WebTV
News
En bref...
12/02/2017 :: La pause midi se termine, les matchs ne vont...
12/02/2017 :: La journée recommence avec les demi-finales.
11/02/2017 :: MAXISAUCISSE a déroulé son premier match...
11/02/2017 :: La phase de poule se termine, l'arbre...
11/02/2017 :: Les matchs de poule se font tranquillement.
11/02/2017 :: L'installation a mis plus de temps que...
11/02/2017 :: Rendez-vous 9h pour la cérémonie...


Pasino Gaming Days : Pourquoi faut-il regarder ?

6804 17

Premier week-end de LAN française de cette année 2017, ce ne sont pas un mais deux tournois qui se dérouleront en parallèle du coté de Rennes et de Lille avec l'InsaLan XII et les Pasino Gaming Days. C'est d'ailleurs ce dernier qui devrait attirer toutes les attentions avec un cashprize annoncé de 10 000 € et, logiquement, quelques équipes très intéressantes y prendront part.

Organisé par Lan Experience, la compétition sera différente des habituelles LanEx proposées puisque cette fois-ci le rendez-vous est donné au Pasino de Saint Amand les Eaux entre Lille et Valenciennes. Pas totalement rempli, le tournoi Counter-Strike : Global Offensive comptera tout de même une quarantaine d'équipes participantes là où le tournoi Overwatch a finalement été annulé puisqu'aucune équipe n'était encore inscrite à quelques semaines de l'événement malgré les 2 000 € de cashprize prévu. Les petits tournois FIFA et Hearthstone auront, quant à eux, bien lieu avec un peu plus de 300 € chacun. Le public pourra d'ailleurs se rendre sur place pour regarder l'événement en direct ou participer aux animations moyennant une entrée à 5 € par jour ou 8 € pour le week-end entier. Pour ceux qui ne pourront pas faire le déplacement, une retransmission en directe aura lieu sur la chaine Twitch de Lan Experience. Mais revenons-en au vif du sujet et penchons nous sur les hostilités qui arrivent ces deux prochains jours et pourquoi cette compétition sera intéressante.

Parce que nous allons voir de nouvelles formations à l'oeuvre...

Qui dit nouvelle saison, dit forcément nouvelles équipes et le top français n'est pas le seul à avoir fait ses changements. Derrière aussi les choses ont beaucoup bougé et certaines équipes feront leur première apparition hors ligne ce week-end. Sûrement la plus prometteuse sur le papier, la composition formée autour des anciens LDLC White avec Timothée "DEVIL" Demolon, Matthieu "matHENDRoquigny et Simon "Fuks" Florysiak ainsi que Corentin "MAIDHENLashermes et Younes "YOUYOU" Ait-lalla a même déjà la possibilité de remporter ce tournoi. Reste à voir si ces dernières semaines d'entrainement auront été fructueuses et si certains automatismes sont revenus. Une élimination prématurée de MAXISAUCISSE serait bien évidemment décevante mais pas pour autant révélatrice d'un échec de la formation. Bien que les attentes soient très élevées de la part des joueurs eux-mêmes, les LAN françaises vont vite et un passage à vide peut vite se transformer en élimination, d'autant plus qu'il n'est pas rare que des équipes moins attendues surprennent tout le monde.

Première sortie pour MAXISAUCISSE

Et pourquoi pas Super6 d'ailleurs ? Avec son mix vétérans/jeunes, la formation a peut-être trouvé un équilibre entre expérience et insouciance. Menée par les deux dinosaures que sont Mickael "mSx" Cassisi et Benjamin "drizzerCharnet  ainsi que Rémy "RevZPrieur qui traine depuis quelques années dans le subtop français, les anciens Doge Esport Charles "CREA" Beauvois et Lucas "Lucky" Chastang profitent d'un encadrement idéal pour passer la vitesse supérieure. Ensemble depuis mi-décembre, les joueurs ne se sont pas trop montrés dans les quelques tournois en ligne de ce début d'année. Le mystère reste donc total sur le niveau qu'il afficheront ce week-end et c'est peut-être ce qu'ils cherchent.

… mais aussi celles qui sont en place depuis plus longtemps

A l'inverse, certaines formations ont décidé de persévérer en restant ensemble ou du moins en limitant les départs afin de commencer cette année sur une base forte. C'est le cas, bien évidemment, de Vexed Gaming qui, malgré le départ de David "devoduvek" Dobrosavljevic cette semaine, a montré qu'il pouvait toujours rivaliser avec le subtop européen lors de la Hellcase Cup en battant Rogue et FlipSid3 (et ce avec Pierre "NpK" Henkinet à la place de Steve "jarod" Cohen). Alors certes la semaine dernière, la sortie à l'Assembly Winter a tournée court mais il ne faut pas oublier que devoduvek avait alors l'esprit ailleurs. La formation a l'occasion de se rattraper ce week-end avec son stand-in Sophien "thyx" Felkaoui  mais devra faire attention à l'effet mix de certaines équipes qui surprend souvent celles déjà en place. Un cran en dessous, des formations comme My Virtual World ou E-Corp Bumpers tenteront aussi de profiter de leur stabilité pour bien commencer l'année.

Parce qu'on va peut être découvrir la future pépite française

Tous les ans, plusieurs noms sortent du subtop grace à leur potentiel assez important. S'il est encore trop tôt pour connaître avec exactitude celui qui explosera cette année, E-Corp Bumpers a fait l'acquisition cet hiver d'un jeune joueur qui s'est surtout illustré dans le subtop européen avec nevermind. Mathieu "ZywOo" Herbaut, de son pseudo, a très vite confirmé le talent dont il disposait avec des statistiques impressionnantes dès lors de ces premiers matchs officiels avec sa nouvelle équipe. S'il venait à performer de la même manière à l'occasion de cet événement, nul doute que de grands espoirs seraient placés en lui. L'affaire ne sera pas pour autant pliée pour lui et il devra redoubler d'efforts à l'occasion des compétitions hors-ligne futures s'il compte s'imposer comme une alternative crédible pour le haut du panier français.

Une véritable explosion pour hAdji cette année ?

Si c'est certainement le joueur à regarder ce week-end grace à son mois de janvier, la future pépite française va peut-être profiter de cet événement pour se manifester et continuer l'année sur les chapeaux de roues. Les conditions sont idéales pour faire ressortir son nom avec des joueurs du haut du subtop français qui seront pour la majorité en mix ou dans des équipes toutes neuves.

Parce que ça va jouer au skill

Un peu comme toutes les LAN françaises me direz-vous. Et ce n'est pas faux mais les quelques mix subtops qui se sont formés ont un petit quelque chose en plus et notamment les Sector One. Ce quelque chose, on peut l'appeler Guillaume "XpG" Veron, Julien "PetitSkel" Marcantoni, Alexandre "xms" Forté ou encore … Adil "ScreaM" Benrlitom. Accompagnés de Selman "BEASTy" Ersahin qui avait déjà fait l'ESWC sous ces couleurs, nous aurons donc un mix Tortues Ninja/EnVyUs qui a les moyens d'aller au bout de la compétition au vu de la puissance de feu proposée. Ils ne sont pas les seuls venus sans véritable équipe, KOWABUNGA regroupera quelques noms reconnaissables de la scène hexagonale comme Valentin "VKLL" Bartolomei, Audric "JACKZ" Jug, Sebastien "KenShaX" Loddé, Léonard "SmyliMichelino ou encore Pedro "AlluM3tt3" Morais. On pourrait aussi parler de yiench gaming avec d'anciens LDLC Espoir, Gauthierlelele et Brandon "brqnd0n" Heroguet, ou d'autres formations mais tout cela pour en venir à une constatation. Hormis xms et ScreaM, beaucoup de joueurs ont encore leurs cartes à jouer pour trouver une équipe ou une structure en ce début de saison et ils vont profiter de l'événement pour se démarquer du mieux possible en visant un résultat positif, qu'il soit personnel ou non.

Retrouvez toutes les formations ici

Rendez vous 10h pour le début de la compétition.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles