WebTV
En bref...
30/11/2014 :: LDLC CHAMPION !
30/11/2014 :: DRAW ! LDLC a 2 rounds de matchs maintenant...
30/11/2014 :: maikelele qui fait peur à tout le camp...
29/11/2014 :: Enorme fake de NiP qui faiut bouger toute la...
29/11/2014 :: 16 à 15, premier round de l'OT pour...
29/11/2014 :: OVERTIME ILS L'ONT FAIT
29/11/2014 :: 15 à 14 chaque round est monstrueusement...
29/11/2014 :: Prise du BPB sans complexe des NiP, 15 à 13...
29/11/2014 :: 14 à 13, round armé, cette map est folle
29/11/2014 :: Et superbe reprise des Français en B, 14 à...
29/11/2014 :: 14 / 11 avec un perfect, c'est bon pour...
29/11/2014 :: Qui passe, 14 à 10, mais mon dieu que ces...
29/11/2014 :: 14 à 9, nouveau force buy
29/11/2014 :: Malgré 2 frags immondes de GR à travers...
29/11/2014 :: Force buy qui fonctionne, 13 à 8
29/11/2014 :: 13 à 7, et force buy de LDLC
29/11/2014 :: NiP qui plante en A, 12 à 7, LDLC doit...
29/11/2014 :: Perfect a nouveau pour le 3ème round, round...
29/11/2014 :: 2ème round pour LDLC, mais NiP a planté la...
29/11/2014 :: Perfect de LDLC au GR, GOGOGO
29/11/2014 :: 11 à 4 à la fin du side. LDLC, il FAUT...
29/11/2014 :: GetRight too strong qui met son 1vs2
29/11/2014 :: 9 à 4 pour NiP, le BPA est complètement...
29/11/2014 :: GetRight qui prend 3 frags en toilette...
29/11/2014 :: L'eCoZ qui ne passe pas, 6 à 4, round...
29/11/2014 :: Defuse sur le fil des NiP, 5 à 4
29/11/2014 :: Ping, pong, ping, pong. Les deux équipes se...
29/11/2014 :: 3 partout
29/11/2014 :: Belle agression de friberg construction, 3...
29/11/2014 :: 3 / 1 pour LDLC, round armé
29/11/2014 :: L'eCoZ qui passe encore avec une...
29/11/2014 :: 3 one shot à l'USP S de forest qui...
29/11/2014 :: NiP qui commence CT malheuresement, LDLC va...
29/11/2014 :: overpass, c'est parti §
29/11/2014 :: Une map partout, NiP remporte inferno sur un...
29/11/2014 :: 15 à 4, avec LDLC en force buy. Autant dire...
29/11/2014 :: Bon. 14/4. C'est maintenant ou jamais...
29/11/2014 :: Happi en 1vs3 qui ne peut pas faire de...
29/11/2014 :: 11 à 4, il va valloir mettre un mur en CT,...
29/11/2014 :: 9 / 4 pour les Suédois qui ne laissent pas...
29/11/2014 :: A nouveau une éco mise par NiP en B, 6 à...
29/11/2014 :: C'est le BPA par la vodku qui est...
29/11/2014 :: 5 à 3
29/11/2014 :: maikelele on fire a son tour sur le BPA,...
29/11/2014 :: Au tour de GetRight de ferme le T aux T. 4...
29/11/2014 :: forest imba en camion vodka, 4 frags, 3/2...
29/11/2014 :: 1vs1 de shox qui se loupe un peu, 2 partout,...
29/11/2014 :: LDLC s'empale sur les 5 NiP en B, 2/1...
29/11/2014 :: Triple frag de NBK sur ce GR qui ouvre la...
29/11/2014 :: C'est parti pour inferno, LDLC en T
De l'action
Tous - One Actions - Highlights - Winning Moments
Vidéos - Interview et ambiance
 
 


DH Winter 2014 : Les tops et flops

17724 24
Page 1: Les tops

La DreamHack Winter 2014, le quatrième major de l'histoire de CS:GO, s'est terminé hier soir sur une victoire de Team-LDLC face aux Ninjas In Pyjamas. Les Français sont les quatrièmes vainqueurs d'un major après fnatic, Virtus.pro et NiP. Ces derniers ont d'ailleurs participé aux quatre finales consécutivement mais se sont inclinés trois fois à ce stade. Après avoir rappelé le classement et montré une facette décalée de l'événement, place aux tops et aux flops de cette DHW.

Les tops

  LDLC : Les voir aussi haut n'est pas une surprise mais cela reste un vrai exploit. Alors que la scène française vit certainement l'une des ses passes les plus compliqués avec les VAC bans de KQLY et Sf, LDLC amène un vent de fraicheur dans l'hexagone. Après des poules parfaites, le tirage au sort n'a pas été clément en sortant la finale avant l'heure dès les quarts, LDLC-fnatic. Alors que les hommes de Happy ont les choses bien en main, un boost de olof change la donne. Mais c'était sans compter sur le drama entourant ce mouvement suédois qui amènera les fnatic à se retirer du tournoi. Une aubaine pour nos Français qui écartent assez tranquillement Na'Vi avant de jouer un match explosif contre NiP. Une finale d'une haute intensité et d'un niveau exceptionnel qui aura ravi les fans d'eSport et qui s'est conclu par une très belle victoire, au bout du suspense et en terre suédoise, des LDLC.

 Happy : Sur les quatre majors, Happy a toujours réussi à emmener ses formations au-delà des poules : deux fois en quart, une fois en demi et une fois au titre final. Au-delà de cette régularité collective, son niveau de jeu n'a fait que suivre l'ascension de ses équipes. En plus de lead LDLC au titre, il reste le meilleur joueur de la finale avec un ratio supérieur à 1.2 et est le joueur ayant fait le plus de frags lors de cette finale. Ses nombreux bons moves et sprays maitrisés ont permis aux Français de revenir sur NiP puis dépasser les Suédois sur le fil en overtime. Apparu en véritable tête pensante de l'équipe, il reste le premier acteur de cette fabuleuse victoire.

  NiP : Enterrés après l'ESWC, les Ninjas In Pyjamas semblaient plus que jamais au bord du gouffre. C'est la première fois depuis le début de CS:GO que Xizt et ses joueurs ne passaient pas les poules d'une grande compétition. Ajoutant à cela le départ de Fifflaren, les Ninjas étaient face à l'un des plus grands défis de leur histoire. Maikelele arrivé, un nouveau souffle a porté l'équipe le long cette DreamHack. Malgré une défaite en poule contre LDLC, les HR n'ont pas fait le poids en quart. Devant Virtus.pro, la marche est nettement plus haute mais les ninjas arrachent nuke après plusieurs overtimes, leur permettant d'atteindre la finale. Face à LDLC, le match est très serré et cette fois-ci l'overtime leur échappe. Ils teminent deuxième sans avoir eu de réelle préparation ce qui reste très prometteur pour l'avenir.

 Maikelele : Attendu au tournant, celui qui se faisait appeler eksem n'était à l'origine qu'un "stand-in" pour la DreamHack en attendant peut-être une officialisation définitive. Etant donné sa prestation ce week-end, il apparaît plus que probable que nous reverrons encore un petit moment Maikelele en pyjama. Après un début difficile, il a apporté un vrai plus dans le jeu des Suédois avec son sniper en ajoutant son agressivité et son efficacité dans la finition. Meilleur homme de la finale côté NiP, il a montré que ses coéquipiers pouvaient compter sur lui lors des moments importants. Ayant jusqu'à présent pris les positions de Fifflaren, il est probable de le voir dans d'autres rôles/positions à l'avenir quand les NiP auront mis en place un nouveau jeu ajoutant le fusil vert qui était jusqu'à présent utilisé avec parcimonie.

  f0rest : Véritable légende de Counter Strike, f0rest avait, tout comme ses coéquipiers, baissé le pied lors des derniers mois. L'après sacre de Cologne a visiblement été dur à gérer pour les NiP et même f0rest a vu son niveau de jeu impacté. Cette DreamHack a remis sur le devant de la scène celui qui n'aurait jamais dû la quitter, f0rest a été élu MVP de la lan et s'est imposé comme le meilleur joueur de son équipe durant l'event. Avec son compère GeT_RiGhT et Maikelele, il a semblé très à l'aise dans le jeu et même en dehors du jeu, n'hésitant pas à grimacer et jouer avec ses fameux mouvements de sourcils entre les rounds.

 PENTA : Les Allemands qualifiés via internet (pléonasme) étaient donnés perdant dans une poule très compliquée avec Dignitas, iBUYPOWER et Cph Wolves. Après s'être directement incliné contre Dignitas, ils se retrouvent directement au pied du mur et n'ont d'autres choix pour sortir du groupe que de remporter leurs deux matchs. Et c'est ce qu'ils ont fait avec brio face à Cph Wolves (16-12) puis contre les Américains d'iBUYPOWER avec une remontée incroyable de 02-13 à 16-13 sur Inferno. Cette qualification pouvant déjà être considérée comme une victoire pour eux, ils sont ensuite tombé contre plus forts dans l'arbre face à Virtus.pro. Une défaite 16-09, 16-05 mais de belles choses de la part de Spiidi et denis, les deux joueurs les plus en forme du côté allemand.

 Natus Vincere : Ecartés par LDLC lors de la demi-finale de l'ESWC, les Ukrainiens avaient finalement terminé top 4 de la coupe du monde. Les Na'Vi montaient en puissance mais ont bien failli passer à la trappe dès le premier tour. Après une victoire tranquille contre FlipSid3, VP leur met un vrai mur sur Nuke (16-02) et les envois en lower bracket pour la finale du groupe. Ils retrouvent alors flipSid3 qui les amène en overtime sur Overpass, passant tout près de l'élimination. Ils sortent remontés de cette mésaventure et affrontent Dignitas dans l'arbre et l'emportent 2-0. Même s'ils n'ont pas fait le poids contre LDLC, ils restent une valeur sûre de la scène et peuvent battre n'importe qui quand Edward et GuardiaN sont au top de leur forme.

 Snax : Joueur possédant les meilleures stats de l'événement, Snax a affiché un niveau de jeu impressionnant tout au long du week-end. Passé très près de l'exploit face à NiP en demi-finale, les VP gardent des regrets après cette défaite et notamment la perte de nuke en overtime. Après avoir tenu longuement en CT, ils n'arrivent pas à conclure en Terro et s'inclinent au bout du troisième overtime, c'est finalement la perte de cette map qui leur coutera la place en finale. Avec un ratio de 1.45 sur l'event et un +45 en 7 maps, Snax a véritablement éclairé le jeu polonais. Ses coéquipiers se sont également montrés sous leur meilleur jour sauf peut-être Neo qui est loin de son niveau d'1.6. Même si ses stats restent correctes, avec un Neo plus efficace, VP pourrait sérieusement viser la victoire sur toutes les compétitions.

 Le spectacle : Des affiches de rêves, du suspense, des overtimes, des retournements de situations, des clutchs, des frags spectaculaires, des milliers de spectateurs, un nouveau record de viewers/téléspectateurs (environ 547 000 cumulés lors de la finale), une production au top, des casters et des guests de qualité, et du drama, beaucoup de drama...

Mentions notables :  Pasha,  kioShiMa,  NBK GeT_RiGhT,  cajun,  Virtus.pro,  Edward

Page 1: Les tops
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles