Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



redLine Hosting, c'est fini ...

7563 106
Dans la petite histoire de VaKarM, il y a un partenaire historique. Un GSP (pour Game Server Provider en anglais) dirigé par un certain Julien "deStrO" Pardons qui nous a suivi pendant quatre années. D'abord baptisée redLine Prod puis renommée en redLine Hosting, cette organisation a grandi à nos côtés et était devenue une référence sur CS:Source. Aujourd'hui, c'est la fin d'une belle aventure. Explications.

Les premiers serveurs redLine voient le jour en 2007 et sont lancés sur Trackmania mais Counter-Strike:Source va vite devenir l'objectif numéro 1. En novembre de la même année, redLine innove et devient le premier GSP français à recruter une formation CSS d'envergure : Paris.Bitchies (AsP, L0rdZz, krL, NwK, flex0r). Bingo, la notoriété augmente, redLine grandit petit à petit, son parc atteindra plus tard une quarantaine de machines.

Tout va alors très vite s'enchainer. Notre site est à cette période un peu victime de son succès, la pauvre dédibox qui nous héberge tire la langue, et deStrO qui vient de découvrir VaKarM nous propose alors ses services. Le partenariat est né et se transformera plus tard en véritable sponsoring, apportant un soutien financier conséquent et indispensable à la rédac pour se déplacer en France et en Europe.

A côté de ça, l'association a toujours soutenu la scène CSS et les exemples parlent d'eux-mêmes. Pour n'en citer que quelques uns, redLine était partenaire de la PxL depuis la 12ème édition mais a aussi organisé plusieurs éditions de redLine Night Cup où l'on a vu les meilleures équipes s'affronter sur une soirée. redLine c'est un nom qui évoque de beaux souvenirs dans la mémoire des joueurs CSS, à travers la rivalité avec l'équipe VeryGames lors d'une des périodes les plus intéressantes de l'histoire de Source.

Alors que se passe-t-il aujourd'hui ? Pourquoi cesser toute activité ? C'est le principal intéressé, Julien "deStrO" Pardons qui nous éclaire là dessus :

Bonjour à tous et à toutes,

Voilà une nouvelle qui va en étonner plus d’un, mais oui, redLine s’arrête aujourd’hui. C’est plus par manque de motivation et de temps que j’ai pris cette décision. Ce n’est évidemment pas une décision que j’ai prise à la légère, car redLine était un peu comme mon « bébé ». Comme j’ai dit à d’autres personnes, il faut un moment savoir tourner la page et aller de l’avant. Je vais donc avoir plus de temps pour me consacrer à mes projets, tels que l’eBot, eLan ou bien encore Steam-Utilities !

Pour ce qui est de l’avenir de redLine, j’ai décidé de le confier à l’équipe de Crystal-Serv, que ce soit dans la mentalité ou de la façon de faire, nous étions « proche » et le choix s’est fait naturellement. Pour les personnes qui auraient peur d’un changement brutal, ne vous inquiétez pas ! Je serai toujours présent et les technologies de redLine (redStart et redSteam) seront bientôt remises en service ! Avec cette fusion des 2 entités, je pense réellement que nous pouvons encore apporter un nouvel élan aux mondes des serveurs de jeux !

Pour terminer, je tiens sincèrement à remercier toutes les personnes qui nous ont soutenus durant le projet redLine, ca va de l’équipe Team redLine qui nous a propulsés sur le devant de la scène à toutes les personnes qui ont travaillé pour redLine ! Je tiens évidemment à remercier personnellement VaKarM et la PxL, avec qui nous avons pu tisser de nombreux liens au cours de cette formidable aventure qu’était redLine.
Ne vous inquiétez pas, je serai encore présent pour vous aidez en LAN, ce n’est pas parce que je n’ai plus redLine que je me déplacerai plus, que du contraire !

Merci à tous et à toutes pour votre soutien durant ces 5 années de folies !


Quelles sont les conséquences pour VaKarM ? Aucune. Le site continue de tourner, Crystal-Serv héberge dorénavant le site mais deStrO continue de gérer la technique. Pas de grand chamboulement pour vous lecteurs.

 

Lien : redLine Hosting

... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles