. En plus de confirmer qu'il a les capacités d'être un joueur impactant à ce niveau, l'ancien protégé de flex0r offre à Vitality de pouvoir s'appuyer sur un autre joueur dans les phases d'attaque et de bénéficier d'une meilleure stabilité en défense. Ainsi, on a vu à plusieurs reprises que misutaaa est capable de coucher n'importe quel adversaire et qu'il n'a pas peur de le réitérer autant de fois qu'un adversaire se présente à lui.

Avec un shox qui brille plus en situation de clutch, un apEX concentré sur le lead à fournir à son cinq et l'encadrement à apporter à ses jeunes et un Kyojin encore en phase d'apprentissage, même s'il n'hésite pas à y aller de ses HS, les performances actuelles de misutaaa sont indispensables pour Vitality afin qu'elle aille plus loin dans ces IEM Summer.

24

Comme le nombre de maps actuellement jouées par Kyojin avec Vitality, et donc à ce niveau. De quoi se rappeler qu'il est encore bien trop tôt pour bourdonner dans l'oreille des abeilles.

Les titulaires chez Vitality



  Virtus.pro  
   
   Adversaire :   Notre cote :

 

La dynamique : En panne de succès

La dernière fois que nous avions couché quelques lignes sur Virtus.pro, pour la preview des IEM Katowice, tout allait bien pour l'équipe qui enchaînait les bons tournois et profitait pleinement de l'apport d'un YEKINDAR plus que talentueux pour remplacer le vieillissant AdreN. Depuis, l'équipe a effectivement rejoint Gambit en finale de l'évènement polonais, perdue 1-3, mais a ensuite disparu des radars. C'est facile, elle a terminé les trois compétitions suivantes à la 7/8ème place avant de renouer avec les premières places seulement lors de son RMR régional. 

Outre la Funspark ULTI où elle occupait une place de favorite et est tombée contre HAVU, VP a peiné dans les compétitions les plus importantes comme l'EPL S13 et la DH Masters Spring. Dans la première, elle était à deux doigts de laisser EG accéder aux playoffs à ses dépens puis n'y a passé qu'un tour, s'y inclinant en huitièmes contre Complexity. Pour la DH, elle a rapidement perdu contre NAVI, qui a gagné le tournoi, puis a lâché le match d'accès à l'arbre à G2. Dernièrement, elle a terminé l'EPIC League CIS en seconde position non sans avoir ramé pour y arriver. Elle n'est sortie du groupe suisse qu'après le dernier match (3-2) puis a perdu contre Akuma et ses joueurs aux yeux très dynamiques avant de remonter tout le loser pour rejoindre Gambit en finale (1-3 encore une fois).

C'est donc sans grande certitude que les joueurs CIS sont arrivés dans ces IEM Summer dans lesquels, une nouvelle fois, ils sont vite tombés en lower bracket. Après un match remporté contre fnatic, OG a eu raison d'eux et les a obligés à éliminer Spirit et NiP pour accéder aux playoffs. Dans ce match contre Vitality où la forme semble donner un avantage au sniper français sur Jame, il sera difficile de l'emporter si les autres joueurs ne montrent pas plus de régularité. Si elle l'emporte, OG semble bien trop en forme pour ensuite lui laisser une chance, même si on sait que dans CS:GO, tout peut changer une fois en playoffs.

Le joueur : Où est passé YEKINDAR ?

Depuis son arrivée chez Virtus.pro, YEKINDAR avait permis à l'équipe de bénéficier d'un joueur aussi talentueux au rifle que Jame à l'AWP, de quoi retourner des équipes à eux seuls, comme Vitality aux IEM Katowice. Malheureusement, le Letton n'est plus vraiment dans son assiette et n'a d'ailleurs pas réussi à terminer en positif au niveau des kills sur les tournois qui ont suivi l'EPL S13.

Sans lui, VP ne peut pas s'appuyer sur buster ou Qikert pour combler ce manque en puissance de feu, du moins pas de manière régulière. On a vu que les deux, et même SANJI, peuvent tout à fait prendre une carte en main mais il est rare que cela s'étende à un match, et donc encore plus à un tournoi.

Même si Qikert semble à l'aise jusqu'ici (1,14 de rating), c'est bien trop peu pour accompagner Jame, surtout que YEKINDAR n'a semblé au point que sur le premier match contre fnatic. Depuis, il est passé à côté d'une majorité des cartes jouées et, forcément, cela se ressent sur le serveur. Pour que l'équipe arrive à se hisser plus haut dans le tournoi, il va donc falloir que le rifle se montre et recouvre le niveau qui était sien.

100 %

Comme le ratio de victoire de Virtus.pro sur Ancient. Certes, en ne l'ayant joué qu'une fois mais en ayant réussi à se tirer des prolongations face à Spirit. Outre les joueurs CIS, ceux de FunPlus Phoenix sont aussi invaincus sur la carte après l'avoir disputé contre Astralis et G2 Esports.

Les titulaires chez Virtus.pro



  OG
 
   
   Adversaire : ou   Notre cote :

 

La dynamique : Une équipe lancée par le Spring Sweet Spring ?

Comme beaucoup d'équipes présentes à ce stade des IEM Summer, OG n'a pas connu un début d'année très tranquille avec deux changements, NBK et ISSAA ayant été remerciés pour niko et flameZ. Avant ces mouvements, pas grand-chose à se mettre sous la dent en termes de palmarès et après, pas beaucoup plus pour l'instant avec un BLAST Premier Spring Showdown terminé à la 5/8ème place et un Flashpoint 3 totalement raté. Elle a toutefois été cueillir un peu de confiance contre des équipes de second rang en se qualifiant pour les IEM Summer face à Movistar Riders et en remportant la troisième édition du Spring Sweet Spring à laquelle elle était invitée en quarts de finale, battant 1WIN, Team Fiend puis BIG.

En tombant face à NiP dès le premier match de ces IEM, on ne s'attendait pas vraiment à voir OG filer vers les phases finales sans trop de soucis, si ce n'est une carte lâchée 14-16 contre Evil Geniuses. Outre cette map, elle n'a été dérangée par personne : ni device, ni Jame, ni CeRq n'ont su maîtriser mantuu et ses partenaires.

Avec de tels résultats, cinq joueurs ayant été à l'aise sur ces six premières cartes et trois d'entre eux possédant un rating supérieur à 1,22 (celui de valde), il est quand même difficile de ne pas placer OG comme favorite à l'accession en finale pour cette branche de l'arbre. On peut toutefois imaginer un beau duel face à Vitality si les Français arrivent à passer VP, ZywOo et misutaaa pouvant tout à fait relever le défi d'éteindre mantuu et flameZ. Pour la victoire finale, le manque de certitude à haut niveau ne joue pas en faveur du cinq mais mousesports a bien réussi à gagner Flashpoint 3, alors pourquoi pas ?

Le joueur : mantuu pour un premier top 20 en 2021 ?

Assez peu connu du grand public lors de son arrivée chez OG, mantuu bénéficiait déjà d'une belle expérience dans le subtop qui lui a rapidement permis d'exploiter ses qualités au plus haut niveau. Ainsi, il avait notamment remporté trois fois l'ESL Meisterschaft (les ECN allemands) avec PANTHERS Gaming puis ALTERNATE aTTaX.

Pour sa première année pleine sous les ordres d'Aleksib, le sniper aurait totalement mérité d'intégrer le top 20 HLTV avec seulement trois tournois terminés en-dessous du 1 de rating. Peut-être lui a-t-il manqué un trophée en équipe là où Brehze (20ème) a pu profiter de la scène nord-américaine pour garnir un peu plus son palmarès.

En 2021, il n'a pas baissé en régime et continue à montrer qu'il est un homme fort d'OG avec l'expérimenté valde. A côté, flameZ a tout le talent pour devenir une pièce maîtresse du cinq mais hormis ses débuts aux IEM Summer, il a pour le moment été plutôt tendre au moment de jouer dans les plus gros tournois, même avec Endpoint. Encore jeune et sûrement en apprentissage sur bien des points, l'équipe a donc la chance de pouvoir compter sur mantuu pour accompagner l'ancien leader de North.

Actuellement, il réalise sa meilleure performance sur ces IEM Summer et s'il continue ainsi, OG sera difficile à arrêter.

1,22

OG est pour le moment l'équipe des IEM Summer avec le meilleur rating collectif, juste devant Vitality à 1,16. Du côté du classement individuel, mantuu et flameZ se classent respectivement 2ème et 3ème avec 1,41 et 1,37 de rating, ZywOo occupant la première place avec 1,44.

Les titulaires chez OG


... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles