Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



A la rencontre de GeT_RiGhT

14570 43
Page 1: En Français

Pour tous les nostalgiques de l'époque Counter-Strike 1.6, c'est une légende vivante qui a marqué ce jeu et qui tente aujourd'hui une nouvelle aventure sur Global Offensive. Le suédois de 22 ans, Christopher "GeT_RiGhT" Alesund, évoluant aujourd'hui chez les NiP est considéré comme un des meilleurs joueurs du monde sur l'aîné des Counter-Strike. Avant de passer à son interview, revenons tout d'abord sur son parcours sensationnel qui devrait en laisser plus d'un sans voix.

Ses débuts sont marqués par des passages chez des structures telles que NiP, Begrip, MYM ou encore SK-Gaming durant une courte période. Avec un tel talent, il ne tarde pas à se faire remarquer et continue son énorme progression. C'est véritablement début 2009 que sa carrière va prendre un incroyable tournant.

Alors qu'il évolue chez Giants, GeT_RiGhT va se voir proposer une offre qui semble difficile à refuser, la célèbre structure australienne fnatic fait appel à lui afin de palier au départ d'Oskar "ins" Holm. Evoluant aux côtés d'une autre légende en la personne de f0rest, le Suédois alors âgé de 19 ans va pouvoir exprimer son potentiel et devenir un joueur hors norme. Les titres vont dès lors s'enchaîner pour cette formation en remportant notamment l'ESWC Masters en Corée, la KODE5 Globals Finals ou encore les WEM 2009 en Chine. Avec des ratios hallucinant lors de ces compétitions, il s'impose comme le meilleur "fragueur" de 2010 (0.84/Kills par round).


GeT_RiGhT, 2ème à gauche, sur le toit du monde avec SK-Gaming

Mais fin 2010, GeT_RiGhT décide de s'en aller vers de nouveaux horizons. En effet, le split de son équipe ne laisse pas indifférent et de nombreuses structures vont vouloir enroler les différents rescapés. C'est en compagnie de son acolyte de toujours, f0rest, qu'il rejoint une structure qu'il connaît bien puisqu'il y a évolué durant l'année 2007. Avec un autre monstre de CS 1.6, face, le roster SK-Gaming a toutes les cartes en mains pour s'imposer comme la meilleure équipe. Leurs plus belles performances sont sans doute la DreamHack 2011, l'ESWC 2011 ou encore les IEM à New York. GeT_RiGhT est élu deuxième meilleur joueur du monde par nos confrères de HLTV.org. Un joueur d'une telle constance semble très rare de nos jours.

Vous connaissez la suite de l'histoire, elle se passe sur Counter-Strike:Global Offensive et GeT_RiGhT a accepté de répondre à nos questions pour un entretien exceptionnel. Trève de bavardage, c'est parti !

Bonjour Christopher, comme vu dans l’introduction, tu as marqué l’histoire de Counter-Strike 1.6 tant par tes performances individuelles que collectives. Tu étais reconnu, disons-le, comme une star mondiale. Que retiens-tu de ces années passées sur ce jeu et quels sont selon toi tes plus belles victoires ?

Bonjour Benjamin. Merci de me donner l'occasion de faire une interview pour la scène française. J'ai beaucoup de souvenirs et j'aimerais tous les raconter mais je pense que tout le monde abandonnerait la lecture de cette interview après la première question ! Mon plus grand souvenir, ou celui qui a joué un grand rôle dans mon succès s'est déroulé quand je jouais chez Fnatic : les finales des IEM 2009 (saison III). Avec un peu moins de 2 semaines et demie d'entrainement, et une 4ème place aux finales européennes, nous ne partions pas favoris. Notre victoire contre les Polonais d'ESC a vraiment été un grand moment pour moi. Je pense que c'est un de mes meilleurs souvenirs.

C’est donc vers fin 2011 que la bêta de CS:GO sort officiellement, t’y es-tu intéressé directement ou pas du tout ?

Je m'y suis en effet intéressé directement. Je me souviens quand j'y ai joué pour la première fois lors des IEM à New York, des mois avant que le jeu ne soit en phase béta. Ils ont organisé un showmatch Europe VS USA que nous avons remporté. J'ai vraiment aimé ce jeu directement, même quand il avait encore plus de bugs qu'à présent. Oui, je l'ai aimé directement !

 


GeT_RiGhT for the win !


On a commencé à vous voir toi et f0rest avec SK-Gaming lors de la Copenhagen Games 2012 où vous avez participé à un petit tournoi de 8 équipes (4 CS:S et 4 1.6). A ce moment-là, pensiez-vous que votre avenir allait passer par CS:GO ?

Je crois. Je ne suis pas certain que j'étais aussi confiant à l'époque qu'actuellement, mais je le sentais en effet.

On vous revoit quelques mois plus tard sous le tag ROCKSTAR avec Xizt, ptk, f0rest et friberg. Vous sortez vainqueur de l’Opening Cup de l’ESL. Peux-tu nous en dire plus sur la formation de cette équipe ? Pourquoi avoir pris Fifflaren par la suite ?

A l'époque nous n'avions pas vraiment réfléchi à une line-up, on faisait juste des mix à droite à gauche. Tout a commencé quand heat-gaming nous a demandé si arrêter 1.6 pour jouer à CS:GO à plein temps nous intéressait. Comme je les connaissais dans la vie réelle, ils savaient à quel point je voulais switcher de jeu. Mes heures de jeu sur GO en témoignaient, malgré les tournois 1.6 qu'il nous restait à disputer avec SK. Après un petit moment, j'ai demandé à mon ami f0rest, avec qui je joue depuis bientôt 4 ans, s'il voulait jouer lui aussi à CS:GO. J'ai senti qu'il ne dirait pas non à cette proposition. Il y a réfléchi et a accepté ! Nous avons joué un peu avec Xizt et la structure nous a demandé s'il était un bon choix, ce que f0rest et moi avons confirmé (si je me souviens bien), bien que nous ne le connaissions pas aussi bien à l'époque que maintenant. Il voulait également jouer à CS:GO.

Nous avons ensuite eu de nombreuses discussions à propos de joueurs et en sommes arrivé à la conclusion qu'il nous fallait un leader in game venant de Source. C'est ce qui nous a amené à choisir Fifflaren. C'est un gars vraiment sympa et je savais qu'il voulait se mettre à CSGO. Après une discussion avec Robin, nous avons demandé à friberg de nous rejoindre, car nous voulions deux sourceux avec nous. Je ne regrette pas cette décision, Adam étant l'un des gars les plus sympas qu'on puisse connaître !

*ouf* !

Je pense que ça résume à peu près tout, non ?

Fin juillet, vous participez à l’édition d’ouverture de la 4PL où des équipes comme VeryGames, Mousesports ou encore Alternate sont présentes. Vous n’avez aucun souci pour vous hisser jusqu’en finale. Vous rencontrez VG et perdez assez sèchement sur le score de 16-06. Peux-tu revenir sur ce match en quelques mots ?

Hmm… Je ne sais pas vraiment quoi dire. Je me souviens que nous n'avions pas joué avec la line-up complète et que nous n'avions pas appliqué les strats… Je pense qu'on a perdu parce qu'on n'a pas su quoi faire, et qu'ils étaient vraiment bons quand on les a affrontés.

 

Ninjas in Pyjamas : GeT_RiGhT, f0rest, Fifflaren, Xizt, friberg


Le 10 août dernier, nous apprenons que vous évoluerez chez NiP. Cette annonce a pris un engouement énorme. Quel honneur de voir des joueurs comme vous évoluez de nouveau sous ce tag. Comment se sont passés les différents contacts ?

Eh bien, nous pensions que nous allions jouer en tant que heat-gaming, comme Robin et Adam y jouaient avant (Emil et Niklas sont les propriétaires de heat-gaming). Mais après un moment, Anton Budak (propriétaire d’inferno online) nous a dit qu'on jouerait sous le tag NiP, et qu'ils voulaient que ce tag retrouve le renom des années passées ! Ça m'a vraiment fait plaisir d'entendre cela, ayant joué chez NiP pendant un petit moment avant que la line-up ne se sépare... Je pense donc qu'un nouveau chapitre s'ouvre, à nous d'en écrire l'histoire *haha*

On apprends aussi que HeatoN a quitté son travail chez Zowie pour se focaliser sur NiP, quel est réellement son rôle au sein de l'équipe ?

Emil en est l'un des propriétaires et travaille tous les jours pour qu'on se sente bien dans l'équipe. Il est aussi celui que tout le monde verra crier encore plus que n'importe quel joueur de l'équipe, il a tellement de voix ! Haha ! Mais ça redonne de l'énergie à tout le monde.

Vos adversaires commencent à prendre conscience que vous serez difficilement prenables compte tenu de votre expérience et de votre niveau actuel. De plus, l’annonce de la SteelSeries Cup qui s'est déroulée au célèbre cybercafé Inferno Online va vous motiver et vous faites logiquement le déplacement. Aucune « grosse » équipe n'est présente et vous remportez la somme de 3500 €. Comment s’est passé cette lan qui était la première sur Global Offensive ?

Je pense que nous avons appris beaucoup en nous rendant à cet évènement. La plupart des gens se demandent quels joueurs et quelles équipes nous avons affronté là-bas. Nous avons réalisé qu'il fallait qu'on travaille encore plus pour revenir meilleurs, mais nous ne savions pas sur quoi travailler. Nous nous en sortions bien en pracc en ligne, mais Internet, c'est Internet ! C'est en lan qu'on voit le mieux où sont les problèmes et qu'on comprend ce qu'il faut faire pour devenir encore meilleurs ! C'était donc une bonne leçon pour tout le monde dans l'équipe, qui nous a indiqué sur quoi on devrait travailler en revenant à la maison. Bien sûr il y a toujours des choses à travailler, mais nous sommes sur la bonne voie maintenant.

Vous continuez votre entrainement puisque la prochaine échéance est la DreamHack Valencia. Lorsque les organisateurs annulent le tournoi 1.6 pour GO, vous avez tout de suite dit « go » ?

Haha, ouais ! On était sur mumble après notre entrainement de la journée. On savait que notre prochain tournoi serait dans longtemps et nous avions prévu de faire un bootcamp à Stockholm vers la même date (les vols étaient déjà réservés). Quand on a appris l'annulation du tournoi 1.6 au profit de GO, nous avons dit à la structure : "GO !". On savait qu'un bootcamp nous serait d'une grande aide, mais nous l'avons annulé et sommes allés en Espagne à la place !

Nous voilà pour la confrontation que tout le monde attend à savoir votre duel face aux Français de VeryGames. Avant de revenir plus en détail sur ce match, pourquoi y a-t-il eu tant de problèmes techniques durant l’événement ?

Il y a eu quelques problèmes techniques avec les ordinateurs, mais un des admins (Manuel) nous a bien aidé à les régler. L'arbre s'est donc mieux déroulé que les phases de poules. Je pense qu'ils ont retenu la leçon et que leur prochain évènement CS:GO se déroulera mieux.

Au terme d’une finale épique, marquée par de nombreux clutchs et avec près de 15 000 spectateurs sur Gamecast, vous l’emportez finalement 16-10 16-12. Étiez-vous très confiants avant le début de cet event ?

On savait où on était et on était vraiment fiers d'affronter une équipe aussi renommée en finale. On n'avait joué qu'une fois contre eux, et on était moitié moins prêt que pour cette finale. C'était vraiment cool de gagner contre eux et je pense que le dévouement que nous avons mis dans le jeu, ainsi que les soirées et week-end passés à s'entraîner ont payé ! Mais je crois que tout le monde dans l'équipe avait un esprit positif. Nous avons joué notre jeu, nous connaissions notre niveau et nous savions que ce n'était pas impossible de les battre. Nous étions vraiment très confiants avant de commencer le match.

 


Belle performance pour NiP à la DreamHack Valence

 

Après cette victoire étincelante lors de la DH, vous avez envoyé un message fort à toute la scène CS:GO et vous êtes considérés comme les patrons actuellement. Qu’est-ce qui a fait votre force tout au long de cette lan ?

Je ne suis pas certain que nous soyons les meilleurs, car je n'aime pas m'avancer avant que l'année ne soit finie (sur 1.6 on savait quelles équipes étaient les meilleures). Je pense que nous avons gagné la lan parce qu'on était conscients de notre niveau et qu'on était parés à toutes les éventualités. J'ai vraiment hâte de voir s'affronter d'autres top teams et de voir comment ça va se passer.

Dans les statistiques fournies par HTLV, 4 NiP sont présents dans le top 5 des pourcentages de headshots. Comment expliques-tu cette extraordinaire facilité ?

Friberg nous a appris à utiliser la force ! Haha ! Non, mais comme je l'ai dit avant, nous avons joué tellement d'heures avant la lan, sans savoir que le tournoi passerait sur CS:GO. On savait que si on s'entrainait correctement, ça donnerait des résultats ! Rien de plus.

Passons à des questions plus techniques, tout d'abord en quoi le gameplay de Global Offensive se rapproche-t-il d’1.6 ? Qu'est-ce que tu aimes dans le jeu et qu'aimerais-tu modifier ?

S'il-vous-plait, rendez-nous le silencieux de la M4 ! Haha ! Je pense qu'il y a déjà beaucoup de choses que les gens ont écrites sur les forums auxquelles j’ai déjà pensé. Je pense que les gens savent ce qui doit être corrigé dans le jeu. Ça ne m’empêche pas d’aimer le jeu tel qu’il est actuellement. Le jeu est nouveau, il ne faut pas le comparer à 1.6 et CSS. Je ne saurais pas quoi vous dire à propos du gameplay, je pense que j’aurai les mêmes propos que Fifflaren.

Trois d’entre vous ont évolué sur 1.6 et deux sur Source. Vos visions du jeu diffèrent beaucoup ou elles se complètent au fil des pracc ?

Je pense qu’on a un bon mélange de joueur et de personnalités dans l’équipe. On s’écoute, on partage nos connaissances de 1.6 et CSS et on prend le meilleur de tout ça. Adorant le jeu, nous avons tous à peu près la même approche.
 

Peux-tu nous décrire en un seul mot chacun de tes coéquipiers ?

Fifflaren - Mannequin ? (http://www.esl.eu/se/player/1998958/)
f0rest - Calme
Xizt - Roi
Friberg - ???

Pourquoi avoir choisi Fifflaren comme LiG au lieu de Xizt par exemple ?

Tout simplement car il vient de CSS et que tactiquement parlant, CSS est proche de CS:GO. C’était donc une solution de facilité que de le choisir en tant que LiG plutôt que Xizt, qui est toutefois un très bon LiG. Je pense que ça arrange Xizt de ne pas avoir à prendre les choses en main, étant LiG depuis peu de temps.

Tu as tout gagné sur CS 1.6 et tes performances sont mondialement connues. Vous sentez-vous capables de réaliser un tel parcours sur GO ?

Ça ne va pas être facile, mais ce n’est pas impossible non plus. Personnellement, j’adorerai avoir un palmarès sur CS:GO à l’image de mon parcours sur 1.6.

 



On vous verra à la DreamHack Winter 2012 où espérons-le tout le gratin de Global Offensive sera présent. Vous évoluerez en plus à domicile. Avez-vous peur de certaines équipes ?

J’ai envie de jouer mTw, ils ont l’air vraiment bon sur Internet. J’aimerais également jouer contre les Polonais et voir à quel point ils sont bons. Je me souviens que sur 1.6, leur niveau était totalement différent sur Internet et en lan. Je veux juste affronter tout le monde et j’espère gagner contre tout le monde ! Aucune équipe ne m’inquiète vraiment. Comme j’aime le dire, si tu as peur d’une équipe, c’est que tu n’es pas sûr de ton niveau.

Les annonces de gros événements ont fusé ces derniers mois... T’attendais-tu à un tel engouement autour du jeu aussi rapidement ?

Oui je m’y attendais ! Et je suis vraiment content que ces évènements choisissent le jeu auquel je prends du plaisir à jouer.

Peux-tu nous parler de la scène 1.6 en général et de leur avis sur ce nouveau FPS ?

Je ne sais pas trop quoi dire. Parfois, il y a de bons avis venant de la scène 1.6, parfois des mauvais. Je ne saurais pas vous donner un avis précis.

Que penses-tu de la scène française en générale ?

Ça a l’air vraiment difficile d’être le meilleur sur cette scène, et elle comporte de nombreuses équipes. J’ai essayé de comprendre la scène française sur 1.6 mais il y avait tellement d’équipes que je n’ai pas su déterminer quelles équipes étaient les meilleures. J’attends les qualifications lan ESWC française pour me faire une idée. Peut-être y aura-t-il quelques surprises ?

Parlons un peu de ta vie extra-eSportive, Continues-tu tes études ? Comment parviens-tu à gérer les deux ?

Je ne fais pas d’études. Mon jeu est à la fois mon travail et ma passion. J’ai la chance de pouvoir gagner de l’argent avec ma passion.

 

 

Quel est votre rythme d'entraînement actuel ?

On essaye de jouer individuellement chaque jour, mais quand on joue en équipe c’est du lundi au jeudi, comme ça nous avons le week-end de libre pour nos occupations. Mais la plupart du temps je joue également le week-end, ainsi que la plupart de mes coéquipiers. On fait plutôt des mix le week-end vu qu’on est rarement au complet.

Tes proches t’ont-ils toujours soutenu tout au long de ta carrière professionnelle ?

Ma famille et mes amis m’ont toujours soutenu dans le jeu parce qu’ils ont conscience de mon implication et ils savent qu’un jour je vais arrêter, comme je vieillis et tout ça. Mais pour le moment, ils me disent juste « profites en, ce n’est pas tous les jours que tu as une occasion comme celle-ci ! »

Ton meilleur souvenir dans l’eSport ? Ton pire souvenir ?

Meilleur souvenir : Notre victoire à l’ESWC 2011 contre les Na`Vi. On se prenait 12-3 sur inferno, on a fait une remontée exceptionnelle et avons remporté l’overtime.
Pire souvenir : Perdre contre les Polonais à la WCG 2009, un souvenir douloureux.

Pensais-tu un jour devenir le meilleur joueur du monde (GeT_RiGhT a été élu meilleur joueur 1.6 du monde en 2009) ?

Non je ne m'y attendais pas, et je suis content que les gens m'aient choisi. J’avais de meilleurs coéquipiers cette année-là, qui ont été meilleurs que moi à mon avis. Mais je pense que d’une certaine manière, je l’ai mérité ! Et je suis vraiment content d'avoir remporté ce titre que la plupart des joueurs ne remporteront jamais.

Un petit mot en français pour nos lecteurs ?

(Réellement en français) Je voudrais remercier tous les lecteurs de VaKarM d'avoir pris le temps de lire l'interview et tous nos fans qui nous regardent et apprécient ce que nous réalisons. J’espère que nous faisons bonne figure auprès de tout le monde.

Merci beaucoup pour nous avoir accordé cette longue interview.

Son palmarès sur Global Offensive :

ColdGame Cup #4
CM Storm Cup
4PL Opening Cup
Go4CSGO #6
4PL #2
SteelSeries GO Inferno-Online
DreamHack Valencia 2012


Photos
: Millenium - SK-Gaming - NiP

Sa fiche VaKarM - Sa cfg

Merci à SicknesS, Hruntig, Hopus et MsTsN

Page 1: En Français
... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles