Brèves

WebTV

Statut serveurs MatchMaking CS:GO

MEDIUM - En ligne

Europe Ouest

MEDIUM - En ligne

Europe Est

LOW - En ligne

Europe Nord

En ligne

MatchMaking

63 secs

Temps de recherche

2215

Joueurs en recherche

Publicité

Actualité de la scène

Coverage



ROCCAT, une épopée haute en couleur

6686 27
Une organisation directement sponsorisée par une marque se donne souvent les moyens de recruter ce qu'il se fait de mieux sur un jeu en question. La marque de périphériques informatique, ROCCAT a vu le jour en 2007 et elle n'a pas hésité à soutenir des équipes dès son lancement. On notera essentiellement la formation 1.6 finlandaise emmenée par Tom "lurppis" Kovanen qui a réalisé un top 5-8 à Seattle pour les WCG 2007.

Au final, ROCCAT ne s'est lancé qu'assez tard sur CS:Source puisque ce n'est qu'en novembre 2008 que l'organisation allemande (aux fortes influences finlandaises comme on peut le constater sur les noms des souris) recrute sa première formation Source. A partir de ce moment, le tag ROCCAT est allé de victoires en désillusions en passant dans trois pays différents dont la France. Mais ce sont des Danois qui gagneront en premier la confiance de ce sponsor.

Fraîchement partis de la structure Magnitude avec laquelle Jim "jIMMy" Thorsen, Troels "eXce" Kierulff, Danni "rytme" Hansen, Henrik "fetish" Christensen et Martin "orga" Hansen ont remporté la Dreamhack 2008 et terminé second de la The eXperience 2008 derrière les Français de chez Epsilon. Les Danois signent chez ROCCAT en novembre de cette même année et constituent ainsi le premier cinq majeur de cette organisation sur notre jeu. La concurrence entre équipes au Danemark a toujours été à un niveau exceptionnel et ROCCAT fait bien évidemment partie du peloton de tête tirant vers le haut le niveau global du pays.


rytme, eXce, Fetish, orga et jIMMy : premiers ROCCAT
sur CS:S


Mais c'est encore une fois la stabilité qui va faire défaut à cette formation qui seulement deux mois après son intégration va effectuer un changement majeur. Et c'est l'un des snipers les plus doués de sa génération en la personne d'orga qui va mettre entre parenthèse sa carrière de joueur. Pour le remplacer, c'est une valeur montante de la scène danoise qui fait son apparition. Il s'agit de Steffen "3k2" Markussen qui rejoint donc ROCCAT quelques jours avant l'ICY BOX qui se déroule en Allemagne. Première sortie assez réussie pour les hommes de jIMMy qui terminent troisièmes derrière les deux monstres de l'époque, VeryGames et Reason.

Après une période d'inactivité, des rumeurs annonçaient le départ de 3k2 et Fetish et cela s'est confirmé avec le retour d'orga au sein de l'effectif ainsi que l'arrivée d'un ancien MeetYourMakers, Thomas "inCre" Hector. Ce ne seront pas les seuls changements puisque trois mois plus tard, c'est jIMMy qui décide de se concentrer sur sa vie personnelle en arrêtant la compétition. Pour le remplacer, c'est un jeune homme d'une quinzaine d'années répondant au nom de Morten  "frozt" Pedersen qui est intégré chez ROCCAT. Bénéficiant d'un socle solide d'anciens coéquipiers, ROCCAT va complètement passer à côté de l'évènement national de référence à cette époque, la The eXperience 2009. Alors que l'an passé, ce tag se plaçait sur la seconde place du podium, l'édition 2009 restera comme l'une des plus grandes désillusions de l'organisation et de l'équipe avec un top 17-24 surprenant mais surtout très décevant.


Le départ de Fetish et 3k2 a fait mal à ROCCAT

C'est le début de la fin pour l'ère danoise chez ROCCAT puisque la mauvaise série continue avec une cinquième place à la SLAP #19. Clairement, les camarades de inCre se font dépasser dans la hiérarchie nationale. Hiérarchie qui semble dominée par Imperial dirigé par l'ancien ROCCAT, Fetish. Conséquence de ces mauvais résultats, des changements qui resteront anecdotiques puisqu'éphémères. C'est eXce qui va être l'acteur principal de ces mouvements qui seront fatals à l'effectif entier. Cela commence par son retrait de l'équipe au profit d'un ancien joueur 1.6, Dennis "Rytter" Rytter puis, seulement quelques jours plus tard, eXce décide de revenir et prend la place de rytme. Tout cela ne mène à rien et ROCCAT remercie ses joueurs danois dont certains resteront ensemble tandis que d'autres iront voir ailleurs.

Malgré les derniers mois loins d'être glorieux, ROCCAT ne souhaite pas s'arrêter sur une série négative et va recruter une formation légendaire restant encore considérée aujourd'hui comme l'une des plus performantes de l'histoire. Expulsé de VeryGames pour avoir remplacé, de manière illégale, un joueur Essential durant un match EPS, le Français Sébastien "krL" Perez est suivi de tous ses coéquipiers. VeryGames se retrouve alors sans équipe (recrue de l'effectif redLine, quelques jours après) et les coéquipiers de krL que vous connaissez tous, Cédric "RpK" Guipouy, Richard "shox" Papillon, Edouard "SmithZz" Dubourdeaux et Matthieu "mateOo" Dal Maso se retrouvent sur le marché. Avec un tag provisoire, Nameless, ils vont prouver que malgré les récents épisodes, ils restent les meilleurs joueurs de France en allant battre les ex-redLine devenus néo-VeryGames en grande finale de la Maxlan 2009.


mateOo, mK, SmithZz, krL, RpK à la GA 2010

Séduit par cette motivation et cette performance, ROCCAT va faire ses premiers pas en France en recrutant cette formation de rêve qui domine l'Europe. Les hommes de krL retrouvent quant à eux un support digne de leur niveau mais tout ne va pas se passer comme espéré ... Le manque de compétition va en démotiver certains et notamment l'un des piliers de cette équipe, shox. En effet, ce dernier va effectuer un transfert surprenant en quittant l'équipe pour rejoindre une équipe ... sur 1.6 ! Un changement de jeu éphémère puisque shox annoncera son retour sur CS:S quelques semaines plus tard avec hf.Mother. Difficile pour ROCCAT de palier au départ de l'un des meilleurs joueurs du monde mais l'équipe va faire appel à Michael "mK" Zaidi, ancien redLine.

La première sortie est programmée à l'occasion de la Gamers Assembly 2010 où toutes les grosses écuries françaises sont attendues. L'inévitable rendez-vous face à leurs rivaux de chez VeryGames est pris à l'occasion des demi-finales. Ce match restera gravé dans les mémoires des amoureux de compétition comme étant une passation de pouvoir entre les deux ogres français.


Gamers Assembly 2010 par RedacVaKarM

Au terme d'une rencontre épique en trois cartes, c'est VeryGames qui va finalement s'imposer et devenir ainsi les numéros un dans l'Hexagone. ROCCAT termine troisième et l'intégration de mK est remise en question. Une remise en question qui va mener à son éviction de l'équipe et krL va faire confiance à un rifle solide jouant jusqu'alors sous les couleurs de Nitrose. Le joueur en question n'est autre que Clément "MAS" Drouaire qui à quelques jours de la Lan79 2010 doit prouver qu'il mérite sa place dans une telle formation.

La préparation pour cet évènement de grande envergure ne va pas être simple. Les faibles disponibilités de mateOo rendent difficile les entrainements et c'est le sixième joueur, Nicolas "luMpy" Brenat qui se déplacera à Bressuire. De l'autre côté, c'est un coup de massue pour l'équipe mais aussi pour la scène française entière qui va s'abattre. Le capitaine de l'équipe mais aussi de la sélection nationale, krL, annonce son retrait de la compétition après la Lan79 2010. Clairement pas la meilleure ambiance pour préparer une telle lan. Malgré cela, ROCCAT arrive en finale du winner bracket en battant PowerGaming. Mais, une fois encore les hommes d'Ex6tenZ se montrent plus solides que les protégés de krL qui s'inclinent. Une victoire contre Demonic plus tard, ROCCAT tient son match retour face aux VeryGames, cette fois-ci en grande finale. Une rencontre spéciale où chaque équipe déroulera sur sa carte. Le format de la lan avantage VeryGames arrivant du winner bracket qui ne doit mettre qu'une seule carte pour l'emporter. Après un ultime round sur de_tuscan, VeryGames remporte sa troisième confrontation directe face à ROCCAT qui est définitivement relégué au second plan.

Le départ de krL laisse ROCCAT sans capitaine un manque auquel il leur sera difficile de remédier. Cédric "RpK" Guipouy, considéré alors comme l'un des meilleurs joueurs du monde, va recevoir une offre des concurrents et de son ancienne organisation, VeryGames. Cette dernière qui semble sur une voie plus positive arrive à séduire celui qui est surnommé "La machine" qui quitte donc son équipe. Dur de remplacer un joueur ayant un tel impact dans le jeu mais c'est un revenant qui va incarner la seconde chance de cette équipe. Il s'agit de Richard "shox" Papillon qui après être parti sur 1.6 avant de revenir sur Source avec hf.Mother, revient dans son équipe de coeur. C'est donc une formation chamboulée qui s'apprête à participer à la PxL 27. Sans le savoir, ce sera la dernière lan pour ces cinq joueurs. Avec l'absence d'équipes majeures, ROCCAT part logiquement favori mais va avoir plus de mal que prévu pour s'imposer à Arles. C'est le mix belge WeLoveBeer emmené par Ex6tenZ qui va réussir à faire tomber l'équipe française en demi-finale du winner bracket. ROCCAT prendra sa revanche dans le lower avant de s'imposer en grande finale. La PxL 27 restera la dernière ligne du palmarès de l'ère ROCCAT en France. On peut d'ailleurs regretter qu'avec de tels moyens, ces joueurs ne se soient pas déplacés lors de lan internationales...


shox trouvant le jeu trop facile à la PxL 27

ROCCAT voit donc son effectif Source se dissoudre avec le départ de SmithZz et shox chez LDLC ainsi que celui de MAS et luMpy chez Sypher. Une pause d'un an et demi sera nécessaire à l'organisation allemande pour digérer les différentes mésaventures et les mauvais résultats des dernières formations. C'est la Copenhagen Games 2012 qui a semble-t-il redonné du poil de la bête à ROCCAT. Pour cet évènement annoncé comme le plus compétitif de l'histoire, la structure va faire appel à une équipe très stable qui a été la principale rivale de VeryGames lors de la première partie de saison. Vainqueurs de la 30P Lan et seconds de la Copenhagen Games 2011, les hommes du mythique Joha "aNGelDusT" Kurppa ont tout de même déçu à l'ESWC en ne passant pas les poules. Cependant, les Finlandais, avec le soutien de ROCCAT, étaient présents dans la plupart des pronostics et l'on pouvait s'attendre à un réveil de ces joueurs qui ont alimenté les fragmovies de l'année.

Entre Olli "kononen" Salmi et Taneli "disturbed" Veikkola ou encore Ville "CISU" Leppälä, les actions mémorables s'enchainent mais les néo-ROCCAT semblent s'entraîner en sous-marin refusant de practice face à de grandes équipes comme VeryGames. Une stratégie surprenante mais il est vrai que les Finlandais n'ont jamais été friands de compétitions en ligne ... Quasiment deux ans après, le tag ROCCAT retrouve enfin une compétition CS:Source et pas n'importe laquelle ! Tout le gratin s'est donné rendez-vous à Copenhague pour désigner la meilleure équipe du moment. Avantagé par un highseed, ROCCAT écope d'une poule assez difficile avec la présence de n!faculty et Blight-Gaming. Les Finlandais entrent parfaitement dans la compétition en n'encaissant aucune carte et terminent logiquement premiers. Ils retrouvent les Brésiliens de chez TargetDown en huitièmes de finale et la première frayeur ne va pas tarder. Très accrocheur, les Sud-Américains entrainent les ROCCAT en overtime puis déroulent sur la seconde carte. La troisième carte tourne à l'avantage de l'équipe finlandaise qui se qualifie en quarts. Les choses se compliquent pour les coéquipiers de Christer "nashje" Loukas puisque leur prochaine rencontre les opposera aux Anglais de Mousesports, très en forme depuis le début.


aNGeldusT, un mythe sur CS:S

ROCCAT réalise une prestation moyenne en ne remportant qu'une carte et s'incline au bout d'un beau match. Tombés dans le lower bracket, les hommes d'aNGeldusT n'ont plus le droit à l'erreur et devront élever leur niveau de jeu pour affronter l'équipe francophone de chez Tt.Dragons qui reste sur deux victoires consécutives dans le LB. C'est ici que va s'arrêter l'histoire "ROCCAT" dans cette Copenhagen Games 2012 puisque les Finlandais ne décrocheront que trois rounds aux camarades de Damien "maLeK" Marcel. Une performance très en-dessous de ce que la communauté attendait d'eux. Depuis cet épisode, ROCCAT a remporté une lan nationale, la Solid Legends mais il semblerait que les joueurs aient, aujourd'hui, d'autres occupations extra-esportives.

La marque ROCCAT n'a finalement pas autant brillé que ce qu'on pouvait espérer. Alors que les Nameless étaient au sommet de la hiérarchie européenne, ROCCAT les a engagés à un moment où les joueurs se remettaient en question. Le capitaine krL n'avait plus la même envie depuis le départ de VeryGames et son départ a semble-t-il était l'épreuve de trop pour cette formation qui a enchaîné les scandales. Au final, ce sont les premiers joueurs danois qui ont rapporté les plus beaux trophées à la structure avec notamment une DreamHack. En dehors de ses équipes, ROCCAT reste l'un des sponsors les plus investis dans le monde du gaming avec le parrainage de plusieurs évènements. L'arrivée de CS:GO va-t-elle voir le retour sur le premier plan d'une équipe ROCCAT ?

 

Bannière par Etivey

... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles