Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



ScreaM : "Surpris par le relâchement de certains joueurs"

30223 26
Page 1: Version française

Parallèlement au feuilleton concernant la création d'un regroupement de stars chez G2 Esports, il y a une autre affaire qui a tenu la communauté française en haleine le mois dernier. En effet, malgré plusieurs apparitions sous les couleurs des Boys in Blue, l'arrivée d'Adil "ScreaM" Benrlitom a mis du temps à être officialisée. Quasiment un mois jour pour jour après la signature de son contrat chez EnVyUs, nous avons eu l'occasion de discuter avec Monsieur Headshot afin de revenir sur ce qu'il s'est passé pour lui ces derniers mois.

Salut Adil, les dernières semaines ont été compliquées pour toi avec ce shuffle et les nombreuses rumeurs qui t'ont entouré. Avant de parler de ton actualité avec EnVyUs, je souhaiterais revenir brièvement sur la fin de ton aventure avec G2 Esports : comment as-tu vécu cette période en sachant que tu as participé au major en connaissance de la suite des évènements ?

Oui, en effet, c'était une période assez bizarre, un peu sombre. Je m'attendais pas à ce qu'on nous annonce ça, surtout après la victoire contre Immortals pour se qualifier. L'équipe n'était pas au top de sa forme, mais bon, je pense que les joueurs y sont pour quelque chose. Quand tu veux vraiment faire fonctionner une équipe, tu le fais, tu ne baisses pas les bras aussi facilement. J'ai été surpris par ce relâchement assez rapide de certains joueurs. Quand il y a un problème, il faut en parler et avancer, comme des grands. Je pense qu'on avait tout pour gagner, mais le plus important est de rester soudés et d'avoir un mental ainsi qu'une motivation irréprochable, pour se relever encore et encore. C'est dommage que la France ait tout sauf ça. Je souhaitais vraiment faire un bon résultat au major pour notre dernière LAN ensemble, ça aurait été une belle fin, mais je suis assez émotionnel comme joueur et savoir inconsciemment que j’étais mis de côté a fait que la fin était décevante au final. 

Comme en 2014, tu as été écarté de la "bonne équipe" au moment de ce fameux shuffle. Pour justifier cela, shox et NBK ont évoqué un problème de rôle dans notre précédente interview. Peux-tu nous parler un peu de ton rôle justement en sachant que, chez EnVyUs, xms a dit qu'il allait être l'ouvreur de l'équipe ?

J'imagine que je convenais pas aux rôles qu'ils cherchaient dans leur équipe. Je pense que le rôle est une chose importante et quand tu utilises un joueur correctement, il sera alors capable de briller au top de sa forme. Je ne suis pas l'entry, mais chaque map/zone est différente, il y a des zones où je suis quasiment sûr de faire le kill, du coup on me laissera entry, mais en général je suis celui qui suit l'entry et le revenge pour ensuite terminer le round (clutch), une de mes situations préférées. C'est un travail à long terme, je pense que les rôles et les joueurs ne sont pas vraiment exploités/utilisés à 100 % aujourd’hui. Mon but aujourd'hui est de changer ça et que l'on m'utilise correctement. 

En dehors du FaZe Clan, mousesports s'était également mis à ta poursuite avec une proposition intéressante il me semble, avais-tu reçu d'autres propositions en dehors de celles-ci ? 

J'ai eu quelques propositions venant d'Amérique aussi, mais j'étais vraiment emballé par aucune d'entre elles. Après avoir joué avec FaZe en pracc, j'ai vu que je me sentais pas vraiment à l'aise avec l'anglais, ça faisait longtemps, les automatismes, etc. étaient un peu lents dans ma tête. Par conséquent, la France était l'option évidente pour moi.


"J'avais vraiment envie de rester avec Cédric, c'est un gars génial 
et je pense qu'il n'a pas dit son dernier mot"

Te voilà finalement au sein de la famille des Boys in Blue après de longues semaines pleines de péripéties, qu'est-ce qui a fait pencher la balance en faveur d'EnVyUs ? Souhaitais-tu absolument jouer dans une équipe francophone ? 

J'avais vraiment envie de rester avec Cédric, c'est un gars génial et je pense qu'il n'a pas dit son dernier mot, loin de là. L'autre point important est Happy, je pense qu'il a vécu une année horrible avec EnVyUs. Si on travaille bien ensemble, je pense qu'on peut faire de bonnes choses. Bien sûr, l'encadrement, la langue font partie d'un tas de choses qui rentrent en compte au final.

Tu as fait quelques apparitions avec EnVyUs en ESL Pro League ainsi que lors de la qualification pour les IEM Katowice, mais tu n'avais cependant toujours pas signé un quelconque contrat avant ce mardi 21 février, qu'est-ce qui a bloqué cette officialisation ? Pourquoi avoir pris autant de temps ?

Je ne voulais pas me précipiter, laisser les propositions venir, réfléchir, et prendre une décision. 

Dès tes premiers matchs avec EnVyUs, tu as semblé extrêmement à l'aise avec des performances exceptionnelles contre G2 Esports il y a quinze jours. Est-ce que le fait qu'Happy t'offre aujourd'hui peut-être plus de libertés que tu n'en avais chez G2 Esports te permet d'être plus décisif ?

J'étais assez libre chez G2 Esports aussi donc je ne pense pas qu'Happy m'offre plus de liberté aujourd'hui, j'imagine que je voulais vraiment gagner.

Au sein d'EnVyUs, tu te retrouves aux côtés d'xms, l'un des jeunes talents de la scène française qui évoluait chez LDLC avec Ex6TenZ il y a encore quelques semaines. Toi qui parcourt régulièrement le circuit des LANs en France et notamment celles situées dans le Nord de la France, l'avais-tu déjà repéré auparavant ? As-tu également remarqué un ou deux joueurs qui pourraient exploser au cours de ces prochains mois ?

Étonnamment, je ne connaissais pas vraiment xms, mais je suis assez surpris de voir le niveau qu'il peut avoir. Il est talentueux, j'ai hâte de le voir progresser ! 


"Je ne connaissais pas vraiment xms, mais je suis assez surpris de voir le niveau qu'il peut avoir."

Pour "fêter" la signature de ton contrat le mois dernier à Londres, l'équipe s'est réunie dans les bureaux d'HyperX afin d'effectuer son premier bootcamp. Or, la précédente équipe EnVyUs ne semblait pas forcément apprécier cette méthode d'entraînement. Pourquoi avoir fait ce choix ? Est-ce, à ton avis, une étape nécessaire à la construction d'un style de jeu au sein d'une nouvelle équipe ?

C'était plus une "première rencontre" tous ensemble, souder l'équipe, s'amuser, passer un bon moment en tant que groupe, mais aussi s'entraîner évidemment afin de lancer l'équipe. J'ai bien aimé ce bootcamp d'ailleurs, HyperX a assuré !

Au cours de cette semaine, tu as retrouvé maLeK avec qui tu as joué chez Tt.Dragons en 2012, mais cette fois-ci, il se trouvera derrière toi lors des prochaines compétitions puisqu'il est désormais ton coach. En sachant qu'il est récemment revenu sur le jeu, peux-tu nous parler un peu de ce qu'il vous apporte aujourd'hui, que cela soit in-game, mais aussi en dehors du jeu ?

C'est assez récent, mais il n'y a aucun doute qu'il nous apportera son expérience et son intelligence. On sent déjà qu'il est efficace à certains moments, rien qu'une phrase peut changer tout une équipe. On a failli le prendre en coach avec G2 Esports donc je suis assez content de le retrouver ici ! J'ai hâte de voir ce que ça donnera dans le futur.

Merci de nous avoir accordé un peu de ton temps pour cette interview, nous te souhaitons à toi et à ton équipe bon courage pour la suite des évènements après ce bootcamp d'une semaine à Londres et te laissons le traditionnel mot de la fin si tu souhaites faire passer un message.

Mes fans francophones, on a passé une période assez sombre en France hein, mais je vous promets de faire de mon mieux pour faire d'EnVyUs une équipe qui représentera la France comme il se doit ! Je tiens à vous remercier du soutien aussi, je ne suis pas du genre à lire les commentaires, etc. Je sais, je ne suis pas trop sociable. Je ferais des streams en français de temps en temps, n'hésitez pas à passer dire coucou, bisous !

Page 1: Version française
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles