Brèves

WebTV

Statut serveurs MatchMaking CS:GO

MEDIUM - En ligne

Europe Ouest

HIGH - En ligne

Europe Est

LOW - En ligne

Europe Nord

En ligne

MatchMaking

57 secs

Temps de recherche

1477

Joueurs en recherche

Publicité

Actualité de la scène

Coverage



La souris, meilleure amie du joueur

69540 127

Cet article a pour but de vous décrire les caractéristiques les plus importantes d'une souris et des avantages qu'elles peuvent ou non vous procurer, puis de vous expliquer comment configurer votre mulot pour en tirer le maximum. Bonne (longue) lecture à tous.

De plus en plus, le marché des souris d'ordinateur s'intéresse aux joueurs en leur proposant des engins aux caractéristiques et fonctionnalités toujours plus poussées. Mais il faut savoir faire la différence entre les arguments marketing et les qualités réelles d'une souris. Car si une souris ne peut nous rendre meilleurs, on lui demande au moins de nous permettre d'exprimer nos capacités au maximum en retranscrivant nos mouvements avec exactitude. 

Cela passe bien sûr par la souris elle même mais aussi par les paramètres logiciels au niveau de votre ordinateur. En effet, de nombreux joueurs s'achètent des souris chères mais très peu sont capables de les configurer efficacement, les rendant tout aussi imprécises que les modèles bon marché. Le but de cet article est donc de vous permettre de choisir au mieux votre souris et de la configurer afin d'utiliser réellement tout son potentiel.

 

L'importance de la souris

La hauteur de détection, ou lift-off distance : Lorsque vous soulevez votre souris du tapis, celle ci continue à détecter vos mouvements jusqu'à une certaine hauteur. Plus cette distance est faible, mieux c'est, surtout pour les joueurs low sensi qui doivent souvent replacer leur souris le plus rapidement possible. C'est une caractéristique très importante qui peut grandement influer sur la rapidité d'exécution d'un joueur. Le dilemme des constructeurs, c'est que plus cette distance est courte, moins le « tracking » de la souris est fiable à haute vitesse, ce qui peut là encore handicaper les joueurs à faible sensibilité. Une solution à un problème de lift-off distance trop élevée consiste à ajouter des patins à la souris, mais il faut bien faire attention à ne pas trop en faire. Cette distance dépend aussi du type de surface de votre tapis. Attention aux capteurs laser qui captent très haut, même si cette tendance s'inverse avec certaines souris très récentes. L'optique reste en général plus sûr. 

Le suivi de la souris, ou tracking : Il s'agit certainement de la caractéristique la plus importante. A partir d'une certaine vitesse de déplacement de votre souris, le capteur n'arrive plus à suivre efficacement vos mouvements et retranscrit mal ceux-ci (votre viseur « freine », c'est à dire qu'il continue à aller à sa vitesse maximum alors que vous déplacez votre souris plus vite : le déplacement de votre viseur n'est alors plus proportionnel au déplacement de votre souris), allant même parfois jusqu'à décrocher totalement (votre viseur fait un déplacement instantané à l'écran et vous vous retrouvez à regarder le ciel ou vos pieds alors que vous souhaitiez juste vous retourner). 

L'excellent site esreality  a réalisé des tests sur un large panel de souris afin de déterminer la vitesse à partir de laquelle le capteur commence à mal fonctionner, et celle à partir de laquelle le capteur décroche. On constate que les capteurs laser sont terriblement peu efficaces et décrochent rapidement par rapport à l'optique. C'est d'ailleurs pour cette raison que vous ne verrez jamais de souris laser entre les mains des grands joueurs expérimentés (je parle du top mondial 1,6 et quake par exemple).

Les DPI ou CPI (dots/counts per inch) : Les DPI représentent le nombre de pixels parcourus à l'écran pour un pouce de distance parcourue par la souris sur le tapis. Concrètement, cela joue sur la sensibilité de votre curseur, et n'a donc aucune influence sur la précision, puisque que dans les deux cas, les pixels sont parcourus un par un, la précision est au pixel près. D'ailleurs, la quasi-totalité des joueurs expérimentés cités plus haut utilisent des souris entre 400 et 800 DPI, car ils utilisent de très faibles sensibilités, et les diminuer de manière logicielle altère la précision de la souris. Une souris avec plus de dpi prend toute son importance lorsque qu'on souhaite avoir 6/11 de sensi Windows et 1.0 de sensi cs, mais encore faut-il savoir configurer son matériel. Nous y reviendrons plus tard dans cet article. 

Avec ou sans fil ? Avec. Je vous épargne les détails techniques, un câble est 1000 fois préférable, tant en terme de réactivité, de fiabilité, de précision que de poids.

Le poids (la masse pour être rigoureux) : Certaines souris Logitech proposent un système de poids pour régler la masse de votre mulot. Physiquement, vous aurez d'autant plus de contrôle sur la souris que celle-ci est légère. Evitez donc les wireless et leurs batteries.

Laser ou optique ? Procédons point par point. Les souris laser ont une hauteur de détection très élevée, même si certaines souris très récentes détectent la distance au tapis et coupent la détection à une certaine hauteur. Un point pour les optiques, mais les lasers tendent à se rattraper.

Les souris laser peuvent être utilisées sur des surfaces pourries contrairement aux optiques, mais elles seront alors tout à fait imprécises. Si vous ne comptez pas utiliser de tapis de souris, cet article n'est pas pour vous puisqu'il ne sert à rien d'avoir une bonne souris sans bon tapis. Egalité. 

Les souris laser décrochent beaucoup plus que les optiques, et ça c'est un point qui en vaut 1000 pour les optiques. Les capteurs laser très récents de certaines bonnes marques parviennent aujourd'hui à avoir des capteurs potables mais ça reste en dessous d'une bonne optique. Un point donc pour l'optique. 

Les capteurs laser permettent de monter plus haut en DPI, les constructeurs arguant que cela les rend plus précises. C'est absolument faux comme on l'a vu et les souris optiques à partir de 800 dpi suffisent pour tout bon joueur low sensi. Au contraire un joueur utilisant une souris aux DPI trop élevés devra régler fortement sa sensi de manière logicielle et perdre en précision. Heureusement la plupart des constructeurs proposent de modifier la résolution du capteur. Egalité. 

Les capteurs laser se vendent plus cher alors qu'ils ne sont pas meilleurs et ne coutent pas beaucoup plus cher aux constructeurs. Avantage à l'optique mais je n'accorde pas de point puisque je traite dans cet article de la qualité absolue des souris.

Laser 0-2 Optique 

Les capteurs laser tendent à corriger leurs défaut mais ne dépasseront jamais l'optique puisqu'il existe des capteurs optiques parfaits (la perfection étant atteinte lorsque le capteur retranscrit au pixel près les mouvements de la souris sur le tapis à des vitesses humainement réalisables et avec une lift-off distance inférieure à 1mm; la précision d'une souris ne peut dépasser celle de l'utilisateur). 

Cela ne signifie pas que toutes les lasers sont à jeter, mais que les optiques font au moins aussi bien pour moins cher, ne soyons donc pas des pigeons.

 

L'importance du tapis

La taille du tapis : on est plus précis avec une sensi très faible (j'y reviens plus tard). Aussi n'hésitez pas à prendre un très grand tapis pour ne pas être limité.

L'épaisseur du tapis (si le tapis est en tissu) : Si vous jouez sur une table pourrie (momolan?), prenez un tapis épais pour avoir une surface bien plane, autrement préférez un tapis fin plus confortable.

La matière : Les constructeurs vendent des tapis en plastique voire en verre qui permettent selon eux une glisse parfaite. Premièrement cela use les patins, deuxièmement le fait d'avoir un peu d'accroche vous donne une meilleure perception de vos mouvements : vous êtes moins précis avec un tapis qui glisse fort. Ça n'a pas un impact énorme et certains bons joueurs utilisent des tapis en dur par goût, mais le tissu est tout de même meilleur, et bon marché avec ça.

 

L'importance de jouer sans accélération

Par défaut, Windows altère le mouvement de votre curseur par le biais de l'accélération Windows. Dans l'idéal du gamer, la distance parcourue par le curseur sur l'écran est parfaitement proportionnelle à celle parcourue par la souris sur son tapis. 

Avec de l'accélération, la distance parcourue par le curseur est proportionnelle à une composante de la distance parcourue par la souris et de sa vitesse. En gros, votre sensi est modifiée en permanence en fonction de la vitesse avec laquelle vous déplacez la souris. 

Il faut donc absolument supprimer cette option pour rendre un fps jouable. Pour cela, rien de plus simple : allez dans vos options souris Windows, onglet « option du pointeur », et décocher l'option si brillamment intitulée « améliorer la précision du pointeur ». C'est quand même bien trouvé pour une fonction qui fait exactement le contraire. Décidément, ils font du bon boulot chez Microsoft. 

En fait, cette option est faite pour les personnes du 3ème âge qui ont du mal à cliquer sur les icônes : à l'approche de l'icône, on fait aller la souris moins vite et ça baisse énormément la sensi; le curseur va alors très lentement et ça permet une approche prudente et laborieuse de l'icône en question. 

Remarque : Sous 1.6, pensez à utiliser ces commandes de lancement afin d'enlever l'accélération : -noforcemparms -noforcemaccel -noforcemspd.

 

L'importance de la sensibilité

Physiquement, humainement, plus votre sensibilité sera faible, plus vous serez précis. Mettons que la combinaison cerveau-bras humain ne soit capable d'évaluer et réaliser un geste qu'à 1mm près par rapport au geste que le joueur souhaite effectuer (c'est pour le calcul le 1mm hein j'en sais rien). Si votre curseur parcoure 1cm à l'écran pour 1mm sur le tapis, vous aurez donc une précision in game à 1cm près par rapport au geste qu'il souhaite réaliser. C'est bof non ? Pour un curseur qui parcoure 0,1mm à l'écran pour 1mm sur le tapis, le joueur sera précis à 0,1mm près, et là ça parle déjà mieux. 

Evidemment ces valeurs sont arbitraires et les mouvements en jeu se font de manière sphérique et non plane mais cela vous permet de comprendre pourquoi tous les meilleurs joueurs de quake et cs 1.6 ont une sensi comprise entre 30cm/360 et 50cm/360. « Cékoitévaleurlà? » me demandez-vous ? C'est comme ça qu'on mesure la sensi réelle d'un joueur de fps, celle-ci dépendant de la sensi Windows, des drivers, de la sensi in game et des DPI. Il s'agit en fait de la distance nécessaire parcourue par la souris en ligne droite pour faire un tour complet sur soi-même in game. 

J'ajoute que contrairement à ce qu'on pourrait croire, jouer en low sensi ne rend pas plus lent puisque l'amplitude supplémentaire permet de faire des mouvements plus rapides (ceux qui pratiquent des sports comme le handball ou le lancer comprendront). 

La vraie limite se situe au niveau de nos petits bras musclés. Car il faut pouvoir faire un mouvement ample sans pour autant perdre en précision humaine et aller chercher un hs à bout de bras n'est pas évident. Déjà pour passer de 15cm/360 à 30cm/360 il faut passer d'un mouvement pivotant autour du poignet à un mouvement pivotant autour du coude (je n'ai pas dit qu'il fallait poser le coude...).

 

L'importance de laisser les sensis logicielles par défaut

Mais voilà, pour trouver la sensibilité idéale, il faut bien la régler quelque part. Vous pouvez le faire via le panneau de configuration Windows ou bien par les Options de jeu.

Ces modifications logicielles de la sensibilité appliquent de bêtes coefficients au nombre de pixels qui devraient être parcourus par votre curseur. Cela signifie que vous sautez des pixels par multiplication, et qu'en plus vous avez une incertitude à hauteur d'un pixel à chaque rafraichissement (snapshot) puisqu'un pixel ne peut être décimal. 

Exemple : 

Imaginez une souris 1000 DPI. Vous divisez votre sensi de manière logicielle par deux. Ce qui signifie qu'à chaque snapshot que votre souris envoie, le nombre de pixels calculé par votre souris est divisé par deux de manière logicielle. Mais si le nombre de pixels en x et y est impair, il y aura un arrondi (on ne peut pas diviser un pixel). Si vous faites un mouvement d'un pouce avec votre souris 1000 DPI, il y aura 1000 snapshots modifiés avec une incertitude d'un pixel, soit 1000 pixels de différence maximum. Dans la réalité il y a évidemment un certain équilibre qui s'opère, mais cette marge d'erreur n'est pas négligeable en cas de mauvaise configuration. 

Par exemple, si vous cumulez une modification de la sensibilité de Windows et celle de votre jeu, vous allez multiplier le nombre de pixels d'erreurs liées à la modification Windows par votre sensibilité des options de jeu. Si la sensibilité Windows cause une erreur de 5 pixels par rapport aux informations envoyées par la souris, et que votre sensi in game vaut 3.1, vous aurez 16 pixels d'erreur au final (3,1*5 arrondi). Le mieux est donc clairement de laisser la sensibilité Windows par défaut. La sensibilité sous CSS doit être aussi proche que possible de 1.0. 

D'où l'intérêt de régler sa sensibilité par les DPI, puisque cela ne change pas la précision mais juste la sensibilité. Réglez vos DPI au plus proche de la sensibilité souhaitée, puis affinez avec les options de jeu. 

Pour vous donner une idée : 

Avec une sensi in game de 4.0 vous êtes précis à 3 pixels près, soit environ un millimètre sur un 19 pouces en 1280*1024. C'est visible et ça peut être gênant. Diviser les DPI côté souris par deux en passant à une sensi en jeu de 2.0 permet de réduire la marge d'erreur à 1 pixel soit environ 0,3mm sur la même configuration.

 

Résumé :

Pour trouver votre sensi en préservant la précision de votre souris, procédez de la manière suivante : 

- Mettez la sensi Windows par défaut (6/11) 

- Mettez la sensi en jeu à 1.0 

- Réglez vos DPI de manière à avoir une sensi légèrement inférieure à celle que vous souhaiteriez avoir

- Augmentez votre sensi CSS jusqu'à obtenir la sensi que vous souhaitez (généralement entre 1.0 et 3.0) 

Pour les possesseurs d'une Ikari laser, ne faites que les deux premières étapes puis réglez les DPI de votre souris à 1 DPI près grâce au logiciel fourni. Vous aurez alors une marge d'erreur théoriquement nulle sur un bon tapis propre. Plus qu'à apprendre à viser !

 

Comment vérifier que tout est bien configuré ?

Le logiciel mouse movement recorder permet de comparer le mouvement détecté par la souris avec celui appliqué au curseur à l'écran. Très simple d'utilisation : vous le lancez, faites start et déplacez votre souris.

Colonne de gauche : nombre de pixels en abscisse et en ordonnée que le curseur a parcouru à votre écran.

Colonne du milieu : nombre de pixels que le curseur aurait du parcourir sans modifications logicielle.

Colonne de droite : indique EQ si les valeurs sont identiques ou DIF si elles ne correspondent pas.

Evidemment, ce soft ne prend pas en compte la sensi in game, mais si vous avez bien respecté la procédure vous ne devriez pas avoir beaucoup de pixels d'écart. 

Remarque : Si vous touchez le bord de l'écran ça fait une DIF, c'est normal.

 

L'importance de la fréquence du port USB

Aujourd'hui, la plupart des souris gamer forcent automatiquement le rafraichissement du port usb à une fréquence plus élevée que celle d'origine (125Hz). Les commerciaux appellent ça un bon temps de réponse (l'inverse de la fréquence) en disant par exemple que leur souris a 1ms de temps de réponse. En pratique, le fait que le temps de réponse soit de 1ms ou de 8ms, on ne s'en rend pas compte et ça n'a pas d'importance. 

En revanche, le fait que le port usb demande huit fois plus souvent à la souris s'il y a du nouveau, ça nous intéresse. Car si vous déplacez votre souris très vite à125Hz, celle-ci freinera, c'est à dire que votre curseur aura une vitesse limite même si vous déplacez la souris beaucoup plus vite. 

Concrètement, si vous faites un tour sur vous même en déplaçant la souris normalement, vous ne ferez peut-être que ¾ de tour en déplaçant votre souris sur la même distance mais à une plus grande vitesse. Cela crée une sorte d'accélération négative qui peut embêter sérieusement les joueurs low sensi (si vous n'êtes pas low sensi vous ne vous en rendrez même pas compte puisque vous déplacez la souris lentement, sans amplitude). 

Si vous rencontrez ce problème avec une souris qui ne force pas une vitesse de rafraichissement élevée, vous pouvez overclocker vous même ce port USB en utilisant le logiciel mouse rate switcher. Allumez votre PC en mode sans échec, lancez le programme et choisissez votre fréquence, Mais ne dépassez pas 500Hz, les 1000Hz sont instables et toutes les cartes mères ne le supportent pas. Cette remarque vaut aussi pour les possesseurs de Razer qui peuvent choisir la fréquence. 

Remarque : Je n'ai jamais eu de problèmes avec mouse rate switcher, mais je signale quand même que vous l'utilisez à vos risques et périls.

Le logiciel mouserate  vous permettra de vérifier rapidement les fréquences effectives pratiquées sur le port USB de votre souris.

 

En espérant que cet article vous ait appris quelquechose.

 

Bons frags !

 

NDLR : Un grand merci à nairolF pour sa proposition de news et son gros travail de recherche pour ce dossier.

Sources : esreality & fragyou

... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles