WebTV
Breves
21/04/2014 :: Le studio et coverage de cette Gamers...
21/04/2014 :: Les Clan-mystik mettent le dernier round et...
21/04/2014 :: La remonté de eXes fait hurler le public....
21/04/2014 :: La batterie lache au pire moment de la...
21/04/2014 :: Fuks qui fait tomber 2 fois le bomber....
21/04/2014 :: Storen et mathEND mettent le mur en B. 13-9.
21/04/2014 :: Fuks 3k + Storen + boddy = round win. 13-8.
21/04/2014 :: Fuks est intraitable dans le bac en A. 13-7.
21/04/2014 :: eXes ne laisse pas CM mettre le GR et...
21/04/2014 :: Le pari Galil des CM ne paye pas. 13-5
21/04/2014 :: Fuks termine le taff de Toinou pour...


GA 2014 : Le bilan

6547 36

Le weekend dernier s'est déroulé la plus grande lan de france, la Gamers Assembly. Pour cette édition 2014, Futurolan avait mis les petits plats dans les grands avec de nouveaux locaux, plus de tournois et encore plus de joueurs. Retour sur trois jours de compétitions et de grands moments.

L'évènement

La Gamers Assembly a toujours été synonyme du Palais des Congrès du Futuroscope (présent depuis 2007). Le changement de locaux laissait dubitatif, cette nouvelle édition cassait la routine pour s'installer au Parc des Expositions de Poitiers, nouvellement créé. Comment caser les 1200 joueurs attendus, soit 300 de plus que l'année passée ? La convivialité serait-elle toujours au rendez-vous ? Comment remplacer l'amphithéâtre pour les finales ? Les questions étaient nombreuses avant même l'événement.


Les nouveaux locaux de la GA

Arrivé le vendredi soir tard, nous avons découvert un lieu immense, séparé en deux parties. Celle de droite, temple des exposants et de la Grande Scène et celle de gauche, entièrement réservé aux joueurs et à la compétition. La première s'est révélée bien plus impressionnante, plus de monde et surtout une impression de "Salon" plus poussée que les années passées. La part belle était faite aux différents partenaires de la Gamers Assembly et aux Jeux Vidéos.

La seconde, moins "cosy" que pour les éditions précédentes, faisait plus... lan. Un gigantesque espace avec pas moins de 16 tournois et 1200 joueurs. Cette nouveauté apportait deux gros points positifs, la concentration des compétitions, qui n'étaient alors plus réparties sur deux étages, et l'impression d'espace. En effet, par rapport aux précédentes GA, il était bien plus aisé de circuler entre les tournois et les joueurs. Il n'était donc pas rare de voir des attroupements se faire devant les équipes favorites des différentes compétitions. Ces deux salles côte à côte donnaient l'impression que deux mondes du jeu vidéo se côtoyaient sans vraiment se toucher.


La nouvelle Grande Scène

Après avoir vécu de nombreuses finales dans l'amphithéâtre, la GA proposait une nouvelle grande scène. Prenant place quasiment la moitié du bâtiment avec de très nombreuses places assises, une immense estrade, trois écrans géants et, cerise sur le gâteau, la taverne juste à côté. Où comment se restaurer tout en suivant les rencontres. De plus, située juste derrière les exposants, la scène était facilement atteignable pour le public non averti. Cela a permis que l'espace soit constamment plein avec de très nombreux spectateurs pour chaque rencontre proposée. Car les organisateurs avaient décidé de remplir la grande scène tout le weekend avec toutes les finales et de nombreux showmatchs.

Passons à la deuxième habitude des Gamers Assembly, la cérémonie d'ouverture. Moment plus fun avec des sketchs, présentation des tournois et surtout des partenaires de l'événement. Au final, ce moment spécial a changé, finie la rigolade, cela n'a été qu'un long défilé de sponsors présentant leur produit. Une des rares déceptions du weekend.

Il n'en reste pas moins que la Gamers Assembly reste le plus grand événement offline de France après l'ESWC (un peu a part étant donné que c'est international). La bonne humeur est toujours au rendez-vous, les lieux demandent à être appropriés mais le potentiel est là. N'hésitez pas d'ailleurs à aller consulter notre interview de Désiré Koussawo, président de Futurolan. 

 

La compétition

CPH oblige, les Titan et LDLC n'étaient pas présent pour le SteelSeries CS:GO Championship. Mais derrière Clan-Mystik en ultra favori, tout le subtop français avait fait le déplacement. Nous avions donc une longue liste de challenger prêt à surprendre les hommes de HaRts et remporter la compétition. Au premier rang, nous retrouvions *aAa*, fort de ses très bonnes premières sorties, Imaginary gaming, Brussel Guardian, LeetGamerZ ou encore eXes eSport. Parmi tous ces noms, un seul a tenu son rang. Car cette Gamers Assembly 2014 a été le théâtre d'un tournoi de haute volée et de très nombreuses surprises.


OwneD le vrai admin et Louloute la fausse admin (d'après certains joueurs)

Mené par OwneD et Louloute en lieu et place de KenoB et Dragon, le tournoi commençait avec un peu plus d'une heure de retard. 8 poules de 4 équipes, les High et Mid seed bien répartis, les surprises auraient donc dû se faire rares. Sauf peut-être la poule 2 avec ImG, JaS, CyberPC et Playfive. Ces deux derniers sortaient légèrement du lot parmi les Low seed. Et pourtant ce sont eux qui ont fait le spectacle dans le groupe. Des victoires contre, JaS et ImG, et les voilà tout deux en tête de la poule. Bye Oztriker, ioRek et compagnie et bienvenue dans le tournoi amateur. Les premiers décidaient de quitter la compétition, légèrement dépités, tandis que les seconds terminaient la journée (poule amateur) avant de se retirer également.

La soirée commençait alors avec la 2nde phase de poule élite. Tout de suite le niveau s'élevait d'un cran et les pronostiques devenaient plus difficile. On entre dans le vif du sujet avec Mistral qui surprend *aAa* 16-12 , puis est accroché 15-15 contre webSpell. Derrière on a E-SHOCK qui bat Brussel Guardian. Ca part dans tous les sens, chaque équipe étant capable de battre son adversaire. Pour preuve, le groupe 3 se termine avec les quatre équipes à égalité de points. Seule une équipe survole la compétition, Clan-Mystik. GMX & co, bien que décontractés, prennent les matchs les uns après les autres et prouvent leur place de top3 fr.


*aAa* pas au mieux de sa forme

Le dimanche, on reprend direct par l'arbre en double bracket. Les deux premiers des poules sont qualifiés en 1/4 de finale tandis que les 3èmes et 4èmes se retrouvent en lower bracket. La seule véritable question étant : qui peut battre les coéquipiers de kennyS ? Surtout que le niveau du subtop semble s'être énormément resserré et que quelques équipes sont prêtes à se faire une place de choix dans la scène française. Il n'est donc plus possible de parler de surprise, toutes les teams ayant leur chance pour la grande finale.

Mais à ce petit jeu, un nom ressort : eXes eSport. Les hommes de Storen en imposent depuis le début de la compétition, une seule défaite contre le favori et des scores assez larges contre les autres équipes. C'est donc tout logiquement qu'on les retrouve en finale du winner bracket. Après avoir fait illusion lors de la première map, le temps de jouer deux overtimes, 19-22, ils craquent sur la seconde 09-16 contre Clan-Mystik. Ils assurent la finale du loser 16-09 contre iGamerz pour obtenir une revanche le lundi matin, sur la grande scène.

Team-eXes (Storen, Fuks, mathEND, Toinou, bodyy)

Dans les coulisses, il se murmurait que la rencontre serait rapide et que les Clan-Mystik allaient l'emporter facilement. Mais Fuks et ses collègues ne l'entendaient pas de cette oreille. La première map était Nuke, lieu d'accrochage de la finale du winner. On se mettait alors à rêver d'un match serré et, qui sait, d'une surprise. eXes semble nous avoir entendu et débutait la rencontre pied au plancher. Une grosse pression sur le tag champion du monde et une victoire à l'arraché 16-14.

Pouvaient-ils créer l'exploit ? Le public sur place ainsi que le chat VaKarM se mettaient à y croire et pousser les outsiders. Mais très rapidement tous les espoirs étaient brisés, 13-2 sur le premier side. Sf se montrait solide et ne laissait aucune ouverture à Toinou et consorts. Le changement de côté sonnait l'heure de la révolte. eXes eSport ne souhaitait pas perdre s'en s'être réellement battu. Lentement mais surement, ils remontaient, jusqu'à ce que HaRts change le jeu et assure les 4 derniers rounds, signe de victoire finale. Une rencontre à l'image du tournoi, riche en surprise, en skill et en intensité. Que du bonheur.


Le podium de la Gamers Assembly
eXes eSport                 Clan-Mystik                  iGamerz        

Pour conclure, une compétition très spectaculaire et très intéressante mais peu de retard, dont l'essentiel dû aux joueurs. Ces derniers n'hésitant pas à prendre leurs aises au niveau du planning pour se détendre. Exemple le plus flagrant, les inFamous, finalistes du tournoi amateur, qui ne sont pas venu jouer la finale alors que leurs adversaires étaient présents depuis 8h30 à les attendre.

Le Coverage

Pour cette 15ème édition de la Gamers Assembly, VaKarM avait décidé de voir les choses en grand avec un studio webTV en direct de l'événement. Olriko, GoY, Personne et GrAaL étaient donc sur place pour vous commenter un maximum de rencontres et vous apporter du contenu inédit. La couverture webtv étant au centre du coverage, il était difficile de couvrir l'événement "comme d'habitude", le staff a donc dû faire certains choix.


Olriko, Goy et Personne en pleine préparation

Le premier, du fait de notre faible nombre sur place, était la réalisation des interviews des équipes en direct sur la WebTV. Nous avons donc eu la chance de recevoir la team eXes, Katrina et iGamerz. Des réactions à chaud juste après leur rencontre, une interactivité avec le chat et de la bonne humeur. Une innovation qui a été appréciée dans l'ensemble.

Le second était également un test, mais s'est révélé compliquée au niveau technique. Sur certaines rencontres que nous avons streamé, nous étions également derrière les équipes. Le but : filmer quelques rounds, actions ou réactions, mettre en boîte le round de la victoire et avoir un avis rapide sur la victoire et la suite de la compétition. Réalisé pour les rencontres opposant Authentik - webSpell et aAa vs Mistral, nous avons dû abandonner pour le reste de la compétition. Mais si l'idée vous a plu, nous essayerons de mieux nous préparer pour les prochains studios lans.

La dernière grande évolution était notre présence sur la grande scène de la Gamers Assembly. Certains de nos habitués se sont posés des questions quant aux présentations et explications mais nous avions à faire avec un public sur place ne connaissant pas forcément CS:GO. Finalement, cela s'est bien déroulé, les personnes sur place répondant au spectacle proposé et à une finale de grande qualité.

Nous tenons également à remercier Lil Ben pour son coup de main le dimanche soir et lundi, SekYo qui n'a pas chômé lors de son passage éclair dimanche, ainsi que OUPS86 pour les coca et les rushs vidéos.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles