DH Masters Las Vegas : L'arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Poule C
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Poule A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Poule B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Poule D
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Qualif. américaine
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Qualif. européenne
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
DH Masters Las Vegas : Qualif. asiatique
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
WebTV
Publicité
News
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


DH Masters Las Vegas : Qui remportera le jackpot ?

3926 24

Deux semaines après la fin de l'ELEAGUE Major, la DreamHack Masters Las Vegas débute mercredi avec de nombreuses interrogations. L'aurevoir de Dust 2, le retour d'Inferno, les nouvelles compositions chez SK, Fnatic, OpTic et la méforme des Ninjas in Pyjamas sont autant de questions auxquelles la compétition devra apporter des réponses.

All-in sur eux

Trois favoris se détachent pour la victoire finale à Vegas dont bien sûr Astralis. Depuis l'arrivée de gla1ve, l'équipe réalise une superbe série. Une deuxième place à l'ELEAGUE, une victoire aux Esports Championship Series et au Major. On voit mal la meilleure équipe du monde s'arrêter en si bon chemin à moins qu'une baisse de niveau après l'effervescence de leur belle victoire à Atlanta se fasse ressentir. Derrière dev1ce et ses coéquipiers, deux équipes qu'ils ont battues au Major rêvent de revanche.

La première, Virtus.pro, s'est inclinée en finale du Major contre Astralis, comme un symbole d'un mois de janvier au goût amer pour les Polonais. Avec 350 000 € empochés, une troisième place aux WESG et une deuxième au Major, on pourrait pourtant les croire satisfaits de leur parcours, mais de leurs défaites ressort un sentiment de trop peu. Grands favoris aux WESG, ils ont succombé à la pression en demi-finale face à leurs compatriotes de Kinguin, du jamais vu pour une équipe menée par TaZ. En finale du Major, la victoire leur tendait les bras alors qu'ils menaient 13-7 en side CT sur Train. Pourtant, ils ont laissé la map filer entre leurs doigts 14-16. TaZ a depuis promis de détruire Astralis, reste à espérer que les deux équipes se rencontrent. 

La deuxième, c'est Natus Vincere. Beaucoup de doutes entouraient l'équipe à l'entame du Major et de nombreuses rumeurs évoquaient l'intégration difficile de s1mple. Avec seulement douze rounds encaissés en trois matchs de groupe, l'équipe a rapidement fait taire les bruits de couloir et s'est retrouvée avec le statut de grande favorite à la fin de la phase de poules. Hasard du tirage au sort, Astralis s'est retrouvé sur sa route en quart de finale. Une rencontre en trois maps serrées qui verra au final les Danois s'imposer méritoirement. Aujourd'hui, l'heure de la revanche a sonné pour Na'Vi.

Derrière ce trio de tête, Gambit sera-t-il la surprise de la compétition ? Leur préparation acharnée et leur discrétion avant Atlanta avaient beaucoup fait parler d'eux et l'équipe menée par Zeus n'a pas déçu. North, GODSENT et FaZe, autant d'adversaires prestigieux qui sont tombés sous ses coups lors de la phase de poules, avant de s'incliner deux maps à une face à Fnatic en quart de finale. L'équipe semblait alors encore un peu tendre, mais pleine d'avenir, si elle tire les leçons de sa défaite, elle pourrait aller très loin.

Flamberont-ils ?

De nombreuses équipes ont changé post-Major, certaines pour le meilleur, d'autres pour le pire. La plus attendue d'entre elles sera SK Gaming. Après deux mois de faux suspense, felps a finalement rejoint la structure allemande en remplacement de fnx. Solution temporaire, fox retourne comme prévu au Portugal après une pige réussie. Avec lui, les SK ont réalisé un Major de très bonne facture en terminant dans le Top 4. Le ciel devrait encore s'éclaircir avec felps dans l'équipe, un joueur qui convient probablement mieux à leur style que fox. En bootcamp dans leur gaming house de Californie depuis plusieurs jours, on attend déjà beaucoup des Brésiliens pour ce premier événement.

Autre équipe attendue, Fnatic. Après s'être séparée en août dernier, la dreamteam qui avait dominé l'année 2015 se reforme suite à l'échec des différents projets. Il faut dire que la sauce n'a jamais pris aussi bien chez Fnatic que chez GODSENT, la demi-finale des premiers à Atlanta ne changeant rien à ce constat d'échec. Incapables de travailler ensemble, les joueurs ne s'entrainaient tout simplement pas en équipe. Aujourd'hui, JW et Flusha sont de retour et la reprise en main du lead par ce dernier ne pourra que faire du bien à olof, dennis et KRiMZ qui se battaient pour ne pas lead. Leur temps d'entrainement ensemble est limité, mais les années passées ensemble devraient effacer ce point faible rapidement.

Si une équipe nous a manqué au Major, c'est bien les Ninjas in Pyjamas. Qu'on les aime ou pas, un tournoi d'envergure sans f0rest et GeT_RiGhT n'a pas la même saveur, mais beaucoup d'interrogations subsistent quant à leur niveau. Une troisième place aux finales ESL Pro League et des victoires à la Starladder i-League et aux IEM Oakland, les Suédois passaient une belle deuxième partie d'année. Et puis l'énorme échec lors de la qualification Major. Ultra favoris, ils ont connu la pire performance de leur carrière contre Vega Squadron. Certains pensaient qu'ils changeraient finalement de joueurs suite à cet échec, mais les ninjas ont une fois de plus privilégié la stabilité. Ont-ils eu raison ? Depuis la rentrée, NiP ne rassure pas avec quatre défaites en autant de maps en ESL Pro League contre Heroic et mousesports. Espérons pour eux que le retour d'Inferno marquera le retour de friberg, roi de la banane. En cas de nouvel échec, l'heure des comptes aura peut-être sonné chez les Ninjas in Pyjamas.

A l'image de NiP, Cloud9 aussi a connu un regain de forme pendant la seconde partie de l'année avant de connaitre une chute brutale. Leur victoire en ESL Pro League a redonné espoir aux supporters américains déprimés depuis le départ de s1mple. Cette victoire marquait le retour en force de n0thing et ses coéquipiers, mais la confirmation n'est jamais arrivée. Les échecs se sont multipliés aux IEM Oakland et aux ECS pour culminer avec une non-qualification au Major. Des rumeurs faisaient état de changement chez Cloud9 suite à cet enchainement de désillusions, mais celles-ci ne se sont jamais conrétisées. Pas sûr toutefois que l'équipe résiste à une nouvelle défaite. Se retrouvant dans la poule de SK, NiP et Tyloo, elle devra retrouver le niveau de Sao Paulo pour s'en sortir.

 Le coup de poker sera-t-il payant?

North s'est fait peur à Atlanta. Après avoir entamé la compétition avec deux défaites, les jeunes danois se sont rattrapés de manière spectactulaire avec, on se souvient, le cut de k0nfig en overtime contre GODSENT. En quart de finale face à Virtus.pro, ils ont cédé face à l'expérience des Polonais, auteurs du comeback de l'année. Depuis, ils ont décidé de se séparer du norvégien RUBINO et de le remplacer par la pépite danoise de FaZe, aizy. Nul doute qu'ils y gagnent en skill mais l'homogénéité de la composition reste à déterminer. Le bootcamp de quelques jours dans le stade du FC Copenhague ne sera probablement pas suffisant pour déjà jouer les premiers rôles, mais loin de nous l'idée de rayer de la liste des outsiders ces jeunes fous.

Le constat est le même pour FaZe qui vient donc de perdre aizy. Son remplaçant NiKo n'arrivera qu'après la DreamHack et c'est jkaem qui prendra son rôle le temps d'un événement. jkaem est talentueux et a côtoyé ses ex-coéquipiers pendant plusieurs mois. Si l'équipe était en constante progression avant le Major, elle nous a rappelé qu'elle ne faisait pas encore partie des toutes meilleures équipes du monde lors de celui-ci en perdant deux maps sèchement en quart de finale contre SK Gaming après avoir remporté la première. Difficile de les voir jouer les premiers rôles avec un remplaçant à Las Vegas.

Optic est l'un des grands perdants d'Atlanta. Victime d'un tirage au sort dégueulasse, l'équipe s'est faite sortir du tournoi après avoir rencontré les deux finalistes et GODSENT. L'après-Atlanta a été encore plus difficile avec le départ de son leader-in-game, stanislaw, chez Team Liquid. Un coup dur pour l'équipe qui a le plus progressé en 2016. Hiko et peacemaker sont provisoirement arrivés en renfort pour palier à ce départ et la réussite de la compétition conditionnera la suite de la composition. Se retrouvant dans le groupe d'Astralis et North, ils auront fort à faire pour se qualifier dans l'arbre.

mouz viendra probablement à l'événément sans pression suite aux récents événements. Dans la foulée du Major, l'équipe s'est séparée de chrisJ et à rappeler oskar, mais quelques jours plus tard, c'est leur meilleur joueur et leader-in-game, NiKo, qui s'en est allé chez FaZe. Avant de partir vers de meilleurs cieux, le joueur bosnien jouera ce dernier tournoi avec ses bientôt ex-coéquipiers. Ironie du sort, il pourrait rencontrer ses futurs coéquipiers dès les poules. 

Ils passeront leur week-end sur les machines à sous.

Certaines équipes passeront probablement plus de temps sur les machines à sous que sur les ordinateurs à Las Vegas. C'est le cas de compLexity, qui même si elle ont battu Immortals et Liquid en ligne pour se qualifier, n'arrivera probablement pas à se tirer d'un groupe comprenant Astralis, North et Optic. Même tarif pour Misfits et Renegades, les premiers sont ensemble depuis un peu plus d'un mois, mais les récents résultats ne sont pas des plus encourageants. Les seconds stagnent depuis plusieurs années et viennent de remplacer Rickeh par un jeune talent suédois, atter. Un changement surprenant, pas encore officiellement définitif cependant. Enfin, Tyloo aura peut-être plus de chance que les trois équipes basées aux États-Unis. Les Chinois excellent en Bo1 et ont prouvé aux WESG qu'ils avaient de belles ressources malgré les nombreux changements. Le retour d'AttackeT dans le cinq de base ne peut pas leur faire de mal et ils seront en embuscade en cas de méforme de NiP et C9.

Enfin, le grand événement de cette semaine, Inferno fait son retour dans le mappool compétitif après dix mois de travaux. Difficile de connaitre l'influence qu'aura cet ajout sachant que les équipes n'ont eu que deux semaines pour la préparer, mais la nouveauté devrait apporter son lot de spectacle.

 

Vous aussi, donnez votre top 4 ! - Les poules

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles