Brèves

WebTV
HyperX Pulsefire FPS

Actualité de la scène

Coverage



Le bilan de l'année 2017 avec EnVyUs

12885 11
Page 1: Version française

2017, c'est fini ! Enfin, pour CS:GO en tout cas. Si quelques derniers matchs en ligne du subtop européen permettent de ne pas laisser tomber le scoreboard en décrépitude totale, les plus grosses écuries ont rangé souris et claviers et attendent impatiemment le réveillon du 31. Mais avant les petits fours et les douze coups de minuit fatidiques, il est temps de faire le bilan de cette année passée. Que retenir ? Du positif, du négatif, les deux ? Team EnVyUs est la première à se prêter à l'exercice avec la parole laissée aux cinq joueurs ainsi qu'au coach maLeK et au manager Next.

Happy

Après un an passé ensemble, est-ce qu'il te semble que les EnVy d'aujourd'hui ont certaines certitudes sur le jeu ou il reste encore énormément de flou/doutes ?

Je pense qu'en cette fin d'année nous en sommes au bilan, nous allons trier le bon et le mauvais. Il y a eu beaucoup des deux durant cette année. Le but est de revenir avec un jeu rafraîchi et plus rigoureux, ce qui nous a fait beaucoup défaut dans les matchs très serrés que nous avons eu en 2017.

Comment on strat' chez nV ? On crée de nouvelles stratégies à blanc sur un serveur ou on crée du jeu en opposition aux stratégies d'autres équipes ?

La plupart de notre jeu est évidemment personnel à l'équipe, je dirais que c'est du 80/20. Évidemment nous observons le jeu des équipes du top pour soit créer des contres ou s'inspirer pour de nouvelles phases de jeu.

Quel rôle en tant que leader penses-tu avoir joué dans le regain de forme de RpK en fin d'année ?

Déjà je pense qu'il faut le féliciter de son travail personnel, il a montré un grand niveau de résilience et de rigueur, il a toujours été motivé pour s'améliorer en tant que joueur et coéquipier, cela aura été la vraie bonne surprise de cette équipe. Ensuite je pense que beaucoup de nos phases de jeu, surtout côté attaque, sont centrées sur des moves de Cédric, du coup cela le met en valeur, et grâce à son niveau il a su parfaitement profiter de cette situation.

SIXER a eu des moments difficiles et sa confiance en a sans doute pris un coup. Comment on gère ça en tant que meneur ?

Je pense que cela est un tout, il ne faut pas oublier qu'une partie de ses problèmes de confiance venait de la communauté, inter et française, qui le mettait plus bas que terre à chaque match, qu'il soit performant en équipe ou non. Mais je pense que son niveau de fin d'année est un signe révélateur d'un changement de position par rapport à tout cela. Chris à beaucoup à apporter à une équipe, la seule difficulté est de lui faire transmettre cette idée. Il faut bien comprendre que le niveau d'une équipe ne tient pas sur le niveau individuel d'un joueur, c'est censé être un tout cohérent. Et sur cela il est en avance sur beaucoup de personnes.


"Un sentiment d'inachevé qui nous aura suivi toute l'année"

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

La chose dont je suis le plus fier ? Dur, je dirais la qualification pour le Major Boston qualifier, la possibilité d'avoir une chance de repartir dans le cycle des Majors est très importante, et puis avoir un sticker pour xms, il en est très fier. En termes de niveau de jeu d'équipe, j'hésite entre la DH Atlanta que nous avons remporté, ou plutôt le niveau que l'on aura affiché aux IEM Oakland. Nous aurions pu finir en demi à la place de NiP si nous n'avions pas perdu nos moyens dans ce dernier match. Mais sur CS les "si" ne comptent pas, du coup je dirais Atlanta.

Ton pire souvenir de l'année ?

Je pense que cela restera un sentiment d'inachevé, de "presque réussi", qui nous aura suivi toute l'année. Si je devais choisir une date cela serait le premier Minor, qualifiant pour le Major PGL Krakow, premier Major que j'aurais manqué, très dur à gérer.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Un peu dur à dire, je n'ai pas d'exemple m'ayant frappé particulièrement. Encore une fois je choisirais un moment : les phases de poules aux finales ESL Pro League 5, où nous avons arraché notre qualification en quart contre certaines très bonnes équipes, avec un très bon niveau d'équipe, une alchimie.

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

Comme répondu précédemment, cette victoire aura à son époque été un petit symbole pour nous, après une DH Valencia très en deçà de nos espérances, nous avons su rebondir à l'événement suivant, la DH Atlanta. Il nous aura donné un boost au moral juste avant la pause de l'été. L'équipe avait beaucoup besoin d'un symbole de victoire, et nous l'avons eu, même si la compétition là-bas n'était pas tier 1.

RpK

Qu'est-ce qui a changé par rapport au début de saison pour expliquer un tel regain de forme en cette fin d'année ?  

Alors tout simplement je dirais ma rigueur et ma confiance. J'ai pris pas mal de confiance individuellement, j'ai beaucoup regardé les autres équipes, les joueurs sur leurs positions individuelles, etc., et cela m’a beaucoup appris.

Est-ce qu'on peut comparer ton aisance actuelle dans le jeu à celle que tu avais sur Source ?

Humm je ne dirais pas forcément cela. Je pense que le niveau est très différent entre Source et CS:GO, tous les joueurs ont step-up sur CS:GO, je dirais plutôt que c'est un nouveau RpK avec la confiance de Source :p

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

La chose dont je suis le plus fier clairement, c'est notre place au Minor pour la qualification du Major ! C’était un des objectifs importants de l’année !


"Un nouveau RpK avec la confiance de Source"

Ton pire souvenir de l'année ?

L’échec total au premier Minor, je ne pensais vraiment pas qu'on allait échouer à ce point-là sachant que durant toute la semaine d’avant sur internet, nous étions plutôt très forts !!

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Le match qui me vient le plus en tête où je n’étais vraiment pas mauvais c'était contre SK à l'ESL Pro League à Dallas sur Inferno ^^ ou alors je dirais bien aussi contre NIP à l'ELeague.

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

Une victoire ça fait toujours plaisir, ça remotive les troupes et ça donne la confiance, après ce n’était pas forcément un gros titre non plus mais cela a permis de bien finir juste avant la pause de l'été et de reprendre à fond après l'été, personnellement je l'ai vu comme ça.

xms

Ça fait maintenant un an que tu es au "top level", quelles différences majeures as-tu noté entre EnVyUs et tes précédentes structures ? Dans la gestion de l'équipe par la structure, dans la préparation, en jeu, etc.

Après un an chez Envyus si je peux noter quelques différences majeures, je dirais le professionnalisme et le sérieux principalement sur la partie gestion de la structure.

Sur la partie du jeu nous essayons souvent de trouver de nouvelles choses et les améliorer si l'on trouve que ce n'est pas assez bien ou alors inventer des nouveaux moves, etc., chose qu'il n'y avait pas forcément dans mes précédentes équipes. Et les horaires de pracc' l'après-midi qui nous permettent d'être libre le soir (surtout quand un joueur ne vit pas seul cela permet de passer du temps en famille par exemple).

Comment trouves-tu le lead d'Happy par rapport aux autres que tu as connus, notamment Ex6TenZ ?

Alors on va dire que je n'ai pas eu énormément d'équipe donc je ne vais pas avoir trop de comparaison à faire, mais si je peux en faire une par exemple entre Happy et Ex6TenZ c'est qu'avec Happy je suis plus libre.

Tout en sachant que maintenant même si je ne suis pas un cerveau et que parfois j'ai besoin qu'on me dise quoi faire dans certaines situations, je peux faire le move que je veux si je décide qu'il y a une occasion à saisir même pendant un call par exemple.


"Tout est une question d'envie, tu veux être le meilleur ou rester simplement un bon joueur"

Sens-tu que tu as progressé au niveau individuel depuis un an ? As-tu changé quelque chose dans ta manière de jouer, pour pouvoir performer plus ?

Oui je sens que j'ai progressé individuellement cette année, avec l'aide de maLeK, notre coach, mais aussi les joueurs qui me disaient quoi faire dans certaines situations.

Le tout est de regarder des démos, mais aussi savoir les erreurs que tu as pu faire pendant un match et se dire que si tu avais joué autrement à ce moment précis, tu aurais pu retourner la situation et faire gagner le round à toi tout seul. Tout est une question d'envie, tu veux être le meilleur ou rester simplement un bon joueur.

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

La chose dont je suis le plus fier cette année, si je dois en choisir juste une seule je dirais d'avoir fait beaucoup de gros tournois (IEM, ELeague, ESL Pro League, DH Masters), où même si nous n'avons pas passé les poules, le fait d'avoir voyagé mais aussi participé m’a fait extrêmement plaisir.

Ton pire souvenir de l'année ?

Mon pire souvenir de l'année, très honnêtement j'en ai aucune idée... Peut-être le fait d'avoir cassé mes lunettes et d'être resté une soirée et une matinée sans rien voir !

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

La victoire à la DH pour moi, c'est quand même quelque chose même si ce n'était pas les plus grands tournois. C'est ma première victoire en inter, et mon plus gros cashprize sur un seul tournoi pour le moment !

ScreaM

kioShiMa disait que tu étais assez libre dans le jeu EnVy, comment définirais-tu ton rôle cette année chez EnVy ? Es-tu à l'aise avec ?

J'ai pas mal changé mon style de jeu comparé à mes débuts chez EnVyUs ou même l’époque G2. Vu le manque d’agressivité/initiative dans l'équipe, j’essaye d’apporter une touche agressive à l’équipe du coup. Pour l'instant c’est assez indiv', je me permets beaucoup plus de choses, justement car je ne me sentais pas très à l'aise au sein de l'équipe avec mon rôle, une année assez confuse globalement.

Tu étais un peu annoncé comme la "star" de cette équipe à sa création, comment as-tu vécu cette pression, cette attente ? Sens-tu que ton statut a évolué au cours de l'année ?

On joue autour d'une "star", je n'ai pas vraiment été la star de cette équipe in-game. Peut-être en dehors, mais cela, ça ne fait pas gagner des matchs malheureusement. Disons que 2016 et 2017 ont été deux années complètement différentes pour moi, je ne sais pas quoi penser. Mais globalement déçu de moi-même et de ce qu'on a pu produire en matière de résultat...


"J'essaye d'apporter une touche agressive à l'équipe"

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

La DreamHack Atlanta, une victoire en équipe !

Ton pire souvenir de l'année ?

Le Minor, le premier de cette année.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

La première rencontre contre G2, c'était très plaisant de gagner ce match :D

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

Comme tu dis, notre seul succès en 2017 donc en effet, assez important !!

SIXER

Comment expliquer qu'en termes de skill brut, tu peux te montrer spectaculaire en balançant des 1vs4 mais que tu n'arrives pas à avoir un impact fort plus régulièrement sur les games ?

Tout est une question de rôles et de placement mais surtout de régularité pour le coté impactant, pour les clutchs je me sens juste très à l'aise dans ces moments-là je ne saurais l'expliquer.

Tu étais la confiance en soi incarnée sur 1.6 et dans tes débuts sur GO. Est-ce que tu as toujours un tel degré de confiance aujourd'hui ? N'est-ce pas une qualité primordiale pour un sniper ?

Effectivement sur 1.6 c'était un autre jeu mais aussi une toute autre histoire, je ne craignais rien, la seule personne qui pouvait me battre c'était moi-même. Aujourd'hui ce qui a changé pour moi n'est pas le fait d'être impressionné par les adversaires mais plus par rapport à mon niveau individuel, et au cours de cette année j'ai commencé à douter de mes performances, mais pas d'inquiétude, je travaille dessus et c'est en train de revenir en bombe. Je pense que c'est une qualité primordiale pour un sniper mais aussi pour tous les joueurs de l'équipe.

On parle beaucoup de préparation mentale et de coaching pour les équipes esportives. Penses-tu que cela pourrait vous aider ? L'avez-vous déjà évoqué ?

Beaucoup d'équipes internationales en ont déjà et je pense que oui cela pourrait nous aider sur beaucoup de petits détails que ça soit en game ou hors game. Si mes souvenirs sont exacts on en a déjà parlé mais juste survolé le sujet.


"Au cours de cette année j'ai commencé à douter de mes performances, mais je travaille dessus"

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

Qualifié pour les WESG World :D

Ton pire souvenir de l'année ?

Il y en a beaucoup de mauvais souvenirs T_T mais aussi de très bons, je dirais la qualification pour le PGL Major à Bucarest où il y avait largement la place pour nous et nous n'avons pas réussi à la saisir.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

En spectateur, l'EPICENTER 2017, la grande finale SK vs Virtus.Pro en bo5.

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

Prouver à nous-mêmes que nous pouvons le faire, que nous pouvons gagner, tout est entre nos mains.

maLeK

Tu as finalement fini ta première année en tant que coach, ce rôle correspondait-il à ce que tu en attendais au début ?

Dans l'ensemble oui cela correspond bien à ce que j'attendais. Mon idée sur le rôle s'est définie tout au long de la saison et j'évolue encore à l'instant où je vous parle ! Il n'y a pas "une" méthode, il faut constamment se remettre en cause, apprendre à écouter, être juste puis à la fois savoir pousser la machine, inculquer cette rigueur, cultiver l'envie qui place un groupe d'hommes dans ce cercle vertueux… C’est bien ici que se passe la magie !! 

Ta manière de travailler, seul ou avec les autres, a-t-elle évolué au fil des mois ? As-tu dû changer radicalement certaines choses par rapport au début ?

Évoluer oui, radicalement non ! Je pense que dans l'ensemble le fil rouge aura été le même. Il y a eu un vrai focus sur l'humain et la mentalité que nous devions avoir pour avancer, cela aura été un accompagnement au quotidien que ce soit lors de nos périodes d'entraînements où bien lors de nos compétitions. Quasiment l'intégralité de l'équipe a dû sortir de sa zone de confort (si elle existe sur CS), produire un réel effort pour "fit" dans des responsabilités nouvelles.

Évidemment il y aura eu quelques ajustements, par moi-même, événements après événements, mais aussi grâce à Vincent, Jordan et chaque membre de l'équipe en fonction des besoins et ressentis. Je pourrais dire aujourd'hui que nous nous connaissons mieux, après avoir investi un temps conséquent sur le "nous", l'individuel, les principes importants, etc.

Certains sont très autonomes aujourd'hui et cela dégage plus de temps. Cela me permet entre autres de m'ouvrir vers l'extérieur,  je regarde de plus près ce qui est fait ailleurs, je prépare mieux nos matchs avec un travail d'analyse plus poussé. Je pense que nous détenons une certaine balance aujourd'hui ! Nous avons eu quelques brides d'excellence ci et là, ce n'est pas suffisant et nous faisons ce qu'il faut pour valider tout cela dès janvier. Major is coming. 

EnVyUs est une équipe sans analyste, contrairement à G2. Penses-tu que cela pourrait vous aider, ou bien ne ressens-tu pas de manque ?

Évidemment dans l'idée de performance, j'imagine aisément un coach mental, un analyste, un coach par joueur, etc. Je suis certain que cela aurait eu son effet ! Ceci dit l'assistanat ne fait pas tout. Il n'y a eu que de rares moments dans lesquels un coup de pouce, un avis extérieur n'aurait pas été de refus. Je souhaite que mes joueurs restent concernés et investis. SK par exemple le fait plutôt bien ;)

Le plus gros de la saison aura été focus sur le "nous", les demandes de Vincent en termes d'analyse n'ont été que sommaires. Simplement être conscient des spécificités de nos adversaires, pistols, premier round armé, positions de nos adversaires en classique (qui est où ?), ce genre de choses.


"Quasiment l'intégralité de l'équipe a dû sortir de sa zone de confort"

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

La deuxième journée de compétition à Dallas (ESL Pro League), où nous battons SK, fnatic (en overtime) et Immortals en proposant un jeu propre et incisif ! 

La victoire à la DH Atlanta, notre première en équipe, la première en tant que coach, elle est importante et ce goût est toujours délicieux ! 

Dernière petite pensée pour la qualif' ESL One New York, cela peut paraître insignifiant mais je pense que ça a été le moment précis de la saison où j'ai ressenti le plus de fierté ! Le jeu, la mentalité, la cohésion, tout y était !

Ton pire souvenir de l'année ?

Pire souvenir, le Minor auquel nous échouons et la période qui s'en suit. Après un quart de finale en ESL Pro League, une qualif' Major aurait été une suite logique, la saison se serait déroulée autrement j'en suis sûr. 

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu coachais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

En premier je pense au match face à Astralis pour la dernière journée de l'ESL Pro League avec deux belles victoires pour nous envoyer en finales lan, on s'est battu comme des lions ce soir-là ! 

En spectateur, j'ai vraiment apprécié la finale EPICENTER SK - VP ! Je me suis régalé ! 

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

Comme dit juste au-dessus, gagner c'est délicieux ! Elle compte beaucoup, c'est la première d'une longue série je l'espère.

Next

Après une année 2015 pleine de succès, 2016 et 2017 ont été plus compliquées pour EnVyUs, as-tu senti un changement dans les relations avec la structure suite à ces résultats plus mitigés ?

Effectivement, depuis fin 2015, on est descendu en 2016, puis 2017 aussi, mais en prenant un nouveau virage et surtout beaucoup de nouveaux visages ainsi que pas mal de joueurs qui n’avaient jamais joué ensemble. Je ne vais pas trop m’avancer et me porter l’œil, mes relations avec EnVy sont de plus en plus basées sur la confiance (et sont bonnes), et EnVy est une partie importante de ma vie. Je ne pense pas que les résultats ont influé, à nous de savoir leur rendre la confiance qu’ils nous donnent.

En milieu d'année tu nous parlais du fait que les joueurs devaient être prêts à plus s'impliquer d'un point de vue "physique", dans le sens habiter dans la même ville, se retrouver "en vrai" pour échanger, etc. Est-ce quelque chose que vous avez déjà évoqué pour cette équipe ou pas du tout ? Sens-tu que cela pourrait aider ?

En effet, je persiste et je signe. C’est le tournant important pour une équipe de notre niveau ! Oui nous l’avons évoqué, mais certains ne sont pas prêts à faire le move. Je ne blâme personne attention, l’année a été chargée en déplacement, et je sais à quel point l’équilibre "famille, amis, copine" est important pour être performant chez certains joueurs et surtout pour ne pas craquer mentalement.

Pour moi cela pourrait aider, si le planning est adapté. Cela pourrait permettre de mettre en place de nouvelles choses. Pourquoi pas des séances de préparation mentale en équipe, du sport, des tests de visions, je fabule peut-être mais il y a tellement de choses qui me viennent en tête par moment et qui valent sûrement le coup d’être testées.


"Avoir réussi à tenir une année, bien que compliquée, soudé humainement et ne pas avoir implosé"

La chose dont tu es le plus fier cette année ?

Dur de choisir, la qualification pour le qualifier Major Boston, la belle performance aux finales ESL Pro League saison 5 à Dallas où l’équipe s’est battue avec ses tripes, notamment le tie-breaker contre fnatic et SK. Mais par-dessus tout cela, c’est d’avoir réussi à tenir une année, bien que compliquée, soudé humainement et de ne pas avoir implosé.

Ton pire souvenir de l'année ?

L’échec au premier Minor de l’année, après une bonne préparation et de bons practices, ça a été un choc. Première fois qu’EnVy ne pouvait pas tenter sa chance pour être représentée au Major… chose qui n’était jamais arrivée. Moment compliqué à gérer, en tant que manager mais aussi en tant qu’humain.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où EnVy jouait, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Pour EnVy, je dirais ce fameux match contre SK aux finales ESL Pro League saison 5. Mais là où je me suis régalé c’était la finale SK-VP à l’EPICENTER !

Quelle importance a eu la victoire à la DH Atlanta pour toi, seul succès pour votre line-up en 2017 ?

Une victoire a toujours une importance dans une équipe, elle a fait du bien à l’équipe au bon moment. Seul regret… je n’y étais pas :’(

Merci à Happy, RpK, xms, Scream, SIXER, maLeK et Next d'avoir répondu à cette interview !

Pour rappel, les principaux résultats d'EnVyUs en 2017 :

World Electronic Sport Games (ancienne line-up : Happy, SIXER, NBK, apEX, kennyS)
9/11. ELeague Major (ancienne line-up : Happy, SIXER, NBK, apEX, kennyS)
4. Minor Europe PGL Krakow Major
3/4. DreamHack Valencia
DreamHack Atlanta
Minor Europe Boston Major
3/4. DreamHack Winter

Total des gains acquis en compétition : 1 052 242,19 $ en 24 tournois

Et si vous voulez voir ou revoir EnVyUs en 2017, voilà quelques productions qui pourraient vous intéresser :

Page 1: Version française
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles