Brèves

WebTV
Publicité

Coverage


#TBT : VeryGames, début d'une ère
3136 27

C'était il y a 9 ans, la scène française de Counter-Strike prenait connaissance du nom de sa nouvelle religion : VeryGames. Société de serveurs bien connue, VeryGames franchit le pas en octobre 2008 et recrute sa première équipe, Nameless, composée à l'époque de krL, SmithZz, mateOo, RegnaM et RpK. Ces cinq-là sont devenus à cette occasion les premiers joueurs professionnels français sur CS:Source, à coup de 130 € gagnés par mois.

Est-ce vraiment nécessaire de narrer l'histoire de VG ? Cela a déjà été fait (et en trois parties s'il vous plaît, , et ici), et une brève serait bien trop courte pour décrire l'impact phénoménal qu'a eu la structure rouge et blanche sur la scène. Citons simplement quelques chiffres : sur les sept joueurs français à avoir déjà remporté un Major sur CS:GO, six ont porté les couleurs de VeryGames au cours de leur carrière, seul kioShiMa empêchant le 100 %. Et encore, c'est parce qu'il vient d'1.6, ou bien il y serait sûrement passé...


2010, année de domination totale pour la bande menée à l'époque par Ex6TenZ

VG, c'est aussi cinq VaKarM Awards d'équipe de l'année remportés entre 2008 et 2013, 2009 tombant dans l'escarcelle de ROCCAT. C'est 47 articles titrés "VeryGames l'emporte" sur VaKarM, depuis les Icy Box Series #1 en octobre 2008 jusqu'aux EPS XI de décembre 2013. C'est une égalité quasiment parfaite entre le cashprize remporté sur Source (137 588 $) et celui glâné sur GO (138 228 $).

VeryGames, ce n'est pas qu'un mythe : c'était réellement une équipe invincible à ses plus grandes heures. L'organisation a dit au revoir à l'esport en 2013. Mais cinq années auront suffi pour la faire rentrer à jamais dans le coeur de toute une communauté.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles