WebTV
En bref...
23/07/2017 :: N'oubliez pas EnVyUs qui est en...
23/07/2017 :: C'est déjà la dernière journée du...
22/07/2017 :: Une map partout, Astralis remporte Inferno...
22/07/2017 :: Astralis a mis 10 rounds en terro sur...
22/07/2017 :: Gambit remporte Overpass, 16-10,...
22/07/2017 :: Gambit impressionne, l'équipe mène...
22/07/2017 :: Une interview avec Guardian arrivera dans la...
22/07/2017 :: Instagram : Vakarm_net
22/07/2017 :: Snapchat: vakarm_net
21/07/2017 :: N'hésitez pas à nous suivre sur...
Vidéos - Interview et ambiance
 
 


Gambit - Immortals, une finale inattendue

6272 9

Qui aurait pu prédire une telle finale ? Si retrouver Gambit et Immortals parmi les Légendes n'est pas une surprise, les voir en finale en est une. Sans doute la plus folle de l'histoire des Majors. Qu'une équipe arrive au match final sans qu'on l'attende, c'était déjà arrivé (Na'Vi à la DH Cluj, Liquid à Cologne 2016). Mais deux d'un coup, c'est une première. Cette rencontre laissera des regrets éternels à celle qui perdra tant l'adversaire semble prenable, autant pour l'une que pour l'autre.

Le parcours de chaque équipe

Gambit a impressionné durant la ronde suisse, ne laissant que neuf rounds par match en moyenne contre mouz, G2 et Virtus.pro, sans jamais se faire peur : elle a toujours commencé en attaque, inscrivant un nombre suffisant de rounds (sept sur Inferno, dix sur Cache, huit sur Train) pour ensuite assurer en défense sans trembler.

Elle a continué en quart de finale contre fnatic, se faisant plus peur cette fois-ci mais affichant toujours un très bon niveau en terroriste. Enfin, contre Astralis, qui venait de donner une leçon de Counter-Strike à SK la veille, Gambit a concédé sa première carte, Inferno, et s'est fait très peur avant de conclure sur Train. Une pause tactique à 13-12 lui aura permis de trouver la solution pour inscrire les trois derniers rounds manquants en attaque et rejoindre la finale.

Côté Immortals, la première phase a été plus accrochée : 0-1, 1-1, 2-1, 2-2 et finalement 3-2. Mais les Brésiliens n'ont perdu "que" contre Astralis (en overtime) et SK, ce qui est pardonnable. Les trois victoires ont été obtenues face à Vega Squadron (16-6), Na'Vi (16-09) et FlipSid3 (16-06). Trois succès convaincants, notamment contre Na'Vi, cette rencontre arrivant à un moment crucial (à 1-1) ayant été parfaitement gérée par les Brésiliens. Dans l'arbre, le score du match contre BIG est trompeur : Immortals aurait pu s'imposer facilement 2-0 si elle n'avait pas raté son side d'attaque sur Cobblestone. La faiblesse allemande en A sur Train lui offrait finalement la victoire et un duel contre les locaux de Virtus.pro. Ce dernier aura tourné court : les Sud-Américains n'ont fait qu'une bouchée des Polonais, 16-5 / 16-11, au cours d'un match rempli de maîtrise. Sans pasha côté VP, le 16-11 aurait même pu se transformer en 16-4.

Les individualités

AdreN est sans aucun doute le prétendant le plus sérieux au titre de MVP pour l'instant : monstrueux en poules, meilleur fragger contre Astralis, il faudra qu'il affiche le même niveau tout à l'heure pour aider son équipe. Mais même en dehors de lui, tout le monde a eu son moment de gloire : Dosia a été très bon face à fnatic, mou a gagné Overpass contre Astralis presque à lui tout seul (33 frags dont la grande majorité en faisant la tourelle en CT), Zeus a fait le tacticien et l'ouvreur contre ces mêmes Danois sur Train, et HObbit a été très constant dans ses performances. Gambit a un potentiel de skill très important : si tout le monde répond présent aujourd'hui, ce sera dur pour Immortals.

Mais les Brésiliens ont aussi des arguments : kNg démontre qu'il est une excellente recrue, apparemment tant en jeu qu'en dehors, au vu de la motivation qu'il transmet à ses coéquipiers. Si HEN1 et Steel ont eu des trous d'air, ils ont aussi su porter leur équipe quand il le fallait. La vraie interrogation sera sur boltz et LUCAS1 : le premier a déjà prouvé qu'il pouvait très bien leader et fragger en même temps, il faudra à tout prix le faire tout à l'heure. Quant au second, parfois montré du doigt comme étant le point faible de l'équipe, il a été impérial contre Virtus.pro en terminant meilleur joueur de la line-up. La même performance tout à l'heure aiderait énormément les siens.

On notera le joli duel de sniper qui devrait avoir lieu entre mou et HEN1, en faisant toutefois attention au double AWP HEN1 - kNg côté brésilien qui pourrait avoir son importance, Gambit ne possédant pas vraiment de second sniper attitré pour rivaliser. Les deux équipes ayant pour l'instant été plutôt à l'aise en attaque, Zeus et boltz pourraient aussi rivaliser d'ingéniosité pour piéger leur adversaire.

Forces et faiblesses

Seul Zeus a déjà disputé une finale de Major (et même deux). Les joueurs Gambit sont globalement plus âgés, avec une moyenne d'âge autour de 26-27 ans contre 22 pour Immortals. AdreN, Zeus ou Dosia sont des vétérans de la scène qui ont déjà connu nombre de grandes scènes. Si Immortals peut sembler désavantagé sur ce point, il n'en est peut-être rien en réalité : contre Virtus.pro, pour leur première demi-finale de Major, dans une arène liguée contre eux, les joueurs n'ont absolument rien laissé paraître et ont roulé sur leur adversaire. Même si c'est une finale, Gambit ne devrait donc pas compter sur une possible timidité brésilienne à cause de l'enjeu.

Par contre, là où les Brésiliens ont pu être plus brouillons, c'est lors du money-time : ils ont perdu deux fois en prolongations (contre Astralis et BIG) et leur jeu dans les derniers rounds a parfois pu paraître désordonné (notamment contre FlipSid3, où les ultimes rounds pour conclure ne ressemblaient pas à grand-chose de chaque côté). Côté Gambit, les deux maps gagnées à l'arrachée contre fnatic et ce sursaut d'orgueil lors des derniers rounds contre Astralis tendent plutôt à prouver le contraire : si les cartes doivent durer longtemps, l'équipe kazakh pourrait en tirer partie.

Mais ce qu'a aussi Gambit, c'est de la pression : tout le monde a en tête ce fameux tweet de Zeus, et le leader doit aussi savoir qu'une nouvelle occasion comme celle-là, il n'y en aura pas des tas. mou, qui avouait sur HLTV qu'il n'arriverait sans doute pas à s'endormir hier soir, touche aussi son rêve du doigt. Pour lui, Dosia et AdreN, qui sont dans le ventre mou de la scène CIS depuis des années et approchent de la trentaine pour les deux derniers, l'occasion est unique. Chez Immortals aussi, on a sûrement conscience de l'enjeu, mais l'équipe est plus jeune et n'a absolument rien à perdre : elle n'avait rien à défendre en arrivant dans ce Major. La pression sera sans doute plus forte chez les joueurs de l'est que chez les Brésiliens.

Les cartes

Nuke n'est jamais laissée par Immortals, et même si Gambit ne la joue pas souvent non plus, les Brésiliens devraient tout de même la retirer de suite, à moins d'un pari tenté. Pour Zeus & Co, Mirage devrait sauter : on ne les voit jamais dessus, et vu ce qu'Immortals y a montré, ça ne risque pas de changer. Ensuite, au niveau des picks, Immortals pourrait se laisser tenter par Inferno, qui lui a réussi aussi bien en attaque (11 rounds mis contre VP) qu'en défense (13 rounds marqués face à BIG), et sur laquelle son adversaire a perdu hier contre Astralis. Pour Gambit, un pick de Cache est possible au vu de ce qu'a montré l'équipe de l'est contre G2 dessus, mais Overpass pourrait aussi être choisie. La question de la dernière map est également épineuse : Gambit se risquera-t-elle sur Cobblestone face à Immortals, qui était prête à la jouer contre Virtus.pro ? Ou bien Train, qui semble être une bonne carte des deux côtés, décidera-t-elle de tout ?

On devrait donc voir Inferno à coup sûr, Train dans de fortes probabilités, et Cache, Overpass ou Cbble pour compléter le tout. À moins qu'au moment des vétos, les deux équipes ne sortent des atouts inconnus de leur manche...

Tout à l'heure, cinq joueurs et une équipe rentreront à jamais dans l'histoire de Counter-Strike. Soyez là.

04
Cobblestone
16
16
Train
11
16
Inferno
10

Crédits photos : PGL

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles