WebTV
HyperX Pulsefire FPS
En bref...
24/01/2018 :: Une interview avec Sadokist arrivera demain...
24/01/2018 :: NBK répondra à vos questions...
24/01/2018 :: Une nouvelle vidéo dans laquelle kennyS...
24/01/2018 :: MiKy et Max à Boston sont bien arrivés à...
19/01/2018 :: Le Major revient aujourd'hui !
18/01/2018 :: Une Interview de shox arrive dans la...
17/01/2018 :: Des interviews d'EliGE, flamie, chrisJ...
16/01/2018 :: De nombreux contenus (articles, interviews,...
16/01/2018 :: C'est donc la fin de la première...
12/01/2018 :: Suivez-Nous sur Instagram: Vakarm_net pour...
12/01/2018 :: Suivez-Nous sur Snapchat: Vakarm_net pour du...
12/01/2018 :: C'est ce vendredi soir que débute...
Vidéos - Interview et ambiance
 
 


Qui franchira la première étape de l'ELEAGUE Boston Major ?

4564 27

Il faut être honnête : même si cette première partie compétitive fait désormais officiellement partie du Major, ce n'est pas quelques stickers attribués aux équipes présentes dès cette étape qui changeront la donne dans l'esprit général. Les matchs qui arrivent n'auront pour enjeu que de déterminer qui arrivera à se hisser dans le top 16, là où les choses sérieuses commenceront, là où les Légendes se dévoileront, là où vraiment, le terme de Major prendra tout son sens.

Pour autant, il est impossible de négliger ce qu'il se passera dans les quatre prochains jours. Des surprises peuvent toujours arriver et il y a tout de même un vrai objectif à atteindre ici, autre que simplement continuer l'aventure : éviter d'avoir à passer par la fastidieuse phase des Minors pour revenir tenter sa chance la prochaine fois. Les huit équipes éliminées dès lundi devront refaire tout le chemin, quand les huit qualifiées seront assurées d'être au moins présentes à cette même étape lors de l'édition suivante. C'est parti pour un tour d'horizon de cette mise en bouche pas si négligeable que ça. Même si le fait que ce soit un tournoi de reprise pour pratiquement tout le monde ne facilite pas les choses.

L'une des meilleures équipes du monde doit passer par cette phase étant donné qu'elle a raté un tournoi il y a six mois de cela. Soit. Il est inconcevable que FaZe Clan ne passe pas cette première étape vu son objectif final, à savoir tout simplement gagner le Major et s'emparer du trône mondial. La line-up cosmopolite est supérieure à chacune des autres formations présentes ici et a même fait de G2 et C9 ses victimes préférées. Il n'est pas dit qu'elles ne lui donnent pas un peu de fil à retordre si elles venaient à s'affronter, ni que Na'Vi ne la pousse dans ses retranchements, mais FaZe ne peut pas faire autre chose qu'obtenir trois victoires ici. Pas avec ce qu'elle fait depuis septembre, pas avec sa line-up actuelle, pas avec ses ambitions pour le futur.

Plusieurs équipes devraient rejoindre FaZe et les huit Légendes si la logique est un minimum respectée, étant donné que pour elles aussi, la véritable compétition ne démarrera qu'après. G2 Esports est de celles-là : malgré une année 2017 décevante, comme shox le reconnaissait lui-même, l'équipe française reste une line-up de classe mondiale capable de rivaliser avec n'importe qui dans un bon jour. Elle sortira d'un bootcamp d'une semaine avant le tournoi et devrait réussir à accrocher au moins trois victoires à son tableau de chasse, même si le parcours pourrait se révéler plus compliqué qu'à la qualification pour le PGL Major en juin dernier, où elle était la seule véritable favorite.

Les États-Unis aussi peuvent partir confiants pour cette étape : Cloud9 et Liquid ont toutes les armes nécessaires pour passer à la phase suivante. Ce sera sans doute plus compliqué pour la seconde qui se repose beaucoup sur la forme d'EliGE, a tiré le pire premier tour possible contre FaZe et devra en plus composer sans Steel mais avec son coach zews, à cause des règles sur les transferts entre le moment où se déroulent les Minors et celui où ont lieu les Majors. Mais tout de même, voir Liquid échouer ici pourrait mener à une grosse remise en question dans l'équipe, que ce soit pour un nitr0 peu flamboyant individuellement depuis qu'il lead ou pour un jdm64 qui a tendance à disparaître des radars un peu vite dans certains matchs.

Habituée à passer lors de ces qualifications couperets, mousesports a tous les éléments en main pour confirmer cette bonne habitude. Des joueurs forts individuellement, un plein de confiance avec une très bonne fin d'année 2017 (top 2 à la DH Winter, top 2 aux finales ECS après être passé à un round de battre FaZe en Bo3), un premier tour très abordable contre AVANGAR, et toujours un petit esprit d'outsider qui pourrait continuer à surprendre des équipes qui la sous-estimeraient, surtout en Bo1. La donne est assez similaire pour Na'Vi, même si la formation de l'est ne paraît toujours pas être à 100 % depuis l'arrivée d'electronic et montre encore des signes de faiblesse. Mais décrocher trois victoires face aux adversaires présents ici devrait tout de même être envisageable sans trop de problèmes.


Du côté des trois étoiles, ce sont les incertitudes : il ne serait pas surprenant de retrouver ces quatres équipes au stade suivant de la compétition, mais les voir s'arrêter là ne constituerait pas non plus un grand choc. La plupart des francophones se retrouve ici, à commencer par EnVyUs qui est tout à fait capable de se sortir aisément de cette phase en tapant au passage un ou deux favoris, mais aussi de s'empêtrer dans des matchs contre des formations supposées plus faibles. Bien malin celui qui pourra dire quel visage montrera EnVy lors de cette qualification, mais le bootcamp d'avant-tournoi pourrait aider l'équipe à afficher le bon, celui qui lui a déjà permis de battre tout le monde en Bo1. Et qui pourrait lui permettre de vaincre Cloud9 dès le premier match.

Pour Space Soldiers et MAJ3R, ainsi que Misfits et son duo français AmaNEk - devoduvek, le Major sera une grande première. Pas forcément attendu à un tel niveau de jeu il y a quelques semaines, Misfits a réalisé une fin d'année canon avec des finales ESL Pro League de haute volée et des victoires en Bo1 contre NiP et North. Autant dire qu'elle arrive à Atlanta avec des arguments. De son côté, Space Soldiers est la seule des 16 formations présentes ici à avoir déjà disputé une lan cette année, aux finales Global Challenge S26. Un top 2 assez mitigé étant donné ses trois cartes perdues contre AGO. Il faudra monter en puissance pour espérer rester en vie ici, mais ça, les Turcs ont déjà montré qu'ils savaient le faire, et leur première rencontre contre Sprout pourrait être une rampe de lancement idéale.

Enfin, Renegades a pris une autre dimension depuis l'arrivée de NAF-FLY dans son effectif. Aux côtés de Nifty, qui s'est imposé comme un sniper solide, le trio australien a sans doute plus de chances d'intégrer le top 16 d'un Major maintenant qu'il n'en a eu depuis 2015. Avec sa victoire au StarLadder i-League Invitational Shangaï début novembre, Renegades a prouvé qu'elle pouvait tenir la longueur sur un tournoi entier et n'était surtout pas à sous-estimer dans cette phase de qualification. G2 et OpTic en avaient fait les frais à Oakland.

Surprenant de retrouver ici trois équipes qui s'étaient qualifiées la dernière fois ? Pas tant que ça, étant donné le peu de sorties qu'elles ont effectuées depuis l'été dernier. Pis encore, la majorité d'entre elles se sont affaiblies : FlipSid3 a perdu son meilleur homme, electronic, et même si elle a récupéré seized, le Russe n'est plus que l'ombre de lui-même depuis de longs mois maintenant.

Pour Sprout (ex-PENTA), HS et suNny ont quitté le navire, remplacés par le duo allemand denis - Spiidi. Pas vraiment le même calibre. Rien n'a changé chez Vega Squadron, mais malgré quelques résultats intéressants cet automne (victoire en Bo3 en ligne contre Na'Vi dans la qualification EPICENTER), la line-up russe ne semble pas avoir vraiment franchi de palier et être capable de rivaliser sur la durée avec toutes les équipes au-dessus d'elle.

Sauf que voilà, c'est une qualification Major, c'est le terrain de jeu préféré de FlipSid3 qui a toujours réussi à s'en sortir ici, que ce soit avec bondik, Shara ou electronic, que Vega Squadron a aussi pris cette bonne habitude à la dernière édition, et que les équipes emmenées par kRYSTAL finissent toujours par se relever un jour ou l'autre. En voir au moins une des trois continuer, voire deux, ne serait donc qu'à moitié étonnant étant donné leur passif et le fait qu'elles adorent arriver en mode sous-marin pour surprendre tout le monde, ce qui est exactement le cas ici.

Ils sont là les p'tits nouveaux, les p'tits poucets, les p'tits 0-3 ? Elles pensaient simplement venir tenter leur chance à la qualification Major, elles se retrouvent finalement au Major, à pouvoir se vautrer dans l'argent des stickers, merci Valve. C'est même encore mieux pour Flash, appelée au dernier moment en remplacement de TyLoo, qui se retrouve là (presque) par hasard, avec une de ses anciennes line-ups, autant dire que seul le plus fou des parieurs mettra un billet dessus.

Quant aux deux équipes CIS, elles aimeraient sans doute bien suivre le chemin de Gambit ou de Vega Squadron, qui étaient aussi passées par le Minor CIS avant de, pour l'une gagner le Major, pour l'autre y décrocher sa participation. Mais AVANGAR comme Quantum Bellator Fire semblent encore un peu timides et inexpérimentées pour vraiment endosser le costard d'outsider, même taillé en XXS. Elles ne comptent aucune véritable lan internationale à leur actif et sont encore très jeunes (le doyen a 21 ans chez AVANGAR, 22 chez QBF). S'il ne fait aucun doute qu'elles donneront tout, la marche semble encore trop haute pour être franchie pour l'instant, et atteindre le cinquième tour de la ronde suisse serait déjà une belle performance.

Maxime et MiKY seront sur place pour VaKarM pour assurer vidéos et interviews ! Vous pouvez également les retrouver sur le compte Snapchat de VaKarM : VaKarM_net ainsi que sur le compte Instagram : Vakarm_net

Tous les matchs - Début du tournoi vendredi 12 janvier, 16h

Crédit photo : Jussi Jaaskelainen (DreamHack)

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles