Galerie photos
WebTV
Breves
17/02/2013 :: Quelle fin de match sensationnelle ! redzone...
17/02/2013 :: Br1ce subit quelques lames ...
17/02/2013 :: La victoire des RedZone en winner bracket !
17/02/2013 :: Ça passe pour Crusader dans le loser...
17/02/2013 :: Redzone ( T ) 9 - 10 ( CT ) Webone sur Dust_2
17/02/2013 :: Redzone ( CT ) 9 - 6 ( T ) Webone sur Dust_2
17/02/2013 :: Redzone ( CT ) 5 - 3 ( T ) Webone sur Dust_2
17/02/2013 :: W1 et REDZONE ce reconnectent au serveur,...
17/02/2013 :: Dans le tournois amateur, REDFOX gagne la...
17/02/2013 :: De nouveaux soucis techniques sur les...
17/02/2013 :: Redzone / Webone dans une demi-heure, soyez...


InsaLan 8 : Le bilan

6660 38

L’InsaLan 8 s’est terminée dimanche sur la victoire de redzone face à WebOne une très belle finale et un dernier round de toute beauté. Profitons-en pour revenir avec vous sur l'évènement breton.

Les lieux

Une immense salle à disposition pour recevoir les 400 joueurs et les nombreux visiteurs, qui se répartissait de la manière suivante :

- Un tiers regroupant les nombreuses consoles et bornes d’arcade à disposition de tout le monde, un stand DDR et également la scène. Cette dernière se composait de trois grands écrans, le central retransmettant le stream officiel et les deux autres sur un des joueurs de chaque équipe, et de plusieurs tables où les joueurs avaient largement la place pour s’installer.

- Le reste à disposition des compétiteurs. Un agrandissement de la zone par rapport aux années précédentes. Une réponse des admins aux très fortes demandes sur les différents tournois.  Par contre certaines équipes CS:GO se sont retrouvées derrière la scène et ont été gênées par les cris des commentateurs. Un des bons points de la lan était la place entre les tables qui permettait aux spectateurs de se tenir derrière les joueurs sans les déranger.

Il ne faut pas également oublier le reste des aménagements : la cafétéria qui proposait des crêpes et galettes pour les plus gourmands, des bornes d’arcade à disposition de tout le monde et la scène de concert de la cantine de l’INSA était aménagée pour les fans des différents jeux Guitar Heroes. Comment transformer des gamers en rock stars.

 

La lan

On va entrer directement dans le vif du sujet en commençant par le sujet qui fâche : le retard. Après plusieurs années sur 1.6, les admins avaient décidé de faire le pas sur CS:GO. Et la chance n'était pas de leur côté. Il aura fallu attendre plusieurs heures pour que le tournoi débute, le seul à accumuler autant de retard. Tout se déroulait pour le mieux et sans problème pour toutes les autres compétitions, mais CS:GO a eu le droit à tous les imprévus : le bot qui redémarre, des problèmes réseaux, des problèmes serveurs et pour terminer une coupure de courant alors que les admins avaient presque rattrapés leur retard. Mais ils ont su gérer pour que la finale, prévue à 17h, débute peu après 18h.

Maintenant parlons d’un des gros points forts de la lan : les admins. Ces derniers étaient nombreux et disponibles. Cela leur permettait de répondre aux questions et attentes des joueurs le plus rapidement possible. Ils n’hésitaient pas à aller directement aux tables pour donner les informations importantes. Lors de la coupure de courant, ils ont dû relancer les machines et après ça, ils ont fait leur possible pour remettre des GOTV à disposition. Un gros taff de leur part qu'il faut féliciter.

 

Le tournoi CS:GO

Ce dernier était rempli un mois avant le début de l’évènement et plusieurs équipes ont tenté de soudoyer les admins pour obtenir une place. Mais la place ne l’aurait pas permis sans entasser les joueurs et perdre du confort. En l’absence des ogres VG, LDLC et ImG, presque tout le sub-top français était présent, sauf BuyKey et eVokate.

Parmi toutes ces équipes, quelques-unes ressortaient du lot. Tout d’abord redzone, quatrième de l’Epsilan deux semaines avant, qui faisait office de favori. Puis WebOne, un tag bien connu sur 1.6 et CSS, pour leur première sortie lan. Ensuite venaient Crusaders, BIGGER (sans froyGe malade), ZLATAN et Dox-Serv.  

Au final, toutes ces équipes ont répondu présentes et tenu leur rôle de favori. Et pour montrer que le niveau était très homogène, tous les scores, à de rares exceptions, ont été aux alentours de 16-10. On a retrouvé alors en finale du winner bracket les deux équipes attendues, redzone et WebOne. Une première map, de_mirage, où les premiers ont su se détacher sur la fin du match pour l’emporter 16-10. On passait alors sur la map des WebOne, de_nuke. Et cela a été à sens unique. WebOne commençant CT après avoir gagné le cut n'a laissé aucune chance à leurs adversaires et l'a emporté 16-04.

La dernière map était de_dust2, et là le combat a été de haute volée. Les équipes se rendaient coup pour coup, et au petit jeu de la concentration, c'est redzone qui a gagné : 16-14. WebOne se retrouve propulsé en finale du loser bracket contre Crusaders pour espérer prendre sa revanche. Une formalité pour eux : 16-04 sur de_dust2

WebOne redzone

Nous voilà donc en grande finale entre redzone, qui possédait une map d’avance venant du WB, et WebOne qui allait devoir remporter deux cartes pour espérer terminer sur la première marche du podium. Les vétos ont été les mêmes que pour la finale du WB et les 10 acteurs allaient s’affronter sur de_nuke. Les WebOne partaient confiants, ils avaient su écraser leur adversaire sur cette map peu de temps avant. Un knife de gagné, et ils débutaient en CT. Nombreux dans le public voyaient déjà les redzone perdre cette première map, mais certains comme MsTsN sur notre WebTV pensaient que redzone allait l’emporter. Et la physionomie de 1er side leur donnait raison. 10-5 pour redzone en terro.

Les WebOne buvaient la tasse. Des erreurs de concentrations et de communication leur coutaient cher. Par exemple : au 8ème round, alors que les CT venaient de tuer tous les terroristes, il ne restait plus que la bombe à désamorcer. Un des WebOne se jette sur la bombe pour s’en occuper et se rend compte qu’il n’a pas de kit. C’est trop tard pour son coéquipier qui lui en possédait un. Un round qui leur coutera bien plus qu’il ne pouvait le croire.

Changement de side, redzone passe CT et n’a plus que 6 rounds à mettre. Très rapidement ils obtiennent le draw. Mais cela sonne le réveil des WebOne. Ils sont survoltés. Les rounds, les strats et les HS s’enchainent. On arrive à 15-14. Voila donc les deux équipes au coude à coude. D’un côté, redzone qui n’a qu’un round à mettre pour l’emporter, de l’autre, WebOne qui a besoin de ce round pour faire la remontée de la lan. Après un court temps d’observation les WebOne agressent le BP A, les CT tombent comme des mouches et il ne reste plus que Yog face à 3 terroristes. Il n’a pas peur. Il sort conduit et les aligne, en terminant sur un dernier frag réflexe au famas assez impressionnant. Les redzone peuvent exploser de joie et remportent la 8ème édition de l’InsaLan.  

Pour l’anecdote, le stream VaKarM était retransmis sur scène et avait 1'30 de décalage. Un admin a alors demandé aux joueurs d’attendre la fin sur l'écran géant pour se lever. Ce qu’ils ont fait et ont pu profiter des commentaires de GoY et MsTsN sur ce dernier round de folie.

 

Conclusion

Au final une bonne lan qui a tenu ses promesses, bien qu’il y ait eu pas mal de retard. La majorité des équipes sont sorties contentes de l’évènement. En espérant que CS:GO sera de nouveau présent l’année prochaine pour un aussi beau tournoi, voir meilleur.

Terminons par le classement :

Tournoi élite Tournoi amateur
redzone
webOne
 Crusaders
 4. Dox Serv.com
Redfox
dreamakers
piLLbox
4. Netsky
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles