WebTV
News
En bref...
Pas de breves pour le moment dans ce coverage !
Vidéos - Interview et ambiance
 
 


ESL One Cologne : Au niveau d'un Major ?

8697 12

L'ESL One Cologne a débuté ce mardi 2 juillet pour une sixième édition se terminant dimanche 7 juillet et qui rappellera aux nostalgiques le temps où cet événement était encore un Major. En effet, cette édition regroupe quatorze des dix-sept meilleures équipes mondiales à l'heure actuelle selon le classement HLTV ainsi que deux autres équipes du top 30 monde. Seules G2, North et CR4ZY manquent à l'appel puisqu'elles ont échoué dans leurs qualifications. Les équipes présentent se partageront un cashprize de 300 000 $ et devraient nous offrir un spectacle digne des derniers événements que l'on a pu suivre, ESL Pro League en tête.

Nous portant de surprise en surprise, l'année 2019 a réveillé une certaine folie sur Counter-Strike là où Astralis avait pu endormir un peu les foules l'an passé. Qui aurait pu prédire que les Danois allaient reculer de plus en plus, que Liquid allait passer le cap de la seconde place tant dans les tournois de grande envergure que sur le classement mondial, que de jeunes équipes seraient venues titiller leurs ainées au point de peut-être prendre leur place historique comme FURIA avec MiBR ? C'est dans cette atmosphère de tous les possibles que l'ESL One Cologne va venir clôturer les six premiers mois de l'année. Alors, que pouvons-nous attendre des seize équipes présentes en Allemagne après que la journée initiale a apporté ses premiers résultats ?

Le nouvel ordre mondial

Maintenant bien installés dans le top 3 monde, rares sont leurs récentes sorties qui ne mènent pas au moins à une finale. Que ce soit les Américains de Liquid ou les Finlandais d'ENCE, nous avons pu voir qu'ils avaient les épaules pour répondre à ce statut d'équipe du top mondial.

Du côté des hommes de nitr0, l'année 2019 a débuté par l'espoir de quitter ce statut d'éternel second avec une victoire aux dépens d'Astralis dans l'iBUYPOWER Masters. Ce lourd tribu ne leur a pas laissé le temps de savourer ce succès puisqu'ils échouaient ensuite aux IEM Katowice (top 5/8), en finale des BLAST de Sao Paulo puis Miami, du cs_summit 4 et même en qualification aux phases finales ECS. Seule embellie, une victoires aux IEM Sydney où aucune autre équipe du top monde n'était présente puisqu'en lice à la BLAST de Madrid. Liquid restait donc cette solide équipe n'arrivant que trop rarement à confirmer jusqu'à soulever le trophée.

En s'arrêtant là, Liquid serait forcément placée dans les prétendants logique à la finale de l'ESL One Cologne mais elle est aujourd'hui proche de se placer comme le principal favori à la victoire finale. C'est en gagnant trois tournois consécutifs que les Américains ont montré qu'ils avaient peut-être passé un cap. Derrière les pépites Stewie2k et Twistzz, EliGE a montré la voie à ses partenaires avec des prestations de haute volée pour remporter la DH Masters Dallas (MVP), l'ESL Pro League saison 9 (MVP) et se qualifier pour Cologne. Cette compétition au niveau très relevé est donc l'occasion parfaite pour confirmer ce nouveau statut de top 1 monde.

Après la première journée, les Américains sont déjà assurés de jouer les phases finales puisqu'ils sont venus à bout - non sans mal, 16-14 - des Coréens de MVP PK dans leur premier match, ce qui rappelle les problèmes qu'ils avaient déjà rencontrés en début de tournoi lors de l'ESL Pro League et de la plus faible GG.BET Cologne. Ils ont ensuite battu Na'Vi, 2-1, avec une première map gagnée en prolongations grâce à un excès de confiance de s1mple côté ukrainien. Ils ont donc tenu leur statut et peuvent s'avancer en favori du match d'accès à la demi-finale qu'ils joueront jeudi face à NRG dans un duel américain qui s'annonce haletant.


En cas de triomphe à Cologne, Liquid remporterait (déjà) l'Intel Grand Slam S2 et son million de dollars

Concernant les Finlandais d'ENCE, bien qu'il soit difficile de les mettre au niveau de Liquid, ils tiennent tout de même leur top 5 monde depuis quelques mois déjà. Aussi, leurs récentes sorties - bien que peu nombreuses - ont montré qu'ils avaient réussi à surmonter le trou d'air d'après Major. Après avoir réalisé une superbe surprise à Katowice, il était presque logique de les voir en difficulté puisque les autres équipes se sont adaptées et ont abordé leurs matchs suivants avec le sérieux des grands rendez-vous.

Leur retour s'est fait à la BLAST Madrid où ils sont venus à bout d'Astralis en finale pour s'adjuger le titre. Suite à cet événement, on ne les aura vus qu'au cs_summit 4 où ils se sont fait surprendre par Vitality puis à la DH Masters Dallas où Liquid est sortie vainqueur de la finale. Le dernier tournoi où ils se sont présentés étaient un petit plaisir finlandais (et probablement une obligation de sponsoring) qu'ils ont logiquement remporté. C'est ainsi que ENCE s'avance avec un top 3 monde bien confirmé qui ne peut pas pour autant la placer en favorite tant le niveau de la scène est resserré à l'heure actuelle. 

Lors de la seconde journée à Cologne, les Finlandais devront toutefois déjà se battre pour leur survie puisque Heroic les a dominés 16-10 en match d'ouverture. Ils retrouveront leurs bourreaux du cs_summit 4 et des finales ECS, Vitality, et un parfum de revanche devrait envelopper la Lanxess Arena. Un top 13/16 serait en tout cas très decevant pour l'équipe d'allu.

Les anciens à la peine

Ils figuraient il y a encore peu de temps dans le top monde, étaient régulièrement dans le dernier carré des tournois qu'ils jouaient mais voilà qu'en cette période folle, ils se font de plus en plus bousculer. Forcément appréciés de plusieurs, Natus Vincere, Astralis, FaZe et MiBR sauront-elles relever la tête et instaurer de nouveau leur domination ? 

Comment ne pas commencer par Astralis ? L'équipe de gla1ve était encore dans une domination totale de la scène il y a quelques mois lorsqu'elle enlevait les IEM Katowice puis la BLAST de São Paulo. Mais depuis qu'elle est tombée à celle de Miami et malgré un semblant d'erreur de parcours, de fatigue en arrivant en finale à Madrid, on ne l'a plus vu dépasser les quarts de finale que ce soit aux finales ECS ou ESL Pro League. Restant sur quatre échecs, le capitaine danois nous a pourtant dit a Montpellier que la confiance était toujours présente mais que la régularité manquait. Ses coéquipiers et lui ont su montrer sur ce premier jour qu'ils étaient là avec sérieux puisqu'ils ont écrasé le local de l'étape, BIG, sur un score de 16-4. Dans leur second match où une place en phase finale sera en jeu, ils rencontreront les fnatic, ce qui pourrait annoncer quelques moments chauds, notamment si JW nous fait la grâce de proposer les mouvements qui ont fait sa grandeur.


gla1ve aimerait bien retrouver le chemin de la victoire

Les trois autres équipes à la peine ont récemment effectué un changement dans leur effectif en espérant ainsi redorer leur blason, à tort ou à raison, nous le saurons bien assez tôt. Pour rappel, Na'Vi a kické le légendaire Edward pour Boombl4, MiBR a dit au revoir à felps pour la seconde fois, remplacé par LUCAS1, et FaZe a mis fin au stand-in d'AdreN pour recruter l'emblématique polonais NEO en qualité de leader, ce qui a pu en suprendre plus d'un.

Ces changements n'auront apporté que peu de certitudes puisque sur cette première journée, ces trois équipes sont descendues en lower bracket. Elles auront fort à faire pour espérer sortir vainqueur de ce circuit de la seconde chance où seul le vainqueur pourra accéder aux quarts de finale. MiBR affrontera les locaux de BIG tandis que Na'Vi et FaZe auront de beaux clients face à eux avec respectivement FURIA et mousesports.

La place à la fraicheur

Ces équipes étaient connues pour être accrocheuses, prometteuses ou même déjà dans le top monde avec une autre line-up et les voilà propulsées sur les premiers rangs de la scène en faisant régulièrement tomber les anciens, en gagant des beaux tournois et logiquement en prenant place dans les hautes sphères du classement HLTV. Il s'agit des Français de Vitality, des Américains de NRG, des Brésiliens de FURIA et des Européens de mousesports.

De ces équipes et malgré les victoires de Vitality au cs_summit 4 et aux finales ECS S5, NRG reste la plus régulière avec un accès récurrent au dernier carré des tournois auxquels elle participe, même si elle peine à aller au-dessus. Cette régularité, qui pourrait rappeler l'incapacité de Liquid à gagner les finales mais transposée en demi-finale, a récemment valu à daps d'être remplacé par stanislaw pour tenter de passer ce dernier cap. Un changement intéressant tant l'expérience de ce dernier dans la victoire est importante. NRG a pour le moment très bien commencé Cologne avec des succès contre FURIA puis FaZe. L'équipe a montré que malgré son changement de leader, les résultats étaient toujours présents pour l'instant et nous attendons avec impatience le duel à venir face à Liquid. 

Du côté de Vitality, ses victoires la placent dans les équipes à attendre en phase finale. Mais elle a montré à la DH Masters Dallas qu'elle manquait encore de régularité. Cela s'est confirmé à Cologne puisque l'équipe jouera sa survie demain face à ENCE après une détaite 10-16 contre NiP lors du premier match.


La victoire aux finales ECS S5 semble déjà loin pour Vitality, mais la semaine dernière, Liquid avait gagné les finales Pro League en perdant aussi son match d'ouverture... (photo : ECS)

mousesports et FURIA ont elles réussi à faire tomber bien des grosses équipes ces derniers temps sans pour autant pouvoir ranger un titre significatif dans leur armoire à trophées. À noter tout de même une seconde place aux finales ECS pour FURIA où elle a battu Astralis à deux reprises, en Bo1 puis en Bo3. Nous retrouverons ces deux formations demain dans le second match du lower bracket de la poule A puisqu'elles ont perdu leurs matchs d'ouverture, face à Na'Vi pour mousesports avec un score de 14-16 et un 4v2 en leur faveur perdu à 14-15, et face à NRG pour FURIA. Elles se sont ensuite rattrapés en éliminant MVP PK et Renegades. Les hommes de karrigan joueront maintenant leur futur face à Na'Vi, alors que les joueurs du coach sur ressorts, guerri, s'offriront un beau match crucial face à FaZe.

Les trouble-fêtes

Souvent en manque de régularité, ces équipes ont les moyens d'en faire tomber quelques-unes et en ont déjà profité lors du premier tour en Bo1. Derrière, une qualification en phase finale semble toutefois peu imaginable pour elles. Sauf pour Heroic et NiP, qui ont respectivement surpris ENCE et Vitality, et qui s'affronteront donc tout à l'heure pour une place dans la Lanxess Arena. 

Le local de l'étape, BIG, qui nous a habitués à de grosses performances sur le sol allemand, avec notamment une finale complètement inattendue l'an passé, a été séché par Astralis et connaîtra son avenir demain face à MiBR. Autant dire que cela sera compliqué de rééditer l'exploit de l'an passé.

Quant à fnatic, on ne sait jamais vraiment où placer cette équipe, mais la lauréate de l'ESL One Cologne 2015 a réussi sa première journée en battant MiBR. À voir maintenant si elle peut continuer sur cette lancée face à Astralis pour tenter de rejoindre l'arbre final.

L'aventure est en revanche logiquement déjà terminée pour MVP PK, petit poucet de la compétition, qui ne se sera cependant inclinée que 14-16 contre Liquid lors de son match d'ouverture. Déception plus grande en revanche pour Renegades, venue pour confirmer sa progression et qui n'aura pas gagné une carte face à FaZe puis FURIA.

Retrouvez l'intégralité de la phase de poules ici

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles